IE2 février .pdf



Nom original: IE2 - février.pdfTitre: Mise en page 1 (Page 1)

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par QuarkXPress(R) 7.31 / Acrobat Distiller 8.1.0 (Macintosh), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/03/2011 à 12:55, depuis l'adresse IP 90.16.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2083 fois.
Taille du document: 2.2 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Le cahier
de la
dynamique
locale

- SUPPLÉMENT GRATUIT AU N°7 D’INFO ECO DU VENDREDI 18 FÉVRIER 2011 -

Commerces, entreprises, artisanat ...

Les acteurs
de l’économie locale
L’essentiel
Commerce local
Qui est mon
commerçant ?
Découvrez chaque mois le
portrait de vos commerçants.
PAGE 3

La nouvelle équipe
de la CCI de la Vienne
Quelle est le rôle
de la chambre ?
A quoi et à qui sert une
chambre de commerce et
d’indistrie. PAGES 4 ET 5

Qui sont ces femmes et ces hommes qui rythment l’économie au quotidien. Nous les rencontrons sans
vraiment savoir qui ils sont. A travers ce cahier mensuel découvrez-les sous un autre angle et
comprenez pourquoi ils s’investissent dans le développement du territoire de la Vienne.

Au pays du Futuroscope,
découvrez toutes nos idées de balades et de sorties !

avec FUTUROTOUR, découvrez les activités,
les sorties, les restos et les hébergements géolocalisés !
Application Smartphone gratuite à télécharger
sur l’App Store ou sur www.futurotour.mobi

www.tourisme-vienne.com

INFO-ECO 2 LE CAHIER DE LA DYNAMIQUE LOCALE
I 2 I Info-éco 2 Février 2011
EDITO

L’ECO EN BREF ...

Info-éco 2 : le cahier
de la dynamique locale

Agroalimentaire

Chaque semaine Info-éco traite de l'information économique régionale. Vous y retrouvez des comptes-rendus, portraits, enquêtes et reportages ainsi que des informations
pratiques sur la vie des entreprises.
Vous êtes aujourd'hui plusieurs milliers de
décideurs à vous tenir informés de l'actualité économique de Poitou-Charentes grâce
à notre hebdomadaire papier, notre site
www. info-eco.fr, notre webTV et nos réseaux
sociaux (le dernier en date : monreseaubusiness.com).
Avec le lancement de notre supplément Infoéco 2, la rédaction de notre journal a choisi
d'être encore plus près de celles et de ceux
qui font l'économie. Plus près de ces actrices et de ces acteurs, anonymes ou non, qui
font bouger nos villes et nos villages. Nos territoires.
Info-éco 2 est un cahier qui donne la parole
aux décideurs, aux commerçants, aux artisans, aux TPE, aux PME, à ceux qui contribuent à notre bien-être, aux jeunes et moins
jeunes créateurs d’entreprises et aux professionnels des loisirs. En clair, à tous ceux
qui participent à la dynamique locale.
Info-éco 2 se veut un nouveau regard sur l'économie au quotidien. ◆
LA RÉDACTION

Que s’est-il passé ce mois-çi ?
❒ La biscuiterie Augereau à

Saint-Benoît (86) a obtenu le
trophée « Saveur d’or régionale
2011 » pour son broyé et ses
macarons, des spécialités locales très appréciées.
❒ Guy Daguisé à Ardin (79)
entend élargir sa clientèle de
gourmets avec ses desserts « les
p’tits amoureux ». Les Galipo-

plages horaires seront proposées sur les lignes actuelles, des
lignes nouvelles seront créées.

Beauté

Réseaux sociaux





A Chauvigny, des ex-salariés
d’Aubade mettent à profit leur
savoir faire en lançant leur première collection de lingerie fine
« Indiscrète ». Les produits sont
commercialisés sous la forme
de réunion lingerie à la maison .



tes,la fromagère, les flans sont
fabriqués à partir des produits
du terroir. Les marchés visés :
les restaurants, les cafés et les
hôtels de la France entière.
❒ La société EuroWineGate
basée à Cognac vient de créer
les boissons June et Excellia élaborées avec des fleurs de
vignes.


Directeur de la Publication : Roger Anglument
Responsable de la rédaction : Lydia De Abreu
(l.deabreu@publicmedia.fr)
Rédaction : la rédaction d’InfoEco et nos correspondants en
région. Mise en page : La rédaction
Rédaction - Abonnement : 48 rue Jean Jaurès, 86000 Poitiers Tél : 05 49 42 74 30 - fax : 05 49 45 70 25 - info@publicmedia.fr.
Publicité : Com West 2.
Tél : 05 49 47 79 68.

mopanier.com) peuvent être
livrés à un point relais, en entreprise ou à domicile.

Sealog à Chasseneuil-du-Poitou fait partie des entreprises
sélectionnées par le réseau des
professionnels du numérique, le
SPN, pour son projet innovant.
la société a créé une nouvelle
plateforme pour la vente
directe de paniers de légumes
et fruits frais. Les paniers fermiers commandés en ligne (fer-

Le groupe Léa Nature, spécialisé dans les marques bio et
naturelle dans le domaine de la
santé, de l’hygiène, de la
beauté, en partenariat avec la
ville thermale de Jonzac (17)
lance une nouvelle gamme de
produits dermo-cosmétiques.

Le 1er rendez-vous « Agora » a
rassemblé à Jaunay-Clan des
chefs entreprises sur le thème
des nouveaux réseaux comme
facebook, twitter… qui envahissent le web. Ce fut l’occasion de
rappeler que ces outils sont
également des opportunités de
communication intéressantes
pour les entreprises, par exemple pour lancer et bien faire
connaitre de nouveaux produits.



Votre journal Info-Eco et
Wom Up lancent monreseaubusiness.com. L’objectif est d’in-

Transports
❒ Le sénateur Alain Fouché a
soutenu un amendement visant
à réduire les délais de récupération des points pour les petites
infractions au code de la route.
« Le dispositif actuel pose de
réels problèmes au sein des
familles, car souvent le titulaire
du permis est le seul à travailler.
L’amendement vise également
à lutter contre le trafic de
points et la conduite sans permis. »
❒ Henri Colin, vice-président
du conseil général veut élargir
les services de transports par
bus existants (scolaires, adultes)
aux entreprises. De meilleures

viter les professionnels, dans le
cadre de leur travail, à mieux
communiquer entre eux pour
faire du business ensemble. Ce
service est gratuit, il est possible
d’y accéder via son compte
facebook, viadéo, linkedin…

Nouvelles
technologies
❒ R2C Système, créé il y a un an

par Stéphane Chauvin à Niort
propose aux entreprises conseils
et outils pour obtenir des infor-

mations les plus pertinentes
possibles pour l’entreprise.
❒ Pour faire face au développement du marché des biotechnologies, la société Céphac
installée à Saint-Benoît et spécialisée dans la quantification et
le dosage de médicaments en
milieux biologiques, prévoit le
recrutement d’une cinquantaine de personnes d’ici à 2014.
❒ La Compagnie des Alpes,
spécialisée dans la production
de loisirs attractifs devient le
premier administrateur du parc
du Futuroscope à Chasseneuildu-Poitou.

Croissance verte


La Région et la communauté
de communes du pays châtelleraudais ont créé la société
publique locale de gestion « la
Nouvelle Fabrique Ecologique »
et en sont les actionnaires. L’objectif est d’accueillir des entreprises industrielles dont l’activité est liée à la croissance verte
sur les anciens sites d'Isoroy et
de New Fabris. Ces sites
devront être préalablement
dépollués.

❒ Dix entreprises spécialisées
dans l’ aéronautique et l’énergie
(Dassault, Thalès, EDF…) ont
planté leur stand dans le hall de
l’ENSMA (Chasseneuil du Poitou) pour présenter aux élèves
leurs métiers et leur offres.

dépendantes, aide administrative, courses et préparations des repas,
accompagnement d’enfants de plus de trois ans, ménage et entretien de la maison.

Retrouvez dans chaque numéro le blog poitevin, invité de la rédaction.

! Cuisine
To q u é ! CuToqué
i si n e
Bi st Bistro
r o , rpour
e stvous
a u rservir
a n t! à Po i t i e r s

la a
chapelière
pays
Jo h a n n e Johanne
e st l aestch
p e l i èurau
p
ea
ay sde
d Poitiers
ePo i t i e r s
Chapeau Salerne Cré-Hat présent à Poitiers sur la
place de l'église Notre-Dame-la-Grande. Son stand est
loin de passer inaperçu, c’est un triporteur Piaggio
qu’elle a trouvé sur internet. Son père lui a
entièrement restauré et aménagé en mini-magasin. Son
but est de vendre des chapeaux et des bijoux qu’elle
assemble ou confectionne suivant ses envies. Mais ces chapeaux sont un peu
spéciaux, ont ne les trouvent pas partout… Si cette jeune femme avait paru
normale au premier abord à la Coccinelle, une brève discussion lui a permis de
comprendre qu’en fait elle « travaillait du chapeau »…
Johanne a commencé ses études dans la restauration, dans laquelle elle a officié
quelques années, n’arrivant pas à trouver son équilibre elle décide de passer un
CAP de couture dans un premier temps, puis de poursuivre avec une formation
professionnelle comme modiste durant laquelle elle effectue un stage à la Maison
Michel sur Paris. Depuis elle fabrique des chapeaux sur mesure réalisés sur des
bois à chapeau. Ce sont les frères Ré, Tino et Lorenzo qui n’auront
malheureusement pas de successeurs…
Alors si vous souhaitez vous offrir un chapeau de qualité et de fabrication
artisanal, n’hésitez pas à passer voir Salerne Cré-Hat sur le marché du centre
ville.

Clain
à votre
Qu o t i ClQuoti
ani se
r v iservice
ce
à l aà la
ppersonne
e r so n n
e à écoute
Po
ti e ir s !
Quoti Clain service à la personne 4 rue Jacques de
Grailly à PoitiersUne nouvelle agence proposant du
service à la personne a ouvert au 4, rue Jacques de
Grailly. Elle propose un panel pluridisciplinaire
d’aides à domicile : assistance aux personnes

Toqué ! Cuisine Bistro à Poitiers au 44, rue de la
Cathédrale. Il prend la place du restaurant indien
Sriņkrishna. D’après une source fiable qui y a
déjeuné, ce serait un p’tit bistro sympa à la française.
Décidément, le centre ville de Poitiers subit de
grandes mutations au niveau de ses commerces. Dans
diverses rues, quelques boutiques sont encore libres, de petites ou de moyennes
surfaces. Certaines enseignes semblent tenir depuis un grand nombre d’années.
Les loyers semblent assez fluctuants comme le marché de l’immobilier et pas
forcement représentatifs de l’attractivité des lieux.

Drop’
des sports
D r o p ’ N Sh
o oNt Shoot
caàf écafé,
Po i le
t irendez-vous
er s
Drop’N Shoot est un nouveau bar qui a ouvert ses portes à
Poitiers le mardi 14 décembre 2010 au 5, rue du Chaudrond’Or à la place du Buck Mulligans’s. Il est principalement
dédié aux sports dans un décor blanc, rouge et gris. De
nombreux écrans plats diffusent différents sports. Dans la
salle du fond un vidéoprojecteur retransmet les rencontres
principales sur un grand écran et chaque table est équipée
d’une tireuse à bière (à consommer avec modération). Dans
l’ambiance tamisée de l’endroit, il est possible de suivre 4
matchs en même temps sans être obligé de zapper. Dans le courant de l’année des
bornes de paris en ligne devraient faire leur apparition.
À vos marques ! Prêts ? Visitez !
Coccinelle Poitiers est un blog indépendant qui relate l’information locale sur la
ville de Poitiers, sur ce journal vous retrouvez le côté lié à l’économie.
N’hésitez pas à contacter Coccinelle à Poitiers.
www.coccinell e- poitier s.fr – contact@coccinelle- poitier s.f r
Tél : 06 99 55 81 64

INFO-ECO 2 LE CAHIER DE LA DYNAMIQUE LOCALE
I 3 I Info-éco 2 Février 2011
COMMERCE - UN OPTICIEN DES CRÉATEURS - POITIERS

ECHOS DE COMMERÇANTS

So chics, mes lunettes !

La FAE fait le point sur la
situation en centre-ville

Il est des commerçants subtils qui
conjuguent professionnalisme, savoir
être et esthétisme. Stéphane
Chérance a créé, à Poitiers, « Un
opticien… des créateurs » justement
dans cette optique !

D

iplôme d’opticien
en poche, Stéphane Chérance
travaille quelques mois à
Rouen. C’est en Corse qu’il
s’établira professionnellement de 2000 à 2007, en
assumant la responsabilité d’un magasin où le
jeune homme développe
la désagréable impression
d’être plus un vendeur de
lunettes qu’un opticien.
Ces sept années lui permettront pourtant de
mûrir son projet, personnel celui- là, de monter sa
propre société et surtout
d’y assumer pleinement
une toute autre démarche.
Aidée de sa compagne
Marielle Huneau, Stéphane
Chérance prend la tête de
la SARL SCMH (initiales de
leurs identités respectives)
et implante à Poitiers le
concept « Un opticien…
des créateurs ».
Le couple est rapidement sous le charme d’un
local rue des Grandes Ecoles et trouve là, l’endroit
parfait pour y établir une
autre relation commerciale, un magasin qui
pourrait être une galerie
d’art spécialisée en lunet-

Claude Lafond, président de la FAE
revient sur les changements qui
bousculent le centre-ville.
Info-éco 2 / Comment se porte le commerce poitevin ?
C. L. / Le commerce traverse une petite crise. Il faut quand
même relativiser l'alimentation et l'habillement s'en sortent bien. Le chiffre d'affaires s'est fait au mois de décembre malgré une baisse. Les soldes se sont bien passées.

terie de haute gamme.

Des créateurs
Entre qualité irréprochable, confort optimum et
design novateur, Stéphane
Chérance a décidé ne pas
faire de choix. Les montures qu’il propose à la vente
sont uniques, de fabrication ultra soignée et discrètement signée par des
créateurs de renom : Philippe Starck, Anne et
Valentin, Ic ! Berlin, Kirk
Origninal’s… « Dans le
magasin, j’ai choisi et acheté
chaque monture et ce choix est
révélateur d’une symbiose
entre les designers et l’opticien
que je suis. Leur esprit créatif
doit s’adapter à ce monde
paramédical ; l’esthétisme et
le confort visuel devant être
au rendez-vous », explique
Stéphane Chérance après
s’être occupé pendant plus
de 60 minutes d’une
cliente indécise.
Et c’est là tout le cœur
de son métier qui allie la
prise en compte de la
morphologie d’un visage,
une fonction de « prescripteur » quant au choix
de la monture tout en
respectant celui ou celle

Stéphane Chérance dans sa boutique à Poitiers

qui la portera. « Très originales, discrètes ou classiques,
elles doivent, avant tout, être
le reflet d’une personnalité.
Chaque personne doit être
absolument conquise par ses
lunettes ».

Un opticien
Là, le commerçant
disparaît et fait place à
l’opticien, celui qui prend
le temps de faire les mesures nécessaires au confort
visuel, celui qui s’implique
à assembler verres de
haute technicité issus de

maisons à fortes valeurs
ajoutées et monture finement travaillée dans les
matériaux les plus nobles.
Dans ce magasin agencé
avec sobriété et élégance,
où verres et montures forment des collections de
haute couture, le résultat
est de l’ordre de l’évidence ! Et la conclusion
sans appel : il y a des chaînes d’optiques mais il
existe un ailleurs possible.
Celui « d’un opticien, des
créateurs ». ◆
LAETITIA SARDET-GIBERT

Info-éco 2 / Les travaux handicapent les commerçants du
centre-ville ?
C. L. / Ce sont les travaux du siècle, de gros investissements
et changements sont faits au cœur même de Poitiers. Cela
représente tout de même un préjudice énorme pour les
commerçants. Ils devront être indemnisés d'une façon ou
d'une autre, la mairie étudie la question.
Info-éco 2 / Est-ce que la refonte des sens de circulation a
amélioré les choses ?
C. L. / La circulation est un réel problème pour l'accès au
centre-ville. Je pense que nous sommes allés beaucoup
trop vite, les consommateurs ont été déboussolés. Je trouve
incohérent d'avoir fermé la rue de l'université, l'accès au
parking Carnot,... C'est un problème majeur qu'il faudra
régler dans les plus brefs délais. L'accès en voiture au centre-ville s'est réduit. Il n'y a pas une personne qui trouve
cela bien.
Info-éco 2 / Qu'allez-vous faire ?
C. L. / Je lance un appel aux consommateurs, aux habitués
du centre-ville. Il faut encore faire un petit effort, être patient.
J'espère qu'ils continueront à venir. Des discussions avec la
mairie devraient être engagées. Après les comptages de voitures, la mairie devraiet prendre des décisions. Nous continuerons à faire des propositions.
Info-éco 2 / Est-ce que les enseignes boudent le centre ?
C. L. / Non, bien au contraire. Des enseignes de supermarchés cherchent même à implanter des petites supérettes,
à réinvestir le centre-ville. C'est bien qu'elles sont attirés,
qu'elles voient un développement possible. Nous revenons
à des solutions de proximité.◆
MATHILDE WOJYLAC

COMMERCE - SÉGERON BIEN-ÊTRE - POITIERS

La décoration se conjugue au féminin
Suzanne Mathieu-Ségeron est née
dans l’univers de la décoration.
Ancrée dans sa ville, elle dirige
depuis plus de dix ans l’entreprise
familiale. Rencontre.

P

ropriétaire de 600 m 2 en plein centre-ville,
Suzanne Mathieu-Ségeron dirige aujourd’hui le
plus ancien magasin de Poitiers autour de trois
activités, la décoration, l’aménagement des collectivités (région, préfecture et autres grands noms) et l’aménagement chez les particuliers.
« Je propose un relooking intérieur, même intégral, mais sans
toucher aux fondations du logement ». Au côté de ses parents
depuis qu’elle a 15 ans, et après des études d’histoire de
l’art, c’est en 1990 qu’elle prend la direction de l’entreprise familiale fondée en 1885. Elle a vu l’activité de la
décoration évoluer et sa clientèle changer. « Il y a aujourd’hui un réel intérêt pour la décoration. Les émissions de télé
ont popularisé le domaine et les particuliers ont souvent une
idée précise de ce qu’ils veulent. Aujourd’hui, nos clients viennent de partout en France car l’activité est beaucoup liée aux
finances ». Les plus grandes marques lui font confiance.
Troisième activité : la vente en magasin. Suzanne

Mathieu-Ségeron représente de nombreuses grandes
marques françaises, européennes et internationales à
travers plus de 500 catalogues. « Je ne suis pas enfermée
dans un style ». Mais comme une preuve de sa renommée et de sa très bonne réputation elle brandit fièrement « ses concessionnaires ». Une dizaine de grandes
marques qui lui font confiance et avec qui elle a signé
des conventions de partenariats, « des fiançailles !» comme
elle aime le souligner. Des fleurons français de la décoration « Sinna », « Grange », « Duvivier » ou internationaux « Shepard », « Knoll ».

Une féminité revendiquée
A 57 ans, celle qui dirige aujourd’hui « Bien-être de
Ségeron » se définit comme une « indécrottable poitevine !
Je suis née rue Arsène-Orillard et je suis restée une éternelle
poitevine sans aucune intention de bouger ! », souligne-t-elle.
Ce qu’elle aime dans ce métier c’est : « l’humain et la proximité ». Chaque conseil passe par des rencontres, parfois de longues conversations. « Les meubles, la décoration
doivent ressembler au client. J’aime le satisfaire et le rendre
heureux chez lui ». Un côté « féminin » qu’elle revendique.
Elue à la chambre de commerce et d’industrie de la
Vienne au titre du commerce, elle fait partie par ailleurs
de groupements féminins telle que Génération femmes
d’entreprises (GFE), une association qui célèbre cette
année ses 20 ans et un club de femmes « Et moi chez

Suzanne Mathieu-Ségeron dirige aujourd’hui une entreprise de huit
salariés avec un chiffre d’affaire d’1 200 000 euros.

vous », travaillant dans le domaine de la décoration et
de l’architecture. « Cela nous permet d’aller de front sur des
chantiers et de partager des problématiques et des spécificités
de femmes », précise cette entrepreneuse convaincue que
l’union fait la force. ◆
MARINE NAULEAU

INFO-ECO 2 DES HOMMES ET DES TERRITOIRES
I 4 I Info-éco 2 Février 2011

LA NOUVELLE ÉQUIPE DE LA CHAMBRE DE C
INTERVIEW DU NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA CCI DE LA VIENNE

Philippe Chartier et sa gouvernance collégiale
Philippe Chartier (au centre de la photo) a été élu président de la chambre de commerce et d’industrie le
4 janvier dernier. Coup de projecteur sur ses objectifs, ses projets et ses priorités pour les quatre ans de mandat
à venir (2011-2015). Entretien.

De gauche à droite au 1er rang : Mme Mathieux-Segeron, M. Lafond, M. Muzzolini, Mme Chirouze, Mme Richard, M. Chartier, Mme Melière, Mme Martin, Mme Nocquet, Mme Jammet, M. Dumas.
2e rang : M. Vergnes, M. Susset, M. Boutillet, Mme Plaisant, M. Ayrault, M. Vinet, M. de Boysson, M. Mazet, M. Couillaut, M. Jugé, M. Lassale, M. Guerin, M. Cottereau, M. Georget, M. Vallat, M. Hummel, M. Brunet,
M. Lenoir, M. Brothier, M. Bardin, M. Nezar, M. Ducreau, M. Van De Wiele, M. Mallet, Mme Lourel. (Photo: A. Gouillardon)

Info-éco 2 / Vous êtes élu depuis moins
de deux mois. Quelles actions doit maintenir ou engager la CCI dans le prochain
mandat ?
Philippe Chartier / La chambre de commerce et d’industrie doit être un acteur
incontournable dans le département et la
région. Nous devons être écoutés et avoir
un véritable poids dans les décisions. C’est
déjà le cas mais nous voulons amplifier
le phénomène. En outre, nous devons être
un bon prestataire pour les TPE et PME de
notre territoire. L’action de proximité sera
maintenue dans tous les bassins économiques en renforçant par ailleurs nos partenariats dans les bassins économiques
en difficulté. Je pense particulièrement au
bassin châtelleraudais et son secteur
automobile mais pas seulement. Tous les

bassins économiques de la Vienne ont
besoin de la CCI. Enfin, nous veillerons à
la bonne irrigation du commerce de proximité avec l’installation des points multiservices.
Info-éco 2 / Quelles sont d’ores et déjà
vos priorités pour ce mandat ?
P. C. / Nous avons la chance de débuter
notre mandat avec de gros projets de
développement sur les rails. Je parle bien
sûr de la LGV et de Center Parcs. Un véritable moteur tant au niveau des travaux
engagés que des retombées à attendre.
Les travaux de la ligne grande vitesse peuvent mobiliser 200 entreprises de la
Vienne sur une enveloppe d’un milliard
d’euros potentielle. La CCI est chargée
d’organiser les réponses aux appels d’of-

fres. Les commissions débutent tout juste
leurs travaux. Et puis il y a Center Parcs !
Véritable locomotive touristique à venir
avec des bénéfices à retirer sur les travaux, les emplois créés (600) et les retombées économiques attendues par l’affluence de touristes dans notre
département (5 000/semaine). Pour en
retirer tous les bénéfices, les entreprises
devront savoir se rassembler pour être
plus fortes et plus lisibles face à des donneurs d’ordre comme Vinci et Pierre et
Vacances.

Info-Eco 2 / Sur quels autres axes, votre
équipe va-t-elle travailler ?
P. C. / J’ai installé après mon élection une
commission spéciale « développement
durable ». Son rôle va être d’inciter les

entreprises à s’y mettre ! Nous ne sommes pas plus en retard que d’autres territoires mais cela devient urgent de s’y
mettre. Nous travaillerons sur l’aéroport
en mutualisant nos efforts avec ceux de
Limoges, La Rochelle et Tours. Nous atteignons aujourd’hui 110 000 voyageurs/ an.
L’objectif : 200 000 voyageurs/an. La
mutualisation sera d’ailleurs un maître
mot de cette mandature. Nous souhaitons
nous rapprocher des chambres de métiers
et des chambres d’agriculture. Mutualiser
certains achats voire certains services tout
en les potentialisant. J’y serai personnellement très vigilant. Si je pouvais résumer je dirai : mutualiser sans perdre d’efficacité en étant proche des territoires. ◆
MARINE NAULEAU

QUÉSACO ?

A quoi et à qui sert la CCI ?

L

orsque nous demandons
à Yves Louzé, directeur
général, à quoi sert la
chambre de commerce et d’industrie (CCI), il répond sans
ambages : « A défendre les intérêts
des entreprises. Nous sommes des
prestataires de services. Nous avons
des clients. Ils sont commerçants,

chefs d’entreprises et nous leur
devons des prestations de qualité
dans un esprit de services, d’équipe
et surtout d’enthousiasme ».
L’homme n’est pas adepte de
la langue de bois. Que ce soit sur
le déficit d’image des chambres
consulaires ou de la régionalisation des chambres de commerces et d’industries, Yves Louzé
applique la même logique de
performance aux entreprises
dont il s’occupe qu’à celle qu’il
dirige.

Multi-missionnée
Dans le cadre de l’appui
qu’apporte la CCI aux entreprises, les axes stratégiques d’informations, de formations, de

développement économique, de
dynamisation du territoire, à l’attention des acteurs du commerce, du tourisme et de l’industrie sont développés. Derrière
chaque « pôle », des hommes et
des femmes à l’écoute, experts
en leur domaine et prompts à
réagir à la demande. En matière
d’informations, la CCI dispose
d’un pôle juridique rompu à la
législation spécifique de l’entreprise (Centre de formalité des
entreprises, conseil social, taxes
et contrats d’apprentissage…).
Idem en ce qui concerne, la création, le développement ou la
transmission d’une activité avec
la mise en place de stages,
conseils ou diagnostics. Coté for-

mation, La Maison de la formation et l’ESCEM (école supérieur
de management) sont les vaisseaux amiraux d’une politique
centrée sur la compétence et la
professionnalisation.

Accroître le développement
C’est la pierre angulaire de la
CCI. Le développement économique des entreprises mobilise
de manière transversale l’ensemble des services. En réseaux
avec les associations, la chambre
consulaire travaille à la dynamisation du territoire en organisant
des actions individuelles ou collective. Avec les entreprises, elle
met l’accent sur l’international
et l’innovation par différents

dispositif d’accompagnement. Le
Word Trade Center et le forum
annuel « Futurallia » en sont des
exemples évidents puisqu’ils
sont destinés à faciliter les relations d’affaires, l’export, et les
échanges internationaux.
Mais en matière de développement, Yves Louzé n’oublie ni
le local, ni le régional. « Nous sommes mobilisés sur deux priorités : La
LGV et Center Parcs. Il nous faut
accompagner ces chantiers de façon
à ce que nos PME en récupèrent les
bénéfices. Et tout comme les entreprises, nous nous devons d’être performants. » ◆
LAETITIA SARDET-GIBERT

INFO-ECO 2 DES HOMMES ET DES TERRITOIRES
I 5 I Info-éco 2 Février 2011

COMMERCE ET D’INDUSTRIE DE LA VIENNE
MINI-ECOSCOPES DES NOUVEAUX VICE-PRÉSIDENTS

Portraits et missions à venir ...

BIO EXPRESS

1925 Né le 25 novembre, à
Rochefort
1988 Créé son entreprise GAPE,
Georget Automatisme Process
Electronique
1996 Rachète la société CEMEP.
Devient délégué à la CCI de la
Vienne. Elu président du Medef
Vienne

DIDIER GEORGET, vice-président en charge
de l’industrie

CLAUDE LAFOND, vice-président en charge
du commerce

Une réussite proffessionnelle. C'est lorsque j'ai démissionné de
mon poste de salarié pour devenir entrepreneur. J’avais des doutes
et des interrogations. Quand vous avez la capacité d’autonomie et
d’initiative, il faut être à la hauteur du challenge. Créer son entreprise
est une aventure qui donne le vertige, mais c’est sensationnel. J’avais
36 ans lorsque j’ai créé ma société, mon fils, lui, l’a fait à 26 ans.
Vos collaborateurs. Je travaille avec des personnes honnêtes et
impliquées. L’entreprise est un lieu d’épanouissement pour le personnel, dès lors, qu’il est investi dans son rôle.
Vous. Entrepreneur, militant, solidaire (dans les actes)... et j'ajouterais
indépendant (dans la pensée).
Votre rôle. Ma mission est d’assister le président dans tout ce qui
touche à l’industrie. Je vais l’accompagner dans les différentes opérations que nous allons conduire durant cette mandature de cinq
ans. En parallèle, nous allons suivre la régionalisation dont le but
premier est d'optimiser le fonctionnement de nos structures CCIVCCIR et de mieux répondre aux attentes légitimes des chefs d'entreprises, qu'ils soient créateurs ou repreneurs.

Votre réussite professionnelle. La création de La petite France. Il a
fallu inventer tout le concept. A l’époque il n’existait pas de procédure type pour créer son entreprise de service traiteur, c’était totelement nouveau dans les années 70 ! Mon expérience acquise
auprès de grands traiteurs parisiens et mon envie d’en faire également mon métier ont été des moteurs dans cette aventure.
Vos collaborateurs. La compétence, la fidélité et la qualité sont
trois points qui sont essentiels pour réussir.
Vous. L’amour du travail bien fait. C’est ma façon de vivre, celle qui
me correspond en tout cas !
Votre rôle. Notre rôle est de défendre le commerce local, en lui
proposant notre aide et des idées nouvelles. Notre objectif est de
rapprocher tous les commerçants et artisans afin de fédérer et
canaliser leurs projets pour mieux les réaliser.

BIO EXPRESS
1947 Né le 17 janvier à Poitiers
1976 Créé une entreprise de
service traiteur, « La petite
France » à Migné-Auxances
2001 Devient président de la
FAE qui compte 200 adhérents

JEAN-BERNARD LASSALE, vice-président en
charge de l’action

DAVID COTTEREAU, vice-président en charge
du développement

BIO EXPRESS
1972 Né le 14 novembre à
Mont-Saint-Aignan (76)
1995 Obtient un DESS de droit
des affaires du DJCE de Poitiers
1996 Créé son entreprise Enviro
Développement
2001 Rejoint la CCI de la Vienne
2010 Elu à la CCi

Votre réussite professionnelle. C’est la création de mon entreprise
et sa reconnaissance par le ministère de l’écologie qui m’a soutenu
entre 1998 en 2001. J’ai pris le temps de laisser mûrir mon projet et
je me suis entouré des bonnes personnes comme des bons outils
avant de me lancer. Aujourd’hui, j’emploie une dizaine de personnes
et nous travaillons entre autres avec un grand groupe du tourisme.
Vos collaborateurs. Nos employés sont à l’image de l’entreprise
tout en apportant leur propre touche personnelle. J’apprécie qu’ils
contribuent au développement de l’entreprise et qu’ils réalisent des
challenges.
Vous. Exigence, implication et fidélité.
Votre rôle. Je suis en charge du développement économique du territoire et mon rôle est d’être attentif aux grands travaux. J’épaule le
président dans notre mission d’accompagnement des entreprises.
Nous sommes là pour les aider à saisir les opportunités qui se présentent telles que Center Parcs ou la LGV.

CLAUDE VALLAT, vice-président en charge
des transports

BIO EXPRESS
1953 Né le 26 mars à Forgès en
Corrèze (19)
1991 S’installe à Civray pour diriger l’entreprise GLI, plus connue
sous sa marque Citergaz

Votre réussite professionnelle. C’est d’avoir réussi notre restructuration en 1998 et d’avoir mis en place ce fonds d’investissement
qui nous a permis de rejoindre un groupe international et de pourvoir désormais rayonner à cette échelle.
Vos collaborateurs. J’aime les personnes efficaces, précises et
autonomes. Je suis ingénieur et scientifique. J’apprécie ce qui est
carré, le travail bien fait.
Vous. Tenace, droit et parfois mauvais caractère. C’est la conséquence !
Votre rôle. Nous avons un président qui prône une gouvernance
collégiale et je m’en réjouis ! Parmi, les dossiers les plus importants,
celui de l’aéroport de Poitiers est une priorité pour nous. Notre
objectif étant de la développer, nous allons sérieusement pour
pencher sur ce sujet.

LUCIEN JUGÉ, trésorier et responsable
de la formation

BIO EXPRESS
1949 Né le 20 février à Loudun
1980 Intègre le groupement des
Mousquetaires d’Intermarché
1996 Rejoint la CCI de la Vienne
2005 Devient vice-président
des procédures collectives au
tribunal de commerce

Votre réussite professionnelle. J’ai créé le groupement des Mousquetaires du Centre-Ouest dont j’ai été le premier président pendant trois ans. J’avais, derrière moi, l’expérience de plusieurs années
à la tête de différents Intermarché.
Vos collaborateurs. La qualité principale chez un collaborateur
doit être la remise en cause. C’est une preuve de grande vision des
choses et d’intelligence. Il faut pouvoir s’adapter et se questionner
sur le changement.
Vous. Beaucoup de rigueur, un engagement complet vis-à-vis de
l’entreprise et à travers la formation.
Votre rôle. J’ai un rôle de coordinateur, de pédagogie et d’organisation au sein de la Maison de la formation. En parallèle, nous travaillons avec la CCI sur le nouvel internat de la Maison de la formation. Sans internat, nous ne pourrons pas fonctionner
correctement. C’est un projet qui nous mènera jusqu’en 2015-2016.

BIO EXPRESS
1951 Né le 3 février à SaintGenest-d’Ambière (86)
84-09 Lance ou rachète des
magasins : Evasion, Havane, Agathe, Jury et Penaud

Votre réussite professionnelle. C’est d’avoir pu monter mon premier magasin à Chauvigny avec mon épouse, puis prospérer et
acheter d’autres boutiques comme Penaud qui est un bel établissement de 15 000 m2.
Vos collaborateurs. De la compétence et de la confiance, ce sont
mes ingrédients pour réussir.
Vous. Travailleur, sérieux et opiniâtre.
Votre rôle. Nous soutenons les associations de commerçants, d’entreprises, … pour les aider à monter leurs projets. Nous sommes
également présents pour renforcer les réseaux comme Résallia ou
Oséo.

INFO-ECO 2 LE CAHIER DE LA DYNAMIQUE LOCALE
I 6 I Info-éco 2 Février 2011
LES PARTENAIRES D’INFO-ECO - PROFESSIONNELLES OU SPORTIVES INFO-ÉCO 2 PRÉSENTE LES ASSOCIATIONS

Club affaires et réseau pour garder le contact
GÉNÉRATION FEMMES D’ENTREPRISES

ENTREPRENDRE AU FÉMININ

S’entraider avant tout

Version femme

20 ans, l’âge de raison. 20 ans d’existence pour l’association qui compte aujourd’hui une quarantaine de femmes chefs d’entreprise. Elles se sont rassemblées pour
s’entraider, se soutenir pour partager des problématiques similaires. « Les trois mots qui définiraient le mieux
l’association sont : échange, entraide, communication »,
explique Marielle Huneau, la présidente de GFE. L’association recouvre des métiers différents, dans tous les
domaines de connaissances. « Chacune apporte son expérience. Nous échangeons beaucoup. L’important pour un chef d’entreprise
c’est aussi de savoir s’entourer. » L’association organise donc des rencontres pour donner de l’expertise aux adhérentes mais aussi pour leur développement personnel. La prochaine intervention sera par exemple sur les réseaux
sociaux. Mais la date importante c’est le 10 mars prochain pour les 20 ans de l’association. Une soirée pour fêter 20 ans de rencontre, d’échange.

« Nous souhaitons fédérer toutes les femmes du monde salarial, de la création, de la politique, de la vie associative,… Toutes les femmes qui ont envie d'entreprendre, qui ont envie d'échanger, de partager, de créer un réseau », annonce Florence
Potrel, responsable Vienne de l'association. Entreprendre
au féminin est une toute jeune association. Créée en septembre 2010, elle compte aujourd'hui 62 adhérentes. « Ce
sont des chefs d'entreprises qui veulent rompre l'isolement, des
salariées à responsabilités qui subissent des discriminations. Nous
souhaitons faire rencontrer ces femmes sur leur expériences, leurs
difficultés. » Ainsi, tous les mois des rencontres à thème sont organisées. Une première rencontre régionale aura lieu le 10 mai prochain pour échanger. L'association
devrait également au printemps ouvrir une antenne à La Rochelle. « Nous voulons
sensibiliser à l’entrepreneuriat au féminin, montrer qu'il est possible de concilier vie professionnelle et vie de femme, se retrouver autour de ces thématiques, en parler. »

LE CLUB AFFAIRES DU POITIERS VOLLEY

LE CLUB AFFAIRES DU PB 86

Proximité et réseau

Se retrouver autour du sport

Le club affaires du Poitiers Volley existe depuis 2001. Il
regroupe environ 140 partenaires, avec des entreprises
de toutes tailles et de tous domaines. « Il y a une réelle
volonté de proximité entre les joueurs et les partenaires »,
affirme Claude Chevalier, responsable du club affaires.
Et pour cela plusieurs actions et partenariats sont mis
en place. En décembre, il y a eu la soirée bowling, dans
la bonne humeur et la convivialité. Le 12 mars aura lieu
le tournoi des partenaires. Ils s’exerceront aussi au golf
en avril. « Cela favorise les échanges. Tout en s’amusant, certains parlent de leur entreprise. Il y a un véritable réseau qui
se crée et que nous essayons d’accompagner. » Le club affaires souhaite également
développer des partenariats commerciaux. « Nous avons mis en place avec l’abonnement des bons d’achats. Ça a eu beaucoup de succès. »

Tous les Poitevins connaissent le PB 86. Et depuis quelques
années, un club affaires s’est structuré autour de l’équipe.
Il représente aujourd’hui environ 90 entreprises. Ce club
permet aux chefs d’entreprises, aux dirigeants de se voir,
d’échanger autour du sport mais aussi de leur entreprise.
Le club met également en place, tout au long de l’année,
des rendez-vous. « Une fois par mois, nous essayons d’avoir
une visite d’entreprise et un entraînement des partenaires. Nous
organisons également des bus quand l’équipe joue à l’extérieur
», explique Sylvain Maynier, responsable de l’animation
au sein du club affaires. Ces différentes activités permettent ainsi aux partenaires de découvrir d’autres structures, de
tisser des liens, de conforter leur réseau, tout en partageant la même passion d’un
sport. Ils devraient ainsi se retrouver pour une semaine sportive du 14 au 20 mars.

JEUNE POUSSE - LUDUWIG LHOMME - 26 ANS / POITIERS

Royal Kids aime les familles
Il n’a pas encore d’enfant et pourtant il a été
séduit par le concept. A 26 ans, Ludwig Lhomme
a imaginé un univers de jeux indoor où les
enfants sont rois et les parents tranquilles !
ncien vendeur chez
Norauto, Ludwig
Lhomme avait toujours eu en tête de créer sa
propre entreprise.
« J’ai eu un déclic en découvrant le parc Royal Kids à Niort.
J’ai trouvé le concept vraiment
sympa. Les enfants s’amusaient
et les parents les surveillaient
d’un œil tranquille. Il y avait des
jeux pour tous les âges et surtout
pas de châteaux gonflables, que
je trouve dangeureux et peu écolos. Immédiatement, je me suis
dis qu’il fallait ce type de parc
indoor à Poitiers. »

A

pour en savoir plus sur cette
nouvelle franchise de jeux
pour enfants. « Il m’a vraiment
donné tous les conseils pour réussir toutes les étapes de la franchise et grâce à son soutien, j’ai
pu monter mon affaire. » Epaulé
par son confrère, le jeune
créateur d’entreprise se plie
aux tâches administratives, à
la recherche de locaux, à l’achat du matériels. « Cela m’a
demandé beaucoup d’investissements, mais c’est très pregnant.
J’ai décroché ma franchise Royal
Kids et le premier décembre 2010
nous avons ouvert notre parc. »

Les prémices de l’aventure

Un monde d’enfants

Sans perdre une minute,
Ludwig demande à rencontrer Patrick Legranche, le
gérant de la société de Niort,

Installé dans sur la zone
artisanale à Poitiers Sud, Royal
Kids est un parc de 1 000 m2
de jeux pour les enfants de

0 à 12 ans. Il est organisé
autour d’un château coloré
qui propose des toboggans,
des piscines à balles, des terrains de foot, une piste de
luge, une tour d’escalade, une
piste de karting… L’espace
est divisé en quatre zones et
les enfants peuvent circuler
en toute sécurité pendant
que les parents au cœur du
parc assistent aux défoulements de leurs têtes blondes.
Le parc a déjà séduit de nombreux parents, mais aussi des
ados en quête de soirées dansantes. « Depuis janvier, nous
ouvrons Royal Kids les vendredis
soirs jusqu’à 23 heures. Les jeunes peuvent venir seuls, mais les
parents sont aussi les bienvenus !
Nous organisons aussi des anniversaires et des soirées pour les
enfants comme les parents. Nous
essayons d’être au plus proche de
la demande de nos clients. Royal
Kids, c’est du fun pour les enfants,
comme pour les parents ! » ◆
LDA

INFO-ECO 2 LE CAHIER DE LA DYNAMIQUE LOCALE
I 7 I Info-éco 2 Février 2011
TOURISME - LA BOX MOMENTS MAGIQUES DU COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE LA VIENNE

BIEN-ÊTRE - RELAXEO

Le bonheur est tout près

Se muscler sans douleur
grâce à l’aquabiking

Pourquoi aller ailleurs chercher ce
que nous pouvons trouver tout près.
Vous avez envie de sensations fortes,
de plaisirs gourmands, de bien-être
ou tout simplement de s’échapper
à deux. La Box a plus de 200 activités
à vous proposer.

Prendre le temps de se remettre en
forme, tout en profitant d’un instant
de bien-être, tel est le concept
de Relaxéo.

I

maginée par le Comité
départementale du
tourisme (CDT) de la
Vienne et réalisé grâce à la
richesse des offres touristiques du territoire, la Box
Moments Magiques est la
boîte cadeaux aux Pays du
Futuroscope.
Lancée en décembre,
cette petite boîte s’adresse
aux habitants de la Vienne
et à leurs proches. « Trop
souvent, nous allons loin pour
nous dépayser. A travers la
Box, nous avons souhaité
cibler un public de proximité
afin qu’il s’approprie le tourisme local. Nous avons de
véritables trésors à découvrir
en Vienne. Ce nouveau produit est un sésame pour y
accéder », décrit Hugues

Lallemand, directeur du
CDT.

1 Box, 1 prix, 4 thèmes
Ce sésame est accessible au prix unique de 75
euros et à la différence des
autres Box, Moments
Magiques ne passe que par
un seul interlocuteur.
« C’est Chantal qui est chargée de prendre les réservations au téléphone comme en
ligne. Elle gère le dossier de A
à Z et le client n’a plus qu’à
se rendre au rendez-vous
organisé. » Parmi les différentes activités, les utilisateurs de la Box ont le choix
entre des offres bien-être,
insolite, gourmande ou
escapades à deux. « Nous
proposons plus de 200 activi-

Hugues Lallemand, directeur du comité départemental du tourisme
et Audrey Roy, attachée de presse du CDT, présentent la Box.

tés autour du pays du Futuroscope. C’est énorme ! Personne ne l’aurait cru il y a 25
ans !, constate avec
enthousiasme le directeur.
Ces quatre thématiques sont
le reflet de nos richesses et
correspondent à une
demande. Nous avons déjà
vendu plus de 300 Box en à
peine deux mois ! C’est encourageant car tous les métiers
du tourisme local sont mis en
avant dans cette Box. » La

IL A TESTÉ POUR VOUS… LE SPA DU NORMANDOUX À TERCÉ
Messieurs, vous avez du mal à en parler, mais vous
aussi vous adorez vous faire cocooner. Se baigner
dans de l’eau chaude et se laisser masser par les jets,
puis succomber à un à massage oriental, ça ne vous
fait pas envie ? Admettons que oui. La Box Moments
Magiques propose même de partager ce moment à
deux. Avec votre moitié, vous pourrez profiter du
bain chaud, comme du hammam et chacun d’un soin,
qu’il soit du visage ou du corps. Bruno, client de la
Box, nous livre son témoignage. « L’accueil et
l’ambiance du spa, nous ont immédiatement mis à
l’aise. Nous avons d’abord profité de la douceur du
bain chaud, puis de la chaleur humide du hammam.
La musique, nous a plongé dans une atmosphère zen,
la piscine chauffée à 36°C, nous a définitivement
relaxés. Ce que j’ai préféré dans ma Box, c’est le
massage. Une demi-heure de bonheur. »

Box est accessible sur le
site internet du CDT, mais
également dans des agences de voyages, chez de
grands distributeurs.
Prochainement,
le
Comité départemental du
tourisme de la Vienne prévoit de lancer une nouvelle
Box dans la catégorie
« Séjours en Vienne ». « Une
offre somptueuse », révèle
Hugues Lallemand. ◆
LYDIA DE ABREU

A

qua et biking, deux mots qui vous parlent, mais
peut-être avez-vous du mal à les associer. Et
pourtant, ce concept né en Italie est aussi bon
pour le cœur que pour les jambes. Pour me persuader
de ces avantages, rien de mieux que de le tester moimême. Le rendez-vous est pris à Relaxéo à MignalouxBeauvoir dans la Vienne.
Chaleureusement accueillie par Emilie, la prof de
sport, elle m’invite à me mettre rapidement en tenue.

Les bienfaits de l’eau
Je rejoins un groupe d’adeptes en cours d’après-midi.
Tous les âges sont représentés et le sourire s’affiche sur
tous les visages — ce qui peut-être rassurant pour une
débutante — , je me mets en selle. Emilie entre en scène
et met la musique. Son entrain et son dynamisme sont
contagieux. Elle nous fait pédaler les fesses en l’air, sans
les bras, en avant en arrière, la jambe sur le guidon et
bien d'autres positions toutes aussi incongrues pour se
muscler. Durant les 30 minutes, les abdos, les mollets,
les cuisses, les fessiers, tout est en mouvement !
L’avantage de ce sport est, sans aucun doute, le fait
de le pratiquer dans une piscine légèrement chauffée.
L'eau provoque une résistance environ quinze fois supérieure à celle de l’air. Cette pression est excellente pour
le retour veineux car elle réalise un massage naturel en
appuyant sur les muscles. « La fréquence cardiaque augmente doucement avec l’effort, mais vous souffrez moins que
lors d’un jogging car, le sang remonte vers le cœur plus aisément, et les articulations sont moins traumatisées », explique
Laurent Chevalier, co-gérant de Relaxéo. En effet, le lendemain, alors que je ne suis pas sportive, aucune courbature, rien. Je me sentais juste bien. ◆
LDA

Entreprises et commerçants
Achetez et offrez des places à vos clients
pour soutenir les familles des malades d'Alzheimer

Samedi 19 Mars 2011 à 19h
Stade de la Pépinière à POITIERS
Match de football
POITIERS FOOTBALL CLUB (PFC) - CHATELLERAULT (SOC)
Depuis plusieurs années, le Lions club POITIERS DOYEN vient en aide aux familles des
malades D'Alzheimer en prenant en charge le coût du séjour en maison spécialisée. Le malade arrive le matin et regagne, le soir, son domicile ce qui permet de soulager les proches.
Le Poitiers Football Club a répondu favorablement à l'appel du Lions club POITIERS
DOYEN et accepte d'abandonner une partie de la recette du match au profit de cette cause.
Commerçants, entreprises et particuliers, vous pouvez acheter des billets
pour cette rencontre sportive au prix de 10 euros le billet aux adresses suivantes :
Pharmacie D. Poirault - 24 rue Gambetta à Poitiers. Tél. : 05 49 41 02 10
Aréas – R.Nedelec, 27 rue Arthur-Ranc à Poitiers. Tél. : 05.49.52.68.68

Offrez-vous
un moment
de détente
Rue des Artisans
Mignaloux-Beauvoir (face Shopi)
Tél. 05 49 52 77 74
www.relaxeo-spa.fr

massages
hammam
piscine
soins visage
chèques cadeau


Aperçu du document IE2 - février.pdf - page 1/7

 
IE2 - février.pdf - page 3/7
IE2 - février.pdf - page 4/7
IE2 - février.pdf - page 5/7
IE2 - février.pdf - page 6/7
 




Télécharger le fichier (PDF)


IE2 - février.pdf (PDF, 2.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


ie2 fevrier
ie2 immo 2015
ie2 decembre
ie 05 avril
ie2 sept
ie juin

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.023s