texte du survivant .pdf


Nom original: texte du survivant.pdfTitre: texte du survivantAuteur: Sengenes Adeline

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.8 / GPL Ghostscript 8.64, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/03/2010 à 12:42, depuis l'adresse IP 82.231.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1647 fois.
Taille du document: 9 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


« Je ne me souviens pas du tout ; J’ai du rester sans connaissance la plupart du
temps. Je ne me rappelle que ce moment grandiose où tous se mirent à chanter,
comme si cela avait été concerté, L’antique prière qu’ils dédaignaient depuis
tant d’années- ce credo oublié – mais je ne me rappelle pas comment j’ai pu me
retrouver sous terre, à croupir si longtemps dans les égouts de Varsovie. Et la
journée commença comme d’habitude.
Le réveil, quand il faisait encore nuit.
« Sortez de là ! »
Que vous ayez dormi ou que vous n’ayez pas pu fermer l’œil de la nuit. On vous
avait arraché à vos enfants, à votre femme, à vos parents. Vous ne saviez pas ce
qu’ils étaient devenus. Comment auriez vous pu dormir ! L’adjudant hurle
encore : » sortez de là ! Le sergent va être furieux ! »
Ils sortirent, certains très lentement, les vieux et les malades, d’autres avec une
agilité fébrile. Ils craignent le sergent. Ils se dépêchent comme ils peuvent, en
vain : beaucoup de bruit, trop de bruit, beaucoup trop de bousculades, et pas
assez vite ;
L’adjudant hurle :
« Attention ! Garde à vous aux baraquements, en avant, marche, ou bien dois je
vous aidez avec mon fusil ? Eh ! Juifs, si vous voulez être comme nous
allemands… »
Le sergent et ses subalternes frappent sans distinction, jeunes ou vieux, robustes
ou malades, coupables ou innocents. C’était insupportable d’entendre toutes ces
plaintes, tous ces gémissements. Et j’entendais tout ça, malgré le coup violent
qui m’avait envoyé rouler par terre. Une fois à terre, impossible de se relever, et
on nous frappait à la tête. J’ai du perdre connaissance, ce que je puis entendre
ensuite, ce fut un soldat qui disait :
« Ils sont tous morts ».
Le sergent chef donna l’ordre qu on nous extermine, je gisais là, tout près, à
demi conscient. Tout était devenu silencieux. Angoisse. Souffrance. Puis
j’entendis le sergent hurler de nouveau.
« Comptez-vous ! »
Ils commencèrent, lentement, irrégulièrement : un, deux, trois, quatre.
« Attention ! » Le sergent hurla encore « Vite ! Ici ! Recommençons depuis le
début, dans une minute je dois savoir combien je dois en envoyer à la chambre à
gaz, comptez-vous ! »
Ils recommencèrent, d’abord lentement, un, deux, trois, quatre…
Puis de plus en plus vite, si vite qu’à la fin on aurait dit un ouragan de forces
déchaînées et tout à coup, au milieu de tout ce branle-bas s’éleva un chant :…..
(Chœur , prière à Dieu Schéma, représente l’alliance du peuple avec Dieu).


Aperçu du document texte  du survivant.pdf - page 1/1



Télécharger le fichier (PDF)

texte du survivant.pdf (PDF, 9 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


hl5422r
skaar le reveil
436zqqy
velartovia
obusite
l homme qui plantait des arbres

Sur le même sujet..