Pour une géographie du tourisme.pdf


Aperçu du fichier PDF pour-une-geographie-du-tourisme.pdf - page 6/41

Page 1...4 5 67841


Aperçu texte


Le  gd  tour  reste  ainsi  codifié  :  il  y  a  des  lieux  ou  il  faut  absolument  y  aller  (partage  une  culture  
commune  avec  ses  pairs)  et  les  lieux  à  éviter.  Au  sud,  les  gds  tours  ne  s’aventurent  guère  au-­‐delà  
de  Naples,  la  commence  selon  John  Evelyn,  en  1645,  un  «  plain  and  prodigious  barbarism  »  
La  géo  touristique  se  met  dc  en  place  des  le  début  de  l’hist.  Du  tour.  
Le   but   du   voyage  :   pas   d’aller   voir   autre   chose   ni   de   se   forger   sa   propre   culture   (en   opposition  
avec   les   voyages   des   niches   actuelles),   ms   d’aller   voir   ce   qui   est   déjà   vu,   de   se   forger   une   culture  
commune.  On  visite  les  m  hts  lieus  culturels.  Le  récit  de  voyage  a  une  fonction  importante  celle  
de  reconnaitre  une  expérience  acquise  etc.  
Les   1ers   lieux   en   passe   de   devenir   touristiques   sont   médiatisés   grâce   à   un   ensemble   de   support  :  
les  medias  façonnent  les  imaginaires  géo  de  destinations  urbaines  à  destination  des  nvx  publics  
touristiques  :  les  veduti  (peintures  de  «  vues  »),  les  guides  imprimés  (nvx  genres  littéraires)  et  la  
photographie.  
Les  lieux  on  parfois  été  dit  touristiques  avant  de  l’être  car  ils  ont  été  vus  et  identifiés  touristiques  
avec  les  medias  qui  forgent  l’imaginaire.  
Dès   le   debut   du   tourisme   et   le   Gd   Tour,   on   est   ainsi   ds   un   rapport   de   distinction.   Il   s’agit   de  
reconnaitre   des   lieux   repères.   La   situation   n’est   pas   très   différente   aujourd'hui   (ex  :   Dean  
Maccanell  :   the   tourist,   a   new   theory   of   the   leisure   class,   ds   la   lignée   de   Thorstein   Veblen   The  
theory  of  the  leisure  class  1899,  et  avant,  Paul  Laffargue  Le  droit  à  la  paresse  1883).  
Après  le  Grand  Tour  sont  inventes…  
-­‐
-­‐
-­‐
-­‐

La  station  thermale  
L’amour  de  la  campagne  comme  terrain  de  jeu  et  territoire  de  sociabilité  
L’hiver  dans  le  midi  –  des  les  années  1760  
Le  désir  nouveau  du  rivage  

Les  intentions  de  distinctions  –  de  lieux  et  pratiques  –  sont  suivies  de  consécration  par  les  gpes  
socioculturels  dominants,  puis  la  diffusion  se  produit  par  l’imitation  des  couches  sociales  proches  
et  l’appropriation.  Toute  la  société  n’est  pas  concernée,  au  19e  
Le  tourisme  est  dc  une  invention  de  la  société  eur  du  18e  s.  la  «  revo  touristiques  »  est  ainsi  liée  a  la  
revo   indu  :   la   nvelle   org   du   tps   et   du   travail   qu’impose   la   revo   indu,   met   en   place   une   nvelle  
structuration  de  la  société.  Produit  de  l’Eur  des  lumières,  la  revo  touristiques  s’inscrit  ds  la  revo  des  
idées,  du  regard,  des  sentiments  qui  touche  le  continent  du  18E  
Elle  est  porteuse  de  nvelles  relations  au  territoire  
Elle  produit  cette  géo  tour  dt  on  parle  aujourd’hui.  
 
-­‐

Comment  sommes  nous  passes  de  cette  situation  à  la  généralisation  du  tourisme  devenu  
«  genre  commun  »  (Lussault,  les  mondes  urbains  du  tourisme,    2007)?  
 
6