DiagnosticSMBA291110 .pdf



Nom original: DiagnosticSMBA291110.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CS2 (4.0.5) / Adobe PDF Library 7.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 04/12/2010 à 22:25, depuis l'adresse IP 90.14.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1639 fois.
Taille du document: 11.8 Mo (34 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Requalification
paysagère et patrimoniale
des espaces publics du village

DIAGNOSTIC ET ORIENTATIONS

29 novembre 2010

JNC Agence Sud
Paysagistes et Urbanistes

E.R.C.D.
Etudes, Ingénierie d’Infrastructures

L’Acte Lumière
Conception lumière

Sylvie Amselem
Architecte du Patrimoine

5 rue Gustave Nadaud 69007 Lyon
04 78 72 55 73
c.forest@jncsud.fr

731, Route de Moidieu 38780 Estrablin
04 74 15 91 42
bruyant@ercd.fr

134 route de Genève 69140 Rilleux la Pape
04 78 88 40 68
info@acte-lumiere.com

18 rue Lakanal 38000 Grenoble
04 76 43 41 27
sylvie.amselem@wanadoo.fr

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village



SOMMAIRE

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

1 / La forme du village

- logique d’implantation du bâti

- bâtis et ensembles remarquables

- typologie architecturale du âti

- les clôtures

page 3

2 / Le paysage nocturne

page 10

3 / Synthèse des enjeux de la mission

page 17

4 / Les espaces publics aujourd’hui

- la Place de l’Eglise

- le Champ de Foire

- le Pré Communal

page 18

5 / Les liens entre les espaces

page 24

6 / Orientations de requalification

- la Place de l’Eglise

- le Champ de Foire

- le Pré Communal

page 25

7 / Proposition de phasage

page 28

Annexe - 1 / Repérage par parcelles : valeur et dénaturation
Annexe - 2 / Repérage des éléments architecturaux

page 29
page 33



1 / LA FORME DU VILLAGE
1. - LOGIQUE D’IMPLANTATION DU BATI

Le village de Saint Marcel Bel Accueil s’organise comme un village rue, qui s’est
développé principalement selon un grand axe, avec quelques ramifications. Il est
complété par des hameaux, et quelques grosses propriétés plus isolées (anciennes
fermes, châteaux).
Les façades sont de faible hauteur, entrecoupées par des maisons plus importantes
construites parfois en retrait mais reliées entre elles par des murs de clôture.
Cette implantation se retrouve dans l’axe principal qui se décompose en 3 entités,
distinctes par leur typologie architecturale :
-

-

-

1 - La première partant du château, donc de l’entrée du village, et allant jusqu’à la
place de l'Eglise marquée par la fontaine (rue du Bourg). Ce premier tronçon est
assez large. Conformément à la pratique de cette époque, les constructions se sont
implantées, sauf exception, à l’alignement sur la rue ou en recul en restituant
l’alignement par un mur ou une clôture, sauf pour les parcelles 633-634-636 où elles
ont été supprimées, probablement récemment. Elle est largement ouverte sur la
vallée
2 - Place de l'Eglise: la fontaine en fonte est un élément prédominant du patrimoine
du village par son implantation mais également par sa qualité artistique d’une très
grande finesse, représentative de l’art des fontainiers du début du XIX° siècle. Son
implantation atteste d’une place plus structurée à son abord. La présence de l’église
primitive en prolongement de la parcelle 715, devait lui donner plus d’importance. Les
édifices qui l’entourent sont plus importants, tant du niveau volumétrique que
constructif.

Entrée du village depuis le château

Montée de la cure

Bâtiments de la place

Détail de la fontaine avec tête en bas relief

3 - Le troisième tronçon part de la place de l’Eglise et se poursuit vers le nord
(montée de la Cure). Il est plus sinueux et bordé de part et d’autre de bâtiments
d’habitations ou agricoles. Cet axe de circulation est beaucoup plus étroit qu’à
l’entrée du village. Il était adapté aux dimensions des usagers : hommes, animaux
charrettes. Il n’y avait pas de trottoir (la chaussée bordée de trottoirs est une invention
du XIX°s) mais vraisemblablement un caniveau en calade, latéral ou central, pour
diriger le ruissellement.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village



2.

- BATIS ET ENSEMBLES REMARQUABLES

Parcelle 769
Maison XVI : ensemble de bâtiments de ferme, fenêtre avec traverse moulurée, linteau avec traverse moulurée, couverture en lauze.

Dans le village, il y a peu d’édifices remarquables, mais un ensemble de
constructions modestes. L’unité patrimoniale du village est assurée par le gabarit du
bâti, la nature des matériaux de construction et leur mise en œuvre. Les belles
demeures sont situées à l’extérieur, dans les hameaux.
Sont repérés :
- Les bâtiments remarquables du village (hors hameaux) et les murs de clôture.
- Les alignements et ensembles remarquables : bâtiments mais également
aménagements « ruraux » tels que les murs de clôture, les grilles et le
traitement des abords.
2.1. Les édifices remarquables :

Édifices comportant des éléments architecturaux particuliers ou une unité constructive
d’origine, peu modifiée, ayant un intérêt architectural ou patrimonial.

Parcelle 1966-1967
Traitement particulier en pierre taillée des deux angles sur rue.

Parcelle 712
Eglise : bâtiment XIX°, elle fait partie des nombreuses églises construites en
matériaux mixtes : pierre et pierre factice (ciment moulé). Son implantation et
son volume ont profondément modifié la structure de l’ancienne place
délimitée par la première église. L’entrée et le porche ont perdu toute leur
présence dans l’aménagement actuel de la place.

Parcelle :2044-2042
Maison : unité du volume
d’origine conservée,
éléments de façade
originaux : porte et pierre
(pour évacuation d’eau ?).

Parcelle : 607-608
Ensemble agricole homogène

Parcelle
Ruines du pigeonnier

Parcelle 1986
Maison bourgeoise, (ancienne école) : Importante par son implantation et son volume, présence de génoises, colonnes en pierres
dans la cour.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village



2.2. Les alignements et ensembles remarquables

Ces ensembles sont repérables en plan par leur implantation en limite de parcelle sur
rue. Ils définissent la typologie urbaine du village. Le traitement de ces façades depuis
le soubassement jusqu’au sommet de la toiture, (voir § typologie architecturale),
détermine le caractère architectural de l’espace public.
Place de la « fontaine »

Rue du bourg

3. - TYPOLOGIE ARCHITECTURALE DU BATI

La typologie architecturale définit les éléments constructifs propres au village et visibles
depuis l’espace public. Elle permet de faire ressortir les aménagements particuliers qui
contribuent à l’unité des cheminements et des voies de circulation. Elle contribue
également à comprendre le paysage par l’étude des profils fixés par le gabarit des
constructions, le velum des toitures et l’adaptation au relief du terrain des éléments
bâtis.
3.1. volumes

Sur les deux tronçons, la majorité des édifices est composée d’un rez-de-chaussée, un
étage plus un attique.
• Le plus souvent Ils sont couverts par une toiture à 2 pans avec faîtage parallèle à
la rue.
• Les ouvertures en façade sont de proportions régulières, plus hautes en rez-dechaussée, mais pas de grandes ouvertures. Les linteaux sont toujours droits, à
l’exception de quelques porches et d’une porte d’entrée XVII°. L’occultation est
assurée par des volets persiennés ou pleins.
Montée de la cure

Parcelle 658
Montée de la Cure -

montée de la cure
1 rdch + 1 étage

rue du bourg :
rdch +3 étages

Place 1
rdch + 2 étages

Montée des Perrières

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village



Gabarit et relief
Le respect des hauteurs de murs et des toitures crée une harmonie, mise en valeur par
la présence des murs en pierres. Le relief incliné nécessite quelques aménagements
dans la pente et des murs de soutènement.

3.2. matériaux

Les murs sont montés en maçonnerie de moellons hourdés avec un mortier
composé d’agrégats et de chaux naturelle. La pierre est de belle qualité, bien
appareillée. La pierre de taille, calcaire légèrement doré, est réservée pour la structure
de la construction : chaîne d’angles, encadrements des baies.
-

Pour les maisons : la finition des façades sur rue de ces murs en moellons de pierre,
était toujours enduite, sauf exception pour les bâtis et murs secondaires en retour. À
partir du XIX°, les encadrements en pierre sont souvent marqués par une teinte
d’enduit différent ou une modénature particulière en relief.

-

Murs de bâti ou clôtures : le traitement en arrondi des angles situés généralement en
entrée est une particularité du village. Ces murs ne sont pas enduits.

3.3. Traitement des pieds de murs

Les pieds de murs donnant sur l’espace public sont traités avec grand soin, dans
toutes les zones du village. L’absence de trottoir nécessite un aménagement
particulier qui contribue fortement à la mise en valeur des façades. De plus ce type
d’aménagement respecte la perméabilité du sol. il a une fonction esthétique mais
également sanitaire car il permet le drainage des eaux de ruissellement et favorise
l’évaporation de l’eau des remontées capillaires absorbées par les maçonneries de
fondation. Le revêtement étanche de l’enrobé ne doit jamais venir buter contre les
maçonneries.
Pieds de murs végétalisés

(Un enduit dit « à pierre vue » est un enduit usé).

Pied de mur d’habitation végétalisé

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village



3.5. Les couvertures



les plus fréquentes sont en tuile mécanique losangée, type Saint Vallier, à petit
moule, qui permet de suivre les déformations des charpentes. Il reste 3 ou 4
toitures en lauze, matériaux bon marché à une certaine époque. Le long de l’axe
principal, les toitures sont à 2 pans avec faîtage parallèle à la rue. Les avancées de
toit sont variables, environ 0.50m et plus pour les bâtiments agricoles avec
chevronnage apparent. (Il existe un édifice à génoise sur la place de la fontaine).

Pied de mur de clôture végétalisé

Pieds de murs minéraux, caniveau en calade sol en pavé : usage d’un matériau local
et abondant.

Soupirail en pierre

Dallage en pavé

Calade (galet)

3.4. Les menuiseries extérieures
• Les fenêtres et les volets (persiennés ou pleins) sont en bois peint. La partition des
vitrages est à grands carreaux plus hauts que larges.
• On notera quelques belles portes en planches cloutées ou à doubles parements.
(voir photos en annexe)



Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village



Couronnement :

4. - LES CLOTURES
4.1. Les murs de clôture

Quand ce n’est pas le bâti qui fait limite, les parcelles sont closes par des murs de
pierre qui font partie intégrante de la structure urbaine du village. Il en subsiste encore
aujourd’hui un linéaire important, qui contribue fortement à l’identité patrimoniale du
village. Certains de ces murs assurent la continuité de la rue ou de la parcelle en
prolongation du bâti, d’autres, situés en périphérie, délimitent les parcelles agricoles.
Ces murs en pierre, d’une hauteur très variable (muret très bas marquant la parcelle
jusqu’à 1.50m, 2 m pour le parc du château), sont montés en moellons de pierres
hourdés grossièrement à la chaux,





Pierre plate sur champ

Couvertine en maçonnerie arrondie

Leur couronnement varie :
simple couvertine maçonnée pour les plus simples.
Pierres posées sur champ pour les plus caractéristiques
Pierres posées à plat, légèrement inclinées
Ils sont souvent doublés par la végétation débordante des jardins à l’arrière.
Concernant leur entretien, une attention doit être portée sur la qualité et la mise en
œuvre des matériaux et éviter le ciment, matériau totalement incompatible avec la
pierre.
Mur enduit, couvertine en
maçonnerie arrondie

Pierre plate inclinée

4.2. Les portails :
Ils sont simples, en bois ou en métal.
Un modèle métallique est récurrent, en fer plat. Ils permettent la vue sur le jardin par leur
forme à claire voie.
En prolongation de bâtiments

En clôture et mur de soutènement

Les portails en bois sont moins ajourés, mais leur faible hauteur respecte le gabarit des
voies.

En limite de parcelle agricole
Parcelle 2044-2042

Parcelle 624

En mur de soutènement

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village



Récapitulatif et orientations afin de préserver le caractère rural authentique de la commune :
-

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

Maintenir l’unité du bâti et des fronts bâtis en respectant la typologie architecturale d’origine.
Valoriser l’ensemble des façades en pierre (bâti) par un traitement adapté.
Favoriser la restauration des murs de clôture à l’identique.
Porter une attention particulière aux matériaux ; s’assurer de la compatibilité avec les
matériaux d’origine, et à leur mise en œuvre.



2 / LE PAYSAGE NOCTURNE

En vision lointaine (depuis le pied de la
colline), la mairie est le seul bâtiment
identifiable, l’horloge de l’église ressort
difficilement de la pénombre nocturne.
Les voiries sont éclairées depuis des
lanternes «quatre faces» sur mâts ou
sur consoles. Les voiries venant du bas
de la colline sont plutôt suffisamment
éclairées, les voies montantes audelà de la place sont plutôt déficientes
(lanternes en défaut, mauvaise
uniformité, mélange de technologies).
La Place centrale est baignée dans
une lumière générale émise depuis les
bâtiments alentour. Ce principe est
intéressant, car il libère l’espace de la
place et ne perturbe pas les façades.
Bien que «chaude» la lumière ne
respecte pas la teinte des pierres.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

10

Les commerces (boulangerie, épicerie
et café) assurent un peu d’animation
par l’apport de lumière en partie basse
des bâtiments.
Le champ de foire, pré communal et
parking arrière de l’église ne sont pas
éclairés.

Place du village - Commerces (1) et (2)

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

11

Les éléments bâtis

L’architecture vernaculaire en pierres
sèches de calcaire marque fortement
le paysage rural. L’éclairage jaune a
tendance à dévaloriser et uniformise la
couleur naturelle de la pierre locale.
La Mairie est le seul bâtiment éclairé,
son contraste est important au regard
des éclairements présents alentour.
La fontaine, l’église, le monument
aux morts, la salle communale et la
bibliothèque ne sont éclairées que par
les lumières incidentes, perdant du
coup leur intérêt dans la composition
nocturne, et peinent à se détacher les
uns des autres.
Place du village - église (1) et fontaine (2)

Rue du village - pierres sèches de calcaire traditionnelle
(5)

La Mairie, Biblothèque, Monument aux morts (3)

La fontaine et le pigeonnier (2) et (4)

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

L’ensemble de l’espace public et les
bâtiments qui l’entourent sont baignés
dans la lumière sodium, les petits
détails tout ce qui fait richesse et
identité du village sont banalisés sous
une lumière uniforme.

12

La mairie est le seul bâtiment éclairé la nuit. Elle devient d’ailleurs
très prégnante dans le paysage nocturne rural. Le traitement
des sols limite les ré-interventions dans sa proche périphérie.

L’église et la fontaine mériteraient une mise en lumière élaborée,
mettant en valeur les détails architecturaux.
L’éclairage de la façade de l’église assurerait un fond de scène
qualitatif au ré-aménagement de la place, alors que l’illumination
du clocher (visible depuis tout le village) pourrait, par exemple,
devenir un point de repère dans le paysage nocturne.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

13

Le mobilier existant

Luminaire à LED sur mât métallique.
Bonne distribution photométrique, la
lumière produite est un blanc froid.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

Lanterne quatre faces, lampe horizontale ou verticale, teintée en jaune.
Faible Qualité photométriques.

Eclairage fonctionnel mis en place sur
les supports bétons. Très mauvaise
qualité optique. Rendement énergétique faible.

14

Les températures de couleur

L’éclairage blanc froid à LED est d’une bonne qualité photométrique et
énergétique. Cependant, cet éclairage fonctionnel est peu chaleureux et
légèrement éblouissant.
On retrouve de part et d’autre du
clocher un appareil d’éclairage
complémentaire, Lanterne de très
mauvaise qualité photométrique, et
moindre rendu de lumière.

L’éclairage blanc de type ballon fluorescent, il accompagne
la nature et la couleur des matériaux, cependant ses faibles
performances de rendu des couleurs confère un côté blafard à
l’éclairage.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

La nappe générale de lumière est de teinte jaune orangée, sources sodium,
les contrastes avec l’environnement nocturne semblent peu naturel.

15

Orientations Pour l’éclairage public:
• Qualifier l’éclairage public par la mise en place de lumière blanche, respectueuse de la teinte des pierres.
• Composer l’espace en intégrant l’éclairage des éléments les plus significatifs de la commune ( Fontaine, Eglise, salle Communale).
• Valoriser de façon globale l’unité de traitement architectural, et souligner ponctuellement les détails architecturaux de façon simple et
efficace.
• Réaliser un éclairage capable de ponctuellement accompagner les espaces tels que le pré communal, le champs de foire.
• Mettre en place un éclairage de faible coût de consommation et d’entretien.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

16

3 / SYNTHÈSE DES ENJEUX DE LA MISSION
Les enjeux de la mission sont de :
- Valoriser et améliorer le cadre de vie des saint-marcios ;
- Préserver la qualité et l’unité de la silhouette urbaine du village dans le paysage ;
- Mettre en valeur les patrimoines architecturaux et naturels du village ;
- Mettre en réseau les espaces publics du village et sécuriser les parcours ;
- Offrir aux visiteurs un accueil de qualité (communication et signalétique) ;
- Permettre le développement des commerces de proximité ou liés à l’activité touristique
(accessibilité, terrasses de cafés…).
Sans mettre sous cloche le noyau ancien, l’enjeu de la mission demeure principalement
de créer un ensemble cohérent, de définir des périmètres à préserver, tout en cadrant les
évolutions naturelles de la commune.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

17

4 / LES ESPACES PUBLICS AUJOURD’HUI

ép

ic

er

ie

ca


ég
lis

e

La Place de l’Eglise

- Un vaste espace minéral, point de convergence de
quatre voies principales d’entrée dans le village.

- Un accès au parking arrière peu visible.

- Un dénivelé peu propice au développement d’une vie de
place de village, autour de ses commerces.

bo

ul

an

ge

ri
e

- Une fontaine servant de rond-point, une rupture de la
relation à l’eau.

- Une église sans parvis pour l’accueil des cérémonies.

- Un parking arrière peu
attrayant.

- Une place parking.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

- Le passage d’engins
agricoles ou de semiremorques.

- Des fronts bâtis de qualité qui délimitent la place.

18

ENJEUX autour de la Place de l’Eglise

- Retrouver une place au centre du village, conviviale et sécurisée.
- Aménager un parvis pour l’église.
- Prolonger la qualité architecturale du village.
Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

19

le
el
rn
m
at
e
éc

pr

bo

ul

od

éc

ol

ro

e

m
e

e

de

im
ai
r

e

ol

e

m
ai
r

ie

th

io

bl

bi

x
je
u

f
ti
ai
r

ec
él
is
tr

sa
lle

co

m
m
un
al
po
è
m
qu e
pi
er e
s

Le Champ de Foire

- Des méandres d’enrobé qui desservent les équipements publics et de nombreux usages. Une fréquentation ponctuelle de
l’espace en lien avec le fonctionnement des équipements.
- Un cheminement piéton matérialisé.

- Une aire de jeux de qualité,
récemment aménagée sous
les platanes.

ux

ti

g
in
rk
pa

bo

ul
o

dr
om

e

ai

re

de

je

ec
él
tr
is

an

ci

en

f

ci

m

et


re

- Des conteneurs de tri sélectif qui trônent au milieu de l’espace et un boulodrome peu identifiable.

- Les alignements de platane et le mur rénové de l’ancien cimetière définissent les limites de l’espace.

- Un espace dilaté et confus.

- Un jeux de terrasse successives animant l’espace.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

20

ENJEUX autour du Champ de Foire

- Mutaliser les usages pour limiter l’emprise de la voiture.
- Equiper l’espace.
- Sécuriser le cheminement des enfants.
Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

21

Le Pré Communal

- Deux noyers symboliques dans une vaste prairie terminée par un mur en pierres
sèches.

la

m

ai

ri

l’é

e

gl

is
e

- Un espace vu depuis le village. Un belvédère sur le grand paysage.

- Un point de vue sur la silhouette du village.

- Un arrêt de car surdimensionné.

- Un cheminement piéton matérialisé.
- Une poche de stationnement exceptionnel trop présente dans le paysage.
Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

22

ENJEUX autour du Pré Communal
- Protéger de l’urbanisation cet espace de respiration au coeur du village.
- Organiser les usages en lisière du pré.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

23

5 / LES LIENS ENTRE LES ESPACES

- Une étroitesse des trottoirs.

- L’absence d’itinéraires piétons.

- L’enjeux de requalification des espaces publics du village
passe aussi par une réflexion et un traitement des cheminements
piétons dans le village, des connexions d’un espace à l’autre.
- Des parcours matérialisés mais non connectés.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

24

6 / ORIENTATIONS DE REQUALIFICATION

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

La Place de l’Eglise

25

Le Champ de Foire

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

26

Le Pré Communal

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

27

7 / PROPOSITION DE PHASAGE

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

28

ANNEXE - 1 / Repérage par parcelles : valeur et dénaturation
Place de l’église
Parcelle
n°712

Place de l’église
XIXème siècle
Eglise

R+1
structures dénaturantes

Place de
l’église
Parcelle
n°651

Place de
l’église

Parcelle
n°1967
Place de
l’église

Parcelle
n°1966
Place de
l’église

Parcelle
n°2043
Place de
l’église

R+2+c
3 rangs de génoises
Façade décroûtée
Encadrements des ouvertures en
pierre de taille en saillie
Soupirail en pierre

R+1+c
Enduit
Marches en pierres
Pieds de murs plantés

R+2
Façade décroûtée
Marches en pierre

Place de
l’église
Parcelle
n°650, 1182

Parcelle
n°1986
Place de
l’église

Place de
l’église
Parcelle
n°652

R+1
Façade décroûtée

Place de
l’église

Place de
l’église

Parcelle
n°711

Parcelle
n°621

Parcelle
n°715
Place de
l’église

R+2 et R+2+c
Façade décroûtée
Marches en pierre

Parcelle
n°715

R+1+c
Café
façade sur rue décroûtée et enduit
ciment en rez, enduit sur pignon,
avancée de toiture travaillée,

Vestige d’un caniveau en calade

Place de
l’église
R+1+c
Boulangerie
Façade décroûtée
Traitement de l’angle en pierre de
taille

Parcelle
n°715
Place de
l’église

Fontaine en fonte moulurée+bassin
en pierre

R+2
Façade décroûtée
Porte d’angle en pierre de taille

R+1+c
Enduit
Caisson du volet roulant + volet bois

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

29

Montée des Perrières
Parcelle
n°716
Montée
des
Perrières
Parcelle
n°717
Montée
des
Perrières
Parcelle
n°1895
Montée
des
Perrières
Parcelle
n°2059

Montée des Perrières
R+1
Services techniques
Anciens bâtiments agricoles ?
Façade écroûtée et enduit
Belles colonnes en
maçonnerie

Parcelle
n°1916
Montée
des
Perrières

R+1
Enduit usé en façade sur rue

R+1+c
Mairie
Façade décroûtée
Encadrements des baies en
pierre en saillie

Parcelle
n°1991

R+1
Bâtiment agricole
Mur de clôture en pierres sèches
avec angle arrondi

R+1+c
Pompiers

Parcelle
n°1338
Montée
des
Perrières

ruines : ancien pigeonnier

Montée
des
Perrières

Parcelle
n°1989

R+1+c
Décroûtée
Volet roulant bien intégré, de
teinte sombre

Bâtiment agricole
portail fer doublé

Montée
des
Perrières

Parcelle
n°769
Montée
des
Perrières

Ancien cimetière

Parcelle
n°768
Montée
des
Perrières

Maison neuve

Parcelle
n°1857
Montée
des
Perrières

Ecoles

Parcelle
n°767,766,
1916, 1491
Montée
des
Perrières

Montée
des
Perrières

Murs de soutènement et
murets en pierres sèches
avec couvertine en pierres
posées sur champ.

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

Parcelle
n°758
Montée
des
Perrières

R+1
Façade décroûtée et enduite
Murs de soutènement en pierre

Parcelle
n°756
Montée
des
Perrières

R+1+c
Façade décroûtée
Angles arrondis
Murs de soutènement en pierre

Parcelle
n°1390,1391
Montée
des
Perrières
Et Chemin
du Puit

R+1+c
Bon exemple de réhabilitation :
Bel enduit
Avancée de toiture travaillée
Toiture en lauze sur la
dépendance, mur de clôture en
pierre, et grille métal peint, bel
ensemble : menuiseries à
partitions+ volets.

30

Montée de la Cure

Montée de la Cure

Parcelle
n°654
Montée de
la Cure

R+1+c

Parcelle
n°654, 655

R+1+c
façade décroûtée
Porte de grange

Montée de
la Cure

Parcelle
n°656

Lucarne, toiture tuile plate
écaille
Marches et encadrements
des baies en pierre

R+1+c
façade décroûtée
Encadrements des
ouvertures en pierre et
en briques,

Parcelle
n°701

R+2
Beaux restes d’enduit
avec décor,
Pieds de murs plantés

Montée de la
Cure
R+1+c
Façade décroûtée

Montée de
la Cure
Parcelle
n°658,659

Parcelle
n°707,708,705
Montée de la
Cure

Parcelle
n°700
Montée de la
Cure

Ferme :
façade décroûtée
porche

Montée de
la Cure

Parcelle
n°699,1538..
Montée de la
Cure

R+1+c et R+1
façade décroûtée
Ouvertures élargies
Encadrements des
ouvertures d’origine
en pierre
Pieds de murs plantés
R+1
Ensemble agricole
façade décroûtée
Ouvertures modifiées

Parcelle
n°1840,1839
Montée de
la Cure

R+1
façade décroûtée
Porte de grange

Parcelle
n°1482, 702
Montée de la
Cure

R+1
façade décroûtée
Pieds de murs plantés
Portail bois

Parcelle
n°710
Montée de
la Cure

R+2+c
façade décroûtée
Encadrements des
ouvertures en pierre
Belle couverture en tuile
mécanique avec et épis
et faitage découpé en
terre cuite

Parcelle
n°673
Montée de la
Cure

R+1
façade décroûtée
Ouvertures modifiées,
Bel encadrement de
porte XVII° mais porte
en retrait.

Parcelle
n°674
Montée de la
Cure

Murs en pierres sèches

Parcelle
n°672

Bâtiment agricoles en
pierres sèches avec
angles arrondis

Parcelle
n°708
Montée de
la Cure

R+1
Enduit rustique
Pieds de murs plantés

Montée de la
Cure

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

31

Chemin du Milieu
Parcelle
n°1326,1808
Chemin du
Milieu

Parcelle
n°1476,
Chemin du
Milieu

Parcelle
n°1346,1475
Chemin du
Milieu
Parcelle
n°2056,2057..

Rue du Bourg
R+1+c
Maison récente
Muret en pierres sèches

R+c
Ferme
Murs en pierres sèches

grange de grande
dimension avec toiture
particulière : 2 versants
allant jusqu’au sol
Portail pvc blanc

Lotissements
Vestiges de murs de
clôtures en pierres sèches

Chemin du
Milieu

Parcelle
n°627
Rue du Bourg

R+1+c
Ancienne auberge
façade décroûtée,
beaux encadrements de
baies en pierre de taille.
jolies menuiseries

Parcelle
n°628

Murs de soutènement en
pierre

Rue du Bourg

Parcelle
n°1346,1475

Bâtiment agricole
Façade partiellement
enduite

Rue du Bourg

Parcelle
n°633,634,636..

R+2+c et R+1+c
Ensemble de bâtiments
fortement modifiés

Rue du Bourg

Parcelle
n°1219
Chemin du
Milieu

R+1
Maison récente
Murs de clôture en pierres
sèches
Très joli portillon en planches

Parcelle
n°637,1963
Rue du Bourg

R+1+c et
R+1 :
Enduit en sur-épaisseur

Parcelle
n°665,1504
Chemin du
Milieu

R+c
Enduit dégradé et
partiellement décroûtée,
petite toiture en lauze

Parcelle
n°2041
Rue du Bourg

R+c
Ensemble agricole :
façades décroûtées
toiture avec coyau

Parcelle
n°1162
Chemin du
Milieu

R+c
Mauvais exemple de
réhabilitation : modification
des ouvertures (+ larges que
haute), menuiserie pvc sans
partition, passée de toit
réduite…
bâtiments d’ateliers :
jolie façade avec
ouvertures bien
proportionnées

Parcelle
n°2044,2042
Rue du Bourg

R+1+c
Enduit usé en façade
principale, pierre
apparente en pignon,
Bel ensemble
Evacuation en pierre ( ?),
beau portail en fer
Très belle porte en bois
avec serrurerie.

Parcelle
n°1654,629

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

32

ANNEXE - 2 / Repérage des éléments architecturaux
Portes

Champ communal et Rue des Alexandres
Parcelle
n°1921
Champ
communal

Parcelle
n°1921

Murs de
soutènement en
pierre

Murs de clôture en
pierres sèches

Champ
communal
Parcelle
n°1724,1329
Champ
communal
Parcelle


Parcelle 716

Parcelle 1986

Parcelle 1986

Parcelle 1966

Parcelle 2042

Parcelle

Parcelle 627,
625

Parcelle 673

Parcelle

Parcelle

Parcelle 1651

Parcelle

Parcelle 2042

R+1
Bâtiment agricole ?
Toiture en lauze
et tuiles mécaniques
type Saint Vallier

Murs de clôture en
pierres sèches

Rue des
Alexandres
Parcelle
n°1970

Parcelle 716

R
façade décroûtée

Rue des
Alexandres

Parcelle
n°1191
Rue des
Alexandres

R+1
Bel enduit usé,
Pieds de murs
plantés

Parcelle
n°608
Rue des
Alexandres

Ensemble agricole
Angle du bâtiment
d’entrée arrondi

Parcelle
n°626
Rue des
Alexandres +
rond point

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

Fenêtres et Volets

Parcelle 716

Parcelle

Parcelle 701

Parcelle 1986

Parcelle 654

Parcelle 650

Parcelle 656

Parcelle 1391

Parcelle 1966

Parcelle 1338

R+1

33

Calade – sol en pavé

Portails

Pieds de murs de clôture

Parcelle 2042

Parcelle 716

Parcelle 607

Parcelle 1191

Parcelle 716

Parcelle 2041

Parcelle 1986

Parcelle 1390

Parcelle 1989

Parcelle 710

Parcelle 758

Parcelle 623

Parcelle 1724

Pieds de murs de façade plantée

Pieds de murs minéraux

Parcelle 1476

Parcelle 717 (mairie)

Parcelle

Parcelle 1970

Parcelle 717

Parcelle 665

Saint Marcel Bel Accueil - Requalification paysagère et patrimoniale des espaces publics du village

Parcelle 1651

34


Aperçu du document DiagnosticSMBA291110.pdf - page 1/34
 
DiagnosticSMBA291110.pdf - page 2/34
DiagnosticSMBA291110.pdf - page 3/34
DiagnosticSMBA291110.pdf - page 4/34
DiagnosticSMBA291110.pdf - page 5/34
DiagnosticSMBA291110.pdf - page 6/34
 




Télécharger le fichier (PDF)


DiagnosticSMBA291110.pdf (PDF, 11.8 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


diagnosticsmba291110
place de l eglise esquisses
portfolio alexis cazeaux 2016 web
cahier d acteurs d alain duchesne 1
mh26
plateau de haye carte et communes appartenant a cette zone

Sur le même sujet..