Cours IFSI Infections ostéo articulaires. S. Matheron .pdf



Nom original: Cours IFSI - Infections ostéo-articulaires.- S. Matheron.pdf
Titre: Microsoft PowerPoint - Infections ostéo-articulaires.pptx
Auteur: matheron

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par PScript5.dll Version 5.2.2 / Acrobat Distiller 9.0.0 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/10/2011 à 20:11, depuis l'adresse IP 82.124.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 3480 fois.
Taille du document: 129 Ko (23 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Infections ostéo‐articulaires
Pr S Matheron
Service des Maladies Infectieuses et Tropicales 
Hôpital Bichat‐Claude Bernard

Novembre  2010

Infections ostéo‐articulaires
• Plusieurs tableaux cliniques 
• Mais raisonnement global de prise en charge 
commun à tous :
– 2 principes
• Évoquer le diagnostic
• Trouver /documenter +++ l’infection en cause

– Infections aigües (durée < 1 mois) et chroniques
– Traitement souvent médico‐chirurgical

Signes cliniques et biologiques
• Fièvre dans les formes aigües
• Douleur localisée, chaleur, rougeur
• Syndrome inflammatoire dans les tableaux aigus
– CRP augmentée, Hyperleucocytose à polynucléose

• Signes radiologiques décalés de 2 à 3 semaines
• Evolution chronique possible si traitement pas 
suffisamment précoce ou inadapté

Agents pathogènes
• Différents selon 
– localisation
– mode de contamination 
• Hématogène au cours d’une bactériémie
• Par inoculation directe (plaie, geste médical …)

– âge
– Terrain
• Facteurs favorisants

Principes du traitement
• Curatif
– Antibiothérapie 
• choisie 
– en fonction des bactéries en cause
» staphylocoque en 1er lieu 
– à bonne diffusion dans l’os et les articulations

• Commencée après les prélèvements  (ponction, hémocultures, porte 
d’entrée) mais avant les résultats
• Secondairement adaptée en fonction des résultats (identification deu
germe en cause, antibiogramme)
• Suffisamment prolongée
• Bactéricide

– Traitement chirurgical associé parfois nécessaire

• Préventif
– Asepsie, antibioprophylaxie pré et per‐opératoire

Les différents tableaux 
et leur diagnostic
1.
2.
3.
4.
5.

Arthrite aigüe
Ostéomyélite aigüe ou chronique
Spondylo‐discite
Ostéite
Infection d’une prothèse ostéo‐articulaire

1 – Arthrite (1)
– Hématogènes (bactériémie)ou par inoculation directe 
(plaie, morsure, geste médical)
Clinique
• Douleur articulaire brutale
Mono‐ arthrite 
• Impotence fonctionnelle
le plus souvent 
• Signes inflammatoires locaux
• Syndrome infectieux :
– Fièvre, frissons

 Rechercher

‐ porte d’entrée (furoncle, plaie infectée….)
‐ autre localisation infectieuse

1 – Arthrite (2)
Examens complémentaires

• Biologie
– CRP augmentée, NFS: hyperleucocytose
– Ponction articulaire (avant antibiotiques ++):
• liquide trouble, avec polynucléaires, 
• examen microbiologique (direct et culture)

– Hémocultures
– Prélèvement de la porte d’entrée éventuelle

• Radiologie
– Normale au début
• Signes apparaissent en l’absence de traitement précoce et adapté

– Echographie
– IRM, Scanner pour certaines localisations 

1 – Arthrite (3)
• Diagnostic différentiel
– Arthrite micro‐cristalline
– Arthrite réactionnelle
– Arthrite au cours de maladies systémiques

• Complications, séquelles
– Destruction articulaire, arthrose précoce

1 – Arthrite (4)
• Traitement
1. Anti‐infectieux = antibiothérapie immédiate
• mais après prélèvements ++ 
– hémocultures, ponction articulaire, prélèvement de la porte d’entrée

• Active sur bactéries Gram+ (staphylocoque doré ++)
• Secondairement adaptée aux résultats bactériologiques
• Durée = 3 à 4 semaines

2. Mesures associées
• Prévention de la maladie thrombo‐embolique (phlébite membres 
inf)
• Antalgiques; Immobilisation à visée antalgique (attelle en position 
de fonction)
• Mobilisation passive sans appui dés la disparition des signes 
inflammatoires; remise en charge progressive

2 – Ostéomyélite (1)






Infection de la métaphyse osseuse
Le plus souvent aigüe
Par voie hématogène (bactériémie) 
Peut devenir chronique si traitement tardif ou inadapté (nécrose osseuse)
Terrains favorisants : enfance, drépanocytose

Clinique
• Diagnostic à évoquer devant fièvre ≥ 39 avec
– douleur fracturaire
• Près du genou, loin du coude (cartilages de croissance)

– Impotence fonctionnelle
– Douleur à la palpation

2 – Ostéomyélite (2)
Examens complémentaires
• Biologie
– Syndrome inflammatoire : hyperleucocytose, CRP augmentée
– Hémocultures souvent +
• Staphylocoque doré ++ (jeune)
• Streptocoque B, Haemophilus, entérobactéries (nouveau‐né)
• Salmonelles mineures (drépanocytose)

• Imagerie
– Radio standard
• Normale au début
• Signes apparaissent après J15

– IRM, scanner
• Signes + précoces

• Biopsie osseuse (++ si hémocultures négatives et si 
évolution chronique)

2 – Ostéomyélite (3)
• Diagnostic différentiel
– fracture, ostéosarcome (radio)
• Traitement
– Anti‐infectieux = antibiothérapie
• Choix fonction du germe le plus probablement en cause selon âge et 
terrain
– Enfant : staphylocoque doré ++
– Nouveau‐né : streptocoque B, staphylocoque, entérobactéries (atteinte de la 
hanche)






Après les prélèvements (hémocultures, biopsie) mais avant les résultats
À bonne diffusion osseuse
Secondairement adaptée aux résultats bactériologiques
Durée = 3 à 4 semaines

3 – Spondylodiscite (1)


Ou disco‐spondylite

• Infection d'un disque intervertébral et des corps vertébraux adjacents
– Vertèbres lombaires ++

• Le plus souvent hématogène 
– Bactériémie

Parfois post‐opératoire (intervention sur le rachis)
• Terrain : 
– adolescent, adulte > 60 ans
– Facteurs favorisants : diabète, corticothérapie, déficit immunitaire

• Bactéries 
– Staphylocoques
– Bacille gram négatif (porte d’entrée urinaire)
– Tuberculose (mal de Pott)

3 – Spondylodiscite (2)
• Clinique
– Douleurs vertébrales d’horaire inflammatoire
– Raideur du rachis
– Syndrome infectieux inconstant
– Rechercher 
• porte d’entrée (plaie cutanée, foyer infectieux, endocardite … 
ou intervention récente sur le rachis)

• Signes neurologiques = complication  
– Radiculaires (sciatique …)
– Médullaires

Traitement chirurgical 
peut être urgent

3 – Spondylodiscite (3)
Examens complémentaires
• Biologie
– Syndrome inflammatoire inconstant (CRP augmentée, hyperleucocytose)
– Hémocultures systématiques 

• Imagerie
– Radio standard: signes retardés de 3 à 4 semaines
• pincement d'un disque
• encoches au niveau des plateaux vertébraux en regard du disque
• abcès des parties molles (image en fuseau)

– IRM, Scanner (diagnostic précoce, bilan des lésions et recherche de complications) et/ou 
pour faire une ponction de l'abcès

– Scintigraphie osseuse (si IRM contre‐indiquée)

• Ponction‐biopsie vertébrale (radioguidée voire chirurgicale)
– Si hémocultures négatives
– Pour identifier le germe (culture et antibiogramme)

3 – Spondylodiscite (4)



Diagnostic différentiel
– Tassement vertébral, myélome, atteinte inflammatoire, métastase ….
Traitement
– Urgence médicale
– Traitement anti‐infectieux





antibiothérapie immédiate, dès les prélèvements effectués
À bonne diffusion osseuse
Secondairement adaptée aux résultats bactériologiques
longue (6 à 12 semaines)

– Autres mesures
• Antalgiques
• Repos au lit en décubitus strict (antalgique) 1 à 3 semaines; verticalisation 
progressive
• Contention par minerve ou corset
• Prévention de la maladie thrombo‐embolique
• Kinésithérapie adaptée

4 – Ostéites (1)
• Infection aigüe ou chronique de l’os
• Par inoculation directe (post‐traumatique ou post‐opératoire)
• Facteurs favorisants
– fracture ouverte, souillée par de la terre, 
– Matériel étranger (ostéosynthèse)

• Staphylocoque souvent en cause 
– de plus en plus souvent résistant

Clinique
• Fièvre inconstamment présente
• Signes locaux ++ : 
– douleur, rougeur, chaleur sur la cicatrice, 
– défaut de cicatrisation
– Écoulement

4 – Ostéites (2)
• Biologie
– Souvent normale
• Imagerie
– Radio standard: pas de consolidation de la fracture 
(pseudarthrose); géodes
– Scanner, IRM
• Prélèvements bactériologiques
– Prélèvements effectués en per‐opératoire, profonds, 
– Avant antibiothérapie ou à distance

4 – Ostéites (3)


Traitement
1.

Curatif = médico‐chirurgical

– Médical = anti‐infectieux = antibiothérapie
• Après les prélèvements bactériologiques, adaptée aux résultats
• À bonne diffusion osseuse
• Pendant ≥ 6 – 8 semaines
• Associé à
– Prévention de la maladie thrombo‐embolique
– Contention adaptée
– Antalgiques

– Chirurgical (selon les cas)
• Ablation de matériel d’ostéosynthèse; exérèse d’un foyer d’ostéite, 
drainage d’une collection, mise en place d’un fixateur externe pour 
contention, greffe osseuse et/ou plastie musculo‐cutanée
1. Préventif
• En cas de fracture ouverte: Intervention rapide, nettoyage ++, antibioprophylaxie

5 ‐ Infection sur prothèse ostéo‐articulaire (1)
• Clinique : 3 tableaux 
– Infection post‐opératoire précoce (≤ 1 mois après l’intervention)
• Écoulement /inflammation au niveau de la cicatrice, douleur, parfois fièvre

– Infection post‐opératoire d’expression tardive (des mois ou années après 
l’intervention)

• Douleur depuis l’intervention, parfois fistule

– Infection hématogène ou secondaire
• Douleur brutale de l’articulation, fièvre, frissons, impotence fonctionnelle après 
intervalle sans aucun symptôme

Avec possible infection à distance (porte d’entrée): furoncle, plaie infectée, 
infection urinaire, génitale, ORL, endocardite…

Terrain favorisant:  âge, diabète, traitement corticoide ou immunosuppresseur pour 
rhumatisme inflammatoire

5 ‐ Infection sur prothèse ostéo‐articulaire (2)
Examens complémentaires
• Biologie :
– Syndrome inflammatoire (NFS, CRP) parfois absent

• Imagerie
Radiologie standard: signes retardés
Echographie : épanchement ?, ponction
Scanner (avec injection), IRM
Scintigraphie (technetium ou leucocytes marqués) (≥ 1 mois après 
pose de la prothèse)
– Ponction articulaire (avant antibiothérapie, au bloc opératoire, sous 
contrôle radio, asepsie chirurgicale)
– Prélèvements per‐opératoires ≥ 5





5 ‐ Infection sur prothèse ostéo‐articulaire (3)
• Traitement
1.

Curatif
Médico‐chirurgical
• Traitement anti‐infectieux = antibiothérapie
• Chirurgie avant ou avec traitement anti‐infectieux
• Dépend de l’ancienneté de l’infection
– Post opératoire précoce : arthrotomie, lavage, avec prothèse laissée en place
– post opératoire chronique: ablation de la prothèse, repose immédiate ou après 
délai + antibiothérapie générale et locale
– Infection aigüe hématogène : arthrotomie, lavage (aussi précoce que possible 
++)

• Si déscellement de prothèse : changement 
• Si extraction de prothèse impossible, antibiothérapie à vie

2.

Préventif
Asepsie chirurgicale +++, antibioprophylaxie



Télécharger le fichier (PDF)










Documents similaires


cours ifsi infections osteo articulaires s matheron
roneo l3 1 pdf
infections et maladies autoimmunes journee ammais 2016
endocardites infectieuses sur prothese valvulaire
cours ifsi traitement des maladies infectieuses c leport
2010 rattrapage corrige