SPARTAKlillois .pdf


Nom original: SPARTAKlillois.pdfTitre: P13 - mag:Q13Auteur: Poste Anne

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par QuarkXPress: pictwpstops filter 1.0 / Acrobat Distiller 7.0.5 pour Macintosh, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/11/2010 à 19:28, depuis l'adresse IP 87.90.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1291 fois.
Taille du document: 2 Mo (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


P13 - mag:Q13

28/10/10

11:05

Page 1

N

M

M
N
C
J

Le Spartak lillois fait son bonhomme de chemin. Une deuxième équipe devrait être créée bientôt.

Un Spartak de partage
Le club amateur du Spartak lillois allie football populaire et solidarité.
A des milliers d’années-lumière du foot-business.



Sur l’en-tête du blog, créé le 2 septembre
dernier, il est écrit : « Club de foot militant ouvert à tous ». Vous connaissez sans doute
le Spartak Moscou, équipe russe historique, qui
fait mieux que Marseille, actuellement, en Ligue
des Champions. Mais le Spartak lillois, peut-être
pas encore… Benjamin, étudiant à l’université
de Lille 3, le présente sans chichis : « L’idée est
venue, au mois d’avril, de personnes comme moi
qui voulaient refaire du sport. Une affiche avec
notre logo a fait son effet. Aujourd’hui, on se
retrouve chaque semaine pour s’entraîner sur les
terrains des Quatre Cantons ». (1)
La simplicité caractérise ce tout nouveau club
qui promeut « le plaisir de jouer au football »,
sans licence ni critères administratifs, et sans
oublier la fameuse « troisième mi-temps ».
Benjamin explique : « Nous ne sommes pas
structurés dans la FFF (2). Par exemple, nous ne
voulions pas être en situation de devoir refuser
un sans-papiers ».
La curiosité des badauds, le bouche-à-oreille, le
blog du Spartak lillois « en temps réel », tout cela
étoffe petit à petit le groupe, qui compte, déjà,
une cinquantaine de personnes. « Du lycéen au
trentenaire », précise notre interlocuteur, pour
être concis. Entraînement le mercredi, match le

dimanche : la mécanique est déjà bien huilée.
Mais chacun vient au stade quand bon lui
semble. Rien n’est écrit par avance. Même pas
les règles du jeu, victimes de nombreuses
entorses sympathiques, comme celle, parfois,
de mettre des rallonges à un match nul pour
qu’il lâche enfin un vainqueur. « On veut juste
agréger les gens autour d’un projet sportif sans se
prendre la tête. Mais ça n’empêche pas l’esprit de
compétition. On se bat avec nos forces. On est
content quand on gagne ! ».

Cinq à quatre
contre le « Kat-Kat »
Les résultats sont plutôt bons. Le Spartak lillois
se frotte, lors de matches amicaux, à des
équipes diverses. Ce dimanche, ce sera l’Etoile

Rouge de Lille-Moulins. Récemment, les Anarchistes des Quatre Cantons - qu’on appelle le
FC Kat-Kat - ont affronté deux dimanches d’affilée nos modernes « gladiateurs ». Verdict : une
première manche remportée par les « anars »,
puis une revanche du Spartak sur un score
épique : 5-4 contre le Kat-Kat, tout est dit !
Benjamin souligne que lui et ses potes songent
à la création d’une « deuxième équipe ». Car il
devient difficile de bâtir un onze de titulaire
quand vingt-cinq combattants se montrent
prêts à mordre la pelouse. La semaine dernière,
le Spartak lillois était en grève.
« Le sport, en ce moment, nous le pratiquons
aussi dans les manifs », sourit Benjamin, qui
revient volontiers à l’aspect « solidaire » d’une
discipline que le club veut en même temps
« populaire ». L’étudiant parle de « nerf social »,

Budget au rabais

>

La Fédération sportive et gymnique du travail, prônant « l’émancipation par le sport »,
revendique « le maintien du droit à la retraite à soixante ans, pour le respect, la dignité
de chacun et l’égalité républicaine ». Le Spartak lillois, « en ces temps de mouvement social
important », fait sienne cette revendication de la FSGT et relaie son « appel à la mobilisation ».
Le site internet de la FSGT souligne dans un autre article que la répartition des crédits du
budget des sports 2010 a montré des choix très clairs : 80,43 % pour le sport de haut niveau
(crédits stables par rapport à 2009) ; 7 % pour la prévention, en légère augmentation ; 8,1 %
pour la promotion des métiers du sport, en baisse de 4,2 % ; enfin 4,45 % pour le sport du plus
grand nombre. Dans ce domaine, « les crédits ont baissé de 53,5 %, passant de 21,8 millions à
10,1 millions d’euros », poursuit la FSGT, qui commente : « En plus d’être inégal, ce budget est
misérable. Il ne représente que 0,2 % du budget de l’État alors que le candidat devenu président
de la République affichait l’ambition de le porter à 3 % au terme de son mandat ».

> Pour en savoir plus : www.spartak-lillois.over-blog.com • www.fsgt.org

13

pour lutter contre l’individualisme. Rien à voir
donc avec le « tous ego » du foot-business.
Au fait, pourquoi une équipe de football ? A
cette question que le Spartak se pose sur son
blog, voici ce qu’il est répondu : « Parce que le
foot ce n'est pas des transferts à plusieurs
dizaines de millions d'euros ni des clubs cotés en
bourse. Pas plus que des stades qui prennent des
marques de banques ou d'assurances ou même
des joueurs qui font des pubs pour les compagnies et les grandes marques du capitalisme. Le
foot, pour nous, c'est le plaisir de jouer dans un
bon esprit, avec du fair-play et de la solidarité.
(…) Le sport doit être accessible à tous. Personne
ne doit rester sur le côté. C'est grâce à la solidarité collective que nous devons hisser nos
niveaux individuels pour réaliser nos futurs
exploits et remporter victoires et trophées.
Chacun doit avoir sa place, chacun doit pouvoir
se battre et donner le meilleur de lui-même pour
participer à la performance collective ».
Le club fonctionne sur un modèle coopératif.
Les petites améliorations suivent leur cours.
« On achètera des chasubles quand on aura
assez d’argent », dit Benjamin. Au Spartak
lillois, le foot est un sport qui se joue à onze
pour tous, et il y a toujours quelques bonnes
bières à la fin…
Albert LAMMERTYN
1) Les terrains des Quatre Cantons, du nom
de ce quartier de Villeneuve-d’Ascq, appartiennent
à l’université de Lille 1.
2) Fédération française de football.

LIBERTÉ-HEBDO • n °9 3 4 > d u 2 9 o c t o b r e a u 4 n o v e m b r e 2 0 10


Aperçu du document SPARTAKlillois.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


SPARTAKlillois.pdf (PDF, 2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


spartaklillois
octobre novembre 2016
sportsland bearn 15 fc pau
bat hd
4 pages albinet 2
money time amos 2016

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.187s