Cour de théorie des Organisations.pdf


Aperçu du fichier PDF cour-de-theorie-des-organisations.pdf

Page 1...17 18 19




Aperçu texte






projet.  Ici  se  pose  le  problème  de  l’appropriation  de  ce  qui  a  été  créé.  Cette  coopération  ne  
peut  fonctionner  que  s’il  y  a  une  harmonisation  qui  se  fait  auparavant.  
2e  avantage  :  permet  de  créer  un  pouvoir  de  marché.  Le  faite  de  créer  une  alliance  entre  des  
entreprises  permet  aussi  de  créer  une  réputation  et  d’être  plus  fort  sur  le  marché.    
3e   avantage   :   La   constitution   de   bases   élargies.   Dans   ce   cas   de   figures,   l’objectif   est  
d’accumuler  les  compétences  tout  en  mesurant  les  risques.    
4e  avantage  :  l’accroissement  des  savoirs.  Lorsqu’il  y  a  des  alliances  (ou  des  coopérations),  il  
y   a   la   création   d’une   information   commune   et   elle   va   être   partagée   par   l’ensemble   des  
entreprises.    Mais  ce  n’est  pas  quelque  chose  de  naturel  en  soi,  dans  la  mesure  qu’il  existe  
une  culture  d’entreprise.  
2.

Les  différentes  formes  de  réseau  

 
Il  existe  une  multitude  de  forme  de  réseaux.  Cela  va  de  forme  des  réseaux  relativement  
souple  aux  réseaux  plus  contraignant  et  il  peuvent  être  licite  ou  illicite.  




La  firme  réseau  est  composé  d’une  firme  pivot  (centrale)  autour  de  laquelle  il  existe  un  
certain  nombre  de  satellites  (PME  sous  traitantes).  De  plus,  ces  firmes  réseaux  sont  de  plus  
en  plus  souvent  des  firmes  globale,  cad,  que  les  entreprises  sous-­‐traitantes  sont  éclatés  (sur  
tous  les  continents).  Le  réseaux  s’élargit  de  plus  en  plus.  Il  s’agit  souvent  d’entreprises  qui  
sont  liés  verticalement.  Le  rôle  des  NTIC  est  indispensable  dans  ce  genre  de  firme  (pour  
maitenir  le  contact).  
Le  réseau  de  firmes  :  il  s’agit  de  firmes  concurrentes.  

Em’Azing  

 

Page  19