FINALE MIMORY.pdf


Aperçu du fichier PDF finale-mimory.pdf - page 59/59

Page 1...57 58 59



Aperçu texte


Conclusion générale
 Da la configuration constituée de la combinaison cône-cylindre, la cellule
d'Eckman apparait au niveau du gap le plus large du système. Pour le cas du cylindre
tournant, la première instabilité se développe par propagation de la cellule d'Eckman
avec ascendant pour Ta = 43.2.
Dans le cas du cône tournant, on observe le développement d'une perturbation ayant
une structure de jumeau dans la partie supercritique pour Ta = 48.34. Cette structure
est à l'origine de la naissance de la première instabilité qui apparait pour Tac = 92.3.
Nos résultats sont comparables avec ceux obtenus par M. N. Noui Mehidi (2004) et aussi avec
ceux de M. Wimmer (1999).
A la lumière de ces résultats, on constate que la géométrie du système d'écoulement affecte
d'une manière significative le type d'instabilités qui se manifestent ainsi que leurs seuils
d'apparition.

IEEN 05

Page 59