Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Lamine STRERILISATION Sidi Bouzid 02 T.4 .pdf



Nom original: Lamine - STRERILISATION - Sidi Bouzid 02 - T.4.pdf
Titre: CIRCUIT DU MATERIEL CHIRURGICAL
Auteur: Dr Lamine DHIDAH
Mots-clés: infection nosocomiale

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Acrobat PDFMaker 6.0 pour PowerPoint / Acrobat Distiller 6.0 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/11/2009 à 12:42, depuis l'adresse IP 41.224.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1349 fois.
Taille du document: 292 Ko (52 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


1ère JOURNEE
D’HYGIÈNE HOSPITALIÈRE
DE SIDI BOUZID
24-12-2002

TRAITEMENT DU MATERIEL
MEDICO-CHIRURGICAL
EN MILIEU DE SOIN

P. Ag DHIDAH Lamine

2

PREVENTION
CONTRE LES I.N.
„
„
„
„

NIVEAU MALADE
NIVEAU ENVIRONNEMENT
NIVEAU PERSONNEL
NIVEAU EQUIPEMENT
EQUIPEMENTS LOURDS
EQUIPEMENTS LEGERS
3

EQUIPEMENTS LEGERS
MATERIEL MEDICO-CHIRURGICAL
„

Qualité bactériologique +++

„

Usage unique OU multiple;

Matériel thermo - sensible OU résistant
„ Matériel en contact avec = peau, tissus et
OU
cavités non stériles
„ Matériel en contact avec = sang, tissus et
cavités stériles.
„

MATERIEL REUTILISABLE
OBJECTIFS DU TRAITEMENT
DESTRUCTION DES MICROORGANISMES
CONSERVATION DE L'ETAT STERILE
(OU DESINFECTE)
RESPECT DE L'INTEGRITE DU MATERIEL

MATERIEL REUTILISABLE
TYPE DE MATERIEL
TEXTILE
Pénétration profonde de la vapeur
Humidité résiduelle difficile à extraire

VERRERIE
CAOUTCHOUC NATUREL
Ramollissement ou durcissement
Si Mauvaise qualité

MATERIEL SYNTHETIQUE =
Polyesters et polyéthylène :
Pas d ’autoclave à vapeur.
Résine acrylique Polystyrène :
Pas d ’oxyde d’éthylène.

POLYPROPYLENES =
PVC plastifié, Résine :
Résistants à 134°C et plus.Téflon,
Gortex (prothèses vx) :
Résistants à 120°C.

METAUX =
INOX. : Alliage Fer / Chrome.
Litanium : léger, parfaitement inoxydable.
Carbure de Tungstène: tranchants, mors rapprochés.
Aluminium : A BANNIR.

ENDOSCOPES

=

Assemblage complexe de : métal, plastique, fibres
optiques....
Thermosensibles.

STERILISATION MATERIEL
MEDICO-CHIRURGICAL
Procédé qui vise :
L'ELIMINATION ET LA DESTRUCTION TOTALES
DE TOUTE VIE MICROBIENNE Y COMPRIS LES
SPORES ET LES VIRUS.

ETAT STERILE

AUCUN MICROORGANISME
SE REPRODUIRE.

VIVANT CAPABLE DE

CARACTERE ABSOLU
UN OBJET NE PEUT ETRE QUE
STERILE
OU
NON STERILE.

10

LA STERILISATION
METHODES HOSPITALIERES
CHALEUR HUMIDE : Autoclave à Vapeur
CHALEUR SECHE :

Four POUPINEL

GAZ ALKYLANTS :

Oxyde d’Oxyde d’Ethylène
Formaldéhyde

STERILISATION " CHIMIQUE "
Désinfection de Haut Niveau
11
(DHN)

LA VAPEUR D’EAU (1)
PRINCIPE =

Hydrolyse et coagulation des protéines bactériennes

AGENT DE STERILISATION =
Vapeur d ’eau saturée sous pression : Condensation au
contact de l ’objet : Transfert d ’Energie et de Matière =
450 Kcal / Kg de Vapeur

L'AIR RESIDUEL = bulles au cœur de la
charge ==> gène la montée de température
et le transfert de chaleur.
12

LA VAPEUR D’EAU (2)
INDICATIONS =
TOUT MATERIEL THERMORESISTANT

AVANTAGES =
- Résultats surs et Normes de Qualité
- Contrôles possibles
- Bon rendement énergétique

CONDITION = EAU DE QUALITE
13

LA CHALEUR SECHE (1)
„

PRINCIPE

* Oxydation des protéines bactériennes par
l ’oxygène
à température élevée (> 100 °C).
* Circulation de l ’air en ventilation forcée

„

PARAMETRES

„

INDICATIONS

- Température
- Durée de contact avec l ’air chaud
Verrerie
Métal sensible à l ’humidité

:160°C / 2h
:170°C / 1 h

14

LA CHALEUR SECHE (2)
„

Température affichée =/=
Température à cœur de la charge
L'AIR = MAUVAIS TRANSPORTEUR DE CHALEUR

„
„
„

Détérioration rapide du matériel métallique
SE DILATE, EMOUSSE
Cycle long et faible rendement énergétique
Difficultés de contrôle
PAS DE VRAIES NORMES
15

STERILISATION
AUX GAZ ALKYLANTS
PRINCIPE

Transformation des acides nucléiques des noyaux
cellulaires.

„

FORMALDEHYDE

„

OXYDE D'ETHYLENE

Très corrosif pour le métal et le verre
Usage pour la désinfection de l ’air et des surfaces





GAZ TOXIQUE, IRRITANT, EXPLOSIF, INODORE
IMMOBILISATION DU MATERIEL
COUT ELEVE

16

QUALITE
DE LA STERILISATION
„

DESTRUCTION MICROBIENNE PAR
VAPEUR
1ère LOI =
A température constante :
LE NOMBRE INITIAL DE GERMES EST
REDUIT AU 1/10 AU BOUT D'UN TEMPS
«D» : Temps de Réduction Décimale.

„

2ème LOI =

LA DESTRUCTION DES GERMES EST DIX FOIS PLUS
RAPIDE CHAQUE FOIS QUE LA TEMPERATURE AUGMENTE
DE « Z° C ».
17

CARACTERISTIQUES
D'ESPECES MICROBIENNES
D et Z
SPORE DU BACILLUS
STEAROTHERMOPHILLUS
TRES RESISTANTE

D = 1 minute et demi à 121 °C
Z = 9,5°C

18

APPLICATION
DE LA 1 ère LOI
OBJET PORTEUR DE 106 GERMES
avec D = 1 mn à 120°C
au bout de 1 mn :
au bout de 2 mn :
au bout de 3 mn :
:
au bout de 6 mn

106 ===> 105
105 ===> 104
104 ===> 103
:
:

:
:

: 101 ===>

:
:

:

100 (= 1)
19

:
100 ===> 10-1

après la 7ème mn

C ’est à dire

1/10

de germe

???
20

Probabilité de NON STERILITE
ou de
CONTAMINATION RESIDUELLE
au bout de 8 mn :
la probabilité est de

1/100

à la 12ème mn

la probabilité n ’est plus que de

1/1000 0000 soit 10-6

21

QUANTIFICATION
DE LA QUALITE
NOMBRE DE DEFAUTS
DEGRE DE NON QUALITE
22

NOMBRE DE DEFAUTS
DEGRE DE NON QUALITE
„

POUR LA STERILISATION
niveau de non stérilité acceptable.

„

LA PHARMACOPEE EUROPEENNE

un objet est stérilisé si sa contamination
initiale est réduite à 1 sur million =
réduction à 10-6

23

STERILISATION
2ème DEFINITION (définitive)
(1) Mise en application d ’un ensemble de méthodes et de

moyens visant à éliminer (détruire) tous les micro-organismes
vivants de quelque nature et sous quelque forme que ce soit
portés par un objet parfaitement nettoyé.

(2) Les procédés et les précautions à prendre doivent être tel

qu’un niveau théorique de contamination correspondant au plus
à un micro-organisme vivant sur un million soit atteint dans le
produit fini.

(3) L ’état stérile n ’est possible que s’il y a protection .

La
stérilité est un état éphémère, limité dans le temps et dans
l ’espace .
24

EN DEFINITIVE
„

POUR UN OBJET ISOLE =
LA STERILITE EST UNE NOTION ABSOLUE

„

POUR UN LOT D'OBJETS =

LA STERILITE EST UNE NOTION RELATIVE

LE RISQUE DE NON STERILITE
R = C0x10-E
C : Contamination Initiale
0
E : Efficacité du Stérilisateur

(E= 6)
25

UN BON STERILISATEUR
DOIT REDUIRE LA
CONTAMINATION INITIALE
AU 1 / 1000 000
C'EST A DIRE
E=6
ET
R = C0 X 10-6

si C0 = 106 ===> R = 106 x 10-6 = 100 =
1
• si C0 = 109 ===> R = 109 x 10-6 =103 = 1000
• si C0 = 103 ===> R = 103 x10-6 =10-3 = 1/1000
" NOTION DE PROBABILITE "

POUR UNE MEILLEURE STERILISATION
C0 DOIT ETRE BASSE
IMPORTANCE DES
"OPERATIONS PREALABLES"
A LA STERILISATION

APPLICATION
DE LA 2ème LOI
SOIT Z = 10°C
si pour réduire C0 à 1/n
il faut
1 MINUTE
à 120°C

==>

il faudrait pour avoir la même
réduction
6 SECONDES à 130°C (1 /10 mn)
0,6 SECONDE à 140°C
et
10 MINUTES à 110°C
100 MINUTES à 100°C
28

LES OPERATIONS PREALABLES

(1)

LA PHARMACOPEE
" L'efficacité des méthodes de stérilisation dépend du
nombre initial de germes contaminants. Toutes les étapes
de la production (ou de préparation) du matériel à
stériliser, sont conduites de manière à réduire la
contamination dans toutes la mesure du possible.
Les règles de l'hygiène personnelle et de travail sont
respectées pour diminuer le risque de contamination, les
manipulations étant réduites au maximum. "
ON NE STERILISE BIEN QUE CE QUI EST
PROPRE
29

LES OPERATIONS PREALABLES (2)

„

„

DECONTAMINATION IMMEDIATE
TRANSPORT VERS L'UNITE DE
STERILISATION "CENTRALISEE OU NON"

„

TRIAGE ET CONTROLE

„

CONDITIONNEMENT

„

CHARGEMENT
30

DECONTAMINATION
„

BUTS

- REDUIRE
- ARRETER
- PROTEGER
- FACILITER

„

la contamination,
la souillure par les matières organiques,
la prolifération microbienne,
le personnel manipulateur et
l ’environnement
le lavage du matériel

LIEU

UNITE DE SOINS
IMMEDIATEMENT APRES UTILISATION
31

„

TECHNIQUES

- Trempage
quelques minutes (10 à 30) dans
une solution désinfectante (désinfectante/détergente)
- Rinçage immédiat
„

PRECAUTIONS
PROTECTION DU PERSONNEL
PROTECTION DU MATERIEL =
Solution non corrosive,
Durée non prolongée,
Récipient en plastique.

32

TRANSPORT
MONTE CHARGE OU CHARIOT

Individualisés
Nettoyés et décontaminés régulièrement

LINGE SOUILLE

± Incinération
Conditionnement étanche,
Via buanderie,

TRIAGE ET CONTRÔLE
QUALITE

INSTRUMENTS DETERIORES :
* DECONTAMINATION ET NETTOYAGE
avant
* REPARATION OU ELIMINATION

LOTS HOMOGENES

33

LAVAGE
BUT =
Elimination des souillures porteuses de germes par =
Actions physiques et chimiques
Tensioactivité et bipolarité

TECHNIQUES =
- LAVAGE MANUEL
Eau + Détergent + Brossage doux,
Jointures, Stries, Mors (DESASSEMBLAGE).

- LAVAGE EN MACHINE
Bras horizontaux ou à tambours
Ultrasons, Laveurs désinfecteurs.

34

EFFICACITE DES
OPERATIONS PREALABLES
DECONTAMINATION

EFFICACITE

TUE LE VHB

TEMPS
DE TTT

10 mn DE
TREMPAGE

LAVAGE A
L’EAU

LAVAGE
A L’EAU +
DETERGENT

JUSQU’A 50 % JUSQU’A80%

JUSQU’A CE QUE SOIT
VISIBLEMENT PROPRE

à ce stade
la Co est à son niveau le plus bas
ATTENTION A LA RECONTAMINATION

35

CONDITIONNEMENT
„

(1)

BUT =
Protection contre la recontamination

„

LIEU =
Zone propre
Distinction entre = Conditionnement Linge
Conditionnement instruments

„

PERSONNEL =
Hygiène corporelle et vestimentaire

36

CONDITIONNEMENT

(2)

MATERIAU doit :
- Maintenir

= l’état de stérilité,

- Assurer

= l’intégrité des caractéristiques
organoleptiques, physiques, chimiques
et mécaniques,

- Permettre

= l’extraction aseptique du contenu.

- Etre adapté

= à la méthode de stérilisation utilisée :

AUTOCLAVE à VAPEUR, POUPINEL à AIR CHAUD,
37
ETUVE à GAZ

„

„

„

AUTOCLAVE A VAPEUR =

BOITE OU TAMBOUR EN METAL
SACHETS EN PAPIER / PLASTIQUE

POUPINEL A AIR CHAUD =
BOITE EN METAL
SACHET EN PLASTIQUE
ETUVE A GAZ =
SACHETS EN PAPIER
SACHETS EN PAPIER / PLASTIQUE

METHODES DE CONDITIONNEMENT
INDIVIDUEL - EN SET - COLLECTIF
38

CHARGEMENT

PAS TROP SERRE
LIBRE CIRCULATION DE L'AGENT DE
STERILISATION

ARTICLES VERTICAUX, RECIPIENTS
INCLINES

39

QUALITE DES
OPERATIONS PREALABLES
PERSONNEL
COMPETENT
CONSCIENT DE L'IMPORTANCE DE SA TACHE

EQUIPEMENTS ET PRODUITS
ADEQUATS

40

CONTROLE
DE LA STERILISATION

PRODUIT FINI
PROCEDES
41

CONTRÔLE DU
PRODUIT FINI (1)
RAPPEL
– LA QUALITE NE PEUT ETRE APPRECIEE
QUANTITATIVEMENT QUE PAR LE NOMBRE
DE DEFAUTS = DEGRE DE NON QUALITE.
NIVEAU DE NON STERILITE ACCEPTABLE
– AU LABORATOIRE =
risque de recontamination > 0,1 à 1 %
42

CONTRÔLE DU
PRODUIT FINI (2)
LOIS STATISTIQUES =
Trouver l’UNIQUE objet contaminé sur un lot de UN
MILLION = Examiner un échantillon d’au moins
1 000 000 unités : TOUT LE LOT =

ABSURDE

LA QUALIFICATION NE PEUT PAS
ETRE JUGEE EXPERIMENTALEMENT
SUR LE PRODUIT FINI.
43

CONTROLE
DES PROCEDES
VALIDATIONDES BONNES
PRATIQUES DE FABRICATION
(B.P.F.)
«B.P.S.»

AVANT STERILISATION
PENDANT STERILISATION
APRES STERILISATION

44

CONTROLE
AVANT STERILISATION
QUALITE DU MATERIEL A TRAITER
QUALITE DES OPERATIONS PREALABLES
BON FONCTIONNEMENT DES
EQUIPEMENTS
ENTRETIEN
MAINTENANCE PREVENTIVE

TEST DE BOWIE- DICK

45

CONTROLE
PENDANT STERILISATION
CONTROLE PHYSIQUE DE TOUS
LES PARAMETRES
CONTROLE CHIMIQUE
Témoins de passage
Intégrateurs de paramètres

CONTROLE BACTERIOLOGIQUE
Méthodes
Signification

46

CONTROLE
APRES STERILISATION
ETAT DE LA CHARGE
Intégrité,
Séchage

REGLES ET CONDITIONS
Transport,
Stockage

ETIQUETAGE
47

UTILISATION
DU MATERIEL STERILE
QUALITE DES ACTES DE SOINS
¾ ASEPSIE =

EFFORT CONTRE L'INOCULATION DE MICROORGANISMES PAR REDUCTION DE LEUR NOMBRE
AU SEUIL DE SECURITE

¾ ANTISEPSIE =

DESTRUCTION OU INHIBITION DE LA
CROISSANCE DES MICRO-ORGANISMES SUR LES
TISSUS VIVANTS PAR UTILISATION DE
SOLUTIONS ANTISEPTIQUES
48

«STERILISATION CHIMIQUE»
«A FROID»

DESINFECTION POUSSEE

DEFINITION =

OPERATION AU RESULTAT MOMENTANE QUI
CONSISTE A ELIMINER, TUER OU INACTIVER LA
PLUPART DES MICROORGANISMES PORTES PAR DES
OBJETS INANIMES PREALABLEMENT NETTOYES.

DESINFECTION DE HAUT NIVEAU

POUR ENDOSCOPES
49


Documents similaires


Fichier PDF estyma p3 glisse e s
Fichier PDF estyma p2 glisse e s
Fichier PDF manuelkxr
Fichier PDF notice de reparation cookeo ce70xxxx 1
Fichier PDF autoclave
Fichier PDF estyma p9 glisse e s


Sur le même sujet..