Amblont Charles La vraie nature de l islam.pdf


Aperçu du fichier PDF amblont-charles-la-vraie-nature-de-l-islam.pdf

Page 1...4 5 67847




Aperçu texte


6

La vraie nature de l’islam

Histoire de l’islam

La bataille de Poitiers

3) La scission entre l’Orient et l’Occident
Mais désormais le monde est bien divisé du fait de l’avènement de l’islam, comme
l’explique très bien le géopolitologue Alexandre del Valle1 :
« Le Jihad (guerre sainte) fut le facteur géostratégique majeur qui, entre les VIIIe et XIVe
siècles après J.C., déstabilisa l’équilibre régional Moyen-oriental et nord-africain. La principale
conséquence de cette déstabilisation sera l’extinction des grandes civilisations orientales
préislamiques, conséquence qui déterminera jusqu’à nos jours les relations conflictuelles entre
l’islam et l’Occident, car c’est bien l’islam qui tracera à tout jamais une ligne frontière
civilisationnelle entre l’Europe et l’Orient, à telle enseigne que l’on finira par oublier que le
terme Europa est le nom d’une déesse gréco-phénicienne de Tyr (Liban actuel). L’islam, en
diabolisant le passé préislamique des régions conquises, érigera une barrière insurmontable
entre le monde païen-antique — que le christianisme n’empêchera pas de se préserver — et la
Cité d’Allah, censée être précédée du néant et de « l’ignorance » (jahiliyya). Or c’est durant la
période de l’Antiquité que l’Europe gréco-latine et l’Orient ont été le plus en contact, tant dans
le domaine religieux, qu’intellectuel et politico-militaire. Aussi le retour au monothéisme
rigoureux opéré par la révélation islamique conduira-t-il à la destruction de l’essentiel du
patrimoine culturel, cultuel et philosophique gréco-latin que le christianisme avait en grande
partie conservé.
« Ainsi, lorsque les islamophiles occidentaux remercient les Arabo-musulmans d’avoir
transmis les œuvres philosophiques grecques à l’Europe, ils oublient que les savants musulmans
(El-Farabi, Averroès, Avicenne, El-Ghazali) n’ont pu transmettre à l’Occident que ce que les
« cavaliers d’Allah » avaient bien voulu ne pas détruire lorsqu’ils avaient pillé, au nom du Jihad,
la plupart des grandes villes d’Orient et de Méditerranée : destruction de la Bibliothèque et de la
ville d’Alexandrie, dévastation de Rhodes (654) ; destruction totale de Cyzique et de Paros en
670, pillage de Bari (842), Messine (843) et Modica (844) ; siège de Rome en 846 ; mise à sac
des villes de Catane, Syracuse (incendie de la grande bibliothèque hellénique), Noto et Raguse,
entre 853 et 878 ; pillage de la Crète par les Arabes entre 815 et 830, etc. »

4) Les vagues suivantes d’expansion de l’islam
Passée sa première grande vague initiale d’expansion, l’islam n’en connaîtra plus par la
suite de si rapides et fulgurantes. Mais il va néanmoins continuer à s’étendre. Entre le 11ème et le
1
Extrait du livre Islamisme et Etats-Unis, une alliance contre l’Europe, L’Age d’Homme, 1999 (voir bibliographie en fin de
brochure).

 Charles Amblont – Toute exploitation commerciale de la présente brochure est strictement interdite.
Reproduction partielle autorisée – Reproduction intégrale recommandée.
Diffusé par “RESISTANCE” http://francarabia.liberty-web.net/