Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



cours de français 09.12.11 .pdf



Nom original: cours de français 09.12.11.pdf
Auteur: Hugo

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 3.3, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 09/12/2011 à 18:59, depuis l'adresse IP 82.232.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2137 fois.
Taille du document: 28 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Cours du Lundi 9 décembre 2011
SÉANCE 3 : résumé les temps du récit ( Aux Champs)
Lorsqu'on commente un récit, la question des temps et de leur valeur est fondamentale !
La plupart du temps les récit sont écrits au passé, mais le passé peut avoir plusieurs valeur.
Qu'est ce que la valeur d'un temps ?
Le présent : un présent de vérité générale
Un présent d'énonciation : présent utilisé dans les dialogues
Imparfait : un sens descriptif, fréquentation.
Situation initiale : Imparfait itératif (imparfait pour décrire des habitudes (de vie souvent) , « les
deux chaumières étaient... » Imparfait d'arrière plan, descriptif
→ Pas de précision sur les début ou la fin des faits évoqués.
→ Utilisé avec des compléments de temps ( 7heure du matin , le soir , le matin..)
On peut supprimer le complément de temps .. le déplacer.. multipliable.
*Le récit commence à l'imparfait, situation initiale, quand le passé simple intervient, l'élément
perturbateur est là.
Le passage au passé simple marque l'irruption de l'élément perturbateur dans le récit. Le passé
simple exprime l'aspect limité du fait, dont on connaît le début et la fin.
Le présent d'énonciation est utilisé dans les dialogues. Les faits se déroulent au moment ou l'on
parle.
Le dénouement ? Imparfait ou passé simple ?
Passé simple, car c'est un fait précis. Présent dans les dialogues .
Le départ de Charlot ? Passé simple.
Conclusion : Toute l'intrigue du récit repose sur deux durées :
A l'imparfait → le temps résumé
Au passé simple → le temps exposé, le passé simple est utilisé pour faire avancer l'action tandis que
à l'imparfait l'action est résumée rapidement en arrière plan.
SÉANCE 4 : le rythme du récit
-combien de temps dure le récit ? 15 mois → Vingt ans.
-ya t-il des retours en arrière ( analepses) ? → Oui , Mr d'H est « accoutumé à ces admirations qui
étaient .. »
-ya t-il des anticipations ? Oui, « il reviendra vous voir » c'est une prolepse.
-Ellipse :
On passe sous silence des événements ou actions du récit. Tout récit comporte de nombreuses
ellipses. On ne peut pas tout raconter, par exemple, les 20 années passées chez M et Mme
D'Hubières. L'ellipse fonctionne sur le mode de l'implicite( on ne te le dis pas car tu fais le travail à
la place de l'auteur, l'implicite c'est ce qui n'est pas dis mais qui est évident.

Qu'est ce que permet l'ellipse dans une nouvelle ? Permet un gain de temps.
Tout récit comporte une intrigue basée sur deux durées : - temps de la fiction : durée du
déroulement de l'action ( dans l'argent, quelques années ) mesurée en jours, mois, années..
-temps la narration : temps mis pour raconter l'action, il se mesure en page ou en signes (lettre,
virgule, espaces ..)
vitesse d'un récit= durée fictive
durée narrative
temps

pages, lignes, signes
-S.I. : résumé de la vie des deux familles. Temps narration

temps fiction.

Ci-dessus, notion de SOMMAIRE
-E.P. : temps narration

temps de la fiction

Ci-dessus, une SCENE.
-Proposition d'achat : temps narration

temps fiction.

-Les deux familles devenues ennemies : temps fiction

temps de la narration : SOMMAIRE.

Je ne fais pas le tableau la flemme.

Vitesse récit
TN

TF

TN = TF

TN = O
TF = important

Constatation

Appellation

Le récit s'accélère on
SOMMAIRE : bcp
survole les événements d'histoire, peu de texte
Le récit prend son temps SCENE : donne le sen1 événement =
iment d'assister à ce qui
1 paragraphe
est raconté.
récit muet

ELLIPSE

SCENE : vient du théatre . Donne l'impression que le temps fictif correspond au temps réel. Utilise
souvent le dialogue. C'est un élément clef de tout récit.
SOMMAIRE : se dit dans un récit d'un passage où l'auteur avance rapidement dans le temps de son
histoire en résumant les événements / action.


cours de français 09.12.11.pdf - page 1/3
cours de français 09.12.11.pdf - page 2/3
cours de français 09.12.11.pdf - page 3/3

Documents similaires


Fichier PDF cours de francais 09 12 11
Fichier PDF 35 valeurs emplois temps modes verbaux
Fichier PDF texte
Fichier PDF fiche genres litteraires
Fichier PDF fiche sur les temps de la langue anglaise 2
Fichier PDF le texte narratif


Sur le même sujet..