tenue et déguisements .pdf


Nom original: tenue et déguisements.pdf
Auteur: Nicolas

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/08/2011 à 09:17, depuis l'adresse IP 78.246.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2456 fois.
Taille du document: 346 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Les ninjas, toujours en noir? par Bigdiller81
I.Le costume traditionnel des ninjas médiévaux

Figure 1: ninja dans l’imagerie populaire.

Figure 2: illustration d'un ninja en costume traditionnel.

Les ninjas médiévaux étaient vêtus, dans la plupart des représentations de l’époque, d’une
combinaison entièrement noire, composée de grosses chaussettes, de collants, d’un pantalon bouffant
noué par des cordes juste sous les genoux, et d’une sorte de plastron noir, surmonté de la fameuse
cagoule. En réalité, cette combinaison pouvait aussi bien être brune ou bleu foncé. Le sabre porté par
les ninjas sur ce type d’image est d’ailleurs trop long pour les activités auxquelles se livraient les
ninjas; généralement, les ninjas portaient le wakizashi (sabre court) ou d’un ninjatō. Ils pouvaient aussi
éventuellement se teindre le visage en noir avec de l’encreCet ensemble, nommé kusari kikomi,
recouvrait en plus une armure de type léger en mailles ou en cuir, et qui a sans doute participé au
mythe des ninjas invincibles.

II.Shishibô-no-kato, l’art des sept déguisements
Selon le Shôninki, les ninjas avaient toujours sur eux un chapeau de paille (amigasa), et un morceau
d’étoffe (san shaku tenugi), qui servaient aux ninjas à se déguiser. Ils avaient une série de sept «rôles»
qu’ils étaient entraînés à jouer:
-Le moine komuso (secte Zen réservé aux guerriers, ils n’étaient pas obligés de se raser le crâne,
portaient le chapeau de paille et le sabre, tous les avantages pour les ninjas!);
-Le moine bouddhiste (shukke), qui pouvait approcher les gens (pour prêcher, par exemple) sans leur
inspirer de craintes. De plus, ils pouvaient porter gokko sho (ustensile du bouddhisme ésotérique);
-Le yamabushi (ascète mystique japonais vivant dans les montagnes), qui portait un sabre;
-Le marchand (akindo), qui vit au contact des gens (parfait pour surprendre des rumeurs, ou discuter
avec les voisins, voire avec la cible elle-même);
-L’acteur itinérant (hôkashi), qui se mélange avec la foule, et n’étonne personne en partant subitement;

-Le saltimbanque (sarugaku), pour les mêmes raisons que l’acteur;
-L’apparence normale (tsune kata), un passant lambda n’attire pas les regards, se mélange à la foule,
peut surprendre des ragots et des commérages, et peut enfiler à n’importe quel moment les six
costumes six dessus.
Voilà comment les ninjas pénétraient dans les villes et espionnaient les seigneurs. La tenue noire était
utilisée pour cheminer dans la nuit (yomishi-no-koto) ou pour pénétrer dans les maisons ennemies
(kinjuku-tori-hairu-narai).

Figure 1: un groupe de ninjas escalade une enceinte.

III.Copyrights
©Bibliographie
Ninpô, ninjutsu: l’ombre de la lumière, Kacem Zoughari
Shôninki, l’authentique manuel des ninjas, Natori Masazumi

©Images
Figure1: http://yumedo.aceboard.fr/154426-1478-2887-0-histoire-ninjas.htm
Figure3: http://samourais.free.fr/S_Plan.html, mais le site est supprimé maintenant.

Tous droits de reproduction intégrale du présent document détenus par Bigdiller81.
http://ninjasdemasques.blogspot.com/


Aperçu du document tenue et déguisements.pdf - page 1/3

Aperçu du document tenue et déguisements.pdf - page 2/3

Aperçu du document tenue et déguisements.pdf - page 3/3




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00063868.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.