118064 .pdf


Nom original: 118064.pdfTitre: L'hôtellerie et la restauration en TunisieAuteur: Geoffrey SOMPAYRAC

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Neevia Document Converter 4.9.9, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/05/2011 à 18:45, depuis l'adresse IP 41.227.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 7976 fois.
Taille du document: 210 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


L’hôtellerie et la
restauration en
Tunisie
Bab bhar aussi connue sous le nom de «Porte de France», à Tunis

17 mars 2006
© MINEFI – DGTPE

Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001

Introduction

Nouvelle stratégie pour sortir de la crise

Chiffres clés pour 2004 :
Etablissements hôteliers : 800
Lits : 226 153
Investissements touristiques :
206,1 millions d’euros
Restaurants classés : 331
Restauration collective :
plus de 100 000 repas / jours

L’offre hôtelière

L’hôtellerie et la restauration représentent l’essentiel de l’offre touristique
tunisienne. Caractérisé par le tourisme balnéaire à bas prix, le modèle de
développement touristique tunisien a été remis en cause depuis 2001. Le
secteur de l’hôtellerie se trouve aujourd’hui dans la nécessité de se diversifier
et d’améliorer la qualité de ses services pour faire face à ses concurrents
méditerranéens et retrouver une meilleure rentabilité.
De la même façon, le secteur de la restauration est lui aussi ancré dans les
zones touristiques balnéaires, mais commence à en sortir. La restauration
collective se développe également, notamment grâce à l’externalisation de ce
service dans les établissements publics.

Classification et principales chaînes

Fin 2004, la Tunisie dispose de 800 hôtels touristiques pour une capacité
totale de 226 153 lits. 80% des établissements sont de type balnéaire et
accueillent une clientèle issue de tour-opérateurs : un quart est situé dans la
Les hôtels tunisiens sont classés zone touristique de Djerba – Zarzis, et un autre quart à Nabeul – Hammamet.
de 1 à 5 étoiles, en dehors des Seuls 83% des lits disponibles ont été mis en exploitation en 2004, pour un
Villages Vacances et des Pensions taux d’occupation absolu de 48,7% en moyenne.
de Familles. En 2004, 52% des 800
établissements du pays avaient 3
étoiles ou plus.

Les normes de classement des
établissements hôteliers ont été
clarifiées en 2005 pour en rendre
l’application plus efficiente. Les
entreprises ont jusque décembre
2006 pour se mettre en conformité
avec la nouvelle réglementation,
suite à quoi un reclassement de
tous les hôtels sera réalisé.

Nombre d’établissements
Capacité en lits
Capacité moyenne

2001
2002
2003
2004
755
777
790
800
205 605 214 319 222 018 226 153
272
276
281
283
Source : Office National du Tourisme Tunisien

En prévision d’une hausse du nombre de touristes (11 millions d’entrées
attendues en 2016), l’Agence Foncière Touristique (AFT), organisme
dépendant du ministère du tourisme, élabore l’aménagement de 17 nouvelles
zones touristiques représentant 100 000 lits supplémentaires.
La classification
Afin de se rapprocher de la réglementation internationale, de nouvelles
normes de classement des hôtels ont été adoptées en décembre 2005. Plus
claires et plus facilement contrôlables que les précédentes, ces nouvelles

AMBASSADE DE FRANCE EN TUNISIE - MISSION ÉCONOMIQUE

L'hôtellerie et la restauration en Tunisie –

17/03/2006

© MINEFI - DGTPE

normes doivent permettre d’améliorer la sécurité, l’hygiène et la qualité des
services rendus au sein des établissements.
Les principales chaînes hôtelières tunisiennes
Près de 90% des établissements du pays sont gérés soit par des indépendants,
soit par des chaînes tunisiennes. Les plus importantes appartiennent en
général à des grands groupes industriels ou commerciaux.

Le tour-opérateur TUI est présent
en Tunisie via les sociétés de
gestion hôtelières qu’il possède :
Mövenpick, Radisson ou encore
Magic Life.




Certaines chaînes internationales
revoient ces dernières années leur
engagement en Tunisie à la baisse.
Certaines
enseignes
comme
Corinthia (Malte) ou Golden Tulip
(Pays-Bas) envisagent d’ailleurs de
quitter entièrement le pays.







Abou Nawas : Le Consortium Tuniso-Koweïtien de Développement
(CTKD), propriétaire de la chaîne, se désengage progressivement du
secteur hôtelier. A ce jour, Abou Nawas exploite 6 hôtels de 4* et 5*.
El Mouradi : la plus importante chaîne hôtelière du pays est
propriétaire de 15 unités, dont 10 sont gérés en partenariat avec
l’espagnol Sol Meliá. Le groupe possède également des entreprises
produisant des meubles (Meublatex) ou des chambres froides
(Frigoline), ainsi qu’une agence de voyages (Voyages Loisirs Tunisie).
Golden Yasmin : les 7 hôtels de la chaîne détentrice de la principale
agence de voyages du pays, Tunisie Voyages, se sont progressivement
tournés vers l’organisation de séminaires d’entreprises et le tourisme
saharien.
Les Orangers : les 5 hôtels d’Abdelhamid Khechine sont tous situés à
Hammamet. La chaîne est intégrée à un groupe industriel et
commercial spécialisé dans la production et la distribution de biens
d’équipements hôteliers.
Marhaba : le groupe Driss détient des filiales couvrant les domaines
agricoles, industriels, commerciaux et touristiques. La branche
hôtellerie du groupe possède 8 hôtels à Sousse ainsi que l’hôtel
Sheraton à Tunis.
Miramar : la chaîne gère 7 hôtels balnéaires sur l’ensemble du pays et
un centre de football à Tunis recevant des stages sportifs.

Les chaînes internationales présentes en Tunisie
Peu de groupes étrangers sont propriétaires des hôtels qu’ils exploitent en
Tunisie. Les formes de contrats les plus répandues sont la location ou la
gestion pour compte, pour des hôtels d’affaires ou balnéaires.

Le groupe français Accor accroît
progressivement sa présence en
Tunisie. En 2005, il a repris en
gestion quatre hôtels du CTKD, et
compte cette année 7 unités en
construction.







Accor : le groupe français exploite à ce jour 11 établissements, dont un
en pleine propriété, sous les enseignes Mercure, Novotel et Sofitel.
Club Med : la chaîne loue et exploite 6 Villages Vacances à Djerba,
Monastir et Hammamet ; le plus récent date d’avril 2006.
Iberostar : la chaîne espagnole exploite 11 établissements balnéaires.
Riu : le groupe espagnol réduit sa présence en Tunisie et n’exploite
plus aujourd’hui que 5 hôtels sur tout le pays.
Sol Meliá : le groupe représente 10 hôtels appartenant tous au groupe
El Mouradi.
Vincci : Vincci exploite 7 hôtels balnéaires de 4 et 5 étoiles, et une
huitième unité est prévue pour juin 2006.

AMBASSADE DE FRANCE EN TUNISIE - MISSION ÉCONOMIQUE
- 2 -

L'hôtellerie et la restauration en Tunisie –

Les perspectives
dans l’hôtellerie

17/03/2006

© MINEFI - DGTPE

Investissements, projets et opportunités d’affaires
Les investissements
Mis à mal par la crise mondiale du tourisme amorcée en 2001, les
investissements dans le secteur touristique ont repris en 2005 (+5% sur un
an). En 2005, 119 nouveaux projets étaient en construction, représentant un
total de 19 402 lits. L’essentiel des investissements représente cependant des
rénovations ou des extensions d’unités existantes.

Un secteur très endetté
Les hôteliers ont très souvent
recours au crédit bancaire pour
financer leurs investissements, ce
qui engendre un fort endettement
du secteur

2001
2002
2003
2004
2005
Investissements touristiques 275,2 254,7 220,6 206,1 217,2
75,4
16,4
13,0
14,2
NC
Dont étrangers
16,9
3,7
6,3
6,1
NC
Dont français
En millions d’euros. Source : Banque Centrale de Tunisie
Les projets

Pour faire face aux difficultés structurelles qui le pénalisent (faible rentabilité
d’un produit presque exclusivement balnéaire, endettement fort d’un secteur
marqué par la saisonnalité de son activité), le tourisme tunisien s’est lancé
Le PMNH sera l’occasion de dans un vaste Programme de Mise à Niveau de l’Hôtellerie (PMNH), dont la
nombreux investissements dans le phase pilote, financée à hauteur de 50 millions d’euros par l’AFD, débutera
secteur, et notamment dans :
en 2006. Le PMNH devrait toucher à terme plus de 500 établissements sur les
• L’ingénierie
800 que compte le pays, pour un budget total de 1,250 milliard d’euros.
• L’équipement spécialisé (cuisine, S’insérant dans le cadre de la nouvelle politique de développement
thalassothérapie, …)
touristique du pays, il doit permettre aux hôteliers participants d’intégrer une
• L’électroménager
démarche qualité, d’épurer leur situation financière et d’améliorer leur
• L’audiovisuel
communication et leurs circuits de commercialisation.
Opportunités d’affaires

• L’ameublement, la décoration
• Le conseil en gestion, la formation
• Les logiciels de gestion

L’IM Bank s’est par ailleurs associée à l’homme d’affaires saoudien Cheikh
Mohamed Bin Issa Al Jaber pour fonder le MBI Tunisia Fond en mars 2006.
Ce fonds d’investissements a pour objet de prendre des participations dans
des hôtels en difficulté, de les rénover et de les gérer pour leur rendre une
situation financière saine. Il est doté d’un capital de plus de 40 millions
d’euros.

La restauration

Touristique, traditionnelle, rapide et collective

Les restaurants propres aux
établissements hôteliers proposent
de la nourriture variée de tous les
pays du monde : Italie, Inde,
Chine… Ils sont cependant souvent
confrontés à des problèmes
d’approvisionnement.

Seule la restauration touristique fait l’objet d’un suivi et d’une classification
par l’ONTT, en dehors des restaurants propres à chaque hôtel. Classés de 1 à
3 fourchettes luxe, les restaurants touristiques se trouvent principalement à
Tunis et au sein des zones touristiques. La réglementation tunisienne dispense
les restaurants 3 fourchettes, ainsi que les hôtels 4* et 5*, d’autorisation
préalable à la vente d’alcool. La restauration non classée, qui regroupe de
nombreux indépendants, propose pour sa part des plats plus communs et n’est
généralement pas autorisée à vendre de l’alcool.

Des efforts sont réalisés pour
rénover des structures historiques
et y créer des restaurants
traditionnels, dans la médina de
Tunis.
AMBASSADE DE FRANCE EN TUNISIE - MISSION ÉCONOMIQUE
- 3 -

L'hôtellerie et la restauration en Tunisie –

17/03/2006

© MINEFI - DGTPE

La restauration touristique en 2004
Le
français
Eurest
(groupe
Compass) est présent en Tunisie à
travers trois filiales :
• Select Service Partner, qui a la
concession de la restauration
dans les aéroports
• Tunisie Catering : restauration en
vol
• Eurest Tunisie : entreprise de
restauration collective

Contacts

Catégorie

3
fourchettes
luxe

3
fourchettes

2
fourchettes

1
fourchette

Nombre

3

67

166

75

311
Source : ONTT

Les chaînes internationales de restauration rapide sont absentes du pays, seule
la chaîne tunisienne Baguette et Baguette occupe le secteur. Le créneau de la
restauration collective demeure porteur, peu d’entreprises et
d’administrations détiennent de réels centres de restauration. Même si
certains établissements publics comme les hôpitaux ou les universités
externalisent peu à peu ce service, il ne représente pas encore à ce jour un
gros volume d’activité. En 2004, le nombre de repas servis quotidiennement
était estimé à 100 000 sur l’ensemble du pays, dont seulement 20 000 étaient
opérés par des entreprises privées.

Organismes officiels tunisiens
Agence Foncière Touristique (AFT)
M. Mohamed Maali, Président Directeur Général
35 rue Hédi Chaker - Le Belvédère - 1002 TUNIS
Tél. : +216 71 796 078 / 259 - Fax : +216 71 794 912

Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH)
M. Kamel BOUJBEL, Président
L’hôtellerie en Tunisie, Guide- 62, rue d'Iran - Le Belvédère - 1005 TUNIS
Répertoire des principaux hôteliers Tél. : +216 71 847 200 - Fax : +216 71 791 281
ayant marqué un intérêt pour l’offre Internet : www.fth.com.tn - Courriel : hotellerie.tun@planet.tn

A consulter :

française, réalisé par la Mission
Economique, mars 2006, 87 pages,
122€ HT.

Ministère du Tourisme
M. Tijani HADDAD, Ministre
1, avenue Mohamed V - 1000 TUNIS
Le secteur du tourisme en Tél. : +216 71 341 077 - Fax : +216 71 332 070
Tunisie, fiche de synthèse réalisée Courriel : mta@ministeres.tn
par la Mission Economique,
décembre 2004, 4 pages.

Total

Office National du Tourisme Tunisien (ONTT)
M. Khaled CHEIKH, Directeur Général
1, avenue Mohamed V - 1002 TUNIS
Tél. : +216 71 341 077 - Fax : +216 71 350 997
Internet : www.tunisietourisme.com.tn - Courriel : ontt@email.ati.tn

Copyright
Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation
expresse de la Mission Economique de TUNIS (adresser
les demandes à tunis@missioneco.org).

Auteur :
Mission Économique
Adresse : Place de l’indépendance
TUNIS 1000
TUNISIE
Rédigée par : Geoffrey SOMPAYRAC
Revue par : Pierre SELLA

Clause de non-responsabilité
La ME s’efforce de diffuser des informations exactes et à
jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs
qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun
cas être tenue responsable de l’utilisation et de
l’interprétation de l’information contenue dans cette
publication qui ne vise pas à délivrer des conseils
personnalisés qui supposent l’étude et l’analyse de cas
particuliers.

Version originelle du 17/03/2006

AMBASSADE DE FRANCE EN TUNISIE - MISSION ÉCONOMIQUE
- 4 -


Aperçu du document 118064.pdf - page 1/4

Aperçu du document 118064.pdf - page 2/4

Aperçu du document 118064.pdf - page 3/4

Aperçu du document 118064.pdf - page 4/4




Télécharger le fichier (PDF)


118064.pdf (PDF, 210 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


118064
aao cepf ecotourisme fiche du projet local lac sud de tunis tp4 1
delaration secteur prive
presentat
programme tbe 2014
revolution tunisienne enjeux et perspectives

Sur le même sujet..