Histoire du cinéma contemporain.pdf


Aperçu du fichier PDF histoire-du-cinema-contemporain.pdf

Page 1...4 5 67822




Aperçu texte


prenne au centre de tout. Ils défendent les scénaristes. Cette politique des auteurs consiste à donner au
réalisateur le statut d'auteur au-dessus de tout autre intervenant.
1954 : Une certaine tendance du cinéma français, est un article de Truffaut sous forme de réquisitoire. Il
prône un cinéma d'auteur - « Il n'y a pas d’œuvres, il y a des auteurs. »
3) Le passage à la réalisation
C'est à la fin des années 1950 que les Cahiers du cinéma passe à la réalisation. Ils ont une absence en
connaissances techniques mais ont une connaissance culturelle et leur écriture filmique à un avoir avec la
littérature française.
1957 : Le beau Serge et Les cousins de Claude Chabrol.
III – Les signes d'une rupture
Les cinéastes qui sont attaqués dans les Cahiers du cinéma ont du mal à refaire des films. Rupture du cinéma
face à l'arrivée de la télévision dans les années 1960.
1) Rupture
Bouleversement des conditions de production :
Le premier long métrage de Claude Chabrol est financé par héritage familial. Truffaut finance Les 400 coups
grâce à son beau-père => financements inédits dans le cinéma français.
1956-1961 : AJYM, boîte de production de Truffaut qui financera d'autres films et d'autres réalisateurs
comme Rhomer vont créer leur propre société de production : Les films du losange ; qui est une volonté
d'indépendance dans le domaine de la production.
Trois producteurs sont vite intéressés par les cinéastes de la Nouvelle vague et ils vont les aider : cf Le
Memento #1. Aide le financement des court-métrage des jeunes cinéastes. Un petit budget permet d'avoir
plus de liberté que d'avoir un gros budget qui est difficile à gérer.
2) Un renouveau narratif et stylistique
La Nouvelle vague propose une conception renouvelée de la mise en scène contre l'académie, le vedettariat
et l'addiction. On voit apparaître de nouveaux visages comme des acteurs non-professionnels et des
inconnus, des acteurs d'un jour qui n'auront pas de carrière. Il y a de nouvelles vedettes et une nouvelle
génération d'acteurs.
Cf Le memento #1
Univers de Clin d'oeil d'un film à un autre. Un ton nouveau est donné à la diction et à l'interprétation :
désinvolture et improvisation.
Thèmes abordés : thèmes d'expressions personnels, et dans les années 1960 principalement il y a des
scénarios originaux et peu d'adaptations.
Les cinéastes cherchent de plus en plus à s'exprimer qu'à gagner le public. Ils cherchent à décloisonner et à
rompre avec les genres cinématographiques, et de passer d'un registre à un autre. Les grands sujets sont
remplacés par des anecdotes quotidiennes.
L'expression de néo-romantisme (ou romantisme nocturne) est une expression utilisée en 1959 par Georges
Sadoul. Il conçoit le cinéma comme un mode personnel. Exhibitionnisme des réalisateurs avec des films très
personnels voir autobiographiques, lieux très définis et l'auteur a une part essentielle dans le film.
3) Innovation technique :
Les films de la Nouvelle vague sont tournés dans la rue, sans éclairage artificiel car il y a un abandon des
artifices et des studios. Les tournages sont en prise avec la réalité. On utilise de plus en plus des rails pour la
caméra et son travelling, quitte à ce que le rendu ne soit pas parfait. Les opérateurs et les directeurs photo
participent à l'innovation technique mais aussi esthétique. Ils privilégient le naturel.

Séance 3 : 20.10.2011
Le portrait d'une jeunesse (Antoine de Baecque)