Channel Service .pdf



Nom original: Channel Service.pdfAuteur: Théau

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/09/2010 à 13:24, depuis l'adresse IP 81.249.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1345 fois.
Taille du document: 696 Ko (11 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Channel Service
Compagnie virtuelle du jeu Airlines-Manager.com

Sommaire:

Présentation du projet…………………………………………………………………………………………………….………page 2
Flotte……………………………………………………………………………………………………………………………….….…..page 3
Destinations………………………………………………………………………………………………………………………….…page 6
Identité graphique.………………………………………………………………………………………………………………..page 10
Réalisme………………………………………………………………………………………………………………………….….…page 10
Finances………………………………………………………………………………………………………………………………….page 11

Présentation du projet
Même s’il n’est pas sur le continent, le Royaume-Uni est un pays européen très important. Londres
est la première ville économique européenne, et les îles britanniques ont également un attrait
touristique. Les échanges entre ces îles et le reste de l’Europe sont donc très importants, notamment
dans la Manche.
Ces échanges se traduisent d’abord par un trafic maritime de nombreux cargos, mais aussi de ferries,
comme Brittany Ferries ou Sea France. Depuis 1994, l’Eurotunnel concurrence ce trafic maritime par
une voie ferroviaire. De plus, l’importance de la ville de Londres suscite également un intense trafic
aérien entre les aéroports londoniens et l’Europe. Cependant, ce trafic aérien est souvent trop cher
et moins pratique que les deux autres moyens de transport mentionnés.
Les avions offrent à ce jour les déplacements commerciaux les plus rapides possibles, il est donc
logique que l’avion offre un véritable service transmanche afin de concurrencer les ferries et les
trains. C’est Channel Service qui va offrir le premier véritable service aérien transmanche grâce à des
bases dans 4 aéroports français et 3 aéroports anglais :

Pays
France
France
France
France
Royaume-Uni
Royaume-Uni
Royaume-Uni
Total

Aéroport
Calais-Dunkerque (CQF)
Deauville St-Gatien (DOL)
Dinard-Pleurtuit-St Malo (DNR)
Paris Orly (ORY)
Bournemouth (BOH)
London Gatwick (LGW)
London Manston (MSE)
7

Cat.
1
3
2
6
2
6
4
-

Coût
985 816 430 $
Aéroport siège
956 745 089 $
949 692 049 $
820 260 204 $
809 647 388 $
840 037 061 $
5 362 198 221 $

Les aéroports sont répartis sur les côtes franco-britanniques afin d’offrir un maximum de points de
départs pour les voyageurs. A noter, la présence de Paris Orly et de Londres Gatwick, reliant
directement les capitales des deux pays.
En plus d’être reliés entre eux, des liaisons vers l’intérieur des pays seront développées afin d’éviter
l’inconfort des correspondances (plus d’informations dans la partie Destinations).

Flotte
Le service opéré étant sur de courtes lignes, la flotte sera composée de petits porteurs. Cependant,
aucune décision n’est actuellement prise, et plusieurs possibilités sont envisageables. A l’heure
actuelle, nous étudions 4 cas possibles. Aucun cas n’est mis en avant pour le moment, et d’autres cas
sont envisageables.
Faire appel au constructeur Boeing n’est pas envisagé puisque la plupart de leurs appareils ne se
posent pas sur des aéroports de catégorie 3 ou inférieure.
Nb : les quantités d’appareils énoncées sont des exemples, les commandes seront ajustées selon les
besoins et les finances.

Flotte (cas n°1) :
Constructeur
Embraer
Embraer

Modèle
ERJ 145XR
ERJ 190-200LR

Nombre
20
10

Coût
454 500 000 $
381 600 000 $

ERJ 145XR
50 passagers
Mis en service en 2002
Catégorie 1
26 000 000 $

ERJ 190-200LR
122 passagers
Mis en service en 2006
Catégorie 2
42 000 000 $
Cette flotte tout-Embraer offre un rapport qualité-prix appréciable. La maintenance sera par ailleurs
moins chère grâce à l’unité de la flotte. Il est envisageable de remplacer l’ERJ 145XR par
l’ERJ 170-100LR, pouvant atterrir sur des aéroports de catégorie 1 et offrant 30 places
supplémentaires.

Flotte (cas n°2) :
Constructeur
Bombardier
Bombardier

Modèle
CRJ 200ER
CRJ 900ER

Nombre
20
10

Coût
461 700 000 $
349 500 000 $

CRJ 200ER
50 passagers
Mis en service en 1992
Catégorie 1
26 400 000 $
CRJ 900ER
90 passagers
Mis en service en 2003
Catégorie 2
38 140 000 $
En optant pour Bombardier, la maintenance sera également au rabais. Le CRJ 900ER est moins grand
qu’un ERJ 190-200LR et les appareils sont plus vieux, mais le CRJ 1000 offre la possibilité de
moderniser la flotte. Le CRJ 700ER est mis de côté car sa capacité est trop faible pour une cat.2.

Flotte (cas n°3) :
Constructeur
Airbus
Airbus

Modèle
A 318-111
A 321-213

Nombre
20
5

Coût
971 200 000 $
400 200 000 $

A 318-111
136 passagers
Mis en service en 2003
Catégorie 1
56 000 000 $
A 321-213
220 passagers
Mis en service en 2005
Catégorie 3
85 400 000 $

Là encore, des réductions en maintenance. Les Airbus peuvent emporter beaucoup plus de passagers
tout en desservant de petits aéroports. Les fréquences seront cependant plus faibles, et le coût total
est deux fois plus élevé.

Flotte (cas n°4) :
Constructeur
Embraer
Bombardier
Embraer

Modèle
ERJ 145XR
CRJ 900ER
ERJ 190-100LR

Nombre
10
10
10

Coût
239 900 000 $
349 500 000 $
358 700 000 $

ERJ 145XR
50 passagers
Mis en service en 2002
Catégorie 1
26 000 000 $

CRJ 900ER
90 passagers
Mis en service en 2003
Catégorie 2
38 140 000 $
ERJ 190-100LR
116 passagers
Mis en service en 1999
Catégorie 2
39 500 000 $
Ce cas fait la part belle aux fréquences. Grâce à cette flotte, chaque demande pourra être exploitée
le plus précisément possible, offrant un service constant.

Destinations
Channel Service multipliera les liaisons entre les îles britanniques et le continent. Les échanges entre
la France et le Royaume-Uni sont le premier objectif de CS, mais d’autres destinations sont
également disponibles (Irlande depuis quelques aéroports français, Europe depuis Londres).
Cependant ces services ne seront pas développés de façon à conserver l’identité particulière de CS.
Les lignes hors territoire français sont donc les seules que nous développerons.

Liaisons inter-hubs
Dans un premier temps, chaque base française sera reliée à chaque base anglaise, formant ainsi la
base de notre réseau. Ces lignes seront desservies plusieurs fois par jour. A terme, ce seront les
lignes les plus desservies par CS.

Depuis Paris Orly
Orly offrira le plus vaste éventail de destinations de nos bases françaises. La totalité du Royaume-Uni
sera desservie, et des lignes vers l’Irlande seront également disponibles. La majorité des appareils
présents à Orly seront des appareils de plus de 100 passagers.

Depuis la côte française
Les destinations offertes depuis Calais, Deauville et Dinard sont moins importantes que depuis Paris.
Elles prennent les liaisons par ferry comme modèle, mais offrent tout de même quelques villes plus
au Nord.

Depuis Londres Gatwick
En plus du transmanche classique, des vols vers d’autres pays européens comme la Belgique ou la
Suisse sont également prévus. L’ensemble du territoire français est couvert.

Depuis la côte anglaise
Les services depuis London Manston et Bournemouth se porteront essentiellement vers le territoire
français. Seule exception, une ligne vers la Belgique est en étude depuis Londres Manston. Cet
aéroport est situé à l’extrême est de l’Angleterre et offre donc un voyage vers la Belgique
relativement court.

Ces projets de lignes ne sont pas définitifs et peuvent être modifiés.
Par la suite, de nombreuses autres lignes seront développées.
A noter que la compagnie vise uniquement les voyages transmanche. Aucune ligne nationale n’est
envisagée à ce jour.

Identité graphique
La compagnie cherche à se donner une image façon Britair. Trois logos ont été développés,
cependant aucun ne correspond à nos attentes.

La police (Harabara) n’est pas la meilleure. L’idée du premier logo ne plait pas, et les deux autres ne
représentent pas grand-chose.
Plusieurs autres polices sont considérées :
Anson

Aaargh

Aubrey
Days
Myndraine
Sansation
Springsteel

telegrafico

Des recherches sur dafont.com sont prévues.
Une idée de logo : un carré coupé en deux. Un morceau sera rouge, l’autre bleu. Le découpage sera
fait en respectant la géographie de la Manche, on retrouvera donc les côtes anglaises et françaises.

Réalisme
CS va respecter un maximum de critères afin de coller le plus possible au réalisme.
Les prix : ni très hauts ni très bas. Des recherches vont être faites afin de concurrencer les ferries,
l’eurostar et les autres compagnies aériennes. Cependant le lowcost n’est pas envisagé. Les prix
seront raisonnables.
Les appareils : nos appareils seront tous mono-classes. Dans un premier temps, ce sera une classe
économique confortable, sans être ultra-luxueuse. Des appareils avec des sièges business sont
prévus une fois le service initial développé ; ces appareils ne seront présents que sur les lignes
majeures (notamment depuis Paris Orly et Londres Gatwick).
Les plannings : les horaires d’ouverture des aéroports seront respectés aussi bien pour les gros
aéroports que les plus petits. Les fréquences de vol seront plus ou moins denses selon la densité de
la ligne.

Finances
Le lancement de CS nécessite de gros moyens. Les fonds nécessaires pour les achats énoncés sont
déjà disponibles.
Aucune étude précise n’a été faite, mais il paraît clair que les bénéfices journaliers seront faibles. Le
développement de la compagnie se fera donc à une vitesse réaliste.


Aperçu du document Channel Service.pdf - page 1/11
 
Channel Service.pdf - page 2/11
Channel Service.pdf - page 3/11
Channel Service.pdf - page 4/11
Channel Service.pdf - page 5/11
Channel Service.pdf - page 6/11
 




Télécharger le fichier (PDF)


Channel Service.pdf (PDF, 696 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


channel service
histoire identite
situation physique de la compagnie 1
newsletter geneva airport octobre 2013
convocation
saasmag1

Sur le même sujet..