le magnetisme.pdf


Aperçu du fichier PDF le-magnetisme.pdf - page 6/77

Page 1...4 5 67877



Aperçu texte


Les phénomènes mystérieux, l'ésotérisme et le paranormal m'ont
toujours passionné et j'aurais très longuement pu hésiter entre une étude
sur l'exorcisme aujourd'hui et une étude sur les légendes urbaines pour ne
citer que ces exemples. Toutefois, mon choix s'est vite porté sur le
magnétisme.
Ce qui est intéressant, c'est qu'aujourd'hui, on a du mal à situer
cette pratique, à la classer. Peut-on la ranger du côté des médecines
parallèles ou reste-t-elle encore dans la catégorie du mystérieux, du
difficilement compréhensible ?
Ce qui est certain, c'est que le magnétiseur se démarque de
l'homéopathe, du chiropracteur, de l'allopathe, etc.… car il justifie sa
pratique par un don dont il serait le détenteur et qui le rapprocherait plus du
radiesthésiste auquel on attribue entre autre le don de l'eau et le don de
trouver des personnes disparues. Le don lui confère donc cette position à
part et qui ne peut lui permettre de se ranger dans la catégorie médecine.
C'est sans doute pour cela que la science a tendance à trop souvent
situer cette pratique dans le charlatanisme ou dans l'ésotérisme arguant
qu'aucun être humain ne peut avoir de vertu ou de pouvoir thaumaturge. Or
le magnétisme s'inscrit dans l'histoire, on en trouve des traces jusque dans
la plus haute antiquité. Mesmer au XVIII è siècle a essayé de le rendre
populaire en lui attribuant quelque axiome scientifique. Aujourd'hui, il y a
une demande et le magnétisme continue son essor. D'après l'émission
"Pourquoi Comment" diffusée sur France 3 le 16 mai 2000 et présentée par
S. Augier, 55 % des français croient au magnétisme. Depuis longtemps, il
n'est plus seulement réservé à une clientèle exclusivement rurale mais
s'étend dans les villes où fleurissent désormais de nombreux cabinets.
Toutefois,

la

pratique

n'est

pas

uniforme,

on

note

quelques

différences notables et il n'y a pas un type de magnétiseur mais plusieurs.
Ils se différencient principalement par le sens qu'ils donnent à leur don, à sa
nature : biologique, divine, et à son mode de transmission.

6