equipe1 .pdf


Nom original: equipe1.pdf
Titre: EQ_6032_PAGE2_2sGAU_CP
Auteur: quotiweb

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par DxPresse / Acrobat Distiller 7.0.5 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/04/2011 à 09:08, depuis l'adresse IP 194.167.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1010 fois.
Taille du document: 689 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


L’HUMEUR

FOOTBALL

La FFF et Blanc
accusés de discrimination
Selon Mediapart, site d’information générale, la Fédération française souhaiterait instaurer
des quotas pour réduire le nombre de Noirs et d’Arabes dans ses équipes.

- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Douchez, le match Rennes-PSG
Page 5
Sedan, la drôle de saison
Page 6
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Coupet vide son sac
Page 7
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Pages 2 à 7
Et toute l’actu foot
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

RUGBY
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Rendez-vous à Cardiff ?
Et toute l’actu rugby

Page 10

- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pages 10 et 11

L’ÉQUIPE INSIDE
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Match of the day

Page 9

HANDBALL
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Paris coulé

Page 12

BATEAUX
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Des médaillés en revue

Page 14

TENNIS
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Allemagne : attention danger

Page 17

PATINAGE ARTISTIQUE
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

S’il n’en reste qu’un…

Page 18

ET AUSSI
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Page 13
Automobile
Page 15
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Boxe
Page 7
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Page 13
Canoë-kayak
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Cyclisme
Page 14
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Équitation
Page 18
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Page 12
Escrime
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Golf
Page 15
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Moto
Page 11
Athlétisme

- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Page 7
Page 7
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Rugby à XIII
Page 15
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Squash
Page 15
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Surf
Page 15
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Page 11
Télévision
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Tennis de table
Page 15
- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Volley-ball
Page 15
Natation

- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Paris en ligne

- -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Questions...
... DU JOUR

Croyez-vous que des
quotas discriminatoires
dans le football français
aient pu être envisagés ?

6 heures et 23 heures
ou envoyez OUI ou NON par SMS au 61008 (0,34 euro + coût de 1 SMS).

... D’HIER

?

Le choc entre le Real
et le Barca vous a-t-il semblé, hier,
digne de sa réputation ?

Nombre de
votants : 35 496

OUI
NON
NSP

20 %
78 %
2%

PARTAGEZ L'ÉQUIPE
Partagez désormais av
Lorsque vous voyez un

pe.

http://lequipe.h
Tapez ce lien court dans
immédiatement partage

Fondateur : Jacques GODDET
Direction, administration, rédaction et ventes : 4, cours de l’Ile Seguin, 92102 Boulogne-Billancourt BP 10302. Tél. :
01-40-93-20-20.

CLAIREFONTAINE
(Yvelines), CENTRE
TECHNIQUE NATIONAL
FERNAND-SASTRE,
30 AVRIL 2009. – La
direction technique
nationale a-t-elle donné
des consignes pour
introduire des mesures
discriminatoires dans les
centres de formation et
les écoles de foot du
pays ? Selon Mediapart,
la réponse est oui.
(Photo Pierre lahalle/L’Équipe)

RÉACTIONS
G Frédéric THIRIEZ (président de la
Ligue) : « Accuser la Fédération de
racisme et de discrimination me paraît
insupportable, compte tenu de ce que
nous faisons justement pour l’intégration
et les valeurs. Si ces accusations sont
infondées, et nous allons en discuter
sérieusement, nous contre-attaquerons
pour diffamation. » – A. C.
G Patrick RAMPILLON (responsable
du centre de formation de Rennes, meilleur centre de France depuis cinq ans) :
« Je tombe de haut. Je n’ai jamais eu
aucune information, officielle ou officieuse, de cet ordre-là, jamais entendu ni
vu aucune démarche de la DTN. Il y a
certes eu une recommandation de régionalisation de joueurs, mais c’est une préconisation d’ordre géographique, rien
d’autre. De toute façon, l’intelligence,
c’est la qualité technique et non la couleur
de peau. » – S. L. D.

mais résumer cela à : “à la Fédération, on pense qu’il y a trop de Noirs
ou trop d’Arabes”, c’est n’importe
quoi. »
CONFUSION OU DÉRAPAGE ? –
La ligne de défense de Laurent Blanc
résume l’ambiguïté d’une polémique qui a déjà déclenché un bruit
considérable. Depuis la publication
de cet article, le football français
répond sur le mode de l’amalgame et
cible parfois Mediapart, accusé
d’avoir tout « confondu » . En clair ?
A l’issue du fiasco de l’Euro 2008, la
FFF a bien établi qu’il fallait modifier
les critères de recrutement et de
sélections. Durant de longues
années, le football français a en effet
privilégié la puissance physique aux
profils plus techniques. À ces erreurs
de casting s’est ajouté la multiplication du nombres de joueurs formés
en France mais disposant de la
double nationalité partis évoluer
pour des sélections étrangères,
notamment africaines. Est-il pensable que certains membres de la
DTN aient dérapé, joué de l’amalgame et évoqué les « noirs », qui
présenteraient des profils plus athlétiques ? Aborder cette question en
ces termes constitue évidemment
une bêtise sans nom. Et pourquoi,
alors, associer « les noirs et les
arabes » ?
« C’est énorme et je tombe des nues,
nous a affirmé Fernand Duchaussoy,
le président de la FFF. Jamais la Fédération n’a donné de telles consignes.
Ce n’est pas dans notre philosophie.
À moins qu’il y ait des réunions
secrètes à la FFF, personne n’est au
courant. Mais c’est mon rôle de faire
toute la lumière sur ces allégations.
Je vais vérifier, avoir la version des

Thuram : « C’est tout
un monde qui s’écroule »
LORSQU’IL a appris les révélations faites, hier, par Mediapart, l’ancien international Lilian Thuram (39 ans, 142 sélections, 2 buts), a d’abord « cru à une blague.
Mais lorsqu’un ami m’a envoyé l’article, je me suis vraiment posé des questions car
ce site a une réputation sérieuse. J’ai essayé de joindre le président de la Fédération (Fernand Duchaussoy) pour qu’il m’explique ».
Élu au conseil fédéral en 2008, Thuram en avait démissionné, en décembre dernier. « Je suis tellement abasourdi que je ne sais quoi répondre, poursuivait-il.
C’est tout un monde qui s’écroule. Mais je ne veux pas être dans l’émotion pour
réagir. J’attends d’avoir plus d’éléments. C’est pourquoi je souhaite m’entretenir
avec les gens de Mediapart. Si cette histoire s’avère vraie, elle ne doit pas s’arrêter
là. » – J. L. F.

personnes citées dans c ette
affaire. »
L’OL ET L’OM ÉGALEMENT MIS
EN CAUSE. – Mais selon Mediapart,
la discrimination envers des joueurs
noirs ou d’origine arabe aurait déjà
débuté dans les centres de formation
de Lyon et de Marseille. Sur cette
question, le milieu du football français insiste sur un point : la Fédération - qui forme des joueurs de son
côté et qui dirige, bien entendu, les
sélections de jeunes - n’a en
revanche aucun pouvoir pour réglementer le recrutement des clubs professionnels. « Et c’est honteux de
porter de pareilles accusations
contre notre club, nous a affirmé
José Anigo, directeur sportif de l’OM.
Marseille a toujours vécu dans un
melting-pot culturel. C’est notre
richesse. J’invite celui qui le souhaiterait à venir jeter un œil sur nos
effectifs. À l’OM, on a toujours considéré que cette mixité était une
richesse. En ce qui me concerne, si un
jour, un dirigeant, quel qu’il soit,
nous demandait de mettre en place

une politique de quotas, je cesserais
mon travail sur le champ. »
Du côté de Lyon, Rémi Garde, patron
du centre de formation de l’OL,
dément également fermement :
« D’abord, nous n’avons reçu
aucune recommandation. Ensuite, si
recommandation il y avait eu,
l’Olympique Lyonnais n’en aurait
manifestement pas tenu compte
puisque, à ce jour, notre centre de
formation compte 44 jeunes joueurs
sous contrat, parmi lesquels un total
de 15 garçons blancs. J’ajoute que
sur les 10 contrats d’aspirant que
nous venons de proposer au titre de
notre dernier recrutement, il y a 7
joueurs de couleur et 3 joueurs
blancs. Ces chiffres me paraissent
suffisants pour démontrer que les
assertions dont vous me parlez n’ont
pas lieu d’être. Tout ça, pour moi,
c’est tout et n’importe quoi. »
En revanche, Garde plaide clairement pour la confusion : « Il se
trouve en effet que la DTN prône
désormais de ne plus faire des critères athlétiques le fondement du

recrutement des centres de formation. De là à ce que certains en déduisent que cela va limiter du même
coup le nombre de joueurs de couleur dans les centres de formation, il
y a un pas que moi, je ne me risquerai
pas à franchir. J’en veux pour preuve
que, parmi les 10 jeunes joueurs auxquels nous venons de proposer un
contrat d’aspirant, il y a en a un qui
mesure tout juste 1,50 m mais qui
nous paraît en revanche être d’assez
loin le garçon possédant la meilleure
intelligence de jeu. Et il se trouve
qu’il est noir ! »
MEDIAPART AFFIRME AVOIR
DES PREUVES. – Une chose est certaine : l’affaire excite les passions et
ne s’arrêtera pas là. Certains avancent déjà l’idée d’une action en justice (voir la réaction de Frédéric Thiriez), un point presse des dirigeants
de la FFF est prévu dès aujourd’hui, à
l’issue du conseil fédéral à Paris, et
Mediapart, qui affirme avoir des
preuves de ce qu’il avance, promet
déjà des suites… – S. Ta (avec J. Ba.,
C. C., E. C., A. C., R. R.)

CHANTAL JOUANNO, ministre des Sports, demande
à la Fédération de rapidement faire la lumière
sur les accusations de Mediapart.

« La FFF doit vite réagir »
« COMMENT RÉAGISSEZ-VOUS au problème soulevé par Mediapart ?
– ... C’est inimaginable...
– Qu’est-ce qui est inimaginable ?
– Je ne peux imaginer que de tels propos aient été tenus
ni qu’il ait été envisagé de mettre en œuvre une pareille
politique au sein du football français. Car c’est contraire à
tout : à la Constitution, à la loi, aux valeurs et à l’histoire
du sport, notamment à l’histoire du football dans notre
pays.
– Comment s’assurer, alors, que ces “choses-là”
ont été ou n’ont pas été dites ?
– Il appartient à la Fédération (FFF) de mener son
enquête. C’est une accusation tellement grave que l’on
ne peut se contenter de la balayer en disant : “Tout cela
est faux”. S’il s’agit de contrevérités, il faut maintenant
en apporter la preuve au moyen d’une vraie transparence.
Il ne faut pas laisser “pourrir la situation” et/ou donner à
supposer que ce qui a été écrit est vrai. Nous n’en avons
pas le droit. C’est trop sérieux et d’autant plus effrayant
que c’est une DTN (direction technique nationale) qui est
mise en cause.
– Vous donnez l’impression de prendre cela très

au sérieux...
– Absolument. En tant que ministre et qu’être humain.
Car les discriminations, quelles qu’elles soient et où
qu’elles apparaissent, sont des horreurs contre lesquelles
j’ai toujours lutté. Si l’on n’apportait pas rapidement des
éclaircissements à cette affaire, ce serait plonger dans le
doute pour longtemps, non seulement les deux millions
de footballeurs de ce pays, mais aussi tout leur entourage
et, au-delà, tous ceux qui chez nous estiment, à juste titre,
que les qualités sportives et morales sont les seules à être
prises en compte lorsqu’il s’agit de détecter des jeunes
gens étant capables de pratiquer une activité physique de
haut niveau. D’autant plus que le sport est le meilleur
exemple de ce que doit être un vrai lieu de cohésion.
– Avez-vous les moyens d’intervenir ?
– Je vais mettre à la disposition de la Fédération une mission de l’inspection générale de la jeunesse et des sports
afin de l’aider à faire toute la lumière. La FFF doit vite réagir, et le fait que dès demain (aujourd’hui) cette affaire
soit mise à l’ordre du jour du conseil fédéral est le signe
que l’on y a bien compris que l’on ne peut pas laisser traîner cela. » – P. L.

SAS INTRA-PRESSE
Capital : 2.167.240 /. Durée : 99 ans.
Principal associé : S.A. Éditions P. AMAURY.
Président : Marie-Odile AMAURY.
S.N.C. L’EQUIPE
Capital : 50 000 /. Durée : 99 ans du 26 juillet 1985. Siège social : 4, cours de l’Ile Seguin, 92102 Boulogne-Billancourt
BP 10302. Gérant : Marie-Odile AMAURY. Principal associé : SAS INTRA-PRESSE.
Directeur général, Directeur de la publication : François MORINIÈRE
Directeur de la rédaction : Fabrice JOUHAUD
VENTE AU NUMÉRO : Tél : 01-40-93-21-85
venteaunumero
lequipe.presse.fr
SERVICE ABONNEMENTS : Tél. : 03-22-19-18-12. Fax : 01–58–61–01–37.
69/73, Bd Victor Hugo, 93585 Saint-Ouen Cedex.
E-mail : abo
lequipe.presse.fr
France métropolitaine, lundi à samedi, 6 mois : 162 / ; 1 an : 324 /. Lundi à dimanche, 6 mois : 186 / ; 1 an : 372 /.
ÉTRANGER : nous consulter.
IMPRESSION : CINP (77 - Mitry-Mory), CIRA (01 - Saint-Vulbas), CILA (44 - Héric), CIP (13 - Istres), CIMP (31 - Escalquens).
Siège social : 25, av. Michelet, 93400 Saint-Ouen.
Nancy-Print (54 - Jarville). Siège social : RPI SAS 8, square Chanton,92200 Neuilly-sur-Seine.
Dépôt légal : à parution.
Publicité commerciale : AMAURY MEDIAS, Tél. : 01-41-04-97-00.
Petites annonces : 25, av. Michelet, 93408 St-Ouen Cedex. Tél. : 01-40-10-52-15.
Commission paritaire no 1212I82523 ISSN 0153-1069.
SE

Tirage du jeudi 28 avril 2011 : 408 199 exemplaires

PAGE 2

Le Graët n’a pas le soutien des pros
Le probable candidat à la présidence de la Fédération a rencontré, hier,
le syndicat des clubs. Qui, pour l’instant, n’a fait que l’écouter.
CANDIDAT PROBABLE à la présidence de la
Fédération française, le 18 juin, Noël Le Graët est
venu, hier, demander l’adhésion des clubs professionnels, réunis au sein de l’UCPF, leur syndicat.
Mais il ne l’a pas obtenu. « Pour l’instant, il n’y a
pas de soutien à un homme, explique Jean-Pierre
Louvel, le président du Havre (L 2) et de l’UCPF.
Noël est venu exposer ses idées, son programme,
cela s’arrête là. On l’a écouté, comme on le fera
avec Fernand Duchaussoy (le président en place de

la FFF, certainement candidat à sa succession), que
j’ai invité à venir s’exprimer devant nous. Ensuite,
chacun pourra faire son choix pour une liste ou une
autre. »
Le camp Le Graët déplore cette neutralité, à l’image
de Jacques Rousselot, le président de Nancy, le seul
à s’être officiellement déclaré en faveur du président de Guingamp (N) : « C’est vrai que l’on est un
peu déçus de ne pas avoir obtenu un soutien clair
des présidents de club. La stratégie de l’UCPF est de
ne pas donner de préférence et d’écouter ce que

vont dire les uns et les autres. Ce sera donc programme contre programme, et le meilleur l’emportera. Pour l’instant, je suis le seul pro, avec Noël Le
Gräet. Mais il y en aura sans doute d’autres. La liste
sera dévoilée prochainement. On est en train de
faire campagne, car, si on souhaite évidemment un
soutien fort du monde pro, on veut le même soutien
du monde amateur. Et, pour l’avoir, Noël va aller
rencontrer les présidents de ligues et de districts. »
– E. M.

I DUCHAUSSOY AVANCE. –
Fernand Duchaussoy, le président
de la FFF, n’a pas encore trouvé le
président de club professionnel qui
pourrait rejoindre sa liste, mais il
aurait déjà obtenu l’accord de plusieurs dirigeants du monde amateur, dont Albert Gemmrich, le président de la Ligue d’Alsace et
ancien joueur professionnel. Joël
Léonard, le président de la Ligue
d’Aquitaine, et Lionel Boland, président de la Ligue de Normandie et
actuel trésorier de la Ligue de football amateur (LFA), sont également pressentis. Duchaussoy
pourrait officialiser sa candidature
le 14 mai prochain. – A. C., E. M.

G Michel TRONSON (président de la
Ligue d’Atlantique et membre de la commission chargée de réfléchir sur des
réformes à apporter à la formation) :
« C’est invraisemblable. À mon avis, il
s’agit d’une confusion, d’une mauvaise
interprétation à partir du constat – réel,
lui – qu’on a pu favoriser un type de
joueurs stéréotypés. J’étais au tournoi de
Montaigu ce week-end : dans les sélections de jeunes, les joueurs techniques se
font rares par rapport aux joueurs solides
et physiques. Mais de là parler de “quotas”… Ce serait une approche stupide. Je
n’aijamais été témoin de tels propos, dans
quelque réunion que ce soit. » – J. Ba.
G Pape DIOUF (ancien président de
Marseille, 2005-2009, au micro de RTL) :
« Je ne sais pas si ce qu’affirme dans le
détail Mediapart est vrai. En revanche, je
sais qu’il existe un réel problème de
racisme dans le football français. Vous
trouvez normal, par exemple, qu’il n’y ait
que deux entraîneurs de couleur en L 1 ?
(Antoine Kombouaré au PSG et Jean Tigana à Bordeaux) Et aujourd’hui, plus un
seul président ? Quant à cette idée selon
laquelle l’Espagne pratiquerait un jeu plus
léché parce qu’elle ne possède que des
joueurs blancs, elle n’a pas de sens. Parmi
les joueurs noirs, il y a aussi beaucoup de
variété. Je rappellerai simplement
l’exemple du Brésil de 1970… »

Mariage
d’un président

Didier BRAUN
dbraun@lequipe.presse.fr
REPOSONS-NOUS un
instant des matches
irrespirables, des affaires
castillo-catalanes, des
propos insoutenables,
officiellement prononcés
ou non, et évoquons
l’actualité des gens heureux. Comme nul ne
l’ignore, c’est jour de
mariage à Londres. Le
jeune marié n’est pas
n’importe qui. Il est président de la Fédération anglaise de
football. Bien que n’étant pas invité
à la noce – à la différence de
madame et monsieur Beckham –,
Sepp Blatter a adressé ses plus chaleureuses félicitations au jeune président de la plus vieille fédé du
monde, qui est aussi supporter
d’Aston Villa, un club qui avait remporté la Coupe des clubs champions
en 1982, un mois avant la naissance
du garçon. Mardi, le président a disputé son dernier match de célibataire. Il portait le short de la sélection
anglaise et les bas de Villa. Un président de fédé qui joue au foot, c’est
rare. Mais infiniment moins que la
retransmission en mondovision des
épousailles d’un président de foot.
Elles feront autant d’audience
qu’une finale de Coupe du monde.
De quoi rendre jaloux Blatter.

Lucarne

SOMMAIRE
FOOTBALL

UNE NOUVELLE BOMBE médiatique a explosé à la figure de la Fédération française de football, hier
après-midi. Selon Mediapart, site
d’information générale créé en 2008
par Edwy Plenel, ancien directeur du
Monde, la FFF souhaiterait réduire le
nombre de Noirs et d’Arabes et instaurer « le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres
de formation et les écoles de foot du
pays (…) concernant le nombre de
joueurs de type africains et nord-africains. » Selon nos confrères, François Blaquart, le nouveau directeur
technique national, et d’autres
membres de la DTN, « ont proposé à
plusieurs reprises lors de réunions
officielles la planification d’une discrimination concernant les jeunes
joueurs prometteurs et ont obtenu
gain de cause ». La proportion de
« 30 % » aurait même été avancée,
le 8 novembre 2010, par le DTN.
« Oui, il faut des espèces de quotas,
mais il ne faut pas que cela soit dit » ,
aurait précisé Blaquart au cours de
cette réunion.
Le successeur de Gérard Houllier n’a
pas répondu à nos nombreux appels,
hier soir. Mais il avait livré cette
réponse pour le moins obscure à
Mediapart : « Si vous me prouvez
que ça a été écrit, que vous l’avez (un
document), que vous l’avez récupéré
ou que quelqu’un peut témoigner en
ce sens-là, moi je veux bien
l’entendre. Mais en aucun cas de
manière officielle, de manière écrite,
de manière rapportée, ça n’a été
évoqué. Voilà. Maintenant, quand
on parle avec les gens, j’en sais rien,
on peut prendre des pourcentages,
on peut parler d’autre chose. Dans
toutes les discussions, il y a des positions qui peuvent être considérées
comme excessives, c’est l’objet de
tout débat. Mais en aucun cas, il
n’est sorti de décision. » Ou comment démentir un information tout
en la confirmant…
LAURENT BLANC SE DIT
« OUTRÉ ». – Présent, selon Mediapart, lors de la réunion incriminée,
Laurent Blanc, l’entraîneur de
l’équipe de France, est également
mis en cause. Il se serait dit « favorable » à cette proposition de changer, dès l’âge de 12-13 ans, les critères de détection « avec notre
culture, notre histoire. » Toujours
selon la même source, Blanc aurait
cité l’exemple de l’Espagne : « Les
Espagnols, ils disent : “Nous, on n’a
pas de problème. Des Blacks, on n’en
a pas.” » Des propos explosifs, s’ils
devaient s’avérer exacts. Mais la
communication officielle du sélectionneur s’est au moins révélée
beaucoup moins évasive que celle de
Blaquart. Par l’intermédiaire de Philippe Tournon, chef de presse de
l’équipe de France et porte parole du
sélectionneur, sa réponse s’est voulue incisive : « Si quelqu’un, à la DTN
ou à la FFF, a dit : “ils sont noirs, ça ne
va pas, il en faut moins”, alors c’est
très grave. Mais là, je crois que nous
sommes dans des amalgames qui
vont encore faire du buzz. Je viens
d’avoir Laurent, et jamais, absolument jamais, il n’a été question en sa
présence de quotas liés à une couleur
de peau, une origine. Il ne veut pas
réagir lui-même car il ne veut pas
faire trop de publicité à cette histoire, mais il est outré par ce qui a été
dit, et que l’on puisse le mettre en
cause comme cela. Jamais, il ne cautionnerait une chose pareille. La
seule chose qu’il ait évoquée, c’est le
problème de la formation. On se
retrouve à former des jeunes qui,
ensuite, vont jouer pour des sélections étrangères, c’est un problème,

VENDREDI 29 AVRIL 2011


Aperçu du document equipe1.pdf - page 1/1

Télécharger le fichier (PDF)









Documents similaires


csbf pro
csbf pro 2
chapitre 10 joueur de demain
equipe1
2015 lettre n 8 e
nomination entraeneur de l annee football canada

Sur le même sujet..