article 6 .pdf



Nom original: article 6.pdf
Titre: doi:10.1016/j.main.2006.09.003

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Elsevier / Acrobat Distiller Server 5.0.5 (Sparc Solaris), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/01/2010 à 12:42, depuis l'adresse IP 41.230.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1367 fois.
Taille du document: 587 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public



Aperçu du document


Chirurgie de la main 26 (2007) 62–64
http://france.elsevier.com/direct/CHIMAI/

Cas clinique

Luxation bipolaire de l’avant-bras : luxation du coude
et luxation transcapholunaire du carpe. À propos d’un cas
Bipolar dislocation of the forearm
Y. Najeb*, B. Essadki, M. Latifi, T. Fikry
Service de traumatologie–orthopédie, CHU de Marrakech, Maroc
Reçu le 24 novembre 2005 ; accepté le 19 septembre 2006

Résumé
Les auteurs rapportent l’observation d’un jeune patient de 23 ans, qui a présenté suite à une chute, une luxation bipolaire de l’avant-bras
associant une luxation divergente du coude, une fracture de la tête radiale, une fracture de l’ulna et une luxation transcapholunaire. La prise en
charge en urgence, a consisté en une réduction du coude avec ostéosynthèse de l’ulna, vissage du scaphoïde, et embrochage provisoire scaphocapital. Après un recul de 26 mois, la fonction du coude était satisfaisante, au niveau du poignet l’extension est de 40 ° et la flexion est de 50 °.
Le scaphoïde a consolidé sur les radiographies de contrôle. Cette association lésionnelle demeure rare voire exceptionnelle dans la littérature.
© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Abstract
The authors report the case of a 23 year old patient, who presented the following combination of injuries after a fall, namely a divergent
dislocation of the elbow, a fracture of the radial head, a fracture of the ulna and a perilunate dislocation with scaphoid fracture. The entire injury
thus represented a bipolar dislocation of the forearm. The emergency management consisted of a closed reduction of the elbow together with
osteosynthesis of the ulna, internal fixation of the scaphoid with a compression screw, and scaphocapitate K wiring. After 26 months, the function of the elbow was satisfactory, and the range of motion of the wrist was from 50° of flexion to 40° of extension. Satisfactory healing of the
scaphoid was observed. This combination of injuries has only rarely been reported in the literature.
© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Mots clés : Coude ; Poignet ; Luxation du coude ; Luxation rétrolunaire du carpe ; Fracture du scaphoïde
Keywords: Elbow dislocation; Perilunate dislocation; Wrist; Scaphoid fracture

1. Introduction

2. Observation

L’association d’une luxation du coude à une luxation périlunaire du carpe est rare. Nous rapportons un cas de luxation
divergente du coude avec fracture de la tête radiale associée à
une luxation transcapholunaire et une fracture de la diaphyse
de l’ulna.

M. Jamal K. âgé de 23 ans s’est présenté aux urgences pour
un traumatisme fermé du membre supérieur gauche à la suite
d’une chute d’échelle avec réception sur la paume de la main
poignet en extension.
Le bilan radiologique a objectivé une lésion étagée du membre supérieur gauche associant (Figs. 1-4) :

* Auteur correspondant. Faculté de médecine et pharmacie, BP 7010 SidiAbbad, 40000 Marrakech, Maroc.
Adresse e-mail : youssefnajeb@hotmail.com (Y. Najeb).

1297-3203/$ - see front matter © 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
doi:10.1016/j.main.2006.09.003

● une luxation divergente du coude avec fracture de la tête
radiale (Figs. 1,2) ;

Y. Najeb et al. / Chirurgie de la main 26 (2007) 62–64

63

Fig. 1. Radiographie préopératoire du coude de profil.

Fig. 3. Radiographie préopératoire du poignet de profil.

Fig. 2. Radiographie préopératoire du coude de face.

● une fracture de la diaphyse cubitale (Figs. 1,2) ;
● une luxation trans-scaphorétrolunaire du carpe (Figs. 3,4).

Fig. 4. Radiographie préopératoire du poignet de face.

La réduction de la luxation du coude était instable à foyer
fermé nécessitant une réduction sanglante avec embrochage
huméroradial et humérocubital à 90 ° de flexion. L’ablation
des broches a été faite à j21 postopératoire.
Une ostéosynthèse par plaque a été faite pour la fracture de
l’ulna.

Enfin par une voie postérieure une réduction du carpe avec
ostéosynthèse par vissage du scaphoïde et embrochage scaphocapital provisoire a été faite. (Figs. 5,6).
Vu les lésions cutanées sur le bord ulnaire nous n’avons pas
effectué de brochage lunotriquétral.

64

Y. Najeb et al. / Chirurgie de la main 26 (2007) 62–64

Fig. 5. Radiographie postopératoire du poignet de face.

Au sixième mois le patient a repris son travail qui est vendeur dans une épicerie de quartier.
À 26 mois l’examen clinique retrouve :
● un coude stable et indolore ; avec une flexion active à 130 °,
une extension à –10 °, une pronation à 90 ° et une supination à 90 ° ;
● un poignet indolore avec une extension à 40 °, une flexion à
50 °, une inclinaison radiale à 15 ° et une inclinaison cubitale à 20 °.
La force du poignet a été jugée diminuée par rapport au côté
sain en demandant au patient de serrer fortement la main de
l’examinateur.
3. Discussion
Les luxations bipolaires de l’avant-bras sont particulièrement rares, une revue de la littérature nous a permis de retrouver seulement quatre cas de luxation du coude associée à une
luxation périlunaire [1–6].
En effet, Rosson [1–6] a publié une triple luxation au membre supérieur associant une luxation de l’épaule, du coude et
radiocarpienne. Kerr et Gunderson [4] rapportent un cas de
luxation de la tête radiale associé à une luxation périlunaire
du carpe. Enfin, la dernière publication de cette association
est celle de Masmejean [5] qui rapporte un cas de luxation du
coude avec une luxation transcaphocapitale rétrolunaire du
carpe avec une fracture des deux os de l’avant-bras, association
jamais décrite dans la littérature.

Fig. 6. Radiographie postopératoire du poignet de profil.

Le mécanisme de survenue de ces lésions, le plus probable
semble être une chute sur le membre en extension du coude et
du poignet [7]. Cela concorde avec l’observation que nous rapportons. C’est aussi le cas pour Chen [1] et Masmejean [5].
La prise en charge de ce type de lésions obéit aux impératifs
connus pour chaque lésion isolée. Néanmoins il convient de
souligner que la crainte est la méconnaissance de la luxation
rétrolunaire ; en effet un retard de diagnostic variant entre
trois jours et six semaines [1,4,6] a été rapporté, sauf pour le
cas de Masmejean [5] diagnostiqué en urgence.
Références
[1] Chen WS. Concurrent périlunate dislocation in patients with elbow dislocation/case reports. J Trauma 1994;37:504–7.
[2] Dodd CA. Triple dislocation of the upper limb. J Trauma 1987;27:1307.
[3] Herzberg G, Comtet JJ, Linscheid RL, Amadio PC, Cooney WP, Stadler
J. Périlunate Dislocations and fracture-dislocations: a multicenter study.
Hand Surg (Am) 1993;18:768–79.
[4] Kerr CD, Gunderson RJ. Concomitant dislocation of the wrist with posterior radial head subluxation: case report. J Trauma 1995;38:941–3.
[5] Masmejean E, Cognet JM. Luxation bipolaire de l’avant bras. Rev chir
orthop 2001;87:499–502.
[6] Rosson JW. Triple dislocation of the upper limb. J R Coll Surg Edinb
1987;32:122.
[7] Vance RM, Gelberman RH, Evans EF. Scaphocapitate fractures patterns
of dislocation, mechanisms of injury, and preliminary results of treatment. Bone Joint Surg (Am) 1980;62:271–6.


article 6.pdf - page 1/3
article 6.pdf - page 2/3
article 6.pdf - page 3/3

Télécharger le fichier (PDF)










Documents similaires


y7h86xh
guzlcbp
f5ojuwk
7g7zn1c
ryea86v
2011 colle3