Histoire du cinéma contemporain.pdf


Aperçu du fichier PDF histoire-du-cinema-contemporain.pdf

Page 1...20 21 22




Aperçu texte


Le public est en train de changer. Il en a marre des sujets contestataires et veut juste se divertir avec des
happy ends.
Vont rencontrer des difficultés pour faire leurs films (ex : Scorsese en 1975 se voit obliger par la Columbia
de changer un peu son film qui est trop sexuel et trop violent. Il changera un peu mais pas assez selon le
studio qui choisira de le distribuer dans peu de salles. Le film gagnera la Palme d'Or et sera sujet à beaucoup
de bouche à oreilles qui lui fera son succès).
Coppola, Apocalypse Now en 1979 – Palme d'Or – rencontrera beaucoup de problèmes aussi.
1980 : échec de La Porte du Paradis met fin au Nouvel Hollywood.
On se tourne alors vers des films plus lucratifs et formatifs pour un public différent. Dans les années 1970, le
budget avait gonflé encore et encore.
Spielberg et Lucas sont des cas particuliers car leur regard s'est formé à la TV. Cinéastes seront s'adapter.
Les dents de la mer fera connaître Spielberg. Il refuse de tourner en studio, jouant la carte du réalisme et
évite d'employer des stars. Le film bénéficiera en premier d'une pub à la TV et d'une large distribution (500
écrans contre 150 écrans généralement). Le film sort en été 1975, pendant les vacances, et connaît un succès
colossale.
Vers 1980 : apparaîtront les blockbusters comme Superman de la Warner en 1978 sera distribuer de la même
façon que le film de Spielberg.
Lucas avec Star Wars en 1977 sera un moment de rupture :
– lance un sous-genre de la science-fiction = le space opera
– film s'accompagne d'un travail technologique (effets spéciaux)
– apparition du merchandising = vente de produits dérivés
Ces deux films annoncent la politique du blockbuster = film à grand spectacle, à gros budget et à effets
spéciaux, destinés à un public jeune.
Conclusion : une ligne réaliste et une ligne spectaculaire.
Conséquences : renouvellement thématique, cinéaste, comédien(nes). Reconstruction d'un nouveau système
des studios (Nouvel Age d'Or) avec la politique des blockbusters. Confusion entre films et consommations
immédiate (les pop-corns movies).
Pari sur un petit nombre de films à gros budgets que les studios espèrent rentables. Renouveau du film
d'horreur (Halloween) => nouvelle vision pour faire peur.
Renouveau du film catastrophe.
Renouveau du film de science-fiction et d'aventure.