UN 2011 12 20 UNECO AISNE 10 .pdf


Nom original: UN_2011-12-20_UNECO_AISNE-10.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Newsway / PDFlib+PDI 7.0.1p1 (COM/Win32), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/01/2012 à 10:39, depuis l'adresse IP 82.127.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1351 fois.
Taille du document: 3.2 Mo (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


MARDI 20 DÉCEMBRE 2011
www.lunion.presse.fr

NOMIE table-ronde
ÉCONOMIE

ÉNERGIES. Une équation délicate sur le plan environnemental, économique, technique...

10

« La sortie du nucléaire se fera petit à petit »
■ Six invités pour débattre des

différentes manières de remplacer
les centrales nucléaires.

■ EDF investit dans les énergies
renouvelables autant
que dans le nucléaire.

■ La méthanisation est un vrai

gisement de valeur ajoutée
pour les agriculteurs de la région.

■ « Chez moi, les éoliennes tournent
75% du temps, et non pas 25%. »

TABLE RONDE ANIMÉE PAR SÉBASTIEN LACROIX

De gauche à droite : Sébastien Lacroix, Olivier Lamarre, Philippe Germain, Christel Sauvage, Loïc Coisnon,
Hervé Huet et Christophe Dumont.

Photos Christian LANTENOIS

« Le nucléaire a toujours fonctionné sur une hausse de la consommation. Et même en Champagne-Ardenne, où le nombre
d’habitants ne cesse de décroître, RTE explique la hausse par le
fait que les gens décohabitent. »
« Le nucléaire ne résout rien,
car il ne couvre que 3 % de l’énergie consommée dans le monde. »
« Toutes les études concluent
aujourd’hui que, par unité
d’énergie produite, les énergies
renouvelables
créent
six
fois plus d’emplois que le
Christophe Dumont, conseiller
nucléaire. »
« Le scénario de sortie du régional Europe Ecologie-Les
nucléaire est basé pour un tiers Verts Champagne-Ardenne.
sur la sobriété, c’est-à-dire les économies d’énergie, un tiers sur
l’efficacité énergétique, et un tiers sur le renouvelable. »
« L’affichage des performances énergétiques sur l’électroménager
a tiré le parc vers une plus grande efficacité énergétique. »
« Il n’y a aucune stabilité dans les mesures en faveur des énergies
renouvelables. On va dans un sens, puis un autre. Donc il n’y a aucune
visibilité pour ceux qui investissent. »

« J’entends dire que les
éoliennes tournent 25 % du
temps. C’est faux : chez moi,
elles fonctionnent 6 720 heures
par an, c’est 75 % du temps. »
« Non, l’éolien ne suffira pas
à lui tout seul, et tout le monde
le sait. On arrive en complément du nucléaire. Pour l’avenir, je crois beaucoup aux économies d’énergie et aux
performances des machines. Je Hervé Huet, agriculteur
dois installer une éolienne de à Pogny et pionnier de l’éolien
3,4 MW. Je fais confiance au dans la Marne.
temps, la mutation va se faire tranquillement. »
« J’ai commencé dans l’hydraulique, en 1991, en rachetant une
mini-centrale sur la Seine. En 1996, je me suis intéressé au vent, et,
avec JMB Energies, nous avons fait des études et installé une première
éolienne en 2002. Le retour sur investissement d’une éolienne est de
8 ans. »
« Avec la taxe professionnelle, je payais 2,91 € du KW. Aujourd’hui,
avec l’IFER, je suis à 7,40 €. A l’année je suis passé de 30 000 à
77 000 €. C’est pas neutre. »

« Il faut arrêter de dire que la
compétitivité des entreprises
dépend du prix de l’énergie. Les
entreprises allemandes sont plus
compétitives que les françaises.
De même, concernant le niveau
de vie, les Allemands n’ont rien à
nous envier. Pourtant, les ménages allemands consomment
moins d’énergie que les français. »
« Le problème du CO2 est
mondial. Or, même si on double
le parc nucléaire mondial, il ne
produira toujours que quelques Christel Sauvage, directrice
pour cents. Par ailleurs, de l’Agence Locale
n’oublions pas que les gisements de l’énergie des Ardennes.
d’uranium sont finis. »
« Le nucléaire, c’est pas on/off. On en a encore pour des années, donc
les milliers d’emplois ne vont pas être supprimés tout d’un coup. Et
c’est bien beau de parler des emplois supprimés, mais le moratoire
sur le photovoltaïque a provoqué 12 000 pertes d’emplois. »
« Les industriels sont les premiers à avoir baissé leur consommation d’énergie et leurs rejets de CO2, afin d’être plus compétitifs. »

« On peut aborder le
nucléaire sous des angles multiples : la sécurité, le coût,
l’emploi, la compétitivité des
entreprises, l’indépendance
énergétique, etc. Chaque angle
mérite discussion. EDF, en
revanche, n’a pas de position
sur le sujet. Le pouvoir politique décide une politique
d’investissement et EDF se
soumet. »
« Il faut rappeler qu’EDF est
le premier employeur de
Champagne-Ardenne et que Philippe Germain, délégué
le nucléaire, c’est 2 000 sala- régional EDF.
riés dans la région. »
« La méthanisation est une source d’énergie importante en Champagne-Ardenne. On y compte 623 000 bovins qui produisent du lisier
que les agriculteurs n’auront bientôt plus le droit d’épandre dans
les champs. La méthanisation de ce lisier permet de produire de
l’électricité et de la chaleur. C’est un véritable gisement de valeur
ajoutée pour les éleveurs. La profession doit s’organiser. Cette vapeur
permettrait de produire du bio localement au lieu de l’importer. »

« En France, les particuliers
consomment les deux tiers de
l’électricité. Il faut s’attaquer à ce
problème. La dépense est d’environ 1 200 euros par habitant. »
« Ce n’est que par petites touches qu’on va sortir du nucléaire. »
« Dans la méthanisation, la
France a pris 12 ans de retard par
rapport à l’Allemagne. Or, ce procédé permet de produire du gaz
ou de l’électricité, racheté par EDF,
de la chaleur à 36°, qui peut intéresser des bâtiments voisins de
l’installation, et du substrat ayant Loïc Coisnon, responsable
les mêmes qualités énergétiques du marché de l’agriculture
que la matière première initiale, au CIC.
qu’on peut remettre dans les
champs. Le CIC finance une quinzaine d’installations de production
de chaleur, et bientôt une ferme produisant de l’électricité en Seineet-Marne. »
« Le retour sur investissement est plutôt de 8-12 ans sur ces installations, contre 6 à 7 pour les projets économiques habituels. La
pratique bancaire doit donc changer pour accompagner ces projets. »

96, place Drouet-d’Erlon
03.26.91.40.50
1715557

Direction régionale Marne - Ardennes

1717551

« Les procédures sont claires : si des intrus menacent
réellement les installations de
la centrale, les gendarmes du
peloton de sécurité sont autorisés à tirer et à tuer. A Nogent,
à aucun moment, la sécurité
n’a été menacée. »
« EDF investit autant dans
les énergies renouvelables
que dans le nucléaire. 1,5 milliard en 2012. EDF n’oppose
pas les deux. Notre choix est
de proposer une énergie Olivier Lamarre, directeur
décarbonée, sachant que de la centrale nucléaire
l’énergie la plus propre est de Chooz (Ardennes).
encore celle qu’on n’utilise pas. »
« Nous savons très bien ce que coûtera le démantèlement des
centrales : 1,9 milliard d’euros, qui sont provisionnés. »
« Nous sortons un kilowatt à moins de 5 centimes en intégrant
l’investissement pour prolonger les centrales au-delà de 40 ans, le
démantèlement, y compris la part payée à l’Andra pour les déchets. »
« EDF a contribué à rénover plus de 500 000 logements en France. »

idarocha@groupeflo.fr


Aperçu du document UN_2011-12-20_UNECO_AISNE-10.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


UN_2011-12-20_UNECO_AISNE-10.pdf (PDF, 3.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


un 2011 12 20 uneco aisne 10
chronique 607
enjeux energetiques de hier daujourdhui et de demain
lettre geopolitique de l electricite n 64 juin 2016
fiche question 03
etude situation de base co te d ivoire 2

Sur le même sujet..