Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



CR ww2 N99 Entier Copie Allégée PDF .pdf



Nom original: CR ww2 N99 Entier Copie Allégée PDF.pdf
Titre: (Microsoft Word - CR ww2 99 Copie All\351g\351e.doc)
Auteur: MAS_

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PScript5.dll Version 5.2.2 / GPL Ghostscript 8.15, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/08/2009 à 12:42, depuis l'adresse IP 90.6.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1873 fois.
Taille du document: 3.7 Mo (26 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS-TOI! NENNI MA FOI ! »

CR N° 99 du 28/ 07/2009

1

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
“BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS-TOI! NENNI MA FOI ! »

***

Ce vendredi 24 juillet 2009, s’est enfin déroulé l’un des derniers scénarios de la
campagne « NANTES 44 » , puisée dans le site désormais bien connu de : « PERRY’s
HEROES ». Cette rencontre devrait amener son lot de surprises. Mais l’histoire reste notre
histoire à tous. Puis, quel que soit le résultat d’une rencontre elle ne peut la transformer.
Car, nous le savons tous, il n’est pas question avec la règle « BLITZKRIEG » d’écrire une
nouvelle histoire officielle, mais seulement d’en retarder parfois le dénouement…
Toujours dans un esprit ludique…
***

Nous allons donc dédier notre compte rendu, encore une fois, aux

deux membres
absents ALREMYZE et QUERIBUS, retenus par des affaires toujours aussi sérieuses.
L’un des deux, est un heureux « PAPA » d’une doublette de superbes amazones. Nous,
nous associons par la pensée à lui et à ses rondes de biberons… Pour cette soirée, avaient
répondu à l’appel : ALTARE, HENRI III, NAPO et TRENCAVEL.
***

Ces braves incarneraient les commandants en chefs

qui allaient engager le bras
de fer de cette soirée. VON ALTARE et VON HEINRICH III en bonne logique
continuaient d’incarner le camp allemand ( qu’ils incarnaient si bien ! Si ! Si ! Ils ont le
fond très méchant ! Vous le verrez, ici!!), NAPO et TRENCAVEL, le camp français
équipé en US (2e DB)..
***

La règle choisie pour animer cette rencontre restait BLITZKRIEG.

D’abord,
cette règle avait régi les trois premières rencontres WW2, puis faute de changements, elle
permettrait de mieux en saisir les « torves » subtilités. En conclusion, cette nouvelle passe
d’armes serait un prétexte supplémentaire, pour en maîtriser quelques rouages méconnus
ou oubliés…Ou encore, pour certains d’inventer de nouveaux mécanismes…

CR N° 99 du 28/ 07/2009

2

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS-TOI! NENNI MA FOI ! »

Le scénario (bien connu des nôtres !)

CR N° 99 du 28/ 07/2009

3

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

Le champ de bataille :

CR N° 99 du 28/ 07/2009

4

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

CR N° 99 du 28/ 07/2009

5

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

La liste française :
(établie depuis le scénario précédent…)

CR N° 99 du 28/ 07/2009

6

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

La liste allemande :
Oubliée, par nos adversaires ( Vraiment ? J’ ai des doutes ! Hum ! Hum !) . Elle est donc
établie à la dernière minute ; puis rectifiée en cours de partie ( ?). Après, on dira que les alliés ne
sont pas des « GENTLEMEN » !). Parfois, le trop de gentillesse, se paye comme le démontrera cette
partie.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

7

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

CR N° 99 du 28/ 07/2009

8

France LIBRE.
Comptes rendus de parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
Cette liste allemande nous a été fournie le 27 juillet 2009. Soit près de 4 jours
après la rencontre, elle soulève des interrogations, car les deux officiers en charge des
troupes allemandes restent en désaccord quant à la composition des détachements non
déployés lors de cette partie. Le litige porte sur une HMG (c’est la première fois que
l’ennemi en parle), le nombre de PAK leur a aussi posé problème… (Relire le message de
HENRI III). Ce qui laisse votre serviteur dubitatif… Mais les clichés ont parlé et c’est
bien 2 PAK43/88LL qui furent déployés…Figuraient-ils, vraiment, sur cette liste digne
d’une « Arlésienne » ou ne furent ils qu’une réponse improvisée à une vive et intelligente
attaque ? Nous vous laisserons juges…
Nous retrouvons donc les acteurs de cette partie face à face. D’un côté le
Commandant NAPO épaulé par le capitaine TRENCAVEL pour mener les troupes
françaises dans leur mission de reconnaissance avant l’assaut final. De l’autre le Maréchal
VON HEINRICH III aidé par le Général VON ALTARE, la pyramide hiérarchique s’est
vue inversée suite à leur dernière défaite, mais ils ont été promus car il reste peu
d’officiers pour prendre des risques en Allemagne… C’est compliqué en Prusse !
Comme le prévoit le scénario de cette bataille le camp français détient l’initiative.
Les Allemands assurent une position défensive. Le Commandant NAPO distribue les
rôles. Il décide d’innover en inversant les commandements. Généreux, il veut offrir
l’opportunité d’un répit à l’ennemi. En effet, celui-ci depuis trois scénarios est en totale
déconfiture. Le capitaine TRENCAVEL qui jusqu’à ce jour se voyait confier l’infanterie,
se voit confier, pour cette soirée, le commandement des blindés. L’offensive doit être
lancée depuis le SUD ; les blindés surgiront du BOIS de MONTGISON pour se diriger
vers les objectifs situés dans le village de SAILLY. Le garage et la pharmacie figurent les
places à conquérir. Le tout reste d’élaborer une stratégie côté français, qui puisse amener
les blindés au plus près. Des TIGRES ROYAUX sont signalés, il faut donc agir avec
précaution. Un avantage reste, la partie se joue en huit tours. Les Français optent pour
l’option soutien aérien, le test de liaison est aussitôt fait et réussi. Les protagonistes sont
installés sur leurs bases de départ, la partie peut débuter.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

9

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
Côté français après une brève consultation, il est, vite convenu, de faire preuve
de beaucoup de prudence car un énorme glacis sépare les positions de départ des
objectifs. Le Commandant NAPO préconise de lancer les blindés en tout premier lieu, il
juge à raison que l’infanterie en cas de prise à partie serait hachée menue. Novice en la
matière, TRENCAVEL propose alors, de faire avancer les chars en colonne, jusqu’à
rencontrer une difficulté pour enfin les déployer ; le char « CRAB » intervenant alors.
Craignant une attaque immédiate, le Commandant NAPO, lui impose une avance en
éventail tout en conservant un char en réserve (LE JUMBO). Le capitaine
TRENCAVEL s’exécute. Il positionne le char « CRAB » en tête et s ‘élance en avant.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

10

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

Côté germanique les plaisanteries pleuvent. Il est vrai que le statut de défenseur
apporte une certaine assurance. Tout le dispositif allemand bénéficie du placement
caché. Les Français tentent de le détecter mais rien ne passe. Aussi décide-t-on de faire
appel aux anges du ciel. Le jet réussit et trois P 47 THUNDERBOLT chargés de
roquettes apparaissent. Dans un bref passage ils battent des ailes et remplissent le ciel de
cocardes françaises.

11
CR N° 99 du 28/ 07/2009

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
Un horrible ricanement perce alors la salle. Le général VON HEINRICH III
s’écrie « Maintenant ! Maintenant ! ACH ! Ils ZZONTT foutus ! ». Le Maréchal
VON ALTARE se contente de répondre « YA ! Je vous Lavé dit ! NEZEPAS ! ». Tout
cela, très chers lecteurs, est retranscrit dans le soucis de témoigner, ici, de l’ambiance
qui régnait autour de la table. Puis de faire transpirer l’atmosphère oppressante dans
laquelle s’est déroulée cette partie. Enfin, il s’agit aussi de dénoncer, les pressions
auxquelles furent soumis les défenseurs de la liberté. Tout cela du fait des joueurs
allemands… Mais revenons à notre affaire. Le camp allemand dévoile alors une pièce
antichar. Un PAK43/ 88LL. Un coup part…

CR N° 99 du 28/ 07/2009

12

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

Coup au but ! Un premier char est touché ! C’est le char CRAB. Cette arme
secrète portait beaucoup d’espoirs pour les FROGGIES. Côté allié, c’est un coup dur.
Les mines (des joueurs vous l’aurez compris, pas celles qui font « BADABOUM ! ») se
font déjà plus grave. Mais, rien n’est encore joué.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

13

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

Côté français, on se rassure. Il ne faut pas baisser les bras aux premières pertes.
Mais, le bruit d’un moteur puissant se fait entendre en face. Une bouche à feu dépasse
de la haie. Quelques ronflements de moteur après, apparaît un oiseau de mauvaise
augure. Un TIGRE ROYAL fait son entrée. Pour se faire remarquer, il annonce son
arrivée par un tir au canon dans le vide par chance.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

14

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

Ce petit raté, ramène un petit sourire chez les Français. Pour se rassurer et
prouver qui sont les maîtres de la bataille de France, ils décident de faire appel à
l’aviation. On se réjouit d’avance. Patatras ! Le test de reconnaissance de cible est un
échec. Le premier avion, décide d’ignorer le PAK se trouvant au bout de ses roquettes
pour filer plus loin. Les deux autres avions sont retardés… Dans le camp allemand on
exulte… On décide donc de remettre le couvert avec la pièce antichar. Mais la chance
tourne, et un incident technique vient mettre son grain de sable dans la mécanique
germanique.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

15

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

Le nouvel arrivant entre dans la danse et en trois mouvements vient à bout d’un
SHERMAN français.

Le Commandant NAPO étouffe, pris d’un malaise ; il ne parvient plus à
articuler. Son visage s’empourpre. Seuls quelques grognements sortent de la bouche du
commandant en chef des Français. On croit comprendre qu’il maudit les dés… Il
semble aussi pester contre l’aviation, ses adversaires, le terrain, les mines qui ne sont
pas ou elles devaient se trouver. En un mot ce soir rien ne lui convient… Côté allemand
les ricanements se font plus intenses. Le Capitaine TRENCAVEL tente de faire tourner
le destin et rassurer son chef. « Faisons appel aux avions ! Nous avons la maîtrise des
airs ! ». Bien sûr les avions tout le monde les avait oubliés…

CR N° 99 du 28/ 07/2009

16

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

Le groupe d’attaque au sol parvient enfin au complet sur la table. Les Français
se rassurent. Cette arrivée providentielle va changer la donne. Personne n’en doute,
même le camp adverse.

Le Commandant NAPO a repris ses esprits, il décide alors de faire rentrer
l’infanterie. Au vu du dispositif déjà étalé sur la table , les allemands ont déjà tout
disposé sur le champ de bataille selon ses estimations. Le Capitaine TRENCAVEL va
dans son sens. Toutefois, quelque chose le chagrine. Car les allemands utilisaient un
modèle de PANTHER pour figurer le TIGRE ROYAL . Le capitaine TRENCAVEL
n’ayant pas assimilé cette subtilité cherchait du TIGRE ROYAL partout. Ce détail
explique ,aussi , la prudence dont il faisait preuve avec ses blindés. Les adversaires lui
annoncent que c’est le seul char dont ils disposent . Après cette révélation , on finit par
changer le modèle du blindé dans le soucis d’un peu plus d’exactitude. Rassuré le camp
français redouble le pas. On ne croit plus à de mauvaises surprises, les avions étant
apparus le TIGRE ROYAL fait moins peur.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

17

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

L’infanterie française de la 2eDB arrive sur-le-champ de bataille. Les Allemands
n’ont plus qu’à bien se tenir. Le temps leur est compté.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

18

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
Le pas est alerte, en quelques bonds l’affaire ne sera plus qu’un vieux souvenir
pour ces vétérans. La première section s’élance pour un bond en avant. Une MMG
protège la progression. Pour un maximum d’efficacité, ce groupe d’appui feu direct est
commandée par le Commandant de compagnie. Une, deux, trois plaquettes avancent et
s’installent le long de la haie. Ces éléments sont rejoints par l’élément de
commandement de la section. Toutes les armes pointent la direction dangereuse. Le
village reste tranquille. Le premier chef de section fait signe à la seconde vague. Ses
hommes protègeront la progression de leurs frères d’armes.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

19

France LIBRE.
Comptes rendus de parties
« FLAMES OF WAR” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
La seconde vague s’élance. Un « ZZTTOOPPP ! » retentissant se fait
entendre chez les joueurs allemands. Arborant un sourire des plus affreux, ils dévoilent
un mortier lourd qui attendait sagement les fantassins français…

CR N° 99 du 28/ 07/2009

20

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
Sur l’autre aile, les artilleurs allemands ont réussi à réparer la pièce qui avait
connu un incident technique. Cela ne laisse présager rien de bon pour nos cavaliers
équipés façon US. Au centre le TIGRE ROYAL effectue un tir, laissant échapper un
panache de fumée. Coup au but ! Un troisième SHERMAN s’embrase. L’euphorie
s’empare du camp allemand. Un manque de FAIR-PLAY se fait même ressentir… Une
quinte de toux étrangle TRENCAVEL (la grippe ludique certainement)… Songerait-il à
se retirer ? … Fort mal en point, il reste et fait face. Les cieux ne sont pas favorables aux
français. L’orage qui gronde sur BELFORT en porte le témoignage.

Trois chars éliminés en voilà de trop, le commandant NAPO veut jeter l’éponge.
TRENCAVEL, en bon méridional veut tenter l’affaire coûte que coûte. Il reste, selon
lui, les avions qu’il ne faut pas négliger. L’infanterie reste en course et les deux blindés
restant tiennent encore.. Il veut croire au miracle…

CR N° 99 du 28/ 07/2009

21

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
Une pluie battante vient rafraîchir cette soirée. Le camp français doit souffrir,
car de ce côté là, on s’empresse pour ouvrir les fenêtres. On donne dés lors, de l’aviation
pour les Français. Les avions sont de tous les côtés. Le panache du TIGRE ROYAL ne
s’est pas encore estompé, qu’il reçoit de plein fouet une série de roquettes, s’en est fini
pour lui. TRENCAVEL se rassure par ce coup du hasard.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

22

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
La première section, en profite pour procéder à un second bond. Ce bond doit lui
permettre de traverser le champ situé devant elle. La section tout entière s’élance.
Centimètre après centimètres les plaquettes atteignent le centre du champ. Aussitôt la
joie éclate dans le camp des prussiens. Un nouvel événement vient accabler les stratèges
gaulois. Les joueurs allemands annoncent, qu’ils ont un tir pré-réglé de programmé sur
le labour. Le sifflement des obus se fait entendre au-dessus de l’infanterie. Le mortier
porte un nouveau tir indirect. Rien n’est épargné aux français.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

23

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
Dans un dernier sursaut, TRENCAVEL engage le PAK 43/ 88LL avec un des
ses P47. Le canon explose.

Le Commandant NAPO estime que l’assaut est impossible dans la configuration
de l’unité. D’ailleurs les joueurs français ont très vite convenu, vu la tournure des
évènements qu’il ne s’agissait là que d’une reconnaissance avant un assaut plus sérieux.
Fort des ses arguments, les unités françaises rompent le combat. Certes quelques plumes
ont été laissées sur ce champ de bataille. Mais, gageons que nos deux compères seront
tirer bon profit de cette affaire…

CR N° 99 du 28/ 07/2009

24

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »
Bien sûr, la manœuvre est tout de suite interprétée par les Prussiens du Club
comme l’aveu d’une défaite. Suivent après des explications plus ou moins fumeuses, sur
un dispositif impénétrable. Une sorte d ‘étalage de gloriole à deux sous (sûr, que c’est un
méridional qui a pensé pareille chose !!). C’est d’ailleurs à cet instant, que notre reporter
a surpris la main du Maréchal disposant un champ de mine qui restait à découvrir.
S’ajoutaient à cela deux plaquettes de tireurs d’élite embusquées et une section et demi
d’infanterie à découvrir. Nos officiers français ont beau regarder le tableau EXCEL, ils
s’interrogent encore…

En conclusion :
Il ne fait pas bon être attaquant à BK. Ne laissez jamais le champ libre à
l’interprétation ou à l’improvisation surtout avec les prussiens de votre club. Gardez
toujours en réserve une explication indiscutable à une retraite ou une déconfiture. Surtout
si vous avez des têtes blondes ou une épouse qui vous a attendu. Il serait inconvenant de
revenir, après tout ce temps passé au club, pour annoncer une défaite. Le concept du replis
stratégique me paraît le plus approprié. Je le confesse , je viens d’en user… Mais j’espère
ne pas en abuser dans le futur proche…

CR N° 99 du 28/ 07/2009

25

France LIBRE.
Comptes rendus des parties
«BLITZKRIEG” CR N°99
Club de BELFORT
“COMTOIS RENDS TOI! NENNI MA FOI ! »

La rubrique humour :

UN COMPTE RENDU DIGNE DE FOI ! PARDI ! SIGNE TRENCAVEL.

CR N° 99 du 28/ 07/2009

26


Documents similaires


Fichier PDF amugp0l
Fichier PDF sortielons
Fichier PDF cp finale nationale orc 1er juin 2013
Fichier PDF concours espritcomtois 14
Fichier PDF uylocp9
Fichier PDF l armee des guerieros


Sur le même sujet..