Pour une géographie du tourisme.pdf


Aperçu du fichier PDF pour-une-geographie-du-tourisme.pdf - page 5/41

Page 1...3 4 56741


Aperçu texte


Il   convient   ainsi   de   saisir   le   tourisme   comme   un   fait   social   total   qui   irrigue   la   société   ds   son  
ensemble,  qui  implique  de  nbx  acteurs  qui  font  partie  d’un   système  :  les  touristes  eux-­‐mêmes,  la  
société  locale,  les  entreprises  et  les  collectivités  territoriales,  l’état.  
La   réussite   du   tourisme   dans   un   lieu   dépend   étroitement   des   interactions   entre   ces   différents  
acteurs  et  en  particulier  des  interactions  entre  les  touristes  et  les  acteurs  de  la  société  locale.    
Cette  approche  systémique  est  primordiale…  
Selon   l’équipe   MIT,   le   tourisme   «  est   un   système   d’acteurs,   de   pratiques   et   d’espaces   qui  
participent   de   la   recréation   des   individus   par   le   déplacement   temporaire   hors   des   lieux   du  
quotidien  ».  
Cette  def  ne  résout  pas  les  pb  des  statistiques.  Elle  permet  de  saisir  le  tourisme  à  l’échelle  fine…  
Faiblesses   qualitative   et   quantitative   des   statistiques   du   tourisme…   toujours   remettre   en  
question  les  données,  toujours  questionner  les  sources…  
 

I. La  constitution  historique  
 
Il   en   résulte   donc   que   le   tourisme   n’a   pas   toujours   existé.   Si   toutes   les   civilisations  
indoeuropéennes   des   castes   sup   à   peu   près   oisives   elles   n’ont   pas   têts   de   trad.   de   mobilité  
d’agrément.  
On   peut   en   ce   sens   parler   d’une   revo   tour   qui   s’opère   au   m   moment   que   les   autres   gdes   revo  
faites   par   la   Grande   Bretagne   (industrielle,   agricole,   démographique).   Donc   le   tourisme   est   un  
phénomène  daté  et  possible  à  localiser.  
Au  début  il  y  a  eu  le  Grand  Tour  ….  
Une  des  1eres  formes  de  tour  –  le  Gd  Tour  –  est  lié  a  la  découverte  des  lieux  qui,  relativement  
limites  en  nb,  se  situent  essentiellement  en  Europe  et  au  Proche  Orient.  
Au   cours   du   18e   s,   le   terme   «  Gd   Tour  »   désigne   de   façon   stable   une   ample   pérégrination   de  
plusieurs   années   qui   conduit   le   voyageur   a   travers   une     gde   partie   du   continent   Eur,   sans   pr  
autant  la  réduire  a  un  modèle  rigide  et  unifie.  
Le  Gd  Tour  :  une  1ere  cartographie  des  «  must  seen  »  
Des  ses  débuts  il  tend  à  s’affirmer  comme  un  voyage  de  def  de  l’eur  d’alors,  voyage  qui  a  la  fois  
en  trace  les  contours  et  en  indique  les  pôles  majeurs,  c  séjours  prolongés  qui  regroupent  paris,  
Rome,  vienne  et  londrès.  

5