Livret d'impact PCT 10 2011 04.pdf


Aperçu du fichier PDF livret-d-impact-pct-10-2011-04.pdf - page 7/12

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12



Aperçu texte


Impact de PCT dans les IRB (médecins urgentistes et généralistes)

En médecine de ville, la PCT permet également
de réduire l’exposition inutile aux antibiotiques

Si de nombreux efforts ont été faits, la situation reste délicate et une prise de conscience
en terme de rationalisation des prescriptions d’antibiotiques est nécessaire en médecine
de ville comme à l’hôpital.
En médecine de ville, une stratégie tenant compte d’un dosage
de PCT permet de diminuer très fortement les traitements antibiotiques, précisément dans les infections respiratoires basses.
Ainsi dans une première étude en Suisse, sur 458 patients ayant consulté 53 médecins généralistes pour une IRB, le dosage
de PCT a permis de prendre la décision de ne pas traiter 74%
des patients.

– 74%
Nombre de prescriptions ATB

Groupe standard

Groupe PCT

219 (97%)

58 (25%)

Briel M, Schuetz P, Mueller B, Young J, Schild U, Nusbaumer C, Periat P, Bucher HC and Christ-Crain M. Procalcitonin-guided antibiotic use vs a standard approach for acute respiratory tract infections in primary care.
Arch Intern Med 2008;168 (18): 2000-7; discussion 2007-8. [PARTI - BDN 1434]

Dans une autre étude en Allemagne, sur 550 patients ayant
consulté 45 médecins généralistes pour une IRB, le dosage de
PCT a permis de prendre la décision de ne pas traiter 42%
des patients.

– 42%
Nombre de prescriptions ATB

Groupe standard

Groupe PCT

101 (36,7%)

59 (21,5%)

Burkhardt O, Ewig S, Haagen U, Giersdorf S, Hartmann O, Wegscheider K, Hummers-Pradier E and Welte T. A
simple procalcitonin-guided strategy results in safe reductions of antibiotic use in patients with symptoms of
acute respiratory tract infections in primary care. Eur Respir J 2010; [HannPro - BDN 1740]

7