Plaquette commercial technique solar300 .pdf



Nom original: Plaquette commercial technique solar300.pdf
Titre: Plaquette commercial technique
Auteur: GPOIRIER

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.5 / GPL Ghostscript 8.61, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 18/01/2010 à 12:42, depuis l'adresse IP 92.131.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2672 fois.
Taille du document: 4.5 Mo (15 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


SOLAR CONSTRUCT

PRESENTATION TECHNIQUE
STRUCTURE SOLAR 300

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

DESCRIPTIF DE LA STRUCTURE
L’intégration en toiture des panneaux solaires proposée ici est composée de profilés en
aluminium, dont la forme est inspirée des produits rencontrés classiquement dans des
applications de type verrières et serres de pépiniéristes.

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

Composée d’une sous face métallique ou textile permettant le travail en sécurité et
l’évacuation des condensats, une lame d’air est entretenue continuellement par les
ventilation en haut et bas de pente.
L’ancrage de la structure sur la charpente se fait via des clips assurant dans le même temps
la dilation des porteurs aluminium.

La structure SOLAR bien qu’ancrée sur le batit est donc totalement libre de se déplacer en
fonction des différentiels de température.
Elle peut être implanté sur des toitures allant de 8° à 60° et un écartement de panne maxi de
2500 mm (voir tableau ci-dessous).
Utilisable tant sur les structures neuves ou en réhabilitation, métallique ou bois, elle peut
aussi de poser sur voligeage bois.
Après étude, la structure peut aussi être intégrée à un complexe isolé et aussi recevoir un un
système de désenfumage..

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

POSSIBILITE D’IMPLANTATION EN FRANCE METROPOLITAINE
SUIVANT NV65 modifiées 2009

Longueur maximale de l'entraxe entre pannes en fonction des zones de neige

Altitude
H<200m
H<300m
H<400m
H<500m
H<600m
H<700m
H<800m
H<900m

A1
2500
2500
2300
2200
2000
1900
1800
1700

A2
2500
2500
2300
2200
2100
1900
1800
1700

B1
2500
2300
2200
2100
2000
1800
1700
1600

Zone de neige
B2
C1
2500
2300
2300
2200
2200
2100
2100
2100
2000
1900
1800
1800
1700
1700
1600
1600

C2
2300
2200
2100
2100
1900
1800
1700
1600

D
2100
2000
2000
1900
1800
1700
1600
1600

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

E
1900
1800
1800
1700
1700
1600
1500
1500

Longueur maximale de l'entraxe entre pannes en
fonction des zones de vent
Zone de vent
Normal
Exposé

1

2

3

4

5

1700
1700

1700
1700

1500
1300

1300
1000

900
700

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

PRINCIPE D ETANCHEITE
Sens longitudinale
L’étanchéité est réalisée par les modules eux-mêmes, qui sont fixés sur les supports
aluminium dont le profil a été spécialement étudié pour évacuer l’eau de pluie vers le bas :

Sens transversal
Entre modules, l’étanchéité est assurée par la mise en
place d’un joint mastic

Dans le sens du rampant, les profilés sont recouverts par un capot serreur faisant office à la
fois de pare-close et d’étanchéité en emprisonnant un joint type EPDM.

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

Conformément au DTU de la série 40, un pare-pluie est installé en face arrière, de manière à
garantir une fiabilité optimale de l’étanchéité de la couverture photovoltaïque.
L'ensemble peut supporter des vents dépassant 180 km/h. Les modules sont tous identiques
donc interchangeables. Ils sont pincés à la structure, indépendamment les uns des autres.
Toute la boulonnerie est en inox, matériau qui n'entraîne aucune corrosion galvanique,
même en milieu marin.
Les liaisons électriques sont effectuées à l'aide de connecteurs rapides avec détrompeurs
type MC facilement démontables équipant les modules pré-équipés. Le remplacement
éventuel d'un module peut donc se faire aisément sans toucher au reste du générateur.
Certification
Le système de montage est conforme aux DTU en vigueur. Une certification pass innovation
établi par le CSTB est en cours.
Eligibilité à la prime d’intégration
Le système proposé est éligible à la prime d’intégration pour le tarif d’achat (bonus de 0.25
€/kWh en métropole).En effet, les équipements de production conçus industriellement
assurent également une fonction technique liée au bâtiment (étanchéité de toiture).

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

Domaine d’utilisation
Le système proposé peut être employé dans les domaines suivants :
Agricole. (Toiture Eternit, bac acier)
Industriel (Toiture Eternit, tuile, bac acier)
Particulier (Toiture tuile)

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

Photo chantier

Chrysalides Arles 1000 m² EDF ENR

M. Allibert 900 m² Photon technologie

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

Ugitech ugines 1400 m² EDF ENR

M. Villaret St benezet 120 m² photon technologie

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

Base aérienne d’Istres EDF EN

M. Michel, ferme bio, 900 m² Photon technologie

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

OPTION SUR STRUCTURE
Larmier ventilé
Faitage ventilé

Laquage spécifique sur structure et habillage
Cassette de remplissage

Puits de lumière
Avant

Aprés

Lanternaux de désenfumage*
Renfort de charpente*
Ligne de vie*

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

Gardes corps définitif*
Isolation pour bâtiment industriel*

Les options sans Astérix ne nécessitent pas de la part de Solar Construct d’une étude spécifique.

©SOLAR CONSTRUCT 2009 reproduction interdite

15 décembre 2009

Synthèse du
PASS’INNOVATION 2009-025
Procédé : SOLAR 300

Titulaire :

Solar Construct, 125 avenue de la gare, 69560 Saint Romain en Gal

Ce document est la synthèse du Pass’Innovation n° 2009-025. Il donne à son titulaire une appréciation de son procédé et du
chemin lui restant à parcourir pour passer de l’innovation à la mise sur le marché à grande échelle. Il fournit aux divers
intervenants de l’acte de construire une opinion autorisée sur le comportement prévisible des ouvrages réalisés à l’aide des
produits et procédés concernés, de manière à permettre à ces intervenants de prendre leurs décisions et leurs responsabilités
en pleine connaissance de cause. Le Pass’Innovation complet peut être demandé au titulaire.

1. DESCRIPTION SOMMAIRE DU PROCEDE(1)
1.1

Description succincte

Le procédé SOLAR 300 est un système de montage pour modules photovoltaïques permettant une
mise ne œuvre en toiture. Il a été analysé dans le cadre d’une association avec des modules
photovoltaïques cadrés STPXXXS-24/Ad de la société SUNTECH.
Le système de montage est composé d’un support (en tôle acier dans le cas de charpentes
métalliques ou charpentes en bois avec pannes, ou en écran de sous-toiture dans le cas de
charpentes en bois avec liteaux et voligeage), de rails en acier galvanisé pour le support de
l’ensemble du procédé, de profilés porteurs en aluminium pour supporter les modules, et de divers
accessoires garantissant la bonne tenue mécanique et l’étanchéité (y compris aux rives, à l’égout et
au faîtage).
La société Solar Construct assure la vente, l’étude et le dimensionnement de chaque installation
utilisant le systèm SOLAR 300.
1.2

Domaine d’emploi prévu

Mise en place sur les toitures agricoles ou industrielles conformes au normes et DTU en vigueur, en
bâtiments neufs ou existants, à des altitudes inférieures à 900 m, au dessus de locaux à faible ou
moyenne hygrométrie.
Un calcul au cas par cas des charges climatiques doit être effectué.
Les installateurs du procédé doivent avoir suivi la formation assurée par la société Solar Construct.
2

CONCLUSION

Compte-tenu de l’analyse développée dans le document Pass’Innovation 2009-025 et sous réserve
du respect des recommandations qui s’y trouvent, on peut considérer que le risque lié à l’emploi du
procédé pour le domaine d’emploi prévu est très limité (Pass’Innovation « vert »).
3

DUREE DE VALIDITE

Le Pass’Innovation 2009-025 est valable jusqu’au 15 décembre 2011. Cette période pourra être mise
à profit pour constituer les éléments manquants pour aboutir à un Avis Technique.

(1)

La description complète de la technique est donnée dans le dossier déposé au CSTB par le
demandeur et enregistré sous le numéro Pass’Innovation 2009-025.



Documents similaires


p3ynmn7
6l7if5l
master   etancheite et insonorisation
fiche sm33
fiche technique
arraj48


Sur le même sujet..