SOM33.pdf


Aperçu du fichier PDF som33.pdf - page 7/35

Page 1...5 6 78935




Aperçu texte


f

f

L’agriculture biologique est un mode de culture basé sur l’observation et le respect des lois de la
vie, qui consiste à nourrir non pas directement les plantes avec des engrais solubles, mais les
êtres vivants du sol qui élaborent et fournissent aux plantes tous les éléments dont elles ont
besoin(Aubert,1970) .
Selon la définition de Codex Alimentarius : « L’agriculture biologique est un système de
gestion de production holistique qui favorise et met en valeur la santé de l’agro système, y
compris la biodiversité, les cycles biologiques et l’activité biologique des sols »
L’agriculture biologique est un système de production accordant beaucoup d’importance à la
relation entre la plante, l’animal, l’homme et l’environnement(Milaire,1995).
Elle respecte les systèmes autorégulateurs de la nature y compris les ennemis des cultures et les
maladies des plantes et évite d’avoir recours aux pesticides, Herbicides, engrais de synthèse ainsi
qu’aux hormones de croissance, antibiotiques ou à la manipulation génétique. Pour atteindre ces
objectifs, elle développe certains nombre de techniques. Tout d’abord, on cite le rotation des
cultures afin d’améliorer la richesse des sols en utilisant des espèces enrichissantes telles que les
légumineuses ;d’autres part maintenir les terres propres en alternant cultures nettoyantes et
salissantes cité par (Anissa Lahdiri).
Ce système est décrit selon des normes de bases (réglementation) et fondé sur des concepts
scientifiques bien établis particulièrement ceux liés à la gestion des ressources naturelles sans
perturber l’équilibre écologique en respectant la santé humaine et l’environnement (Ben
khedher,2000).
Un système d’exploitation biologique tient compte donc des aspects agronomiques, économiques
et humains.
L’agriculture biologique c’est prendre en compte :


La qualité des produits



La protection de l’environnement

Z