Cours Polytech Canada .pdf



Nom original: Cours Polytech Canada.pdf
Titre: Présentation PowerPoint
Auteur: Martine et Daniel

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Acrobat PDFMaker 5.0 for PowerPoint / Acrobat Distiller 5.0.5 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/03/2011 à 11:10, depuis l'adresse IP 81.192.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 3140 fois.
Taille du document: 2 Mo (124 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Rappels
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ

Courant alternatif
Triphasé
Triphasé déséquilibré
Valeurs unitaires
Harmoniques

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

1

Électricité
ƒ Électricité: du grec elektron qui veut dire
ambre.
ƒ Thales de Milet, philosophe et mathématicien
grec (-625? -546?)
ƒ Il découvrit l’électricité
statique en frottant de
l’ambre et de la fourrure.

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

2

Système d’unités
ƒ Système International d’unités se veut cohérent et universel.
ƒ Unités de base: mètre (m), seconde (s), kilogramme (kg),
kelvin (K), mole (mol), candela (cd), ampère (A).
ƒ Unités électriques dérivées: volt (V), coulomb (C), ohm (Ω),
siemens (S), henry (H), farad (F), watt (W), joule (J),
fréquence (Hz), fréquence angulaire (s-1), heure (h),
voltampère (VA), voltampère réactif (var), tesla (T),
weber (Wb).
ƒ Autres unités utilisées:
degré celsius (°C),
couple (n/m), horsepower (hp),
Kilowattheure (kWh).

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

3

Principales règles d’écriture
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ

Toujours utiliser les symboles normalisés:
Jamais d’abréviation; ex amp., sec.
Minuscule si écrit au long; ex. ampère
Emploi du s au pluriel: 12 ampères
Emploi des préfixes
Virgule métrique; ex: 12,5 V
Point de multiplication; ex. : 12,0 N•m

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

4

Préfixes
Préfixe Symbole

03-01-13

Multiplicateur
-12

pico

p

10

nano

n

10-9

micro

µ

10-6

milli

m

10-3

kilo

k

103

méga

M

106

giga

G

109

Appareillage - © G. Olivier

Exemples:
milliampère: mA
kiloampère: kA
picofarad: pF
mais,
kilohm: kΩ
mégohm : MΩ

5

Courant
ƒ L’ampère (A): intensité d’un courant constant qui,
maintenu dans deux conducteurs parallèles,
rectilignes de longueur infinie, de section circulaire
négligeable et placés dans le vide à une distance d’un
mètre produirait une force de 2 ·10-7 newton par
mètre.
André-Marie Ampère (17751836), physicien français,
fondateur de l’électrodynamique.
On lui doit les termes tension et
courant.
03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

6

Tension
ƒ Le volt (V) équivaut à la différence de potentiel qui
existe entre deux points d’un conducteur parcouru
par un courant de 1 A lorsque la puissance dissipée
entre ces points est de 1 W.
Comte Alessandro Volta
(1745-1827), physicien
italien, inventeur de la
pile électrique (1800)

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

7

Puissance
ƒ Le symbole utilisé pour dénoter la
puissance est P ou p(t).
James Watt (17361819), ingénieur
mécanicien et inventeur
britannique. On lui doit la
machine à vapeur

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

8

Puissance
ƒ Dans un circuit électrique la puissance
instantanée p(t) est égale au produit de la
tension et du courant instantanés et la
puissance moyenne (P) à la valeur moyenne
de la puissance instantanée.

p (t ) = e(t ) ⋅ i (t )
P=

1

b

e(t ) ⋅ i (t ) dt

b−a

ou

P=

a

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

1

T

e(t ) ⋅ i (t ) dt

T
0

9

Énergie
ƒ Le Joule (J) équivaut au travail produit
par une force de 1 N dont le point
d’application se déplace d’un mètre
dans le sens de la force.
James Prescott Joule (181818890, physicien britannique. Il
étudia la chaleur dégagée par les
courants électriques (effet
Joule) et détermina l’équivalent
mécanique de la calorie.
03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

10

Kilowattheure
ƒ Un kilowattheure (kWh) est l’énergie
consommée pendant une heure dans
un conducteur parcouru par un courant
de 1 A et qui dissipe 1 kW.
ƒ 1 kWh = 3,6 MJ
ƒ Le kWh est surtout utilisé pour la
facturation de l’énergie électrique

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

11

Résistance
ƒ Élément de circuit qui satisfait la loi
d’Ohm: E = R ⋅ I
ƒ L’unité de la résistance est le ohm (Ω)
E = R⋅I

Georg Simon Ohm (1789-1854),
physicien allemand. Il découvrit
en 1827 les lois fondamentales
des courants électriques.
03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

12

Tension, courant et puissance
dans une résistance

ƒ P = R · I2

=E·I
= E2 / R
Résistance
électronique

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

13

Résistances en série
et en parallèle

Résistances en série

Résistances en parallèlle

ƒ En série:

Réq = R1 + R2 + R3 +… + Rn
ƒ En parallèle

Réq = R1 ·R2 / (R1 + R2)
1/Réq = 1/R1 + 1/R2 + … + 1/Rn
03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

14

Résistance d’un fil
ƒ La résistance d’un fil est donnée par
l’expression suivante:

σ ⋅l
R20 =
A


03-01-13

R(T ) = R( 20 ) (1 + α (T − 20))

σ: est la résistivité à 20°C
l: longueur du conducteur
A: section du conducteur
α: coefficient thermique
Appareillage - © G. Olivier

15

Sytème AWG
ƒ AWG: American Wire
Gage
ƒ Augmentation de
section de 26% d ’un
calibre au suivant

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

16

Conductance
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ

Inverse de la résistance.
Unité: le siemens (S)
Symbole: G
G = 1/R
Werner von Siemens
(1816-1892), ingénieur
et industriel allemand

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

17

Condensateur
ƒ Élément de circuit qui obéit aux relations suivantes:

dec
ic = C
dt

1
eC (t ) = ∫ iC (t ) dt + Eo
C

ƒ La valeur de C, sa capacitance, s’exprime en farad (F)
Michael Faraday (1791-1867),
physicien britannique

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

18

Condensateur
ƒ Symbole d’un condensateur et convention des signes

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

19

Condensateur
ƒ Un condensateur se caractérise par sa
capacité et sa tension de tenue.
ƒ Mise en série:
1
1
1
1
=
+
+ ... +
Céq C1 C2
Cn

ƒ Mise en parallèle:
Céq = C1 + C2 + ... + Cn

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

20

Condensateur
ƒ Énergie emmagasinée dans un condensateur:

1
W = C E2
2

ƒ L’énergie est emmagasinée dans le champ électrique E:

1
W = εE
2

03-01-13

2

Appareillage - © G. Olivier

21

Inductance
ƒ Élément de circuit qui obéit aux relations suivantes:

diL
eL = L
dt

1
iL (t ) = ∫ eL (t ) dt + I o
L

ƒ La valeur de L, son inductance, s’exprime en en henry (H)

Joseph Henry (1797-1878),
physicien américain

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

22

Inductance
ƒ Symbole d’une inductance et convention des signes

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

23

Inductance
ƒ Une bobine se caractérise par son inductance
et son courant nominal.
ƒ Mise en série:

Léq = L1 + L2 + ... + Ln
ƒ Mise en parallèle:
1
1 1
1
= + + ... +
Léq L1 L2
Ln
03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

24

Inductance
ƒ Énergie emmagasinée dans une inductance:

1
W = L I2
2
ƒ L’énergie est emmagasinée dans le champ magnétique B:

1
W = µ B2
2

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

25

Courant alternatif
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ

16 2/3, 25, 30, 40, 50, 50, 60, 133, 400 Hz
Fonctions périodiques, fréquence…
Valeur efficace
Phaseurs
Réactance, impédance
Puissance en alternatif
S, P et Q
Puissance réactive

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

26

Circuit alternatif

ƒ Alimentation à 50 ou 60 Hz

http://www.hydroquebec.com/fr/index.html
03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

27

Source alternative

es (t ) = Emax ⋅ cos (ω t + θ )
e prise (t ) = 120 2 ⋅ cos (2π 60 t + θ )
= 170 cos (377 t )

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

28

Fonctions périodiques
Une fonction périodique est une fonction qui vérifie la
relation f(t) = f (t + nT), où n est un nombre entier
quelconque et T, la période mesurée en unités de temps

Figure 5.1 Fonction périodique sinusoïdale

03-01-13

Figure 5.2 Fonction périodique triangulaire

Appareillage - © G. Olivier

29

Fréquence
ƒ Fréquence: nombre de cycles
d’un phénomène périodique par
unité de temps.
ƒ Le hertz (Hz): l’unité de mesure
de la fréquence (f).
❚ Un hertz correspond à la fréquence d’un
phénomène périodique dont la période T est
une seconde:

F= 1
T

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

30

Fréquence angulaire
ƒ Fréquence angulaire: fréquence d’un
phénomène périodique exprimée sous
forme angulaire plutôt que temporelle.
ƒ Symbole: ω
ƒ Unité: rad/sec

ω = 2Π ⋅ f

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

31

Valeur efficace
La valeur efficace a été définie de sorte qu’un
volt continu ou 1 volt alternatif produise le
même échauffement dans une résistance.
La valeur efficace u(t), notée U, est:

1
U=
T

t +T

2
t
u
(
)
∫ dt
t

U peut être aussi bien une tension qu’un courant
En anglais: rms value (Root Mean Square)

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

32

Phaseurs et nombres complexes
Phaseur: moyen simple de représenter des tensions et
courants sinusoïdaux. Cette méthode a été proposé par C. P.
Steinmetz et est basée sur la relation d’Euler. Elle utilise les
nombres dits complexes:

A=a+ jb

j = i = −1

03-01-13

Carl Friedrich Gauss (1777-1855),
astronome, mathématicien et
physicien allemand. Il introduisit les
entiers de Gauss de la forme a + ib
en 1801

Appareillage - © G. Olivier

33

Notions d’algèbre complexe
• Opérateur j
En électricité, on utilise j plutôt que i pour la notation de l’unité
complexe, ceci pour éviter la confusion avec le courant

j = 1∠90° = − 1
j 2 = −1
j3 = − j
j4 = 1

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

34

Notions d’algèbre complexe
• Représentation d’un nombre complexe

Représentation d’un nombre complexe dans le plan
complexe

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

35

Notions d’algèbre complexe
• Formes d’écriture d’un nombre complexe
9 Forme polaire: A = D∠θ
9Forme cartésienne :
ou rectangulaire A = a + j b
9Forme trigonométrique: A = D ⋅ cos (θ ) + j D ⋅ sin (θ )
9Forme exponentielle:

03-01-13

A = D⋅e



Appareillage - © G. Olivier

36

Notions d’algèbre complexe
• Formes d’écriture d’un nombre complexe

[]
b = D ⋅ sin (θ ) = ℑ [A]
a = D ⋅ cos(θ ) = ℜ A
D = a +b
2

2

θ = arctg (b/a )

03-01-13

(Partie réelle de A)
(Partie imaginaire de A)
(Amplitude de A)
(Argument ou angle de A)

Appareillage - © G. Olivier

37

Notions d’algèbre complexe
• Opérations sur les nombres complexes
9 Plus facile d’additionner et soustraire les nombres complexes exprimés
sous forme cartésienne
9 Plus facile de multiplier et de diviser les nombres complexes exprimés
sous forme polaire

A = a + jb = D∠θ
U = u + jv = W∠β ⇒

A + U = (a + u ) + j (b + v )
A − U = (a − u ) + j (b − v )
A ⋅U = (D∠θ )(W∠β ) = D ⋅ W∠θ + β
A D∠θ D
=
= ∠θ − β
W
W
β

U

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

38

Notions d’algèbre complexe


Conjugué, noté



A



A = a − jb = D∠ − θ = D ⋅ e − jθ



Relation d’Euler

e jθ = cos(θ ) + j ⋅ sin (θ )

[

]

1 jθ
e + e − jθ
2
1 jθ
e − e − jθ
sin (θ ) =
2j
cos(θ ) =

[

03-01-13

]

Appareillage - © G. Olivier

39

Relation d’Euler

e



= cosθ + j sin θ

Leonhard Euler (1707-1783)
Mathématicien suisse mort à SaintPétersbourg Il a transformé le calcul
différentiel et intégral en une théorie
formelle des fonctions. Il a aussi
appliqué le calcul infinitésimal avec
succès à nombreux problèmes de
physiques..
03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

40

Steinmetz
ƒ Charles Proteus Steinmetz,
1865-1923, ingénieur électrique
américain d’origine allemande.
Il développa la méthode
symbolique pour les calculs en
courants alternatifs. Il formula
une loi expérimentale donnant
l’énergie dissipée dans un cycle
d’hystérésis magnétique.

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

41

Phaseurs
Phaseur: moyen simple de représenter des tensions et
courants sinusoïdaux. Cette méthode a été proposé par C. P.
Steinmetz et est basée sur la relation d’Euler. Elle utilise les
nombres dits complexes:

A=a+ jb
Où Amax= valeur crête du signal
A = valeur efficace
a(t) = Amax ⋅ cos(ωt + θ )
= 2 ⋅ A ⋅ cos(ωt + θ )

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

42

Phaseurs
a (t ) = Amax cos(ωt + θ ) = 2 A cos(ωt + θ )
Utilisant la relation d ' Euler ,

[
]
[(A ⋅ e )⋅ ( 2 ⋅ e )]

a (t ) = ℜ éelle Amax ⋅ e j (ωt +θ )
= ℜ éelle



jω t

La dernière équation se divise en deux termes

Ae − jθ
2 e − jω t

03-01-13

terme complexe et constant,
terme qui contient l’information sur l’amplitude
et la fréquence.

Appareillage - © G. Olivier

43

Phaseur
Seul le premier est utile, le second existe toujours et est
constant, on le sous-entend.
Le premier terme est appelé phaseur. Pour se rappeler que ce
n’est pas une constante mais qu’il représente une quantité qui
évolue dans le temps, on met un trait au dessus.

Format d’écriture d’un phaseur:

A = A ⋅ e jθ = A∠θ

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

44

Représentation temporelle

Représentation temporelle du
passage du temps

Représentation sous forme de
phaseur du passage du temps

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

45

Représentation par un phaseur
ƒ La représentation temporelle d’une fonction sinusoïdale
est remplacée par un phaseur:

A(t ) = 170 ⋅ cos (377t + 154°)
devient :
A = 120∠154°
Comme tel, le phaseur est incomplet, il lui manque le second terme.
De plus, la partie réelle des deux termes est équivalente à la fonction
cosinusoïdale de départ.

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

46

Résistance
eR (t ) = Emax ⋅ cos(ωt + θ )
iR (t ) = I max ⋅ cos(ωt + θ )
ER = E∠θ
I R = I∠θ
ER E∠θ
=
I∠θ
IR
= R∠0°
Tension et courant dans une résistance

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

47

Inductance

EL
E∠θ
=
I L I∠θ − π / 2
E∠θ
=
(E / ωL )∠θ − π / 2
= j ωL
= j⋅ XL

X L = ωL
Tension et courant dans une inductance

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

48

Condensateurs
EC
E∠θ
=
I C I∠θ + π / 2
E∠θ
EωC∠θ + π / 2
= − j / ωC

=

= j ⋅ XC

XC = −

1
ωC
Tension et courant dans un condensateur

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

49

Impédance
• Impédance: Ensemble d’éléments comprenant une partie
réelle et une partie imaginaire (réactive)

Z = R + jX = Z∠φ

Z est un simple vecteur et non un phaseur
(puisqu’il ne représente pas une
fonction temporelle de fréquence ω.

L’impédance s’exprime en ohm (Ω)

03-01-13

Appareillage - © G. Olivier

50




Télécharger le fichier (PDF)

Cours Polytech Canada.pdf (PDF, 2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


formulaire d electrotechnique 09 03 16
cr 2 quadripoles
lois gen elect
cr 1 impedance de l association serie de 2 dipoles
moteurmagnetique secrets energie libre com v1
mali 2014 bac pc tsexp