Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Blocage des universités .pdf


Nom original: Blocage des universités.pdf
Auteur: Julie

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 19/10/2010 à 20:02, depuis l'adresse IP 89.159.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 771 fois.
Taille du document: 330 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Le blocage des universités c’est une prise d’otage.
Nous nous punissons nous-mêmes et mettons en péril l’obtention de notre année universitaire. Or,
soyons lucides, le gouvernement se fiche bien que les universités soient bloquées, ce n’est pas
l’avenir du pays qui se joue mais celui d’une poignée d’étudiants qui veulent se faire entendre mais
n’emploient pas la bonne méthode. Le blocage des transports en commun, des aéroports et la
pénurie d’essence aura bien plus d’impact dans les oreilles du gouvernement puisque cela touche
directement l’économie. Nous étudiants, pour se faire entendre, n’est-il pas plus utile de descendre
dans la rue ? Chacun doit

avoir le choix de manifester ou non.

Rappelons que nous

sommes dans une démocratie. Le blocage des universités n’est pas une solution. Pensez-vous que,
les 14 000 étudiants de Bordeaux III qui ont été privés de cours le 19 octobre à cause du blocage,
sont tous allés manifester ?
A l’heure où les tensions montent dans notre pays, n’est-ce pas à nous les jeunes, nous qui sommes
concernés plus que personne par cette réforme des retraites, de se mobiliser mais aussi et surtout se
serrer les coudes pour ne pas risquer de perdre une année d’étude. (Devons-nous rappeler ce que
coûte une année d’étude pour un étudiant ? (logement, frais de scolarité). Je ne pense pas. Nous
savons tous.). Ne serait-il pas plus judicieux de trouver une entente entre les étudiants qui veulent
aller en cours et ceux qui barricadent les entrées des établissements ? Si nous, étudiants, ne
cherchons pas à nous entendre sur notre forme d’action, nous allons droit vers un autre conflit :
pendant que les uns se battront pour faire céder le gouvernement, d’autres se battront pour obtenir
le droit de choisir de manifester ou non. Il serait dommage que cela perdure et surtout dégénère.
Agir oui mais de manière organisée. Allons en cours tour à tour, assurons la mobilisation dans les
rues en parallèle. Que 25% des étudiants aillent en cours suffiraient à ne pas détruire notre année
universitaire, si nous nous arrangeons à faire circuler ces cours, pendant que les 75% autres font
masse dans la rue. Et cela tour à tour. Nous sommes tous concernés par cette mobilisation. Nous
avons aussi tous pour objectif de travailler à la fac et d’obtenir notre année. Il n’est pas trop tard
pour décider que cela ne sera pas le même schéma qu’il y a 2 ans à Bordeaux III. Ne pensez-vous pas
qu’il y a urgence pour trouver un compromis ?


Aperçu du document Blocage des universités.pdf - page 1/1

Documents similaires


Fichier PDF blocage des universites
Fichier PDF tract loi travail cnt ait 14juin
Fichier PDF cp blocage des ports otre demande un plan aide financiere au gouvernement
Fichier PDF lettre ouverte aux parents pour les greves de decembre 2
Fichier PDF 2018 02 28 budget du chu et greve 22 mars
Fichier PDF retraites acte ii fin


Sur le même sujet..