ah 3 .pdf


Nom original: ah 3.pdf
Mots-clés: ah

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par HP PDF Formatter version 3.2.0.684 / Adobe PDF Library 5.0.4, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/08/2010 à 12:42, depuis l'adresse IP 79.94.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1035 fois.
Taille du document: 984 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


.
1

ark Webber n'a pas souvent eu
de cadeaux dans sa carrière, ce
serait même plutôt le contraire.
Aussi, en cette fin d'après-midi dominicale, accueille-t-il cette victoire
quelque peu tomb,ée du ciel sans
embarrasaucun. « A moins d'un problème technique, la course ne pouvait
pas échapper à Seb,lâche-t-il sans joie
excessive ni fausse compassion. Mes
autres victoires ne m'ont pas été
offertes. Aujourd'hui, j'ai gagné une

place et Seb en aperdu deux! » Placé

à ses côtés, les traits tirés, Vettel ne
pipe mot. Amer, déçu, il en veut un
peu à cette radio qui n'a pas fonctionné au bon moment. Il s'en veut surtout à lui-même, mais ne l'admet pas.
« J'ai toujours su que le départ serait
difficile depuis le Gôtésale de lapiste,
poursuit l'Australien. Fernando a pris
un bon départ, celui de Seb n'était pas
mal non plus. Nous avons tous sauté
sur les "aspis" disponibles en route
vers le virage 1 et, soudain, Lewis était
là et ma priorité fut de sauver la 3"
place. Ce ne fut pas une surprise de
voir Seb s'échapper dès la fin du 1er
tour avec Fernando tentant de s'accrocher. Je suivais ce dernier de près et
j'attendais le moment crucial de la
course: les arrêts au stand. Puis la
Safety Car est apparue. J'ai dû opter
pour une autre stratégie que celle de
Fernando pour avoir une chance de le
passer. C'était un pari un peu risqué.
J'avais déjà demandé pas mal à mes
pneus Options et je devais me
construire un avantage d'une vingtaine de secondes pour espérer rester
devant. La fin du relais fut difficile
avec l'avant gauche complètement
détruit, mais je savais qu'une fois
chaussé des Primes frais, j'aurais la
course dans la poche. Seb avait eu un
problème au re-départ et c'était un peu
comme si j'étais en train de déballer
un cadeau. C'est dur pour lui, mais
c'est une journée incroyable pour
l'écurie. »

Pure qualil
Alors que la Safety Car avait signalé
qu'elle rentrait au stand à la fin de ce
178tour, Vettel ne s'était pas placé dans
la limite obligatoire des dix longueurs
de voiture et n'avait pas entendu les
appels radios de son stand. Bilan, une
pénalité de passage par les stands qui
l'avait fait glisser à un 3" rang sans
espoir de retour, tant les dépassements
18 autohebdo.fr

4 août 2010

sont du domaine de l'impossible sur
l'Hungaroring.
« Au premier relais, confirme Mark, je
me suis dit : on y est, ça recommence!
On va tous se suivre durant toute la
course. Puis il y a eu ces quelques
débris au virage 11 et la neutralisation.
Les Options étaient plutôt endurants,
mais encore fallait-il parvenir à rouler
vite sans être à leur limite. Je savais
aussi que plus l'écart serait important,

plus les gars seraient relax au pit-stop. »
S'en suivaient 26 tours de pure qualif
et une avance portée à 23" au 43" tour.
Une fois de retour en piste, il n'avait
plus qu'à contrôler ses adversaires. Au
58" tour, une surprise l'attendait toutefois au détour d'un virage: la
Mercedes du Schumacher. À la radio,
son stand pouvait entendre:
« Les
gars, çafait du bien! » quand il lui prenait un tour. « J'étais encore un ano-


Aperçu du document ah 3.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


ah 3.pdf (PDF, 984 Ko)



Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00024816.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.