Facebook Haut les coeurs!.pdf

Nom original: Facebook_Haut les coeurs!.pdf
Titre:
Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Adobe InDesign CS5 (7.0.1) / Adobe PDF Library 9.9, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/10/2013 à 16:52, à partir de l'adresse IPv4 88.164.***.***. La présente page de téléchargement du document a été vue 773 fois.
Taille du document: 118 Ko (1 page).



Partager le document:


Partager sur Facebook    Partager sur Twitter    Partager sur Google+    Partager sur Blogger    Partager sur LinkedIn    Partager sur Pinterest

Lien permanent vers cette page:



Aperçu du document:

Les arts de la scène passés en revue Billet de bonne humeur Haut les cœurs ! Publié le 1/10/13 « 2014 sera engagé ou ne sera pas », a-t-on envie d’affirmer à la célèbre manière de Malraux, en observant ce début de saison théâtrale à Toulouse… En effet, à peine sortaiton, début septembre, de la langueur monotone d’un été comme les autres, que, ça et là, le théâtre reprit ses droits dans les salles ou dans les rues, mais au son du tocsin. Ainsi, après l’entrée en matière fracassante de Est ou Ouest au festival de Ramonville dont le registre agit-prop a secoué le Sud-Est toulousain, le théâtre du Pavé a pris le relais, lançant sa saison avec Le Sucre ou le Dernier Petit Sou. Un pari gonflé que l’ouverture de la billetterie sur cette fable cruelle autour des scandales financiers et de la folie spéculative ; mais un pari gagné grâce au talent de Laurent Joly et Ismaël Ruggiero, les deux responsables de ce spectacle hyperglycémique, à la fois contestataire et théâtralement inventif… Au même moment, le Grand Rond s’offrait l’un des derniers shows de l’impayable Fred Tousch : Maître Fendart (Ah Ah Ah). Numéro d’acteur-chanteur hors norme dans le rôle ubuesque d’un Superavocat, de la dentelle de Haute-Loire en guise de texte… signé François Rollin. Le tout pour rire franc mais non pour rire creux. Car, sous la couche de folie apparente qui accompagne toujours un peu les performances de Tousch et des siens, c’est la justice-spectacle, outrancière, monstrueuse, qui est passée au tamis, là encore sans concession. Enfin, le Grenier Théâtre a eu la formidable idée de programmer fin septembre Résistantes mis en scène par Justine T. Annezo et David Jaud. On y découvre cinq femmes « puissantes » – pour contrefaire un titre de Marie N’Diaye – qui nous racontent une autre histoire de la Résistance française, celle menée par la gent féminine. Bouleversants, les cinq personnages féminins le sont chacun à leur façon, poussés dans leur engagement par leur propre vécu, souvent douloureux, mais surtout ensemble. Hyper documentée, sensible et intelligente, cette première pièce montre qu’il existe une jeunesse qui s’intéresse à son histoire et se l’approprie pour le meilleur. Par exemple quand elle entonne sa version de l’Internationale, de la Marseillaise ou du Chant des partisans. Alors, oui, on se dit que la jeunesse est là et bien là…Et qu’est-ce que vous voulez que je vous dise… ça vous tire les larmes. Est ou Ouest, Procès d’intention - Cie Escale, festival de Ramonville. Le Sucre ou le Dernier Petit Sou - Cie Le Vardaman, théâtre du Pavé Maître Fendart (Ah Ah Ah) - Cie Le Nom du Titre, théâtre du Grand Rond Résistantes - Cie Les Toiles Cirées, JTEM 2013, Grenier Théâtre Bénédicte Soula



Télécharger le fichier (PDF)

Télécharger le fichier
facebook-haut-les-coeurs.pdf
PDF v1.7, 118 Ko
Texte, 3 Ko



Documents similaires






Faire un lien vers cette page


 
Lien permanent vers la page de téléchargement du document - Facebook, Twitter, ou partage direct


 
Lien court vers la page de téléchargement du fichier


 
Code HTML - Pour partager votre document sur un site Web, un Blog ou un profil Myspace



Commentaires



comments powered by Disqus