Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



méthode violon6 .pdf



Nom original: méthode violon6.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / PDF Xpansion 6.1.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/10/2010 à 22:57, depuis l'adresse IP 90.38.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 3366 fois.
Taille du document: 444 Ko (18 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


6ème cahier
Etude de la 3ème position

Méthode
de
Violon
Le Jardin des Muses
Etienne Morand

4

Nous aborderons la 3ème position avant la 2ème, tout simplement parce qu’elle est davantage
utilisée et surtout parce que nous avons une possibilité de repère ou de butée.
Comme le montre le dessin, la paume de la main vient buter contre l’éclisse du violon, cette
butée sert de point d’arrêt et de positionnement ; Le premier doigt vient remplacer le
troisième .
Pour trouver cette position et adopter cette technique il faut incliner légèrement le poignet
dans le sens de la flèche pendant le démanché, c’est cette inclinaison qui vous permettra de
venir buter contre l’éclisse, vous trouverez par la pratique la bonne inclinaison qui permettra
à votre premier doigt d’être à la bonne place. A part cela, la main et le pouce se trouvent
comme en première position. La main glisse le long du manche dans l’arrondi formé par le
pouce et le 1er doigt plié ; le manche ne tombe surtout pas dans le creux de la main ; il ne faut
pas exercer de pression avec le pouce, ce qui empêcherait la main de se déplacer facilement.
Il y a trois catégories de violonistes : ceux qui jouent en 3ème en laissant la paume en contact
contre l’éclisse, ceux qui enlèvent le contact de la paume après le démanché en redressant le
poignet et puis, ceux qui condamnent le contact à l’éclisse donc pas de repère ni appui.
Je n’impose pas l’une ou l’autre de ces écoles ; j’utilise moi-même les deux premières suivant
les cas.
J’ai travaillé avec sept professeurs de violon, chaque nouveau professeur condamnait la
technique enseignée par le précédent, j’avais l’impression de recommencer chaque fois à zéro.
Cela a été utile dans mon enseignement, car j’ai surtout pris garde de ne jamais reproduire ce
genre de situation vis à vis des élèves qui s’inscrivaient dans notre école, après quelques
années de travail avec d’autres professeurs.

3

Les positions :
Dans les cahiers précédents, votre main gauche est restée en première position, et il
est possible de jouer beaucoup d'œuvres en première position. De nombreux
violonistes jouent de la musique folklorique d’une façon très habile et virtuose en
restant dans cette position. Par contre les tziganes utilisent toutes les positions du
violon sur toutes les cordes. Bien sûr nous ne pouvons pas aborder les répertoires de
l’époque baroque, classique et romantique sans utiliser les positions qui sont au
nombre de neuf dans l’enseignement classique, tout en sachant qu’il est possible
d’atteindre une 10ème et 11ème position.
A chaque nouvelle position la main gauche se déplace en avant ou en arrière, on
appelle cela le démanché.
A quoi servent les positions :
Elles ont plusieurs utilités :
1 – Elles augmentent considérablement l’étendue du jeu, c’est pourquoi la touche de
votre instrument est longue, quand on obtient un la 3ème doigt sur la corde de mi en
première position, avec le démanché on peut aller jusqu’au «la » deux octaves plus
haut.
2 – Elles facilitent le jeu, nous verrons que certains passages et certaines notes sont
beaucoup faciles à jouer avec un doigté plus sûr, et elles facilitent aussi le jeu de
l’archet en lui évitant de sauter une corde, ou en lui évitant simplement un
changement de corde, et puis les cordes à vide qui sont acceptées et parfois
recherchées dans la musique baroque, ne le sont plus dans la musique romantique et
sont évitées autant que possible.
3 – Le son, sa beauté, son ampleur, sa chaleur : A l’aide des positions, nous avons
tout un choix de couleurs de sonorités selon notre personnalité, notre ressenti de
l’œuvre, la façon dont nous voulons l’interpréter…
4 – Les positions offrent plusieurs possibilités de jeu et de doigtés pour un passage
musical identique. C’est ce qui fait que cet instrument est merveilleux, tout comme le
violoncelle et l’alto.

4

Troisième position.
Trouvez la position de votre main avec le point d'appui sur l'éclisse en effectuant
les démanchés indiqués, et en controlant la justesse avec les cordes à vide ;
vous arriverez ainsi à acquérir un réflexe de geste, par la suite, votre main et vos
doigts se positionneront automatiquement au bon endroit. Les chiffres romains
indiquent la position, les chiffres courants le doigt correspondant . Chaque fois
que l'on rencontre un doigté entouré, cela signifie qu'il y a un changement de
position et que l'on doit rester dans cette position jusqu'au prochain doigté
entouré. Les doigtés non entourés sont un simple rappel .

I
3

III
(1)

I
(3)

III
(1)

(3)
(1)




















I
3

III
(1)









  

 I (3)








(1)
(3)
(3)
(3)

(1)

i (3)

(1)

(3)

Répétez ces deux ligne jusqu'à la maîtrise du geste.











Mi

la

do

Repères à mémoriser pour la lecture des notes
hautes

(1)

5

3
(1)
(1)
(3)























0

0

0

0








 
 
 
 



(1)

3

0

(3)

(1)

0

0

0

(1)




  
  
  
 

 





 (3)


(1)
3
0

0

0

0










 
 
 
 

2

3

4 corde ré

(3)

(1)

2

4

(1)

Cette dernière portée montre comment il est possible d' éviter un saut de corde. En
partant du do grave en 1ère il faut sauter la corde de ré pour atteindre le do médium.
En troisième il suffit de poser le 4ème doigt sur la corde de ré.
La portée ci dessous nous donne les octaves qu'il est possible de jouer avec le 1er
doigt posé sur une corde et le 4ème posé sur la corde voisine.
4
























 
 



4

(1)

4

1

octaves en 3ème position

1

6

Quand on change de position, la main se déplace et s'arrête avec précision à la
position choisie, de façon à pouvoir jouer la première note dans cette position
aussi bien avec le 1er, 2ème, 3ème ou 4ème doigt suivant le doigté choisi en
fonction de l'écriture de la partition, que ce soit pour une question de facilité
technique ou pour une recherche de sonorité.
III (2) 
































I
(3)

                  

   

 

 
III (1) 2 3+ 4

III (3)

 1 2 3    

 
 


I (3)













    
  
   
   











changement sur le 1

changement sur le 2

on reste en 3ème pos.

changement sur le3

4
 
 
 

 3 2 1 4 3






1
3+
1



    







   









 
   




 

2
3 4 
III (2)
 

 

    III (1)
























      


      

0
(0)
1

en III ème



   rester

     4+ III (3)








  
   
  






 


(0)
2 3
4 1
2

3+ 4+ 1

 

1 3 









    
   
       

 


  


2
0
rester en III ème

la corde à vide n'empèche pas de rester
dans la position

Ce genre de travail s'applique aussi bien sur les cordes de sol et de ré, exercez-vous
à le faire de mémoire pour le moment.

7

Ce petit passage un peu virtuose est impossible à jouer rapidement en
restant en 1ère position


 
 



 




















   
    
   
   

                       



                
0 








   I (2)

  













   
       


   
 
 

4

1

Nous verrons plus tard que la deuxième portée sera plus facile à jouer en
utilisant a 2ème position

Enfin ! Un peu de musique avec ce passage en "Largo"

3+
1
(3)
1






(1)
0 


















































           
        



   



    


0

(1)

(2)

(3)
3
4 
   
  
  3
3    (3)














         
      

 





- 1ère mesure, passage en IIIème avec le 1er doigt sur le la.
- 2ème mesure retour en Ière avec léger glissando sur le fa.
- 3ème mesure passage en IIIème avec le 2ème doigt sur le si.
- 4ème mesure retour en Ière sur le la .
- 5ème mesure prise du do directement en IIIème avec le 3ème doigt.
- 6ème mesure, le fa blanche est joué cette fois sur la corde de la en IIIème .
- 7ème mesure, retour en Ière sur le la blanche.
A noter qu'il est possible de jouer entièrement ce passage en IIIème position, mais il
risque d'être plus terne musicalement. Beaucoup de violonistes confirmés supprimeront
le mi à vide les violonistes baroques jouant au la ancien avec une corde de mi en boyau
l'accepteront volontiers.

8

Voici un extrait d'une oeuvre de Mozart.
Si nous jouons le début en 1ère position, non seulement le résultat sera
médiocre, mais vient s'ajouter le doigté peu pratique avec un 4ème doigt sur le la
pour éviter le mi à vide, et un fa naturel extension du 1er doigt sur le mi.
La IIIème position permet un jeu plus souple, plus mélodieux et une sonorité plus
douce.
Pour bien jouer cette oeuvre, il faut la jouer à la blanche pointée = 1 battement par
mesure.
4
 1














               





  

Grazioso

III (2)

I (2)


                 I (2)
 













III (2)

restez en III

III (1) 

   1   

4





















          
     
 








I (3)
I (2)

III (2)

                       

     
 
   









     
4

4

4

III (2) restez




I
(2)
4


   

























 

      
 

    




      

I (2)
III (2)

9
Voici une romance de Beethowen.
Nous allons utiliser de nombreux démanchés. N'oubliez pas ! Chaque fois qu'un
doigté est entouré ( ) cela signifie qu'il y a un démanché, vous restez dans la position
jusqu'au prochain doigté entouré, les doigtés non entourés sont une simple aide de
mémorisation.
Allegretto

I (2)
    4     (2)
   
    







    
 

 

     
III

(2)

(2)

1 3
4 3

























                   

  


      

III (4)
 

  1 4



(2)






4






   
        
 


     


(2)

(2)

(2)

3

   4
   
  


     (2)




               






    






                    
   
   
   

        

(2)
 (2)
 
   
 (2)

                   


   



(3)

2 1

(2)  
 (2)    

     (2)



















         
  


       
(2)

4

 
  
    (2)




 
  
  






(3)

10

Une bourrée de G.F. Haendel.
Le passage en IIIème est obligatoire dans la deuxième partie pour atteindre
les notes hautes.
Il s'agit d'un allegro en C barré donné à 60 à la blanche, les démanchés
doivent être rapides, on ne doit pas entendre les changements de position.


        (2) 4
   (2)          
              

           
0


          4      0   0              
    

                          
    4  0     4         
                
   


 
4

(1)  
(3)




































                             
  

     



0

(1)


(3)
(1)









(3)







































                       
 
   





 

Air russe.
Essayons d'adopter un style tzigane. Les traits entre certaines notes et devant
d'autres signifient l'exécution d'un glissando audible, sans toutefois l'exagérer. Pour
ce qui concerne les traits devant les notes : exemple : le mi de la mesure 1, on
exécute un petit glissando en partant du mib au mi naturel, ensuite pour atteindre le
si en IIIème, dès qu'on commence le démanché, on pose pendant la course du
démanché le 3ème doigt que l'on laisse jusqu'au si. Il faut doser la vitesse du
démanché suivant ce que l'on désire obtenir comme effet.. Troisième mesure, on
procède à l'inverse en laissant le 3ème doigt pendant la glissade du si au sol.
Maestoso

3
(3)
   (3)

















            

      
2
(3)
1-1

3 (1)
3
   
  


















     (3)              
1 (2)

                  

                        
(2)
1
(3)
(1)

Extrait du largo du concerto pour violon en la mineur de Vivaldi . ce concerto fait
partie des 12 concertos du recueil de l'Estro Harmonico.
Ce largo peut se jouer à 60 à la croche. Une écriture simple mais qui demande
beaucoup de talent pour être expressive et musicale.
2
      






































              
         2 







 
                        (3)   (1)  
                                




2
        (2) (2)       (2)  
                    







  

(1)

12

Un allegretto de Mozart extrait de La flûte enchantée.
Le style de musique de Mozart demande des notes courtes dans les
mouvements allegro et allegretto. Sans indication on joue des noires courtes
pour obtenir un jeu léger et subtil. Certaines cordes à vide sont acceptables

 (2)
 
    (3)  
   










    

    

     




Jouer toutes les notes piquées et marquées sans sautillé
3


                  (o) 
 
 
     
     

  
                      

 
   
   

         

 

(1)

(2)4
4
3 (0)
 (1)






 
(1)














(2)













    

                

 
  
   


 

(1)

                
     
             










 

                
 

(3)
(1) 
(2) 
 (1)




























                    

  
     

    
 

(0)





 














      





            









               




4

(3)

13

Voici le début du concerto en sol majeur de Vivaldi, il fait partie aussi de l'Estro
armonico. vous pouvez vous procurer ce concerto dans un magasin de partitions
de musique digne de ce nom. Je vous recommande les enregistrements sur cd
de ces 12 concertos dans plusieurs versions.
Avec la III ème position, il est possible de jouer les trois mouvement de ce
concerto.
(2)










    
           
   















 




4

  
  
  
  




  
  
  




1




















           (2)
            





 (2)













4





































                       








     


(2)

 

 


3+2 1 3 4

etc.

Quand on étudie les oeuvres pour violon et violoncelle de Vivaldi , on se rend
compte que beaucoup ont été écrites pour des élèves, elles correspondent à des
niveaux différents, comme ce concerto en sol pouvant se jouer au niveau de la
troisième position, jusqu'au niveau de la haute voltige comme les mouvements
rapides de l'hiver des 4 saisons . Même les 4 concertos des saisons ont un
niveau progressif.
Vivaldi enseignait le violon avec de la musique, non pas avec des exercices qui ne
veulent rien dire, qui ne contiennent aucun message et ou le but se borne à mettre
des embûches pour voir si l'élève sait les surmonter, ce que l'on rencontre
souvant dans les morceaux imposés des examens.

14

doigtés de la troisième position sur chaque corde

 







 



2
corde de sol

3

1

4










corde de ré

1

2

3

4

4












corde de la
1

2

3




2





corde de mi
1

3

4

do



Il existe un grand nombre d'exercices et d'études permettant de jouer des
pages entières en troisième position pour mémoriser les doigtés. Tant
mieux pour ceux qui aiment faire ce genre d'exercice, ils peuvent se
procurer ce genre de méthodes comme celles de Sevcik, Crickboom,
Kreutzer et bien d'autres.
J'ai passé moi-même des années à ne faire que des exercices, au bout
de 4 à 5 années de violon, j'avais acquis une technique mais je ne savais
rien jouer, je ne savais pas ce qu'était une phrase musicale, une ligne
mélodique, comment interprêter des oeuvres. Lors d'une audition, une de
mes profs. m'avait fait jouer comme morceau une étude de Kreutzer !
J'aurais préféré être guidé pour apprendre une Partita pour violon seul de
J.S.Bach mais voila ! ces oeuvres étaient trop belles pour être abordées
par des élèves qui risquaient de les abimer ! quand je vois : études,
exercices, ces mots me font pousser des boutons. Je suis sûr que l'on
peut apprendre à jouer du violon à l'aide de vrais morceaux de musique
que l'on aime entendre et que l'on souhaite apprendre, et tant pis si on
les abîme, et tant pis si depuis l' au-delà Corelli, Vivaldi, Bach, Mozart,
Beethoven et bien d'autres se bouchent les oreilles en entendant ânoner
des élèves sur leurs oeuvres. Moi, je crois plûtot qu'il sont contents.

L'ultime obstacle est bien franchi !
Petit écureuil grand merci.
Devant nos yeux, et grâce à toi
Le Beau, l'Infini se déploient

Le fier sommet nous livre enfin
Les horizons les plus lointains ;
Las, mais heureux, nous admirons
La grandeur de la Création.

7ème tableau
La récompense

  
  
 























































   
  



 

(2) (2)
4
4

4

0

 





    



























    


   
 
   
     
 
(1)
0
0
 

   







4 

   













    

     












 


(2)

(2)

4

4



 
  4  
        
 





























 
     


4
4

  
         4  4    


       
     




  

4
4
(2)
 
  

(1)






      

           4
   
   
  





1
(1)  


 








4

4 





























         
  
    


4
4
4

4
(2)

2













 
  (1)        


  







      
     








  





0

17

A travers des œuvres musicales bien doigtées, vous allez finir par mémoriser les
doigtés de la troisième aussi bien que les doigtés de la première position.
Il vous arrivera de douter, et souvent vous reviendrez en première position pour
contrôler s’il s’agit bien de la bonne note. Beaucoup d’œuvres magnifiques sont
à votre disposition. Je vous conseille d’acheter les cd des concertos de l’Estro
Harmonico opus III de Vivaldi dans différentes interprétations, les
comparaisons sont très enrichissantes. Idem pour les partitas pour violon seul de
J.S. Bach.
Pour l’étude des positions suivantes, j’ai pris comme référence le Printemps des
4 saisons de Vivaldi. Cela vous permettra d’avancer dans cette œuvre au fur et à
mesure de nouvelles positions ; il faut atteindre la 6ème position pour pouvoir la
jouer en entier.
Perfectionnez-vous à l’aide d’œuvres simples en vous écoutant, en vous
enregistrant en corrigeant les moindres détails.
Si vous jouez pour des auditeurs, jouez des œuvres en dessous de votre niveau,
vous serez plus à l’aise pour faire plaisir à votre public.

Edition personnelle
Etienne et Maryse Morand
Le Jardin des Muses 3, rue St Roch 09600 Léran tél : 0561015862.Email :

MarysEtienne@aol.com

Au lieu de vous mentionner les diplômes de musique que nous avons, ou que nous n'avons pas, ainsi
que la listes de nos anciens professeurs, nous préférons vous dire :
Ce que la musique représente pour nous.
La musique comporte de nombreuses facettes dont les impacts sur les êtres humains, sur les
plantes, sur les animaux sont très différents.
On fait de la musique un commerce, une mode. L'on fabrique des stars de la chanson, ou la mélodie
et la qualité de la voix passent en second plan, le rythme est primordial pour la recherche du succès,
les paroles sont souvent d'une banalité remarquable; plus les décibels sont élevés plus les fans de ce
genre de musique sont contents ( même quand ils sont prévenus du risque de surdité )
Pour certains la musique est un bruit de fond, un divertissement, un amusement pour se bouger
physiquement, pour s'éclater dans le but d'oublier un moment le mal être de vie, le stress.
D'autres voudront apporter un message à l'humanité par des paroles en utilisant un support musical.
(rude tâche, en s'adressant à un monde empreint de la superficialité entretenue par les médias.
Pour d'autres, la musique signifie la fête, on danse, on rit, on mange et on boit, c'est une rencontre de
fête joyeuse entre amis ou il faut parler très fort pour se faire entendre, et ou l'écoute de la musique
est loin d'être attentive.
Une forme de musique bien ciblée est diffusée à haut niveau de décibels dans les boites de nuit ou les
percussions graves et le niveau sonore favorisent une sorte de débauche. Elle a été utilisée aussi à des
fins militaires, pour faire marcher les hommes au pas et pour leur donner le courage de se battre.
Et de nos jours elle est copieusement utilisée dans les centres commerciaux pour .... faire acheter.
Pour d'autres comme nous, car nous sommes dans cette catégorie la musique est une source
d'épanouissement intérieur, de contemplation, de méditation, de prière sans demande, elle est un pont
vers le haut, elle est proche de la nature, elle aspire à la beauté, à une joie profonde au-delà du rire et
des mots. Elle est une source d'évolution qui s'adresse à notre âme, elle nous aide à prendre
conscience du sens de notre vie, de la vie, de l'amour que nous pouvons recevoir et donner. Elle est
au-delà de notre compréhension intellectuelle.
Pour moi, les musiques qui comportent ces qualités sont des musiques que j'appelle inspirées, je les
considère comme musiques sacrées, qu'elles soient du passé, d'aujourd'hui ou de demain ; elles ne
sont pas forcément difficiles à jouer ( la virtuosité sert parfois à combler le manque d'inspiration ).
Pour les compositeurs il y a deux façons d'écrire de la musique : d'une façon intellectuelle, ou d'une
façon inspirée ; quand elle est inspirée, l'intellect sert d'outil uniquement pour l'écriture, le
compositeur lui doit savoir s'oublier et s'être préparé pour n'être qu'un canal, en se laissant guider et
inspirer par les Dieux ou les anges. Quand elle ne l'est pas, c'est l'intellect qui est dominant ; la
composition peut être à des fins purement commerciales, de recherche de célébrité, de manipulation
des foules etc.
La musique est une force vibratoire qui n'est pas toujours utilisée pour de nobles raisons, l'écoute de
musiques n'est pas à prendre à la légère, surtout pour vos enfants faciles à imprégner et à manipulert.
La puissance que comporte la musique peut servir aussi bien la violence que la paix.
Pour ces raisons, il faut prêter attention à ce que nous écoutons.
E. Morand.


Documents similaires


Fichier PDF methode violon6
Fichier PDF initiation cello1
Fichier PDF 73riwdf
Fichier PDF methode cello3
Fichier PDF initiation
Fichier PDF methode violon 5


Sur le même sujet..