la seine maritime pour tous.pdf


Aperçu du fichier PDF la-seine-maritime-pour-tous.pdf - page 2/13

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13



Aperçu texte


PROCHE, UTILE, RESPONSABLE

➜ LE GOUVERNEMENT

ETRANGLE LES DEPARTEMENTS
ET DOIT 1/2 MILLIARD D'EUROS
AUX SEINOMARINS
Les 20 et 27 mars prochains, vous élirez les trentequatre conseillers généraux qui vous représenteront
au sein de l’Assemblée Départementale.
Alors que M. Sarkozy, son Gouvernement et
l’ensemble de la Droite, ont choisi d’aider les plus
riches en sacrifiant le pouvoir d’achat des Français,
démolissent les services publics, suppriment
massivement les postes d’enseignants, remettent en
cause notre protection sociale, nos retraites et l’accès
aux soins, la majorité de Gauche au Département
de Seine-Maritime a décidé d’offrir à chacun un
véritable bouclier social.
Face à la crise et à la politique de la Droite, nous
faisons le choix de soutenir les entreprises et l’emploi
local, nous réduisons les inégalités et protégeons
les plus fragiles, nous équipons nos territoires et
préparons l’avenir en investissant pour les jeunes.
C’est le sens des propositions que vous découvrirez
dans ce document, qui prolongent l’action que nous
avons engagée.
Proche, utile et responsable, le Département est
présent dans la vie quotidienne des Seinomarins
et concourt au bien-être de tous.
Avec votre confiance, nous poursuivrons nos actions
pour construire l’avenir de la Seine-Maritime.

Poursuivant son projet de faire reculer l’action publique, la droite a
décidé d’asphyxier les collectivités
locales en réduisant les ressources,
en gelant les dotations de l’Etat et
en transférant massivement des
charges non compensées. Partout
en France, les Départements, de
toutes tendances, condamnent les
mauvaises manières du Gouvernement.
Notre collectivité met en œuvre
l’Aide Personnalisée à l’Autonomie
pour les personnes âgées, la Prestation de Compensation du Handicap
et le Revenu de Solidarité Active, qui
relèvent de la solidarité nationale.
Or, le Gouvernement ne finance pas
ces dépenses contrairement à ses
engagements. 500 millions d’euros
manquent ainsi au budget du Département.
Avec l’Assemblée des Départements
de France, nous avons engagé des
procédures devant les tribunaux
pour obtenir le remboursement de
ces sommes. Cette dette réduit nos
marges de manœuvre et fait peser
une menace sur l’avenir, que nous
controns avec une gestion rigoureuse et des projets adaptés à la
situation financière que le Gouvernement nous impose.

Didier MARIE

Président du Département
de Seine-Maritime

Réduire les inégalités ➜

p.06

Investir pour l'avenir, l'emploi et l'éducation ➜

p.10

Valoriser et aménager le territoire ➜

p.14

Bien-être ensemble ➜

p.18