Livret d'impact PCT 10 2011 04.pdf


Aperçu du fichier PDF livret-d-impact-pct-10-2011-04.pdf - page 5/12

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12



Aperçu texte


Impact de PCT dans les IRB (médecins urgentistes et généralistes)

Dans les BPCO, la PCT permet de réduire
l’exposition inutile aux antibiotiques

Par défaut, les patients souffrant de BPCO, fragiles et le plus souvent colonisés, sont en
majorité traités d’emblée. Or seuls 30 à 50% des patients présentant une exacerbation
souffrent d’une infection bactérienne réellement documentée.

– 30%
120
110

Groupe contrôle
Groupe Procalcitonine
** p⬍0.001

Chez les patients souffrant de BPCO, la PCT permet de diminuer le nombre de jours sous traitement à court et à long
terme (d’environ 30%), en sachant que tout traitement antibiotique inutile a un impact négatif sur la durée de vie.

Traitements antibiotiques

100
**

90
80
70
60
50
**
40
30
20
10
0
suivi court terme

suivi long terme

60

% Volume expiratoire forcé

55

Groupe Procalcitonine

50
p⬍0.05

45

L’utilisation de la PCT pour décider de traiter ou de ne pas
traiter les patients BPCO permet de réserver l’antibiothérapie
aux seuls patients pour lesquels elle sera la plus profitable
(amélioration significative du volume expiratoire forcé uniquement dans le groupe pour lequel la décision de traiter
dépend du dosage de PCT).

Groupe contrôle
40

Stolz D, Christ-Crain M, Bingisser R, Leuppi J, Miedinger D, Muller C, Huber P, Muller B and Tamm M. Antibiotic
Treatment of Exacerbations of COPD: A Randomized, Controlled Trial Comparing Procalcitonin-Guidance With
Standard Therapy. Chest 2007;131 (1): 9-19. [ProCOLD - BDN 1111]

35

Admission

suivi
court terme

suivi
long terme

5