Communique dep Seville .pdf


Nom original: Communique_dep_Seville.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Adobe InDesign CS3 (5.0) / Adobe PDF Library 8.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/09/2010 à 12:42, depuis l'adresse IP 85.170.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1029 fois.
Taille du document: 125 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Communiqué de presse « Liberté pour les abonnés » en réaction aux propos
tenus par le responsable de la Division Nationale contre le Hooliganisme
Nous, supporters amoureux du Paris Saint-Germain, souhaitons réagir aux propos tenus récemment
par le commissaire à la tête de la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH). Ce
dernier cherche à entraver la liberté des supporters parisiens en dehors de tout cadre légal, ce qui
est inadmissible. Selon un article publié notamment par le site de RMC sport, il met en garde les
« personnes qui font l’objet d’une interdiction de stade (IDS) et qui auraient l’intention d’embarquer
pour Séville » et leur « conseille très vivement (…) d’aller directement se faire connaître dans leur
commissariat habituel parce que s’il y a des problèmes, ça leur permettra de démontrer qu’elles
étaient sur le territoire national. »
Le commissaire en question va même plus loin, affirmant que des physionomistes seront présents
dans les points de départ afin de ne pas « exporter la violence. »
Nous dénonçons ces tentatives d’entrave à la liberté de circulation qui bafouent les droits les plus
fondamentaux des supporters parisiens, citoyens français à part entière, faut-il le rappeler.
Les interdictions de stade ne sont valables que sur le territoire français (article L332-16 du Code du
Sport modifié par LOI n°2010-201 du 2 mars 2010 - art. 10). Il n’y a donc pas lieu pour les personnes
visées de pointer au commissariat lors d’un match se déroulant hors du territoire Français.
Il serait souhaitable que les pouvoirs publics cessent leurs menaces et leur démagogie sur un sujet
trop sérieux pour prêter à l’approximation.
Nous rappelons, par ailleurs, que tout citoyen est présumé innocent jusqu’à preuve du contraire :
- La présomption d’innocence se fonde sur l’article 11 de la Déclaration universelle des droits
de l’homme de 1948 de l’ONU qui la formule de la façon suivante : « Article 11. Toute personne
accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement
établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été
assurées.
- L’article 7 établit la Déclaration des droits de l’homme comme source de tout droit. Ce qui signifie que
tous les droits subsidiaires doivent se conformer à ladite déclaration.
- Pour le juge administratif, le droit à la présomption d’innocence est une liberté fondamentale (Conseil
d’Etat, ord. réf. 14 mars 2005, N° 278435)
Les supporters désireux de se rendre à Séville jeudi prochain doivent donc pouvoir le faire librement
et sans entrave. Ils ne devraient en aucun cas avoir à prouver leur présence sur le territoire français.
Si des incidents venaient à se produire, il s’agira pour les autorités compétentes de faire appliquer la
loi à ce moment.

Liberté pour les abonnés
Contact presse : Jérémy Laroche // contact-presse@liberte-abonnes.com // 06 50 64 04 55


Aperçu du document Communique_dep_Seville.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


4ugj75a
droit affaire du car russes 1
ordonnance anonymisee
lpq charlie
fichier 2 adhesion eagles et abonnement csp copie
fichier 1 adhesion eagles et reabonnement csp

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.01s