Cours2 pers centr 2012 .pdf



Nom original: Cours2 pers centr 2012 .pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Apple Keynote 4.0.4 / Mac OS X 10.4.11 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/12/2011 à 18:56, depuis l'adresse IP 86.74.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1490 fois.
Taille du document: 19.6 Mo (70 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


PERSPECTIVE CENTRALE
OU

PERSPECTIVE CONIQUE À UN POINT DE FUITE

Attribué à Luciano LAURANA, Cité idéale, vers 1470, 0,60
x 2,00m, Urbino Galleria Nazionale delle Marche.
[Attribué aussi à Piero della Francesca, à Francesco di
Giorgio Martini et à Giuliano da Sangallo]

Paul RUDOLPH, Centre d’art et d’Architecture, Yale University, Connecticut, 1958, 1,22 x 90cm.

Illustration extraite du manuel Architectural graphics par Frank Ching, 1975.

L’objet représenté peut être situé derrière, sur ou devant le tableau.

Les paramètres de la vision humaine
induisent la notion de cône visuel .
Hors de ce cône visuel les objets
représentés offrent une déformation
notable.
L’ouverture idéale de ce cône est présentée
ci-contre.
Néanmoins les perspectives architecturales
s’accommodent le plus souvent d’une
ouverture de de 60°.

Position de l’axe de visée
dans la composition d’une perspective centrale

Tableaux de Giovanni Antonio Canal dit Canaletto (1697-1768)

Position de l’oeil
de l’observateur
par rapport au sol

Illustration d’Helmut Jacoby pour un projet de W. Gropius.

Le Corbusier, Lotissement Peugeot , Audincourt, 1924

Observateur debout placé au centre de l’édifice

Projet de villa par Paul Rudolph.

John Soane (1753-1837). Maison Soane, aujourd’hui the Soane Museum. Londres. 1825.

Perspective d’un point A
appartenant au plan du sol

Perspective d’un segment AB parallèle au tableau

Perspective d’un segment AB appartenant à une droite de bout

PFC
PFC

O

RÉSOLUTION “CLASSIQUE” PAR LES VUES DE DESSUS ET DE PROFIL

A’ est la perspective du point A

LA MISE EN OEUVRE D’UNE DROITE DE BOUT
A PERMIS D’ÉVITER LA CONSTRUCTION D’UN
PROFIL POUR CHAQUE POINT

PERSPECTIVE A’ D’UN POINT A APPARTENANT AU PLAN DU SOL

PERSPECTIVE A’ D’UN POINT A APPARTENANT AU PLAN DU SOL
- CAS D’UN POINT SITUÉ ENTRE L’OBSERVATEUR ET LE TABLEAU-

PERSPECTIVE A1’ D’UN POINT A SITUÉ AU DESSUS DU SOL

DÉTERMINATION DU POINT DE FUITE DES DROITES OBLIQUES
- CAS DES DROITES DONT LES PROJECTIONS HORIZONTALES SONT PERPENDICULAIRES AU TABLEAU -

SYMÉTRIE ANGULAIRE ET POINTS DE FUITE

VUE DE PROFIL

L’ensemble des points de fuite des droites de même inclinaison (par
rapport au sol) détermine une ligne d’horizon LH’ parallèle à LH

VÉRIFICATION DES POLYGONES SEMBLABLES PAR LA
CONVERGENCE DES DIAGONALES DE MÊME DIRECTION

IMPORTANCE DES DIAGONALES
DANS LES QUADRILATÈRES

DIVISION D’UN RECTANGLE EN 3 PARTIES ÉGALES

- PAR EXTENSION DIVISION D’UN SEGMENT EN 3 SEGMENTS IDENTIQUES -

L’éloignement de figures parallèles au plan du tableau
s’effectue par la décroissance de figures semblables.

PFC

TRACÉ PAS À PAS
D’UNE PERSPECTIVE CENTRALE
-PROCÉDÉ DES DROITES DE BOUT ET DES RAYONS VISUELS-

Dans un premier temps les fuyantes s’appuient
sur des points invariants I1 I2 I3... In appartenant à la ligne de terre LT.
Ces fuyantes essentielles convergent vers le point de fuite central PFC.

Déterminons A, “perspective” du point a.
Ce point a se situe sur la droite de bout passant par le point i1.
Nous connaissons la perspective de cette droite de bout: il s’agit de la fuyante F1.
Pour placer le point A sur cette fuyante nous faisons appel au rayon visuel Oa.
Ce rayon visuel Oa coupe le plan du le tableau en a’. En l’absence d’une vue de profil,
complétant la vue de dessus , le point a‘ ne peut donner lieu qu’à une droite verticale V1.
C’est le recoupement de cette droite verticale V et de la fuyante F1 qui nous donne le point A.

V1

F1

Les hauteurs en vraie grandeur, à l’échelle, ne peuvent être inscrites
que sur le plan du tableau.
Les verticales issues des points invariants sont les supports privilégiés
de ces hauteurs, ici les verticales V1,V2 et V3.

D4

D5

Nous avons le choix de mettre en place deux points sur l’une des droites de bout, D4 ou D5.
Nous choisissons D5 car elle est plus éloignée de l’axe de visée centrale et
entraîne ainsi une plus grande précision.



Documents similaires


la perspective lexique aide et rappels
cours2 pers centr 2012
cours pers centr 2012 1
la perspective lexique et rappel
cours coupe pers 2010
cours perspectives


Sur le même sujet..