article 1 .pdf



Nom original: article 1.pdf
Titre: PII: S0753-9053(05)80107-3

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par 440121012.TIF / PageGenie PDFGenerator, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/01/2010 à 12:42, depuis l'adresse IP 41.230.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1464 fois.
Taille du document: 2.5 Mo (6 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


224
© Soci~;t~;d'Edition de/'Association d'Enseignement M?dical ~h's H6pitau.v de Paris, 1993

Fracture luxation
transscapho-triqu6tro-rdtrolunaire
A propos d'un cas

I. FAHED, J.N. K U H L M A N N , Ph. DEMAY, S. BAUX

RI~SUMI~ • Les a u t e u r s r a p p o r t e n t l ' o b s e r v a t i o n d ' u n e f o r m e e x c e p t i o n n e l l e de
l u x a t i o n r 6 t r o l u n a i r e du carpe, associ6e ~ u n e f r a c t u r e du scapho'ide du t y p e III
de S c h e r n b e r g et ~ une fracture t r a n s v e r s a l e du t r i q u e t r u m ( p y r a m i d a l ) , au ras
de sa cr~te m 6 d i a n e , d 6 t a c h a n t t o u t le tiers s u p 6 r i e u r de cet os. Expos6 de l'attit u d e t h 6 r a p e u t i q u e a d o p t 6 e en urgence. C o n s t a t a t i o n s p e r o p 6 r a t o i r e s et r a d i o l o giques.
A n n Chir M a i n ( A n n H a n d Surg), 1993, 12, n ° 3, 224-229.

MOTS-CLI~S : Carpe. - - Fracture. - - Luxation r6trolunaire.

Le terme de fracture luxation transscaphotriqu6tro r6trolunaire est un n6ologisme, que
nous avons cr66 pour d6finir l'association de
fractures du scapho'ide et du triquetrum & une
luxation r6trolunaire du carpe.
I1 nous para~t plus pr6cis que celui de <<fracture dislocation transscapho-transtriqu6trop6rilunaire )) que lui a donn6 Taleisnick [10].
Ce dernier est le seul auteur, que nous ayons
trouv6 dans la litt6rature, qui air publi6 des radiographies et mentionn6 l'6ventualit6 d'une
association de 16sions analogue &celle que nous
pr6sentons.

Devant ce tableau 16sionnel complexe, l'indication
d'intervenir d'urgence est posse.
Sous anesth6sie g6n6rale, la r6duction est facile, par manoeuvre de traction axiale longitudinale et mise en flexion
du poignet, sous contr61e de l'amplificateur de brillance.
La stabilit6 de la r6duction en revanche s'av6re des plus
pr6caire.
La voie d'abord dorsale confirme les 16sions pr6visibles :
- int6grit6 des ligaments interosseux scapho-lunaire et
lunaro-triqu6tral mais rupture compl6te de tous les ligaments radiocarpiens dorsaux profonds et capsulaires et tout
particuli6rement le radio-triqu6tral ;
- fracture transversale du type III de Schernberg du scapho'fde et du triquetrum auras de sa cr~te m6diane (fig. 1).

OBSERVATION
Monsieur X .... gardien de but, 22 ans, fait une chute sur
la main, le poignet en hyperextension et ressent une violente douleur, associ6e ~ la perception d'un craquement
audible.
I1 est admis en urgence dans le service. Le bilan radiologique initial montre l'association de la fracture du scaphoide
et du triquetrum ~ la luxation r6trolunaire (fig. 1).

Service de Chirurgie Orthopbdique et Traumatologique,
Plastique et Esthbtique, H6pital Rothschild, 33, boulevard
de Picpus, 75012 PARIS.
Manuscril re~u a la Redaction le 19 juin 1990. Accepte le 10 juin 1993 apres
modifications.

VOLUME12
N° 3 - 1993

FRACTURE LUXATION TRANSSCAPHO-TRIQUI~TRO-RETROLUNAIRE

Fig. 1. - - Incidence face + profil ;~ I'admission. La fracture type III de Schemberg, la fracture du triquetrum et la
luxation retrolunaire du carpe.

225

Fig. 1. - - AP and lateral views on admission. Schernberg
type II fracture of the triquetrum and retrolunate dislocation
of the carpus.

Fig. 1. - - Radiograffas de frente y de lado al ingreso. Fractura tipo III de Schemberg, fractura del piramidal y luxacibn
retrolunar del carpo.

La solidarit6 conserv6e entre le pfle proximal du scapho'ide et le triquetrum explique la facilit6 de la r6duction ; par contre, la stabilit6 n'a pu &re acquise qu'apr6s
embrochage interne et externe, puis suture directe du ligament radio-triqu&ral dorsal (fig. 2). Une immobilisation
pl~tr6e compl6mentaire de trois mois fut indispensable
pour obtenir la consolidation du scapho'ide.

Les dislocations proximales (20 % des cas)

COMMENTAIRES
La fracture luxation transscapho-triqu6tror6trolunaire s'inscrit dans le cadre des dislocations du carpe.


Differentes formes de dislocations du carpe

Campbel et Lance [4], par O'Brien [7] et par
Witvoet et Allieu [1, 2, 13]. Ces derniers ont
r6uni 85 observations et d6gag6 les principales
formes et leur fr6quence.
Les 16sions si6gent ~t divers niveaux. I1 s'agit
tant6t de luxations, tant6t de fractures, tant6t
de l'association des deux.

(fig. 5)

A c6t6 de la luxation r6trolunaire du carpe,
qui est la forme la plus fr6quente et qui r6alise'
une instabilit6 de la colonne centrale h l'6tat
pur, existent des dislocations du carpe beaucoup plus complexes. Elles ont 6t6 analys6es par

Elles associent ~ la luxation p6rilunaire une
fracture styloidienne du radius ou de l'ulna, ou
une fracture cun6enne radiale externe.

Les dislocations moyennes
Elles associent ~ la luxation p6rilunaire 3 diff6rents types de l~sions :
la luxation r6trotriqu6trale n'est d~crite
que 4 fois dans la litt~rature [7]. Us lunaire et
triquetrum restent solidaires.
-

FRACTURE LUXATION TRANSSCAPHO-TRIQUlf~TRO-RI~TROLUNAIRE ANNALESDE CHIRURGIE

226

DE LA MAIN

O'Brien [7] y fait r6f6rence. Alnot [3] apporte
un nouveau cas. L'aspect radiolique ressemble
6trangement ~ la fracture luxation, que nous
rapportons, mais il s'agit en fait de 3 fractures,
sans la moindre luxation associ6e.


Etiopathogenie des dislocations p6rilunaires

M~canismes g~n~raux

Fig. 2. m Embrochage externe et interne des deux fractures.

Le m6canisme imagin6 par Tavernier [10],
puis Mouchet [7] pour obtenir une luxation
r6trolunaire est valable pour le plupart des formes de dislocation du carpe. I1 est d6clench6
par un choc sur la paume de la main. L'inclinaisaon dorsale forc6e du poignet, qui s'ensuit, attire le massif carpien vers l'arri6re, tandis que
l'os lunaire, retenu par le ligament radio-lunaire
palmaire ou ligament freinateur de Delbet, reste
en place (fig. 3).
La rupture de la capsule articulaire et des ligaments profonds permet la dislocation. Elle
s'effectue au niveau des points faibles p6rilunariens: espace lunarocapital de Poirier, ligaments scapho-lunaires, ligaments lunaro-triquetraux (fig. 4 A).
Le scaphoi'de et le triquetrum tendent ~t se
rapprocher, puis le massifcarpien, en regagnant
sa place, pousse l'os lunaire en direction palmalre.
D'autres m6canismes viennent se surajouter :
l'hyperinclinaison lat6rale du poignet entraine selon Allieu [2] la d6chirure des ligaments p6riscapho'idiens ;
la pr6dominance de l'impact sur l'6minence th6nar favorise selon Saffar [9] la fracture
du scapho'ide ;
l'hyperinclinaison m6diale du poignet ou
l'impact hypoth6narien ont vraisemblablement
la m~me influence sur le triqu6trum et la r6gion
p6ritriquetrale ;
une force transversale de cisaillement
point de d6part lat6rale, comme l'a imagin6
Fenton [5], provoque la fracture du scaph6ide,
puis du p61e sup6rieur du capitatum.
Les points faibles varient en fonction des individus et de leur ~ge, favorisant les ruptures ~t
des niveux divers.
-

Fig. 2. - - External and internal fixation of the t w o fractures.
Fig. 2. - - Osteosintesis mediante agujas externas e intemas
de las dos fracturas.

-

-

- la fracture proximale du scaphoide (43,5 %
des cas) participe ~t la dislocation.
Le fragment proximal du scaphoide reste solidaire de l'os lunaire.
- la fracture du triquetrum (29,5 % des cas)
n'int6resse le plus souvent qu'un fragment osseux ou un coin post6ro-externe, rest6s fix6s au
ligament lunaro-triqu6tral.

Les dislocations distales
Elles int6ressent le capitatum.
- La fracture transscapho-capitale (7 % des
cas) a 6t6 d6crite par Fenton [5]. Le fragment
proximal du scaphoide reste solidaire de l'os
lunaire. La luxation occupe une part limit6e.
Elle n'existe qu'entre os lunaire et triquetrum.
La fracture transscapho-capito-triqu6trale
a 6t6 d6crite par Wesley et Barenfeld [12].
-

-

Mkcanismes de la fracture luxation
transscapho-triquetro-retrolunaire
L'inclinaison dorsale forc6e du poignet provoque comme dans la plupart des autres dislocations carpiennes, la rupture au niveau du
point faible de Poirier. Sa propagation s'effectue ensuite suivant un processus particulier.
Deux m6canismes, diff6rents, mais peut-~tre
compl6mentaires, peuvent l'expliquer :

VOLUME 12
N° 3 - 1993

FRACTURELUXATIONTRANSSCAPHO-TRIQUP~TRO-R~TROLUNAIRE

Fig. 3. --

227

Resultat it 6 mois.

Fig. 3. - - Result at 6 months.
Fig. 3. - - Resultado a seis
meses.
Fig. 4. -- a) Luxation retrolunaire classique induite par
le ligament freinateur de Delbet qui resiste et la rupture
des ligaments profonds de part et d'autre de I'os lunaire.
b) Cas pr6sent6, le m6canisme initial est le mr)me, les
ligaments profonds resistent depla;ants de part et d'autre les lignes de force s'appliquant sur le point faible des
os (corps du scapho'fde et du triquetrum).

Fig. 4. - - a) Classical retrolunate dislocation induced by
Delbet's restraining ligament which resists and rupture of the
deep ligaments on either side of the lunate bone. b) In this
case, the initial mechanism was the same. The deep ligaments resist and are displaced on either side of the lines of
force applied to the weak point of the bones (body of scaphoid and triquetrum).

Fig. 4. - - a) Luxacibn retrolunar clasica
inducida por el ligamento frenador de Delbet que resiste y la ruptura de los ligamentos profundos de un lado y del otro del
semilunar, b) Caso presentado, el mecanismo inicial es el mismo, en el cual los ligamentos profundos resisten desplazando de un lado y del otro las lineas de
fuerza aplicandose sobre el punto d~bil
del hueso (cuerpo del escafoides y piramidal).

l't4,t<.

FRACTURE LUXA TION TRANSSCAPHO- TRIQUETRO-RETROLUNAIRE

228

Witvoet & Allieu 28 %

4x

Destot

ANNALES DE CHIRURGIE
DE LA MAIN

t~,K.

Wit. & All.

37 %

Wit. & All.

25 %

Fig. 5. - - Le tableau des differents types d'associations
de fracture-luxation retrolunaire,

Wit. & All.

6%

Wesley & Barenfeld 1 x

Fig. 5. - - Table of the various types of combinations of retrolunate fracture-dislocation.

Fig. 5. - - El cuadro de los diferentes tipos de asociaci6n de
luxofractura retrolunar.

1) les ligaments scapho-lunaires et luna-triquetraux particuli~rement 6pais et solides, r6sistent aux forces de torsion. Le point d'application de celles-ci est report6 sur le corps du scapho'ide et du triquetrum voisin.
2) Le m6canisme de cisaillement transversal
imagin6 par Fenton est 16gbrement plus proximal qu'h l'accoutum6e.
Il fracture bien le corps du scaphoide, mais
6pargne le capitatum et conserve une partie de
son 6nergie potentielle, pour s'attaquer au triquetrum.
Les fragments proximaux du scapho'ide et du
triquetrum sont rest6s solidaires de l'os lunaire.
L'ensemble constitu6, pouss6 par le reste du
carpe, v'ient se placer en avant de lui, comme
l'aurait fait l'os lunaire seul dans une luxation
r6trolunaire classique.

DISCUSSION
Cette description d6taill6e d'une nouvelle
vari6t6 de fracture luxation r6trolunaire et de
son traitement permet d'enrichir les connaissances acquises concernant les dislocations du
carpe.
La fracture luxation transscapho-triquetror6trolunaire relbve de la m6me 6tiologie que les
autres dislocations. I1 semble simplement que
les forces responsables s'appliquent en un point
pr6cis et sur un terrain pr6dispos6.
Bien qu'exceptionnelle, elle m6rite d'6tre
bien connue en raison de ses particularit6s radiologiques et th6rapeutiques. En effet le diagnostic positif repose sur des clich6s, dont
l'interpr6tation est d61icate en raison de la
superposition des fragments.

VOLUME 12
N° 3 - 1993

FRACTURE LUXATION TRANSSCAPHO-TRIQUF.TRO-RF.TROLUNAIRE

La r6duction sanglante n'est peut-~tre pas
indispensable, mais a l'avantage de permettre
rinventaire des 16sions et la r6paration rigoureuses des ligaments.
Apr6s r6duction, en revanche, la contention
par des broches de Kirschner s'av6re absolument n6cessaire en raison de caract6re particuli6rement instable de ce type de fracture-luxation.
REFERENCES
1. ALLIEU Y. - - Entorses, subluxations et luxations du carpe.
Encyclop6die m6dicochirurgicale 1982 (Paris): 14088 C 10.
2. ALLIEU Y., ASENCIO C.G. - - Luxations p6rilunariennes du
carpe : luxations rares des os du carpe. In : Tubiana R. Traitk
de Chirurgie de la Main, vol. 2. Paris, Masson Ed. 1984:
877-901.
3. ALNOT J.Y. - - Symposium sur les fractures et pseudarthrose
du scapho'fde carpien, pr6sent6 ~ la 62 e r6union de la SOFCOT
1987.
4. CAMPBEL E.D., LANCE M., YEOH C.B. - - Lunate and perilunar dislocations. J Bone Joint Surg, 1964, 46 B, 55-72.
5. FENTON R.L. - - The naviculocapitale fracture syndrome. J
Bone Joint Surg, 1956, 38 A, 661.
6. H E R Z B E R G G., A L L I E U Y. - - Les 16sions osseuses et ligamentaires associ6es dans les fractures r6centes du scapho'fde
carpien (Analyse anatomo-clinique). Rev Chir Orthop, 1988, 74,
695-697.
7. O'BRIEN E.T. - - Acute fractures and dislocations of the carpus. Orthop Clin North Am, 1984, 15, 237-258.
8. MOUCHET A. - - M6canismes des traumatismes du poignet.
Bull M~d Paris, 1919, 33, 567-572.
9. SAFFAR Ph. - - Les luxations ~rilunaires du carpe. In : RAZEMON J.P., FISK G.R. - - Le Poignet. Paris, Expansion Scientifique Franqaise, 1983, 120-128.
10. TALEISNIK J. - - The wrist. Edimburg Churchill Livingstone
6dit. 1985 : 219-223.
11. T A V E R N I E R L. - - Les d6placements traumatiques du semilunaire. Thkse de M~decine (Lyon) 1906.
12. W E S L E Y M. B A R E N F E L D P. - - Transscaphoi'de, transcapited transtrichetral perilunar fracture dislocation of the writs. J
Bone Joint Surg, 1972, 54 A, 1973-1978.
13. WlTVOET J., ALLIEU Y. - - L6sions traumatiques fra]ches
du semi-lunaire. Rev Chir Orthop, 1973, 59 suppl. 1 : 98-125.

229

F A H E D I., K U H L M A N N J.N., D E M A Y Ph., B A U X S. - C o m b i n e d r e t r o l u n a t e t r a n s - s c a p h 0 - t r i q u e t r a l dislocation.
A case report. (In French).
A n n C h i r M a i n (Ann H a n d Surg), 1993, 12, n ° 3 , 2 2 4 - 2 2 9 .

S U M M A R Y : The authors report an exceptional cas of retrolunate dislocation of the carpus
associated with a Schernberg type III scaphoid
fracture and a transverse fracture of the triquetrum at the level of its median crest, avulsing
all of the upper thrid of this bone. Thet describe
the emergency treatment and the radiological
and operative findings.
K E Y - W O R D S : C a r p u s . - - F r a c t u r e . - - R e t r o l u n a r dislocation.

F A H E D I., K U H L M A N N J.N., D E M A Y Ph., B A U X S. - L u x o f r a c t u r a t r a n s escafo p i r a m i d a l . A p r o p 6 s i t o d e u n
caso.

A n n C h i r M a i n ( A n n H a n d Surg), 1993, 12, n ° 3 , 2 2 4 - 2 2 9 .

RESUMEN : Los autores han observado una
forma excepcional de luxaci6n retrolunar del
carpo, asociada a una fractura del escafoide de
tipo III de Schernberg y a una fractura del triquetro piramidal a ras de su cresta mediana,
ocasionando la separaci6n del tercio proximal
de este hueso. Se expone la actitud terap6utica
adoptada en urgencia y las constataciones radi61ogicas y peri-operatorias.
PALABRAS CLAVE:
retrolunar.

Carpo. --

Fractura. --

Luxaci6n

nun

ANNALES DE RADIOLOGIE
Revue d'lmagerie Medicale - Medecine Nucleaire

Redaction - Abonnements - Publicite : 31, bd de Latour Maubourg, 75007 PARIS.
Tel. (16-1) 40.62.64.00. Telecopie : (16-1) 45.55.69,20

ABONNEMENTS
(8 numeros par an)
- - Abonnement simple
- - Tarif sp(~cial pour les candidats au C.E.S. de Radiologie

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

France
1 350 F
675 F

Etranger
1 875 FF
1 010 FF

Les abonnements sont payables au comptant et ne sont mis en service qu'apr~s r6ception du r(~glement.
Les ch(~ques bancaires en provenance de retranger devront 6tre adressds au compte no 10492-19 CIC, 16 ter, av. Bosquet, 75007 PARIS CEDEX (France).
Checks drawn on banks in countries other than France should be made payable to: account number 10492-19 CIC, 16 ter, av. Bosquet, 75007 PARIS CEDEX (France).




Télécharger le fichier (PDF)

article 1.pdf (PDF, 2.5 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


ryea86v
f5ojuwk
nfjri45
y7h86xh
7g7zn1c
mhka5bp

Sur le même sujet..