LaReligionDemocratie.pdf


Aperçu du fichier PDF lareligiondemocratie.pdf - page 2/34

Page 1 23434


Aperçu texte


dépouillant pour Allah de tout parti pris, en toute sincérité et en vue de parvenir à la
Vérité et de s’y conformer.
O Allah fait nous voir la Vérité en tant que Vérité et accorde nous de nous y
conformer, et fais nous voir le faux en tant que faux et accorde nous de nous en
écarter.
Nous demandons à Allah le Très Haut et le Puissant de faire de notre œuvre un acte
sincère en vue de rechercher Sa Noble Face, utile à Ses serviteurs car Il est notre
Garant en cela et le Capable.
Et que les Bénédictions et le Salut soient sur Muhammad, sa Famille et ses
Compagnons.
L’éditeur

‫بسم ال الرحمن الرحيم‬

‫الحمد ل رب العالمين والصلة والسلم على خاتم النبياء‬
‫والمرسلين وعلى آله وصحبه أجمعين‬

***

Certes la Louange est à ALLAH (le Très Haut), nous Le louons, nous implorons Son
Aide et Son pardon. Et nous cherchons refuge auprès d’ALLAH (le Très Haut) contre
le mal qui est en nous même, et contre nos mauvaises actions. Celui qu’ALLAH
guide est certes bien guidé et celui qu’Il égare, tu ne trouveras personne pour le
guider. Et je témoigne que nul n’est en droit d’être adoré si ce n’est ALLAH Seul et
sans associé, Il nous suffit et quel Excellent Protecteur. Et je témoigne que
Mohammed est Son Serviteur et Messager, il est notre guide et notre exemple. Que
les Bénédictions et le Salut soient sur lui et sur sa Famille et ses Compagnons, et sur
ceux qui le suivent jusqu’au Jour de la Résurrection.
Ceci dit, voici des pages que j’ai écrites hâtivement, avant les élections du parlement
législatif polythéiste. Et ceci après que les gens aient été éprouvés par la menace de la
démocratie. Et après qu’aient polémiqué à son sujet ceux qui polémiquent parmi les
tawaghits qui se sont dépouillé du Din, ainsi qu’une partie de ceux qui ont revêtu la
parure de la Religion et de la Da’wa, et qui ont également recouvert la vérité par le
mensonge, nommant cette « démocratie » parfois liberté, parfois consultation
(chourâ), et d’autre fois encore arguant de la fonction de Youssouf (Paix sur lui)
auprès du roi d’Egypte, ou du cas du Négus ou prétendant à la conciliation et la