cours ifsi retentissement psychique de la maladie grave (V. MOURMAN ) .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: cours ifsi - retentissement psychique de la maladie grave (V. MOURMAN ).pdf
Titre: Le dossier

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/10/2011 à 00:05, depuis l'adresse IP 82.124.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2151 fois.
Taille du document: 159 Ko (17 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Retentissement
psychique de la maladie
grave

Dr Vianney Mourman
EMSP GH Lariboisière Fernand Widal

Définition de la souffrance psychique :
se sentir mal…
 Sentiment pénible, désagréable de la pensée
 Expression d’un trop, d’un insoutenable de la pensée
 Sentiment en rapport avec la difficulté à renoncer
 Une des composantes de la souffrance, qui est :





Médicale
Psychologique
Sociale
Spirituelle

 Attention à ne pas projeter nos propres valeurs sur les
souffrances du patient

Le Normal / Le Pathologique
 Le normal est ce qui est adapté à la situation
 Justifie un accompagnement

 Le pathologique est inadapté
 Justifie d’un traitement

Être confronté à la maladie grave, c’est …
 Être confronté à la PEUR
 De souffrir
 De perdre
 De mourir

 Être confronté à la TRISTESSE (la perte)







Perte de temps
Perte de ses capacités
Perte de son intégrité
Perte des liens
Perte de la vie


Peur – Anxiété - Angoisse
 Peur : l’objet est présent
 Ex : j’ai peur du serpent qui est face à moi

 Anxiété : l’objet est représenté
 Ex : j’ai peur d’aller dans le bois car il y a des serpents dedans

 Angoisse : pas d’objet représenté mais une représentation
inconsciente, attente d’un trauma qui ne serait que la
répétition d’un autre trauma antérieur
 Ex: j'éprouve une panique à aller dans le bois, je ne sais pas pourquoi.
Sans m’en souvenir on m’a raconté que mon grand père a été mordu par un serpent
dans un bois

Tristesse - Dépression
 Tristesse : Sentiment associé à la perte
 La personne s’habitue à cette perte

 Dépression : sentiment associé à la perte sans capacité pour
l’individu à l’intégrer, à l’élaborer psychiquement
 Accompagné d’un sentiment de dévalorisation de soi
 Accompagné d’autres symptômes :








Perte de l’élan vital
Perte de l’appétit
Perte du sommeil
Envie de mort
Asthénie

Voire au maximum la mélancolie

Les mécanismes de défense
 Lorsqu’il y a trop d’angoisse, notre psychisme détourne la
pensée de l’événement angoissant

 Tout le monde a des mécanismes de défense :
 Le patient
 L’entourage
 Les soignants

 Intérêt de sa reconnaissance :
 Mieux repérer l’angoisse
 Mieux comprendre la réaction de chacun
 Ce n’est pas pour mettre la personne dans une « case »

Que faire des mécanismes de défense ?
 S’ils sont protecteurs : les respecter
 Attention casser un mécanisme de défense met le patient face à ce qu’il cherche à
éviter… risque de crise de panique, de confusion…

 S’ils mettent le patient en danger : y travailler…
 Pour les soignants : les travailler

Réactions psychiques à la maladie grave
 Face à la maladie grave, il est normal d’être triste et inquiet
 Cela permet d’intégrer les modifications liées à la maladie
 Cela permet au patient de s’adapter à sa situation

 Rappel : la souffrance psychique : difficulté à renoncer…
 Comment les diagnostiquer?







L’installation
Le comment être
L’empathie
L’écoute
La reformulation


Que faire de cette souffrance psychique ?
 L’entendre et l’accompagner si elle est adaptée
 Elle n’est pas une maladie

 La traiter si elle est pathologique
 Et provoque un arrêt de la vie psychique
 Elle est une maladie

Attention aux pièges…
 Des symptômes physiques peuvent faire évoquer des
symptômes psychiques …
 Alors qu’ils sont directement en lien avec la maladie somatique


Ex : perte de poids, asthénie, agitation,…

 Des symptômes psychiques peuvent être masqués par les
symptômes physiques…
 L’absence d’affect est inquiétant…
 Peut être en lien avec un mécanisme de défense?
 Risque de décompensation : panique, mélancolie, confusion,…

Le moment de la mort :
Un moment d’une grande intensité !
 On ne sait qu’une chose, c’est qu’on ne sait pas ce qui arrive
 Les croyances aident éventuellement à s’en protéger

 Le moment de l’exacerbation de toutes les ambivalences de
la vie et de la relation

Le temps du mourir
 Pour le patient
 La perte de ce qu’il a construit, de la vie, des siens, …
 Réaction de colère, de tristesse, de peur, de replis, …
 Désinvestissement progressif de la sa vie et de la relation


Amadou Hampaté Bä : « en Afrique, un vieux qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle »

 Pour la famille
 Ambivalence : celui qu’on aime, celui qu’on déteste, celui qui souffre, …
 Conflit interne entre l’amour, le désir de mort, le désir de soulagement, …
 De ce fait la famille peut être aux extrêmes très demandeuse ou très absente


Attention à ne pas juger mais à accompagner …

 Pour les soignants
 Confrontation à notre mort, à celle de nos proches, à celle de nos patients, …

Le Deuil
 Intégrer la perte …
 Investir de nouveaux objets …
 Pour continuer à vivre…
 Modification du rapport de soi aux autres

 Le deuil se vit dans sa tête, dans son corps, dans ses liens
 Un deuil réveille les deuils précédents
 Ce que l’on a ressenti à l’époque vient s’ajouter à ce que l’on ressent maintenant

Le deuil « normal »
 Différentes étapes :
 Sidération
 Recherche de l’objet perdu
 restructuration

 Le temps du deuil

 Importance des rites

Exemples de deuils pathologiques
 Le deuil anticipé
 Vivre prématurément la perte
 Il devient difficile d’investir ce qui reste à vivre


Ex : famille parlant au passé d’u patient qui est dans la chambre à côté

 Le deuil pathologique
 Réaction inadaptée à la perte


Personne délirante, confuse, mélancolique, reconstruisant les événements,…

 Augmenté par la brutalité du décès, la proximité avec le défunt et les deuils
précédents non résolus

Deuil des soignants
 Attention à la récurrence
 Risques
 Blindage, amenant à des soins inhumains
 Burn out (épuisement professionnel) atteinte de la vie psychique du soignant avec
répercutions somatique, sur la vie privée, sur l’humeur, …


Aperçu du document cours ifsi - retentissement psychique de la maladie grave (V. MOURMAN ).pdf - page 1/17

 
cours ifsi - retentissement psychique de la maladie grave (V. MOURMAN ).pdf - page 2/17
cours ifsi - retentissement psychique de la maladie grave (V. MOURMAN ).pdf - page 3/17
cours ifsi - retentissement psychique de la maladie grave (V. MOURMAN ).pdf - page 4/17
cours ifsi - retentissement psychique de la maladie grave (V. MOURMAN ).pdf - page 5/17
cours ifsi - retentissement psychique de la maladie grave (V. MOURMAN ).pdf - page 6/17
 






Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00070620.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.