Algerie legendaire.pdf


Aperçu du fichier PDF algerie-legendaire.pdf - page 4/505

Page 1 2 3 456505


Aperçu texte


2

AVANT-PROPOS

l’a dit d’ailleurs : « Il n’y a pas jusqu’aux légendes
qui ne puissent nous apprendre à connaître les mœurs
des nations. » Si nous ne sommes pas munis de ce
viatique indispensable, en pays musulman surtout,
tout nous sera lettre close, et nous marcherons à tâtons et en aveugles, et plus souvent à côté de la voie
que sur la voie elle-même, car les sentiers de l’Islam
sont difficiles et tortueux. Il y a là, nous le répétons,
une carte à étudier, et cette carte, c’est la légende.
Il est certain que, comme nous l’avons dit autre
part, faire parler un Musulman, surtout lorsque le
sujet touche par quelque côté à sa religion, à sa
croyance et à ses saints, toutes choses qui, pour lui,
sont haram, ou sacrées ; il est certain, disons-nous,
que ce n’est pas chose facile ; pourtant, la difficulté
est moindre si l’interrogateur appartient au Makhzen(1) ou au commandement ; si, en un mot, c’est un
puissant qui tienne ses intérêts ou ses destinées entre
ses mains ; et encore faut-il qu’il soit bien démontré à l’interrogé qu’il lui serait inutile de chercher à
tromper le savant des choses de la religion qui veut
en pénétrer les mystères, ou achever de soulever le
voile qui en dérobe la connaissance aux profanes.
Comme la plupart des saints personnages dont
nous allons nous occuper, ou qui joueront un rôle
__________________
1. Le Gouvernement, l’Administration.