Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



bull23 arsmb oct2011 .pdf



Nom original: bull23_arsmb_oct2011.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Adobe InDesign CS5 (7.0) / Adobe PDF Library 9.9, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/09/2011 à 10:50, depuis l'adresse IP 86.194.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1098 fois.
Taille du document: 680 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


N° 23

octobre 2011

Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc
site : www.arsmb.com - mail : valleespropres@arsmb.com - portable : 06 10 51 80 53

Pour des montagnes propres, transportons et déplaçons-nous autrement.
Par arrêté préfectoral du 3 juin 2009, l’ARSMB est agréée Association de protection de l’environnement au titre de l’article L 141.1 dans le cadre départemental.

Aux ACtes, CitoyeNs!

L’ARsMB est engagée dans un combat de son époque:
l’ecologie, l’un des principaux défis de ce siècle.
Depuis belle lurette nous résistons à une situation qui
nous est insupportable: la dégradation de notre environnement, jusqu’à l’air que nous respirons.
> Parce qu’il s’agit de santé publique,
> Parce que nous refusons de considérer cet état de fait
comme durable et définitif,
> Parce qu’il est de la responsabilité de chacun d’intervenir
avant qu’il ne soit trop tard,
Nous sommes des militants.
Nous sommes des ”activistes”, et fiers de l’être,
> Parce que nous sommes capables de braver la loi
quand elle bafoue les droits du citoyen et la liberté
Journées du développement durable
d‘expression.
> Parce que nous en avons assez de ces représentants rituellement obsédés par leurs ambitions électorales.
> Parce que nous en avons assez des invectives: Non, monsieur le Ministre des Transports, nous ne sommes pas
”une secte de recyclage d’ultra gauchistes et de pacifistes”,
Non monsieur le Président de l’Assemblée Nationale, nous ne sommes pas ”dangereux et sectaires”, encore
moins des ”bolcheviques ”.
> Parce qu’en politique, il n’est pas interdit d’être intelligents, nous attendons des partis qui se disent ”d’Union
populaire” autre chose que des postures politiciennes et des tactiques de division.
Au sein de l’ARSMB nous prétendons à une démocratie écologique participative capable de pallier le
manque de contre pouvoir actuel.
Avec vous et bien d’autres, nous continuerons les actions de protestation non violentes nécessaires à l’aboutissement de nos revendications légitimes:
- le droit à la liberté d’expression,
- le droit à respirer un air de qualité,
- le droit de vivre dans un environnement respecté.
Les militants de conviction de l’ARSMB

PLAN De PRoteCtioN De L’AtMosPHeRe
Enquête Publique du 26 septembre au 28 octobre
PRENEZ VOS RESPONSABILITÉS

Exprimez-vous dans les mairies concernées directement ou par courrier adressé au
Commissaire enquêteur.(voir calendrier et modalités sur le site www.arsmb.com)
“Chacun a le devoir, tant individuellement qu’en association avec d’autres,
de protéger et d’améliorer l’environnement”
Article 2 de la Charte de l’Environnement, adossée à la constitution française

L’AiR ou LA CHANsoN !

M.le Préfet et les élus annéciens
en visite au stand ARSMB lors des
journées du développement durable

E

n ce deuxième semestre
2011, on ne compte plus
les dispositifs stratégiques
émanant de nos institutions technocratiques destinés à bouter hors
d’air la pollution atmosphérique
de nos territoires de montagnes:
Z.A.P.A. (comme Zone d’action
prioritaire pour l’air), P.P.A.
(comme Plan de protection de
l’atmosphère), P.C.E.T. (comme
Plan climat et énergie territorial),
P.N.T.(comme Plan national des

particules), SCOT,PLU, PDU…
Nous voilà donc habillés pour le
prochain hiver et l’ennemi n’a qu’à
bien se tenir.
Il est vrai que depuis bien
longtemps, au pays du Mont-Blanc
et en vallée d’Arve, on se remplit les
poumons du “bon air des villes”,
ce que nos préfets et nos élus
ignoraient superbement jusqu’à
pas si longtemps.
Il aura fallu qu’en haut Bruxelles
se fâche et menace la France de
sanctions financières exorbitantes pour que notre gouvernement se réveille. Et qu’en bas
les associations environnementalistes et les victimes avérées (et
à venir) de cette pollution locale
déposent plainte contre l’Etat pour
que ses représentants se saisissent
en urgence de cette problématique
de santé publique.
“Il nous faut prendre le taureau
par les cornes…Il s’agit de santé

publique…C’est un défi culturel…
La France ne peut pas transiger
avec ces questions…Soyons une
zone emblématique!” tonne notre
député de la circonscription.
Bien sûr qu’à l’ARSMB on est
d’accord, mais tout cet arsenal de
plans qui se télescopent, toutes
ces instances décisionnelles qui
se superposent et ces règlements
qui s’entrecroisent, nous donnent
le tournis.
Les beaux discours, les plans
d’état-major, la réunionite aigue et
les postures politiciennes à la veille
d’échéances électorales jamais
suivies d’effets: ça suffit!
Il s’agit maintenant de mettre en
œuvre les mesures drastiques
d’épuration de notre air qui
concernent surtout la pollution de
fond et non pas la seule prévention
des pics de pollution.
Alors, au boulot ! n

Mr Saddier, député, Mr H. Hourdin, Conseiller d’Etat et Président d’ATMB :

votRe CouLeuvRe est tRoP gRosse!!!

P

rétendre que le chauffage est
le problème N°1 de la pollution
atmosphérique (gaz à effet de
serre compris), c’est soit méconnaître
le dossier, soit s’engouffrer dans le
déni. A l’ARSMB nous optons pour
la seconde solution.
En effet :
1. Il est plus aisé pour un décideur
ou un élu, d’incriminer le citoyen
moyen qui n’a pas d’autre
solution l’hiver, que de chauffer
sa demeure. Il est plus délicat
de dénoncer à sa juste responsabilité, un acteur industriel,
même s’il a déjà fait des efforts
pour améliorer une situation
qui reste préoccupante. Il est
enfin beaucoup trop douloureux

et risqué d’affronter avec un
minimum de courage le lobbie
routier tout puissant et les
Sociétés autoroutières.
2. L’ARSMB a déjà ressenti ce
malaise lors des réunions
d’élaboration du Plan de
Protection de l’Atmosphère.
Haro sur le chauffage et “pédale
douce” sur les transports de la
part des services de l’état qui
se joignaient à nos arguments
en séances de travail mais
rejoignaient les doléances de
l’ATMB ou du principal syndicat
des transporteurs routiers lors
de réunions “off” évidemment.

P2

3. Pour nous, il est clair que ce
PPA sera efficace si des mesures
fortes sont prises à l’encontre
des 3 secteurs d’émissions
de polluants, chacun à son
juste niveau de responsabilité:
résidentiel (chauffage), industriel
et transports. Sauf à devoir payer
des amendes pharaoniques
infligées par l’Europe à la France,
comme celle de 12 millions
d’euros sans doute payables en
2011( les PM10) et 2012 (les NO2),
pour laxisme après une première
mise en demeure en 2008. Il est
fort dommageable de respirer un
air qui nuit à sa santé, mais si
de surcroît le contribuable doit
payer pour ce faire, la respon-

DouBLeMeNt Du tuNNeL Du MoNt-BLANC
uNe AFFABuLAtioN ?

L’

actuel président de l’ATMB
et son directeur général ont
beau nous assurer que le
doublement du tunnel “n’est pas
d’actualité” et qu’il n’existe pas de
projet de doublement *, à l’ARSMB
nous restons en alerte pour moult
raisons. La première menace vient
du côté italien: les décisionnaires
ont toujours fait état de ce “désir
d’avenir” de 2ème tube au prétexte
de l’étroitesse du tunnel existant,
de l’augmentation des attentes des
véhicules en périodes de pointe
suite à la finalisation de l’autoroute
d’accès côté sud, et surtout compte
tenu de leur culture du tout routier.
Côté français du Mont-Blanc faisons
un peu de prospective: les travaux

de transformation de l’ex RN 205
en autoroute sont terminés; l‘élargissement de la rampe d‘accès au
tunnel sera finalisé en 2012 et les
attentes au tunnel (jusqu’à 2 h en
été) persistent. De plus, imaginons
un choc frontal entre deux poids
lourds à l’exemple de 2001 dans
le Gothard ou de 2005 dans le
Fréjus avec pour conséquences la
fermeture des tunnels et surtout le
manque à gagner des exploitants.
Alors la Commission intergouvernementale franco-italienne se référera
à la nouvelle galerie de sécurité du
Fréjus (8 mètres de largeur intérieure)
capable de se substituer au tunnel
principal. Quelle belle occase pour
l’ATMB de plaider pour une galerie

de sécurité identique qui doublerait
le tunnel du Mont-Blanc alors que le
Lyon-Turin est remis aux calendes
greques faute de financement.
Pour l’ARSMB l’équation est
simple: Doublement du tunnel
= Augmentation du trafic =
Augmentation de la pollution
extérieure sur les itinéraires d’accès
= Mise en danger de la santé des
populations. Donc pas question de
2ème tube sous quelque forme que
ce soit. En matière de sécurité dans
les tunnels, de protection de l’environnement, de lutte contre le bruit
et de sauvegarde des paysages, la
priorité est le transfert modal des
marchandises de la route sur le rail.
Point barre. n
*Projet de 1991 toujours dans les cartons au ministère.

tRAFiC
Des CAMioNs
Au tuNNeL
sabilité de chacun est engagée,
et il faudra bien un jour rendre
des comptes. C’est pourquoi la
plainte déposée par l’ARSMB et
l’AVPAVA demeure activée (voir p 4).
4. Les
mesures
“transports”
proposées par les associations
environnementales dans le
PPA : transfert des camions
TIR sur l’autoroute ferroviaire
d’ Aiton (AFA) en période de
pics, interdiction des euros 3
l’hiver, réduction obligatoire des
vitesses, développement des
modes alternatifs, co-voiturage,
pistes cyclables, contrôles des
poids lourds, application d’une
vraie écotaxe dédiée au rail,
surtaxe des camions TIR en
zone de montagne doivent être
maintenues.

5. Pour sûr, de telles mesures
gênent l’Etat et pas mal d’ élus
locaux favorables au tout routier,
députés et conseillers généraux
d’un département qui est le 2ème
actionnaire de l’Autoroute A40
et du Tunnel du Mont-Blanc.
Alors il est plus que temps pour les
associations locales de remettre
les pendules à l’heure: oui le
chauffage pollue, les voitures et
les utilitaires légers aussi. Mais
très curieusement les 3000 poids
lourds TIR qui sillonnent journellement notre vallée de l’Arve( dont
les 3/4 générés par le tunnel du
Mont-Blanc) ne font plus partie
des statistiques. Il ne faudrait pas
que le tout récent Conseil National
de l’Air s’égarât si tôt. n

P3

Finie la crise, le trafic des camions
TIR est reparti à la hausse et dépasse
les 2200 poids lourds par jour en
semaine. Record battu les 27 et 28
juin avec 2634 et 3496 camions.
En terme de pollution atmosphérique
totale, les camions TIR dégagent
3 fois plus de polluants que les
voitures qui sont pourtant 2 fois
plus nombreuses. Ainsi doit on agir
surtout sur ce trafic lourd international routier.
Seulement voilà: en terme de
rentabilité financière pour l’Etat,
l’ATMB et le Conseil général de la
Haute-savoie, le trafic des camions
TIR au Pays du Mont-Blanc c’est
la poule aux œufs d’or. Tellement
que cette année les actionnaires
de l’ATMB ont vu leurs dividendes
exploser à +80%. A nous la m….,
à eux le pognon! Alors Mesdames,
Messieurs les élus, faudrait savoir...

MoNsieuR FiLLoN, MADAMe NKM :
Nous Ne Nous LAisseRoNs PAs eNtuBeR eNCoRe uNe Fois !

G

azés par la gauche à la
réouverture du tunnel
en
2002,
couillonnés
par la droite lors du Grenelle en
2007, nous restons “droits dans
nos bottes” face au nouveau
coup tordu du gouvernement:
un décret scélérat et liberticide
(n°2011-832) passé à la dérobée
la veille du 14 juillet qui remet
en cause la liberté d’association
et le droit de se faire entendre
dans les instances représentatives
publiques. Désormais pour être

reconnues d’utilité publique, les
associations de défense environnementale devront compter au
moins 2000 adhérents, justifier de
leur “expertise” et être contrôlées
par le Préfet. Autrement dit l’Etat
se débarrasse des associations
qui dérangent en brisant le
dialogue civil. Sans agrément,
pas de possibilité de participer
aux travaux des collectivités et
commissions publiques, pas de
possibilité de porter plainte contre
nos représentants.

En ce qui concerne l’ARSMB nous
sentions le vent venir depuis
quelques années avec le refus de
nous attribuer la défiscalisation,
les courriers sans réponses, une
justice qui traîne et les lobbies qui
négocient hors procédure officielle.
Après la confiscation manu militari
de nos banderoles en février (JO
2018), voici cette lettre de cachet
ministérielle destinée à clore le
bec des lanceurs d’alerte. Mais pas
question pour nous d’obtempérer
ni de mise sous tutelle. n

sur l’environnement: le bruit et la
pollution de l’air. Affaire à suivre de
très très près…

l’ensemble de nos griefs et objectifs.
Notre détermination à voir l’état
condamné est proportionnelle à la
situation atmosphérique actuelle et
à l’inertie de nos décideurs. Sur la
base de notre dossier à charge, la
balle est dans le camp du Procureur
de la République.

Jo 2018 = De profondis !
à l’ARSMB on respire mieux, mais
cet échec pour d’autres ne doit
pas leur faire oublier les promesses
faites. Le doublement de la ligne
ferroviaire qu’on nous a fait miroiter
tombe à l’eau. ATMB, les Pro-JO
et le tout routier retrouvent leur
monopole qu’ils savaient ne jamais
céder.
euRovigNette
3,
uN
PReMieR PAs ? L’intégration
des coûts externes dans les péages
autoroutiers a enfin été actée par
le Parlement européen le 7 juin
2011. Ainsi le principe du “pollueur/
payeur” est inscrit dans les
textes. A la France de remplir ses
engagements afin de faire payer
aux poids lourds leurs impacts

$

LA PLAiNte CoNtRe L’étAt

pour non respect de la loi sur l’air
est enfin en cours d’instruction.
Le chef de la police judiciaire nous
a entendus ce 08 septembre sur

Ce N’est qu’uN Au RevoiR !
Notre secrétaire Catherine Simond
s’est envolée vers d’autres contrées
plus propices au repos, loin des
vicissitudes et du brouhaha de la
vallée. Bon vent pour toi et merci
pour ta participation à notre vie
associative.

BuLLetiN D’ADHesioN
M ou Mme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Nombre de personnes dans la famille : . .
domicilié à. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
e-mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
désire devenir membre de l’Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc.
Je recevrai ma carte d’adhérent et serai informé régulièrement des actions menées par l’A.R.S.M.B.
Je verse la somme de . . . . . . . . . . . . . .e (13 e par personne - 18 e par famille - 30 e ou + pour un donateur)
o Espèces

o Chèque

Bulletin à renvoyer à A.R.S.M.B. - Maison de la Montagne - Place de l’Eglise - 74400 Chamonix Mont-Blanc.
P4

atelier ésope lyon/chamonix 04 50 53 23 51 - photos ARSMB - impression sur papier recyclé - ARSMB assoc. 3930/92 du 11.01.91

Les BRèves


bull23_arsmb_oct2011.pdf - page 1/3
bull23_arsmb_oct2011.pdf - page 2/3
bull23_arsmb_oct2011.pdf - page 3/3

Documents similaires


bull23 arsmb oct2011
courrier au maires des pays de savoie
arsmb n 22 mars 2011
140109 la courbe ne s est pas inversee
baisse des trafics pl au frejus et mt blanc
sftrf


Sur le même sujet..