TheseCatheline.pdf


Aperçu du fichier PDF thesecatheline.pdf - page 6/122

Page 1...4 5 678122



Aperçu texte


échantillon. La seconde est une méthode dynamique; elle déduit l’élasticité de la propagation
d’ondes acoustiques audiofréquences (de 10 à 500 Hz). Ces ondes de basse fréquence sont
remarquables car elles se propagent à environ 5 m/s (il est possible de les observer à l’oeil nu à la
surface de la peau). Des deux méthodes ultrasonores font l’objet d’une description détaillée dans le
chapitre I. Mais c’est la sonoélasticité que nous étudions plus précisément dans la suite.
Le second chapitre décrit l’outil fondamental qui a permis les expériences présentées dans ce
manuscrit: la sonde à interférométrie speckle ultrasonore. Elle permet, à partir du speckle
ultrasonore, de mesurer des déplacements de l’ordre du micromètre, largement inférieurs à la
longueur d’onde ultrasonore (300 µm). La limite sur la précision de ces mesures dépend, pour une
large part, de la nature du speckle ultrasonore que nous décrirons donc brièvement. Les paramètres
les plus influents sont rassemblés dans un tableau récapitulatif en fin de chapitre.
Les ondes de basse fréquence sont générées au moyen d’un piston. Dans le chapitre III,
nous étudions les phénomènes ondulatoires sur l’axe du piston dans des milieux viscoélastiques
homogènes. Avec cette configuration simple, nous mettons en évidence certains biais sur les mesures
expérimentales de vitesses et d’atténuations effectuées en sonoélasticité. La comparaison des modes
de vibrations stationnaires, transitoires et impulsionnels du piston permet de resituer ces ondes dans
le cadre d’une théorie globale de diffraction dans les solides. Les paramètres viscoélastiques non
biaisés sont alors mesurés par une méthode ultrasonore baptisée élastographie impulsionnelle.
Les cartographies présentées au chapitre IV posent le problème des ondes de basse
fréquence dans les milieux inhomogènes d’une part et celui du champ de déplacement d’un piston
d’autre part. Une expérience préliminaire de mesure locale de l’élasticité (et donc d’imagerie) est
présentée en première partie du chapitre. Dans la seconde partie, le champ de déplacement
jusqu’alors étudié sur l’axe est mesuré dans tout le demi espace solide. Ces résultats sont comparés
aux diagrammes de directivité théoriques des ondes de basse fréquence.
Ce travail fait donc appel à des notions de traitement de signal, d’acoustique, de physique
ondulatoire et également de rhéologie dans le chapitre III. Les calculs mathématiques sont réunis en
annexe.

2