Beaufre .pdf


Nom original: Beaufre.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice.org 3.2, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 30/11/2011 à 23:30, depuis l'adresse IP 84.97.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 3196 fois.
Taille du document: 49 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


André Beaufre
Général et stratégiste

Après avoir combattu en Indochine où il est l'adjoint du général de Lattre de Tassigny, il commande les forces
terrestres lors de l'expédition de Suez en 1956. Fondateur de l'Institut français d'études stratégiques, il apporte une
contribution déterminante à la réflexion stratégique en France dans les années 1960, particulièrement dans le
domaine de la dissuasion. Mais son œuvre excède largement cette seule problématique. Ses principaux ouvrages
sont : Introduction à la stratégie (1963), Dissuasion et Stratégie (1964), Stratégie de l'action (1966).
Le général Beaufre est d'abord un homme de son temps. Sa pensée se construit à partir de l'analyse de trois
événements qu'il considère comme caractéristiques du XXe siècle : les deux guerres mondiales, avec la
radicalisation des buts de guerre, la mobilisation des masses et des appareils de production ; le fait idéologique et
sa puissance de mobilisation ; le fait nucléaire et l'apparition d'une dissuasion efficace. L'agencement entre la
guerre à but absolu, les systèmes de pensée mobilisateurs et la réhabilitation d'une stratégie de dissuasion l'amène à
énoncer qu'il n'est de stratégie que totale : la stratégie intègre le recours à la force comme un élément parmi
d'autres à la disposition du politique.
D'un point de vue plus théorique, Beaufre fonde sa réflexion sur trois concepts : force, volonté, liberté. Il en infère
une définition de la guerre comme épreuve des volontés et des forces. La volonté correspond au facteur
psychologique, auquel il accorde une place essentielle. Celui-ci n'est pas réductible au moral des troupes, à l'état
d'esprit d'une nation ou d'un chef, mais est associé à l'idée de manœuvre : la mobilisation des esprits, au point
d'évoquer une "une force de frappe psychologique".
La stratégie est définie en son essence comme lutte pour liberté d'action. Dans Stratégie de l'action, il transpose la
définition dans le registre politique en inventant la notion de "liberté de décision politique". Là où d'autres
théoriciens voient des oppositions, Beaufre pense les complémentarités : stratégie directe, stratégie indirecte,
action et dissuasion se combinent selon les nécessités établies par le politique.
Après une période, celle de la guerre froide, où la réflexion stratégique est polarisée sur la dissuasion, l'oeuvre de
Beaufre, précisément dans son articulation entre action et dissuasion, permet de penser le problème stratégique
aujourd'hui essentiel : la complémentarité entre armes classiques et armes nucléaires.


Aperçu du document Beaufre.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Beaufre.pdf (PDF, 49 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


beaufre
jeu de role mai 2017
20151105 qui est l ennemi jean reole halluin
les dix strategies de manipulation de masses
la diplomatie et la defense 2
defense propositions

Sur le même sujet..