Synthèse de l'atelier conférence autour de l'archéologie .pdf


Nom original: Synthèse de l'atelier-conférence autour de l'archéologie.pdfTitre: Synthèse de l'atelier-conférence autour de l'archéologieAuteur: Célia Basset

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.6 / GPL Ghostscript 8.63, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/12/2011 à 06:00, depuis l'adresse IP 109.209.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1171 fois.
Taille du document: 149 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Célia Basset, étudiante en Master 2 d’Archéologie à La Sorbonne (Paris 1)

Présentation autour de l’Archéologie
Des indices du passé aux vestiges du présent
Eléments de chronologie :

Synthèse:
Le mot « Archéologie » vient du grec (ta) archaia (les choses anciennes) et logos (le discours, parole
sur). Etymologiquement, l’archéologie est un discours sur le passé.
Son sujet principal est l’étude de l’être humain et des sociétés du passé. Contrairement aux
historiens ou aux ethnologues qui se concentrent sur les sources écrites ou sur les sociétés actuelles, les
archéologues tentent de reconstituer le passé à travers les vestiges matériels que nous ont laissés les
populations. Ces indices, fabriqués par l’homme (artefact) ou issus de leur environnement (ecofact),
révèlent de nombreuses informations sur leurs modes de vie : habitat, manière d’envisager la mort,
artisanat, relation avec leur milieu, organisation sociale, …
Ils sont enregistrés minutieusement lors de la fouille d’un site en relation avec leur contexte. Ce
mot, devenu de plus en plus important au fil des siècles est une des bases de l’archéologie moderne. En
effet, jusqu’à la fin du XIXe siècle, les fouilles s’apparentaient majoritairement à des « chasses au trésor » où
seul le bel objet était recherché. Aujourd’hui, tous les vestiges sont enregistrés « en contexte » c'est-à-dire à
l’emplacement exact où ils ont été découverts. Cette précision permet aux archéologues d’étudier les objets
les uns par rapport aux autres et de les « dater » de manière relative.
Il existe actuellement plusieurs manières de faire de l’archéologie : cela dépend principalement du
contexte physique d’intervention (terrien, aérien, sous-marin), du contexte climatique, mais aussi du
temps imparti (diagnostic, fouille préventive, fouille programmée). Les méthodes de fouille sont ainsi
adaptées au lieu et au temps mais aussi au type de vestiges rencontrés.
L’Archéologie concerne toutes les périodes, de l’apparition de l’Homme à hier, mais les questions
que se posent les chercheurs (appelées problématiques) divergent d’une spécialité à une autre. Le travail
d’un archéologue s’articule en plusieurs étapes :

Les trois principaux objectifs sont :
-

de découvrir et de conserver les vestiges,

-

de reconstituer le passé

-

mais aussi de diffuser les informations à un public plus large.

Ainsi, le travail de l’archéologue s’inscrit à la fois dans le passé (qui est son objet d’étude), dans le présent
(pour faire redécouvrir les vestiges au public) mais aussi dans le futur (lien avec le développement
touristique, prise de distance dans des conflits de société). Sa place dans le monde actuel est donc celle d’un
« observateur éclairé » qui a pour mission de « dépoussiérer »

et de consolider les liens entre les

populations du passé et celles du présent et du futur.

Webographie
Archéologie sous-marine : http://www.epaves.corsaires.culture.fr
Archéologie aérienne : http://www.archeologie-aerienne.culture.gouv.fr/fr/
Archéologie gallo-romaine :
-

http://www.villa.culture.fr(exemple de la villa de Lupian en Narbonnaise)

-

http://www.eure-en-ligne.fr/cg27/accueil_eure_en_ligne/gisacum_pre_accueil (site gallo-romain de
Gisacum (Le Vieil Evreux)

Archéologie (thèmes et méthodes) : http://www.archeologiesenchantier.ens.fr/ (site à destination des
lycéens et des étudiants)
Multimédia : (documentaires et visites 3D de sites) « L’archéologie en question »
http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Ressourcesmultimedias/Rechercher/p-49Rechercher.htm
Ouvrages: (historique et méthodes de l’archéologie)
-

DEMOULE J-P, GILIGNY F., LEHOERFF A., SCHNAPP A. (2002)—Guide des méthodes de l’archéologie,
éd. La Découverte, Paris, 270 p

-

JOCKEY P. (1999)—L’Archéologie, éd. Belin, Paris, 356 p

-

Petits livres spécialisés dans les périodes chronologiques, éditions La Découverte/INRAP

Magazines :
-

Arkéo junior

-

Archéologia

-

Les Dossiers de l’Archéologie


Aperçu du document Synthèse de l'atelier-conférence autour de l'archéologie.pdf - page 1/2

Aperçu du document Synthèse de l'atelier-conférence autour de l'archéologie.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


Synthèse de l'atelier-conférence autour de l'archéologie.pdf (PDF, 149 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


synthese de l atelier conference autour de l archeologie
travail shoa vr2
le patrimoine archeologiquem
enfouissement dechets radioactifs corrosion aciers these
fichier pdf sans nom 1
programme journee archeo diff

Sur le même sujet..