Projet patrimoine et DD .pdf



Nom original: Projet patrimoine et DD.pdfAuteur: nanou

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/12/2011 à 23:53, depuis l'adresse IP 92.149.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 996 fois.
Taille du document: 1.1 Mo (5 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Patrimoine et DD : un compromis possible ?
Exemple bordelais des échoppes

Bordeaux « ville plate », c'est-à-dire comportant beaucoup d’immeubles bâtis ne comportant pas
d’étage. Parmi ceux-ci les échoppes - http://www.bordeaux-echoppes.com/ -.
Construites entre le Second Empire et 1930, les échoppes bordelaises se définissent comme étant des
maisons basses (de plain pied), à développement en profondeur, à façade en gouttereau donnant sur
rue, à toiture à deux pentes couvertes en tuiles et ligne de faîtage parallèle à la façade. Celle-ci, en
pierres de taille calcaires, de 5 à 20 m de large, est souvent ornée de motifs sculptés au-dessus des
ouvertures ou en bandeau. Si les échoppes bordelaises sont généralement dépourvues d'étage, elles
possèdent toutefois une cave.
(Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89choppe)
Problématique :
1. les documents d’urbanisme bordelais réglementent strictement les travaux pouvant modifier
l’aspect de ces immeubles ;
2. la tendance à la perte de population de la commune à été inversée il y a une vingtaine
d’année ;
3. cependant la demande de logements spacieux, tendancielle, est mieux satisfaite en première
couronne, mieux encore en périurbain, prix et offre en rapport à la demande obligent ;
4. beaucoup d’échoppes ont une surface habitable de 60 à moins de 100m2 ;
5. comme le reste du parc immobilier bordelais les échoppes présentent une performance
énergétique médiocre ;
6. une terrasse végétalisée est réputée plus riche d’opportunités qu’un toit classique en tuiles :
o avantage en termes d’isolation thermique et acoustique ;
o possibilité en cas d’ossature porteuse adéquate de gagner un équivalent jardin ;
o réponse au phénomène d’îlot de chaleur urbaine ;
o aménités nouvelles, tant pour l’habitant que l’usager de la voirie en cas de
contribution au paysage urbain végétalisé ;
o contribution positive à la biodiversité ;
o voisinage nouveau et (ou) requalifié en cas de pratique du jardinage/loisirs de
terrasse ;
7. avec l’architecte des monuments de France et les associations « gardiennes » du patrimoine
peut-on imaginer une expérimentation ponctuelle visant à surélever un petit tronçon
d’alignement d’échoppes avec des propriétaires sensibilisés volontaires ?

Bordeaux, rue d’Agen, quelques échoppes...

Sur la chaussée de la rue d’Agen le soleil matinal projette l’ombre des 2 immeubles R+1 encadrant les
6 échoppes R0, n°31 à 21.

Le cadastre donne un aperçu de la surface habitable et de celle du jardinet derrière les 6 échoppes :
de l’ordre de quelques dizaines de m2, et toujours en-deçà de la centaine ; un passage en R+1
doublerait la surface habitable et celle en « verdure », rapprochant des standards recherchés en
périphérie.

Au 11 rue Malbec, pas loin de la gare St Jean, exemple de rafistolage en toiture, sans doute à
l’époque où les prescriptions des documents d’urbanisme n’existaient pas ou n’étaient pas
appliquées ; cependant que penser de cette balustre ? Que j’imagine de « bon goût » pour border les
toits terrasses de mon projet...
Réactions et propositions bienvenues !


Aperçu du document Projet patrimoine et DD.pdf - page 1/5

Aperçu du document Projet patrimoine et DD.pdf - page 2/5

Aperçu du document Projet patrimoine et DD.pdf - page 3/5

Aperçu du document Projet patrimoine et DD.pdf - page 4/5

Aperçu du document Projet patrimoine et DD.pdf - page 5/5




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


projet patrimoine et dd
cahier nature pour bat
carfree comparaison de reseaux de tram
terrasses dec2011
charteecologieurbbx
vf boulevard a3 3nov

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.276s