Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Pétain .pdf


Nom original: Pétain.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice.org 3.2, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/12/2011 à 22:16, depuis l'adresse IP 84.97.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1441 fois.
Taille du document: 80 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Philippe Pétain

Maréchal de France et homme d'État
"Le danger de 75 divisions allemandes venant nous attaquer est sensiblement moins grave que la
démoralisation de notre armée"











État de service :
Sous-lieutenant en 1878
Lieutenant le 12 décembre 1883.
Capitaine en 1890.
Chef de bataillon en 1903.
Lieutenant-colonel en 1907.
Colonel le 31 décembre 1910.
Général de brigade le 31 août 1914.
Général de division le 14 septembre 1914.
Maréchal de France le 19 novembre 1918.

Science militaire

Bravoure

Charisme

***

**

***

Biographie
Sorti de Saint-Cyr en 1876, il enseigna à l'Ecole de guerre, mais apparut comme un esprit indépendant, notamment
parce que favorable à la défensive à une époque où l'état-major prônait l'offensive. La guerre de 1914-1918 le
révéla comme comme un chef actif mais calme, prudent et énergique. Colonel en 1914, rapidement promu, il
commanda une armée en 1915 et se vit confier le secteur de Verdun alors que, la surprise passée, il apparaissait
que l'état-major allemand cherchait à user l'armée française sur place. De mai à mars, il réorganisa le secteur
défensif y faisant acheminer hommes, armements, munitions et vivres, malgré la précarité des communications, ce
qui lui donna la réputation de vainqueur de Verdun. Il fut appelé le 15 mai 1917 au commandement en chef des
armées du Nord et du Nord-Est, puis après la mutineries du 20 mai il déclare : "Le danger de 75 divisions
allemandes venant nous attaquer est sensiblement moins grave que la démoralisation de notre armée". Il redonna
confiance aux combattants en améliorant l'intendance et le système des permissions. Il renonça aux attaques
meurtrières, basant sa stratégie sur l'attente de l'armée américaine. En 1918, pour emporter la décision, le
gouvernement Clémenceau lui préféra Foch comme généralissime des armées alliées. En 1925-1926, Pétain
réprima l'insurrection d'Abd el-Krim au Maroc. A la tête du Conseil de la Défense nationale, fidèle à ses tendances
stratégiques, il cautionna la construction de la ligne Maginot.
Sa réputation de chef humain l'amena à jouer un rôle politique très discuté.


Pétain.pdf - page 1/2
Pétain.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF estienne
Fichier PDF l enfer de verdun
Fichier PDF gardes pas finis
Fichier PDF usmc grades
Fichier PDF petain
Fichier PDF ardant du picq


Sur le même sujet..