Agora55 5pages.pdf


Aperçu du fichier PDF agora55-5pages.pdf

Page 1 2 3 4 5




Aperçu texte


Agora55_interieur_Agora 01/10/10 14:57 Page4

49

Dossier

Le « moment école » :
la vie en milieu scolaire comme expérience
Un dossier coordonné par Bernard Bier et Alain Vulbeau

Introduction

50

Bernard Bier et Alain Vulbeau

L’espace classe

55

Structure de gestion de la construction culturelle des sexes
pour les enfants de l’école élémentaire
Sophie Ruel
Au sein de l’espace classe se joue autre chose que l’acquisition des seuls savoirs et apprentissages
scolaires. La classe est un lieu de socialisation qui permet aux filles et aux garçons d’être en situation
de coprésence et d’expérimenter la différence des genres. Comment concrètement les filles et les garçons s’approprient-ils de par leurs activités la salle de classe ? Le présent article examine cette question
au travers des interactions scolaires, des modes d’occupation sonore et de motricité, et de la conformité
aux normes scolaires. Il montre que la classe est investie comme un espace d’expériences spécifiques
de la construction culturelle des sexes, favorable à la formation des identités féminines et masculines
par les enfants de l’école élémentaire.

Saisir les représentations et les expériences
des enfants à l’école

67

L’exemple du passage au collège
Julie Delalande
Le moment du passage au collège montre comment les enfants doivent s’adapter au changement de
lieu. Il met au jour des apprentissages informels entre pairs et l’acquisition de nouveaux savoir-faire
qui bousculent les habitudes de l’école primaire. L’enquête menée sur deux années montre qu’à travers
l’acclimatation à un nouveau lieu de vie, c’est la construction sociale et culturelle des enfants, en passe
de devenir des préadolescents, qui est bousculée. L’article expose les enjeux d’une socio-anthropologie
de l’enfance avant de présenter une des dimensions des résultats de l’enquête.

Un espace potentiel au collège

83

Les espaces et les temps informels, lieux et moments adolescents
Aurélie Maurin
C’est à partir d’un corpus clinique et théorique pluridisciplinaire que l’auteure interroge ce qu’elle nomme
« espaces et temps informels » dans les institutions éducatives pour adolescents. Au moyen d’outils originaux de recherche, tels que des ateliers de photolangage© et des groupes de paroles, elle a été amenée à
comprendre l’informel des institutions éducatives, particulièrement investi et habité par les adolescents,
comme pouvant être un « espace potentiel » s’ouvrant sur et à la créativité en même temps qu’il permet
une rencontre intersubjective et donc un processus de socialisation.