le front polisario.pdf


Aperçu du fichier PDF le-front-polisario.pdf

Page 1 2 3 45682




Aperçu texte


Par ailleurs, le Polisario, dirigé par le même groupe depuis trois décennies,
reste en déficit de démocratie interne. Il est accusé de garder, contre leur gré,
des milliers de Sahraouis dans les camps de Tindouf, en Algérie, et ce avec la
c
ompl
i
c
i
t
é de
s aut
or
i
t
é
sd’
Al
ge
r
.Dans l
e pas
s
é
,de nombr
e
us
e
sac
c
us
at
i
ons de
mauvais traitements contre ces populations sahraouies ont été portées contre la
direction du Front Polisario. La même direction a régulièrement été accusée de

t
our
ne
rl

ai
dehumani
t
ai
r
ede
s
t
i

e
sauxr
é
f
ugi
é
s
.
Auj
our
d’
hui
,l
anat
uredel

évol
ut
i
on du Pol
i
sari
of
ai
tnaî
t
redenouvel
l
es
craintes : celles de voir certains de ses combattants et de ses cadres se
tourner vers l
e t
errori
sme, l

i
sl
ami
sme radi
cal ou l
a cri
mi
nal
i
t
é
internationale. Cet
t
eévol
ut
i
on menacerai
tl
ast
abi
l
i
t
édet
out
el

Af
ri
que
subsaharienne et donc la sécurité de plusieurs États africains et, à terme,
cel
l
edel

Europe.
En tout état de cause, le Front Polisario ne semble pas, faute de réformes en
profondeur, pouvoir jouer un rôle dans une éventuelle solution politique négociée.
Seule une organisation régénérée, ayant réglé ses comptes avec le passé et qui assume
ses responsabilités pourrait être partie prenante à une telle solution.

B) RECOMMANDATIONS
► Concernant le statut du Sahara occidental
1) La c
ommunaut
éi
nt
e
r
nat
i
onal
ee
tl

ONU de
vr
ai
e
ntavoi
rl
ec
our
age e
tl
a
l
uc
i
di
t
éder
e
c
onnaî
t
r
equel
as
ol
ut
i
ondel

i
ndé
pe
ndanc
en’
e
s
tpasvi
abl
ee
te
s
t
,
det
out
emani
è
r
e
,i
mpos
s
i
bl
e

t
antdonné
el
af
ar
ouc
heoppos
i
t
i
ond’
unede
s
parties. Elles devraient donc pousser les parties à la cause à prendre la voie
d’
une s
ol
ut
i
on pol
i
t
i
que né
goc
i
é
e

ve
nt
ue
l
l
e
me
nt e
nc
adr
é
e par l
a
Communauté internationale.
2) L’
Al

r
i
ede
vr
ai
tar
r
ê
t
e
rd’
i
nt
e
r
f
é
r
e
rdansunpr
obl
è
mequic
onc
e
r
nel
eMar
oc
e
tl
apopul
at
i
ons
ahr
aoui
e
,e
tdansl
e
que
le
l
l
en’
e
s
tpaspar
t
i
epr
e
nant
e
.
3) Les États qui ont reconnu la RASD devraient prendre conscience que cette
entité, sans existence réelle et sans avenir, est davantage un obstacle à toute
s
ol
ut
i
onpol
i
t
i
quequ’
unvé
r
i
t
abl
eÉtat en gestation.
4) Les Etats-Unis devraient user de leur influence régionale pour appuyer une
solution négociée et donner à chacune des parties –y compris, si nécessaire, à
l

Al

r
i
e–des garanties que leurs intérêts fondamentaux seront respectés.
► Concernant les anciens prisonniers de guerre marocains
5) Une enquête internationale indépendante devrait être menée pour étudier les
conditions de détention qui furent celles des détenus marocains, civils et
militaires, du Polisario.
6) Il est nécessaire que ces anciens prisonniers soient reconnus comme des
vi
c
t
i
me
s
,t
r
ai
t
é
sc
ommet
e
le
tqu’
i
l
sr
e
ç
oi
ve
ntr
é
par
at
i
onde
st
or
t
ss
ubi
s
.
3