AUVERSUN Dossier de presse .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: AUVERSUN_Dossier_de_presse.pdf
Titre: 4-AUVERSUN_Dossier_de_presse
Auteur: Administrateur

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par PDFCreator Version 0.9.8 / GPL Ghostscript 8.64, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/06/2010 à 12:42, depuis l'adresse IP 92.149.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2307 fois.
Taille du document: 1.5 Mo (12 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


DOSSIER
DE

PRESSE

Le marché du photovoltaïque

Le

Un constat
Face à l’augmentation constante de la consommation d’énergie et à l’épuisement inéluctable des
ressources fossiles (pé trol e, gaz, cha rb on)
e t thermonucléaires (uranium, plutonium), liés
à leur co ro la i re , l a p ol lu tion (gaz à e ffe t d e
se rre , traitement des déchets), la science s’est
to u rn ée ve rs les én ergi es re no u vel ab les
e t, évidemment, le soleil.

SOMMAiRE


Le marché du photovoltaïque



AUVERSUN et le photovoltaïque



Technique des cellules
photovoltaïques

2 et 3
3

4 et 5

Les choix d’AUVERSUN : qualité et
bilan carbone

6



Contrôles rigoureux et traçabilité

7



Une gamme de produits



De Edmond Becquerel à AUVERSUN



Les Communiquer de presse



8 et 9
9

10 et 11

De D ieu dans l’an ti qui té , l’humani té l ’a ré dui t
aujourd’hui au statut de fournisseur d’énergie
sur la Terre, mais quel fournisseur !
Le soleil déve rse chaque jour l’équi valent de
10 0.000 mill iards de TEP (to nnes éq uiva len t
pétrole). Cette valeur est à comparer aux 10,5
milliards de TEP que représente la consommation
a n n ue l le mo n di a le e n é ne rg ie p rim ai re .
L ’ é ne rg ie solaire captée par la terre pendant
une heure pourrait suffire à la consommation
mondiale pendant une année.

Le marché mondial
En pleine expansion, il attire inévitablement les
spéculateurs, tant sur les matières premières
que sur les aides aux installations de production
d ’é le ctri ci té p ho to vol ta ïq ue (PV) comme e n
Espa gn e . C es sp écul a tio ns e n tra înen t d es
va ria tions importan tes du pri x des ma tiè res
premières, du silicium en particulier.
La multiplication et l’atomisation des producteurs
de cellules alliées à une augmentation du nombre
de producteurs de silicium devraient plus ou
moins stabiliser le marché tout en laissant l’opportunité à de nouveaux opérateurs de
s’installer.

Contacts Presse :
M - Luce BOZOM - 06 15 15 63 20
Michel JOUINOT - 06 80 22 39 50
phoebus.com@free.fr

Si la Chine, les États-unis et le Japon sont les
principaux producteurs d’électricité PV, l’Europe
(ave c l ’Allemagne e t l ’Espagne ) a fortemen t
développé cette source d’énergie ces dernières
a nn ées . Ave c d es méthodes et des succès
diamétralement opposés.
C e tte p ro du cti on , a ctu e ll eme n t, n ’ es t p a s
économiquement rentable et doi t ê tre aidée
pour facilite r son dé veloppement nécessaire
pour l’a venir e t la sauvegarde de la planè te.
L’Allemagne a choisi la voie de la surimposition
du bâti pour favoriser l’installation de modules
sur les toitures. Cette méthode nécessite l’adhésion
pleine et entière de la population, sensibilisée
très tôt aux problèmes de pollution. Plus de 80 % des
allemands sont favorables à cette politique.
Les fermes solaires sont peu développées et les
toitures de toutes sortes représentent plus de
90% de la production d’électricité PV.
2

La production y est géographiquement proche de la
consommation. L’Espagne, elle, a choisi d’aider
financièrement l’insta llation e t de fi xer des
tarifs de rachat sur le long terme très élevés.
Les spéculateurs ont vu là une belle opportunité.
En 2008, l’État espagnol n’était plus en
mesure de faire face à ses engagements et a
dû activer la procédure de retrait.
L es fe rm es s ola ire s , ins ta llé es s ur de s
terrains arides, y produisent la quasi-totalité de
l’électricité PV, loin des lieux de consommation
et de tout réseau de distribution.
Et ce, sans adhésion de la population.

Le marché Français
Le rapport de la Commission des Affaires Économiques de l’Assemblée Nationale, présenté par le
D épu té Serge Poign an t, fai t un é ta t quas i
exhaustif des matériaux et techniques utilisés
pour la production d’électricité photo volta ïque,
ainsi que de la reche rche dans ce domaine.
Il fait le constat que la France a pris beaucoup
de retard tant dans la production de matériel que
d ’ u n i té s d e p ro d u c ti o n d ’ é l e ctri ci té P V.
Il constate aussi que la production de matériaux,
atomisée, laisse la possibilité à de nou veau x
o pé ra teu rs de s’ ins ta ll er. Il sug gè re à ces
nouveaux intervenants de ne pas se contenter
de copier ce qui se fait déjà, mais d’innover
dans des produits de plus en plus complexes,
performants et élaborés. Ce type de produi ts
sera plus difficile à réaliser dans des pays à bas
coût de main d’œuvre, mais aussi plus complexe
et volumineu x à transporter. Il p réco nise un
développement proche de celui de l’Allemagne : «Les meilleures perspectives, d’un point
de vue social et environnemental, se trouvent
par conséquent sur les foyers des particuliers et
l es g ra nde s toi ture s. L es cen tral es doi ven t
d e me u re r u n e e xcep ti o n ri g ou re u sem en t
contrôlée».
Ce rapport est fa vorable à une stratégie de
déve loppement de la produc tion d’énergie
solaire.

AUVERSUN et le photovoltaïque
La stratégie AUVERSUN
La stratégie d’AUVERSUN est dans le droit fil
des préconisations du rapport Poignant. Son
PDG, Gérard Escot, a établi des relations avec
des écoles d’ingénieurs, mais aussi d’art, pour
tra vailler en R&D à l’élaboration de nouveau x
produits. L’entreprise a été retenue pour fournir
d es mod ul es p ho to vol ta ïq ues à l’Ins titut
Paul-Émile Victor, en Terre Adélie. Ils seront
suivis depuis l’ Au ve rgne, pour appré cier leur
vieillissement dans des con ditions e xtrêmes
(-80°C).

AU VER SUN a innové en créan t AGR ISUN ®,
panneau x ph oto volta ïques in tég rés sur un bac
a cie r, des tinés spé ci fiq uemen t au x bâ timents
agricoles. Le bac acier peut être proté gé de la
corros ion pa r une laque spéciale et un feu tre
anti-condensation, ou isolé thermiquement, pour
les bâtiments d’élevage.
AU VE R S U N a a u s s i m i s a u p o i n t d e s
éc la ira ges spé ci fiq ues pou r lieu x isolés , des
ombriéres de parking et, bien entendu, des kits
pr ê ts à l’ins ta lla tion p ou r les pa rti cu li e rs .
Toutes ces réalisations, bien que d’une très haute
qualité, restent dans la fourche tte des
tarifs existants sur le marché.
Afin de répondre toujours mieux à l’intégration au
b â ti e t à l ’ e n vi ro n n e m e n t , AU VER SU N a
re cru té de je unes i ngénie urs pour c réer de s
pannea ux à plus ha ut rendeme nt, mais aussi
plus e s thé tique s e t m ie ux inté gr é s d a ns
ch a q u e p a ys a g e u rb a i n o u ca m p a g n a rd .
Pour Gérard Escot, «la b eauté est indissociable de
l’efficace pour la réussite d’un produit exposé à la
vue de tous».

Un territoire et des hommes
Gérard ESCOT
Industriel spécialisé dans les télécommunications
depuis plusieurs années, Gérard Escot, visionnaire
par n atu re , a mesuré très tôt
l ’impo rta nce essen tie lle d’u n
outil global face au marché en
pleine explosion du photovoltaïque. Persuadé que les hommes
et les femmes sont la richesse
essentielle d’un proje t, il s’est
allié des ingénieurs, techniciens,
monteurs,… pour un concept où
la qua li té est un credo . Au vergna t con vain cu,
Gérard Escot a su emporter dans son mouvement
perpétuel des chefs d’entreprises et établissements financiers partageant ses valeurs, et fédérer
ainsi autour d’AUVERSUN un groupe d’investisseurs auvergnats.
A propos de :
Création : septembre 2008
P.D.G. AUV ERSUN : Gérard Escot
Nombre de salariés : 39
Embauches prévues sous 6 mois : 15
Chiffre d’affair es prévis ionnel sur 3 ans : 100M€
Capacité de production : 22 MWc
Montant du capital : 2.250.000 €
Répartition du capital AUVERSUN :
• Gérard Escot SAS ENE .
.
• Holding PRA DEY ROL R&D
.
• Holding V ERNIERE
.
.
• CACF Développement
.
.
• Marc LIVET
.
.
• Pierre LIVET
.
.

.
.
.
.
.
.

. 25,64%
. 25,64%
. 25,64%
. 15,38%
. 3,85%
.3,85%
3

Technique des cellules
photovoltaïques
U n m a té ri a u e xp o s é à l a l um i è re s o l a i re
s’échauffe par l’agitation des électrons soumis au
bombardement des pho tons consti tu ti fs de la
lumière.
Dans le cas d’un matériau dit «semi-conducteur»,
l’énergie solaire reçue provoque, outre son
échauffement, un courant électrique continu.
C’est l’effet photovoltaïque.
Une cellule photovoltaïque, appelée également
photopile ou cellule PV, utilise ce principe de
conversion de l’énergie cinétique des photons en
énergie électrique et génère un courant électrique
à ses bornes sous faible tension par la circulation
des électrons libérés des atomes.
Le matériau semi-conducteur le plus utilisé est
le silicium.
Il est très abondant sur la terre e t représente
environ 28% de l’écorce terrestre. Le silicium est
un élément homogène, stable, non toxique, non
polluant, et facilement recyclable.
Jamais présent à l’état pur, souvent sous forme
d e s a b l e s i l i ce u x, i l d o i t ê t re p u r i fi é ,
généralement par centrifugation, en fusion sous
vide.
Selon la technologie utilisée, en particulier lors du
refroidissement, on obtiendra du silicium mono ou
poly cristallin.
Le silicium, coulé en lingots ou cylindres, sera
ensuite découpé en tranches très fines pour la
fabrication des cellules.
Le fonctionnement des cellules photovoltaïques
a u s i l i c i u m re p o s e s u r l e s p ro p ri é té s
électroniques de ce matériau, dont les atomes
s on t p a rfa i te me n t ra n g és en l i gn es e t e n
colonnes et liés les uns aux autres par quatre
paires d’électrons périphériques. Le silicium est
dit tétravalent.
En outre, on améliore sa conduction en dopant ce
cri s ta l ; c'e s t-à -d i re e n a j o u ta n t, d a n s le
ré s e a u cri s ta l l i n , d e s a to m e s é t ra n g e rs
(impuretés), de même taille, en petit nombre, qui
p o s s è d e n t u n n o m b r e d ’ é l e c tr o n s
périphériques juste inférieur aux 4 électrons de
va l e n ce d u s i l i ci u m , a p p e l é d o p a g e N
(ex : Bore) ou juste supérieur, appelé dopage P
(ex : Phosphore).
Le dopa ge "N" consiste donc, par e xemple, à
ajouter au silicium des a tomes de phosphore
possédant 5 électrons périphériques.

Qu a tre d e ces éle ctrons von t pa rti ci pe r à l a
structu re et un é lectro n supplémen tai re va se
retrouver libre et pouvoir se déplacer.
C e s o n t d e s p o rte u rs d e ch a rg e m o b i l es .
Ce dopage se fait sur la face avant exposée à la
lumière.
Le dopa ge "P" co nsiste , lui , pa r e xemple , à
ajouter au silicium des atomes de bore possédant
3 électrons de valence. Ceux-ci participent à la
structure, mais un "trou" est créé par chaque
atome étranger puisqu’il lui manque un électron
périphérique. Ce dopage se fait sur la face arrière du
semi- conducteur.
L’un des moyens le plus employé, généralement,
est de créer une jonction "P-N", obtenue en
"dopant" le semi-conducteur par l’introduction de
faibles quantités de chacun de ces deux autres
matériaux appelés impuretés.
Sources : Rapport n° 1846 du 16 juillet 2009, à l’Assemblée
Nationale, dit Rapport Poignant Publication Écosystèmes Université de Pau (65).

La fabrication d’une cellule
photovoltaïque
A pa r tir de c es car ac té r is tiques de bas e ,
chaque fabricant utilise sa propre technologie.
Une cellu le pho to vol ta ïque
plusieurs couches minces :

est composée de

• Une 1 ère couche "antireflet" sur la face avant
dont le but est de réduire les pertes d’énergie par
ré fl e xi o n e t de fa ci li te r l a p é né tra ti on d ’u n
maximum de photons à l’intérieur de la cellule,
• Une grille conductrice avant, "collectrice des
électrons", qui doit également être liée au silicium
et ne pas être sensible à la corrosion,
• une couche dopée N avec porteurs de charge
libres négatifs (électrons),
• une couche dopée P avec porteurs de charge
positifs (trous),
• u ne s ur fac e de c onta ct c onductr ic e e n
métal, "collectrice des électrons", ayant une bonne
conductivité ainsi qu'un bon
accrochage sur le silicium.
( S ch éma de
d e sc ri p ti o n
d ’ u ne c e l l u l e
photov ol ta ï que
Source :
Uni v e r s i té de
Pau /
Écosystèmes).
4

Quelques particularités
Une cellule photovoltaïque ne transforme pas
la totalité de l’énergie reçue en électricité.
A ce jour, une cellule au silicium de bonne qualité
atteint 17 % environ.
La cellule ne capte pas l’intégralité du rayonneme n t s ol ai re ma is se ul eme n t la fra ctio n d e
l ongu eu r d’o ndes comprise e n tre 0 ,35 e t 1 ,1
microns.

Crédit photo :
AUVERSUN

Elles doivent être connectées en série par un
fil plat d’étain généralement appelé «string»
pour obtenir la tension désirée.

Le rendement sera aussi fonction de nombreux
p a ram è tre s te ls q u e l ’e ns o l ei l l eme n t e t l a
couverture nuageuse, l’angle de rayonnement, la
température de la cellule et la vitesse du vent,…
• Po u r po u vo i r c om pa re r la qua lité e t l e
rendement de différentes cellules, une norme a
été définie : la puissance crête.


Au s s i n o m m é e p u i ss a n ce "ca ta l o g u e ",

Crédit photo :
AUVERSUN

• notée Wc (Watt crête) ou Wp (Watt peak), elle
représente la puissance électrique maximum
délivrée dans des conditions dites standard :

Puis plusieurs ensembles de cellules montées
en série sont alors connectés en parallèle pour
atteindre la puissance souhaitée.

s ola ir e
de
1
kW /m 2
(correspondant à peu près à une exposition
perpendiculaire aux rayons du soleil à midi par
temps clair d'été),

Les Interconnexions entre strings se font par
soudure manuelle.

⇒ é c la ir eme nt

Crédit photo :
AUVERSUN

⇒ te m pé r a tur e de la c e ll ule P V é g a l e à

+ 25°C.
⇒ ré partition s pe ctr a le d u ra yon nemen t d i t

A M.1 , 5 (co rre sp on d an t au rayon nemen t
⇒ solaire parvenant au sol après avoir traversé

une atmosphère de masse 1 à 45°).
L e s t e ns i o n s d e f o n c t i o n n e m e n t d e s
équipements électriques sont normalisées (12, 24,
48, 220V etc...) et une seule cellule PV ne permet
pas de les alimenter directement.

Fabrication des panneaux ou modules
photovoltaïques
U ne ce llu le est quas i inutilis a ble en l 'é ta t.
Sa faible épaisseur la rend très fragile.
Sa tension et son c ourant très faibles ne sont
p a s co m p a ti b l e s a ve c d e s a p p l i ca ti o n s
électriques courantes.
L e s t e ns i o n s d e f o n c t i o n n e m e n t d e s
é q u i p eme n ts él e ctri q u es s o n t n o rm a li sé es
(12, 24, 48, 220V etc...) et une seule cellule PV ne
permet pas de les alimenter directement.

Ces assemblages sont ensuite protégés sous
un conditionnement conférant à l'ensemble une
b o n n e r é s is ta nc e m é c a n i q ue e t u n e
pr otec tion e ffic ace fa ce a ux a gre ss ions
extér ie ures (tempé ra ture , ven t, pou ssiè res).
L’assemblage de cellules, encapsulées entre 2
couches d’Éth yle Vin yle d’ Acé ta te (EVA), est
protégé par une plaque de verre trempé pour
la fa ce e xposée a u soleil e t un e fe uille de
polyéthylène pour la face arrière. L’ensemble
est ensuite thermosoudé.
Pour éviter les problèmes de surchauffe dus au
courant des autres cellules éclairées qui la
traverse, une diode by-pass est placée dans la
boîte de connexion des cellules.
Ces pl aques , en co re tro p frag iles pou r ê tre
utilisées en l’état, sont enserrées dans un cadre
en aluminium anodisé. Les panneaux rectangulaire s ai ns i ob te nus so n t ap p el és «mo du les
photovoltaïques» ou «panneaux photovoltaïques».
5

Les choix d’AUVERSUN :
qualité et bilan carbone
L es responsabl es d ’ AU VER SUN , lo rs de l a
créa tion de l’en trep rise, on t fai t le «tour du
monde du photovolta ïque» pour apprécier la
q u a l i té d e p ro d u cti o n ta n t d e s m a ti è re s
premières que des techniques de production et
de montage.
Forts de ces connaissances, ils ont choisi ce qui
leur paraissait le meilleur en termes de qualité
et le plus pertinent en bilan carbone.
La ligne de production suisse 3S, semi automatisée pou r p lus de fl e xibi li té , a é té re te nue .
Elle permet une production annuelle maximale
d’équi va len t 30 Mé gawa tt Crête (MWc), en
p an ne au x d e 36 à 7 2 c e llules , so i t un e
puissance de 80Wc à 295Wc. L’assemblage
des cellules est automatique.
Les soudures des lignes de cellules en série
sont réalisées et testées manuellement par des
opérateurs formés et qualifiés. 100% des cellules et
des soudures sont testées.

Elle est équipée, pour une meilleure résistance
au montage en série, sur la face avant, de 3
connecteurs 1,5 mm en argent et de 3 autres de 3
mm, sur la face arrière, protégés par de l’aluminium
anodisé.
L e ve rre e s t d u ve r r e tr e m pé de 3 ,2 m m
d’ é pa is s e ur , a ve c u n e fa ce m a te tra i té e
anti-reflet (environ 4% de taux de réflexion), une
face pr is matique pour un me ille ur ca pta ge
des rayons (92% de taux de transmission) et une
meilleure adhérence.
La feuille de polyéthylène, au dos du module,
isole jusqu’à une différence de potentiel de 1.000
volts avec un test réel à 4.000 volts.
La nouvelle boîte de jonction FOX BOX, certifiée
TU V2 , résis te de ux fois plus longtem ps a u
phénomène de surchauffe (Hot Spot).
L ’ EVA, co mm e les p rod u i ts p ré cé de n ts , es t
originai re d’ Allemagne . Le ca dre est en p ro filé
aluminium de 50 mm qui lui confère une meilleure
t e n u e m é c a n i q ue , n o t a m m e n t a u ve n t .
L’aluminium, d’origine Belge a subi une anodisation d’environ 20µm pour une résistance maximum
à la corrosion.
L’assemblage du cadre est réalisé de manière à
obtenir le meilleur équerrage, facilitant ainsi par la
suite le travail de pose des installateurs.

Crédit photo :
AUVERSUN

Ce procédé permet de reprendre une soudure
si elle n’est pas correcte. Il évite les panneaux
défectueux en bout de chaîne de montage qui
ne peuvent plus être corrigés, entraînant des
pe rte s dom ma gea bles a u bila n car bone .
D ans un p rem ie r temps , c’es t Q-ce lls , e n
Allemagne, qui a été retenu comme fournisseur
p rin cip al de cel lules , en attenda n t que d es
n é g o ci a ti o n s a b o u ti s s e n t a ve c d ’ a u t re s
fabricants.

Crédit photo :
AUVERSUN

Le choix s’est porté sur une cellule en silicium
poly cristallin à haut rendement (16,6%).
La surface bleue est traitée anti-reflet au nitrure
de silicium -pour une meilleure absorption de
la lumière- donnant un aspect uniforme.
6

Contrôles rigoureux et traçabilité

Chaque module PV est numéroté et caractérisé par

Tou t au long de la cha îne , le s c ontr ôles s ont
permanents.



L es cel lul es e t les sou du res so n t con trôlé es
s ys téma tiq ueme n t p ar les o pé ra te u rs so ude u r
l o rsque ces de rn ie rs con necte n t les l ig nes d e
cellules.
L’ensemble du module est de nouveau contrôlé
lors de l’installation des boîtes de jonction.



sa puissance nominale au x conditions
de fonctionnement standard (STC) en
Watt (W)
son intensité nominale en Ampères (A)



s a te ns io n n om i na le e n Vo l t ( V)

L es co ndi ti ons de test s tan da rd (STC ) e n
laboratoire sont généralement :


une répartition du rayonnement de type
solaire AM = 1,5,



un rayonnement incident normal sur la
cellule PV de 1.000 W/m²,



une température de cellule à + 25 °C,
plus ou moins 2°C,

Chaque module peut ainsi être suivi tout au
long de sa vie qui peut excéder les 30 ans.

Crédit photo :
AUVERSUN

Cette ex ige nce de qua lité tan t auprès des
fournisseurs de matières premières que de la
chaîne de montage permet à AU VERSUN de
garantir une production é lectrique à 12 ans,
au moins équivalente à 90 % de la puissance
nominale, et de 80 % à 25 ans.

Le flashage, l’instant décisif
En bout de chaîne de montage, le panneau est
«flashé» et identifié.
Le flashage consiste à tester le m odule en lui
envoyant un éclair lumineux tout en mesurant
l’électricité produite en retour dans des conditions
standard.

Crédit photo :
AUVERSUN

7

Une gamme de produits étendue
et innovante

L e b a c a ci e r p e u t a u s s i ê tre é qu ipé d ’u n
isolant thermique en laine de verre basaltique ou
de polyuréthane.

Le marché des particuliers
AU VERSUN propose une solution photovoltaïq u e e n ki t, a da p tée au b esoi n gl ob al des
particuliers.
Il fo u rn i t to us l es é léme n ts du gé né ra teu r
photovoltaïque (onduleurs, câb les, b oîtiers...) et
assure la logistique de livraison.
En se positionna nt sur des p rodui ts hau t de
g amme d 'o ri gi ne eu ro pé en ne , AU VER SUN
apporte des garanties plus longues.
Grâ ce à d es pa rten aria ts si gnés a ve c des
i n s ta l l a t e u rs a g ré é s e t s é l e c ti o n n é s ,
AU VERSUN peut intervenir dans toute la France
et, prochainement, dans le monde entier.

Crédit photo
AUVERSUN

Le marché agricole
AU VERSUN a développé un produit spécifiquement d édié au x bâtiments industriels et au x
charpentes métalliques pour le monde agricole :
Agrisun® .
Ce produit combine la simplicité et la fiabilité
de mise en œuvre du bac acier à la technologie éprouvée du poly cristallin.

Crédit photo : P.OTEIZA
Les Aldudes (64)

Ombrières de parking
Pour les p arkings, AU VERSUN a dé veloppé un
système permettant de protéger les véhicules du
soleil et des intempéries.
Cela permet à la fois d’améliorer le confort des
c l ie nts e n é vi ta n t l e s i n co n vé n i e n ts d e s
vé hi cules su rcha uffés l’é té e t de dim inuer de
façon notable les émissions de CO 2 par la non
utilisation des climatisations des véhicules.
Il p e rm e t é g a l e m e n t a u x e n s e i g n e s , a i n s i
équipées, de communiquer sur leur intérêt pour la
préservation de la planète.

Candélabres autonomes
pour sites Isolés
L es ca ndé lab res so lai res AU VER LU X o n t é té
d é ve l o p p é s p o u r r é p o n d r e à l a d e m a n d e
d’éc laira ge de s ites isolés non raccor dés au
réseau.
Ces candé labres , é le ctr iqueme nt a utonomes ,
s o n t i d éa l em e n t a d ap té s po u r l es p a rcs e t
jardins, les chemins, zones et passages piétons, les
ronds points et parkings, les aires de repos
routières.

Crédit photo
AUVERSUN

Ferme solaire
Il e xis te en plus ie urs ve r s ions ad ap tées
chacune à un type de bâtiment agricole qu’il soit
de stockage ou d’éle vage.

AU VERSUN con çoi t, pou r les i n ves tisseurs d e
fermes solaires, des panneaux photovoltaïques de
qualité.

Pour ce dernier, en particulier, le module est
fixé sur un bac acier peint a vec une peinture
anticorrosion et équipé d’une couche de feutre
anti-condensation.

La structure capitalistique française de la
société donne toute crédibilité pour
garantir la production sur 20 ans.
8

Un Bureau d’Étude dédié à la réussite de
chaque projet photovoltaïque
AU VER SUN a co nsti tué un Burea u d’Étude
plur idisc iplina ire d’une di zaine d’i ngénieurs e t
t e c h n i c i e n s , e n t i è r e m e n t co n s a c ré à l a
r e c he r c he de s ol uti ons p o u r ch a cu n d e s
chantiers soumis.
Ce B.E. est ainsi à même d’étudier la s olution
photovoltaïque adaptée au site d’implantation et
apportant la meilleure rentabilité.
Il dime nsionnera selon les besoins la meilleure
installation et en calculera le productible.
Cette cellule accompagne le maître d’ouvrage dans
son p roje t de A à Z, dep uis l ’é tude j usqu’à l a
ré a l i s a ti o n e n p a s s a n t p a r l e s d é m a rch e s
a d mi n is tra ti ve s , l e s a cco rd s d’ a ch a t p a r l e
distributeur d’électricité et le financement, en
*proposant des solutions clés en main.

De Edmond BECQUEREL
à AUVERSUN

Les
communiqués
de Presse

L e p h ysi ci en fra n çai s Edmo n d Be cq ue re l 1 8 2 0 /18 9 1 - d é cou vre l ’e ffe t p h o to vol ta ïq u e
e t l e décrit en 1839.
E n 1 8 7 5 , c ’e st u n Al l e m a n d , We rn e r V o n
Siemens -1816/1892- qui expose l’effet p h o t o v o l ta ï q u e d e s se m i - co n d u c t e u r s d e va n t
l ’A cadém ie d es Sci enc es d e Be rli n .
D a n s l e s a n n é e s 1 9 5 0 , l ’i n d u s tri e sp a ti a l e
naissante cherche une nouvelle source d’énergie
pour ses satellites. Chapin, Pearson et Price, trois
ch e rch e u rs a m é ri ca i n s, m e tte n t a u p o i n t
l a p remi è re C e ll u le ph o to vol ta ïq u e à h au t
re n d eme n t.
En 1 958 , le s premie rs sa tell i te s é q u i p é s d e
ce l l ul e s p ho to vo l ta ïqu e s a ve c un rendement
de 9 % sont envoyés dans l’espace.
La premiè re voi tu re équ ipée en pho to vol ta ïq ue
parcourt 4.000 kilomètres en Australie en 1983.
1 7 0 a n s a p rè s l a d é co u ve r te d ’ E d m o n d
B e c q u e re l , G é ra r d E s co t , e n t o u r é d ’ u n
g r o u p e d ’ i n v e s t i ss e u r s a u v e r g n a ts , crée
AU VER SU N p o u r fa b ri q u e r d e s p a n n e a u x
ph otovol ta ïq ues.

9

AUVERSUN, troisième entreprise française de production de modules photovoltaïques,
est la seule PME industrielle indépendante à capital régional. D’une capacité
de production optimale de 22 MWc, l’usine, basée sur un ancien site sécurisé
Michelin, au nord de Clermont-Ferrand (63), a mis en place une politique de
traçabilité totale de ses modules conçus exclusivement à partir de composants
d’origine européenne. En parallèle des kits pour les particuliers, candélabres ou
ombrières de parking, AUVERSUN, grâce à son équipe R&D, a breveté un système de panneaux
photovoltaïques solidaires d’un bac acier spécifique pour le monde agricole : AGRISUN®.

Communiqué
de presse Freiner le réchauffement climatique, un enjeu vital pour la planète
6 oct. 2009 La réduction de la production des gaz à e ffe t de eserre, principaux responsables du

réchauffement climatique, sera le défi majeur du XXI siècle. Elle passe par la diminution
de la consommation d’énergies fossiles comme le gaz, le pétrole, le nucléaire et le
charbon, et leur substitution par des énergies propres et renouvelables dont le photovoltaïque.
En France, les ménages sont à l’origine de la moitié des émissions de gaz carbonique
pour se déplacer et se chauffer. L’agriculture, quant à elle, contribue à hauteur de 20 %
de la production des gaz à effet de serre dont 76 % du protoxyde d’azote qui a une durée de vie
de 140 ans. Chacun peut participer à améliorer cette situation, bien sûr, en faisant des
économies d’énergie, mais aussi en devenant un producteur d’énergie renouvelable.
La production d’énergie photovoltaïque répond parfaitement à cette problématique. Ce
que le gouvernement -crédits d’impôts mais aussi garantie d’achat par EDF avec des
«prix fixés»- et les collectivités locales -aides- ont parfaitement compris.

AUVERSUN : qualité et respect de l’environnement
AU VERSUN, entreprise auvergnate installée depuis 6 mois sur un ancien site sécurisé
Michelin aux Gravanches à Clermont-Ferrand (63) , conçoit des panneaux photovoltaïques et
des produi ts spé cifiques. Troisième usine en Fran ce positio nnée sur ce créneau
d’avenir, AU VERSUN est la seule PME industrielle indépendante à capital régional.
Elle monte, sur une chaîne semi-automatisée, des panneaux comportant de 36 à 72
cellules pour une puissance allant de 80 à 300 Wc (Watts/crête). Tous les composants
sont d’origine européenne, Allemagne, Autriche, Belgique…. et sont fabriqués dans le
respect de normes strictes de qualité et de respect de l’environnement.
AU VERSUN peut produire jusqu’à 100.000 modules par an. Composants et modules font
l’objet d’un contrôle à 100 %. Par ce système qualité, AUVERSUN assure une
traçabilité totale des modules. Cette exigence permet à AUVERSUN d’apporter une
garantie constructeur de 5 ans, de production de 90 % de la valeur minimale à 12 ans, et
de 80 % à 25 ans. En fin de vie, AU VERSUN assurera le recyclage de ses panneaux en
devenant membre de l’association PVCycle.

M-Luce Bozom
06 15 15 63 20
Michel Jouinot
06 80 22 39 50

A propos de

Contacts
presse :

AGRISUN®, un atout pour le monde agricole ?
AU VER SUN se p ositionn e comme un pro dui t h au t de g amme, 10 0 % d’o ri gin e
européenne. Il propose des kits complets pour les particuliers (générateur photovoltaïque,
onduleur,
câb les, b oîtiers,..), des ombrières de parkings, des candélabres autonomes pour sites
isolés. Et un produit spécifiquement étudié, vé ritable atout pour le monde agricole :
AGRISUN®.Toute production agricole nécessite des bâtiments de surfaces importantes.
AU VERSUN a imaginé un produit de toiture ou de bardage qui transforme ses surfaces
d’immobilisation improductive en outil de production d’électricité. AGRISUN® se compose de
panneaux photovoltaïques rendus solidaires d’un bac acier.
Il combine la simplicité et la fiabilité de mise en œuvre du bac acier à la technologie
éprou vée d u pol y-cristallin. Il correspond parfaitement au x e xigences actuelles de
l’ ADEME pour l’in tégra tion au bâ ti e t facili te donc sa dé clara tion e t son con trôle .
L’intégration au bâti assure un paiement du KW par EDF à hauteur de 0,60 €.
Pour exemple, une surface de 500 m² de toiture d’une étable permet une production
annuelle de 66 MWh en Au vergne.
Le monde agricole pourrait-il alors devenir la future centrale solaire de la France ?
AUVERSUN – 4 Boulevard Chartoire-63100 Clerm ont-Ferrand - www.auversun.com
P.D.G. : Gérard Escot
Nom bre de salariés : 25 / Em bauches prévues sous 6 m ois : 25
Chiffre d’affaires prévisionnel sur 3 ans : 100 M€ / Capacité de production : 22 MWc
10

10 m² d’Auvergne en Terre Adélie

Communiqué
Le 21 janvier 1840, Dumont d’Urville, commandant de l’Astrolabe, accoste
de presse sur le Cont inent Antarc tique en un endro it qu’ il bapt ise Terre
3 nov. 2009
Adélie, en l’honneur de sa femme.
Sur l’île des Pétrels est créée, en 1952, la base Dumont d’Urville.
En 1961, le Traité de l’Antarctique -dont la France est parmi les premiers
signataires- protège ce continent de toute activité militaire ou nucléaire et
prône la recherche scientifique pacifique internationale, avec échange de
données entre les signataires, pour en optimiser les résultats.
L’Institut Polaire français Paul-Emile Victor (IPEV) assure le développement et
la maintenance de la station Dumont d’Urville sur la côte et, en partenariat
avec l’opérateur italien PNRA, ceux de la base de Concordia, à l’intérieur du
Continent Antarctique.
En ces lieux où le prix de revient des énergies fossiles est très élevé,
l’exploitation des énergies renouvelables devient particulièrement
intéressante. En effet, la diminution de la consommation d’énergie diminue
parallèlement celle liée à la logistique du transport et du stockage.
Une première installation photovoltaïque existe sur la station d’été de Cap
Prud’homme.
L’IPEV a étudié un programme de développement de la production des
énergies éoliennes et photovoltaïques.
Des essais en photovoltaïque vont être menés sur les deux bases.
S’ils sont concluants, ils conduiront à l’installation de bancs de stockage par
batteries mais aussi, dans un deuxième temps, à la production estivale
d’hydrogène pour piles à combustible stockée pour une consommation
Contacts hivernale.
presse :

AUVERSUN a été choisi comme fournisseur des panneaux photovoltaïques.
Dix panneaux sont partis en Terre Adélie pour commencer, pour envisager
une centrale de 30 KWh. Les panneaux seront soumis à des contraintes de
températures extrêmes avec des variations allant de -20 à -80°C.
AUVERSUN – 4 Boulevard Chartoire-63100 Clerm ont-Ferrand - www.auversun.com

A propos de

M-Luce Bozom
06 15 15 63 20
Michel Jouinot
06 80 22 39 50

P.D.G. : Gérard Escot
Nom bre de salariés : 25 / Em bauches prévues sous 6 m ois : 25
Chiffre d’affaires prévisionnel sur 3 ans : 100 M€ / Capacité de production : 22 MWc
AUVERSUN, troisième entreprise française de production de modules photovoltaïques, est la
seule PME industrielle indépendante à capital régional. D’une capacité de production optimale
de 22 MWc, l’usine a mis en place une politique de traçabilité totale de ses modules conçus
exclusivement à partir de composants d’origine européenne. En parallèle des kits pour les
particuliers, candélabres ou ombrières de parking, AUVERSUN, grâce à son équipe R&D, a
breveté un système de panneaux photovoltaïques solidaires d’un bac acier spécifique pour le
monde agricole : AGRISUN®.
11

Tel : 04 73 90 20 49 - Fax : 04 73 14 18 87

www.auversun.com

Rédaction et création : Phoebus Communication - 04 73 263 263

Zone des Gravanches
4, Boulevard Louis Chartoire
63000 Clermont Ferrand – France


Aperçu du document AUVERSUN_Dossier_de_presse.pdf - page 1/12

 
AUVERSUN_Dossier_de_presse.pdf - page 2/12
AUVERSUN_Dossier_de_presse.pdf - page 3/12
AUVERSUN_Dossier_de_presse.pdf - page 4/12
AUVERSUN_Dossier_de_presse.pdf - page 5/12
AUVERSUN_Dossier_de_presse.pdf - page 6/12
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00022121.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.