Cestodoses larvaires.pdf


Aperçu du fichier PDF cestodoses-larvaires.pdf - page 1/18

Page 12318



Aperçu texte


¶ 8-511-A-12

Cestodoses larvaires
J.-A. Bronstein, F. Klotz
Les cestodes sont des vers plats hermaphrodites qui parasitent l’homme au stade adulte. Les formes
larvaires peuvent infecter l’homme qui est souvent un hôte intermédiaire accidentel. Les cestodoses
larvaires sont représentées par les infections par les larves Spirometra à l’origine de la sparganose, par la
larve de T. solium à l’origine de la cysticercose, par la larve de T. multiceps à l’origine de la cénurose, et
des larves d’E. granulosus et E. multilocularis, respectivement à l’origine de l’hydatidose et de
l’échinococcose alvéolaire. Dans cette revue sont détaillés l’épidémiologie, le cycle biologique, les
manifestations cliniques et les principes thérapeutiques de chaque affection.
© 2005 Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Mots clés : Cestodoses larvaires ; Cénurose ; Cysticercose ; Hydatidose ; Échinococcose alvéolaire ;
Échinococcose polycystique

Tableau 1.
Cestodes parasites de l’homme à l’état adulte et larvaire.

Plan
¶ Introduction

1

Ordre

Famille

Genre

¶ Caractères généraux et classification

1

Cyclophyllidés

¶ Cysticercose
Biologie
Mode de contamination humaine
Répartition géographique
Rôle pathogène
Manifestations cliniques
Biologie
Imagerie
Sérologie
Mise en évidence directe
Traitement curatif

2
2
3
3
3
3
4
5
5
5
6

Hymenolepidés
Ténides

Pseudophyllidés

Diphyllobothridés

Hymenolepis
Taenia
Echinococcus
Multiceps
Diphyllobothrium
Spirometra

¶ Écchinococcoses
Hydatidose
Échinococcose alvéolaire
Échinococcoses polykystiques

6
6
12
14

¶ Sparganose
Biologie
Mode de contamination humaine
Manifestations cliniques
Imagerie
Diagnostic positif
Diagnostic différentiel
Traitement

14
14
15
15
15
15
15
15

¶ Cénurose

15

■ Introduction
Les cestodes sont des vers plats (plathelminthes) dont les
formes adultes segmentées vivent pratiquement toujours dans
l’intestin des vertébrés. Cependant, le cycle des cestodes
comporte aussi généralement une (mais parfois plusieurs)
forme(s) larvaire(s), entre l’embryon et l’adulte. Quelques-unes
des très nombreuses larves de cestodes peuvent se retrouver
chez l’homme qui, pourtant, n’est pas pour elles un hôte
Maladies infectieuses

normal. Elles y sont alors généralement en impasse parasitaire.
Dans la classe des cestodes, on distingue deux sous-classes. Les
Cestodoria (parasites des poissons d’eau douce) et les Cestodia.
Dans la sous-classe des Cestodia, on distingue de nombreux
ordres, deux seulement comportent des parasites pour
l’homme : les cyclophyllidés (avec deux bothridies et des orifices
génitaux médians et ventraux) ; les pseudophyllidés (avec quatre
ventouses et des orifices génitaux latéraux). Le Tableau 1
regroupe les différents cestodes parasites de l’homme à l’état
adulte et larvaire. Les maladies humaines induites par les
cestodes larvaires dépendent de plusieurs facteurs : du cycle
larvaire, de l’épidémiologie locale, de l’importance du contact
de l’homme avec le parasite ou de l’hôte intermédiaire. Ainsi,
certaines maladies sont fréquentes comme les cysticercoses, et
les échinococcoses dans des zones où les conditions d’hygiène,
défectueuses, peuvent entraîner un contact étroit entre le
parasite et l’homme. D’autres sont exceptionnelles comme les
cénuroses, les sparganoses. Dans cette revue sont détaillés
l’épidémiologie, le cycle biologique, les manifestations cliniques
et les principes thérapeutiques de chaque affection.

■ Caractères généraux
et classification
Les cestodes sont des vers formés de nombreux segments
semblables entre eux, autonomes et qui constituent le corps du
ver ou strobile (de trois à quatre segments à plusieurs centaines
de milliers de segments). La partie antérieure du ver ou scolex

1