UE 2.11 S3 LES ANESTHESIQUES LUKASZEWICZ 2 (A GENERAUX) .pdf



Nom original: UE 2.11 S3 LES ANESTHESIQUES LUKASZEWICZ - 2 (A GENERAUX).pdf
Titre: LES ANESTHESIQUES - 2 les anesthésiques généraux UE 2.11 S3 PHARMACOLOGIE ET THERAPEUTIQUES
Auteur: Anne-Claire

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/10/2011 à 09:43, depuis l'adresse IP 82.124.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2961 fois.
Taille du document: 545 Ko (15 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


LES ANESTHESIQUES - 2
les anesthésiques généraux
UE 2.11 S3 PHARMACOLOGIE ET THERAPEUTIQUES

Dr Anne-Claire Lukaszewicz
Département d’Anesthésie Réanimation du Pr Didier Payen

Hôpital Lariboisière - APHP

2- A. généraux
Principes:
 Objectif: suspension temporaire et réversible de la
conscience et de la sensibilité douloureuse
 Voie intraveineuse ou inhalatoire
Agents très liposolubles
Propriétés pharmacologiques permettant une action rapide et
réversibilité rapide = maniabilité

 Conséquences secondaires:
Inhibition de la respiration et des reflexes de protection des
voies aériennes supérieures
 Intubation souvent nécessaire
 Surveillance continue des fonctions vitales: paramètres respiratoires
et hémodynamiques

2- A. généraux
Mode d’action
Au niveau des
structures cérébrales
dont dépendent
l’éveil:
– Le cortex
– Le thalamus
– La réticulée du tronc
cérébral

2- A. généraux
Mode d’action:
 Activation des neurones inhibiteurs:
récepteurs GABA, récepteurs de la glycine, récepteurs
potassiques (K) etc…

 Inhibition des neurones excitateurs:
récepteurs NMDA, kainate etc…

2- A. généraux
Activation des neurones
inhibiteurs:
Exemple: Récepteurs GABA
Canaux potassiques (K)

Inhibition des neurones
activateurs:
Exemple: Récepteurs NMDA

Eur J Anaesthesiol. 2009 October ; 26(10): 807–820. doi:10.1097/EJA.0b013e32832d6b0f.

2- A. généraux

Eur J Anaesthesiol. 2009 October ; 26(10): 807–820. doi:10.1097/EJA.0b013e32832d6b0f.

2- A. généraux
Effets de différents anesthésiques sur
les différents canaux ioniques ou récepteurs cibles

+ effet potentialisateur
- effet inhibiteur
Ø pas d’effet

Eur J Anaesthesiol. 2009

2- A. généraux
Quelques anesthésiques intraveineux:
– Barbituriques: Thiopental (Penthotal®)
– Benzodiazépines: midazolam (Hypnovel®)
– Kétamine (Ketalar®)
– Propofol (Diprivan®)

2- A. généraux
Biodisponibilité: proportion de la substance qui va effectivement agir/quantité
absorbée
Demi-vie: temps pour perdre la moitié de l’activité pharmacologique
Thiopental (Pentotal®)

Propofol (Diprivan®)
Biodisponibilité

100 % (IV)

Biodisponibilité

100 % (IV)

Métabolisme

Hépatique

Métabolisme

Hépatique

Demi-vie d’élim.

30 à 60 minutes

Demi-vie d’élim.

5,89 heures

Excrétion

Rénale

Excrétion

Rénale

Kétamine (Ketalar®)

Biodisponibilité

Orale : ~17 %
IM-IV : ~93 %

Métabolisme

Hépatique

Demi-vie d’élim.

2,5 à 3 h

Excrétion

Rénale (90 %)

Midazolam (Hypnovel®)
Biodisponibilité

100 % (IV)
~36 % (orale)
90 % (IM)

Métabolisme

Hépatique

Demi-vie d’élim.

1,8 à 6,4 heures

Excrétion

Rénale

2- A. généraux
Métabolisme et élimination
 Métabolisme hépatique (cytochrome P450)
 Élimination rénale des métabolites (moins
actifs)

 patients avec insuffisance rénale ou
insuffisance hépatocellulaire

2- A. généraux
Aspects particuliers:
 Les benzodiazépines:
– En anesthésie et sédation: midazolam (Hypnovel®)
– Mais aussi en prémédication et pour l’anxiolyse:
alprazolam (Xanax®), lorazepam (Temesta®),
clorazépam (Tranxène®)…

 Antagoniste: flumazénil (Anexate®)
 cf: intoxication aux benzodiazépines

 La kétamine:
- utilisée à petite dose pour la prise en charge de la
douleur

2- A. généraux
Anesthésiques inhalés:
– Halogénés:
• isoflurane (Forene®)
• desflurane (Suprane®)
• sévoflurane (Sévorane®)

– Non halogénés:
protoxyde d’azote (N2O) (Kalinox®= N2O+O2)
Analgésique mais peu hypnotique
 Associé à d’autres anesthésiques

2- A. généraux
En pratique:
 Induction par anesthésique IV:
Obtention de l’effet plus rapide pour l’intubation

 Entretien par anesthésique inhalé:



meilleure maniabilité, meilleure réversion en
postopératoire
Moins dépendant du métabolisme hépatique et
de l’élimination rénale

2- A. généraux
L'anesthésie intraveineuse à objectif de concentration
(AIVOC)
Objectifs théoriques: obtenir des concentrations d'agents
anesthésiques plus adaptées aux besoins des patients
au cours du temps
Distribution, métabolisme, élimination

Pilotage des seringues électriques par un logiciel intégrant
un modèle pharmacocinétique spécifique à chaque
médicament.
Actuellement utilisable pour administrer du propofol, du
rémifentanil et du sufentanil de manière isolée ou
combinée.

2- A. généraux
Effets secondaires et surveillance
– Dépression respiratoire: hypoventilation
– Dépression cardiovasculaire: inhibition du système sympathique
hypotension et baisse du débit cardiaque

– Induction enzymatique hépatique
– Psychomoteurs :
dysphorie, agitation (kétamine, vieillard)

 patients instables
Les options pour les patients instables?
 IV: Kétamine: moins de dépression respiratoire et
cardiovasculaire
 Inh: Sévoflurane: moins d’effet cardiovasculaire



Documents similaires


pharmaco cm 8
ue 2 11 s3 les anesthesiques lukaszewicz 2 a generaux
29 09 15 8h00 9h00 gayot
biochimie partie ii
anesthesie
ue 2 11 s3 les anesthesiques lukaszewicz 5 points conclusion


Sur le même sujet..