IMG .pdf


Nom original: IMG.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Canon SC1011 / MP Navigator EX, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/01/2012 à 15:52, depuis l'adresse IP 85.27.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1010 fois.
Taille du document: 778 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


La vitesse de la réaction est proportionnelle à la concentration des molécules A ayant
l'énergie permettant d'atteindre l'état de transition. Plus ce niveau sera élevé, plus la fraction
des molécules de réactifs pouvant I'atteindre sera petite et plus la vitesse de la réaction sera
faible. On appelle énergie libre d'activation, AG*n la hauteur de cette barrière énergétique,
qui représente aussi l'énergie nécessaire qu'il faut fournir pour qu'une molécule de réactif
atteigne l'énergie de son état de ffansition. Notons que I'on n'isole pas les molécules àl'état
de transition.
La relation entre l'énergie d'activation et la constante de vitesse k est donnée par
l'équation d'Arrhenius :

lll

r.=

x^" €e

Ae-^c*/Rr

!^-t
l4$s t^ [i'cLl*icr _

., T

.l-I L nnsl

.cslz
Où A = constante pour une réaction donnée.
On peut immédiatement voir que la vitesse de la réaction augmente (k ?Igmente)
lorsque l'énergie d'activation diminue : k est inversement proportionnel à e ^G*/Rr : S'il est
possible ds diminuer l'énergie d'activation, la vitesse de la réaction augmentera.

c)

ROlç.du- çetelv$p-u.{-ç-bimi. -qup--.

Examinons maintenant I'effet d'un catalyseur
Soit la réaction catalysée

:

:

catalyseur

A--*

P

En présence de catalyseur, la vitesse de cette réaction va être augmentée. I-e catalyseur
va donc modifier la vitesse de formation des produits. Cependant, il n'apparaît pas dans
I'expression de la constante d'équilibre de la réaction car il modifie également la vitesse de la
réaction inverse : le passage des produits vers les réactifs. En fin de la réaction, il se retrouve
inchangé car il est régénéré de façon constante en cours de transformation.
Ç--o-mmçnt--dÈ--q-ls-r-ç.çxpliqu-e-r.le-r.ô.lp..dp--c-a-têlv.qçur-?

Iæs catalyseurs vont

offrir des voies de réaction détournées dont les énergies

d'activation sont moindres que celles des réactions non catalysées : En se combinant
transitoirement avec les réactifs, ils leur permettent d'atteindre plus facilement l'état de
transition. En effet, ce qui se transforme dans une réaction catalysée, ce n'est plus A mais le
complexe catalyseur - A dont l'énergie d'activation est plus basse :

€r'6G*

(t

i.loL.

"\

-

Y^o-

t^ *1"-ô,1*^'

r I L; o,^ .

W r*
' li ^-^" Jry:
;,

)c,''t'J',*^" -,(a6

&rJc,vvrci-Vtt

tnF

nLucl;un
Biochimie (F. Motte)

Version 05 de 2011

Page 81


Aperçu du document IMG.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


IMG.pdf (PDF, 778 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


img
organic chemistry quickstudy fundamentals
2
natural decomposition of water by action of air dioxide
natural decomposition of water by action of air dioxide 2
11 09 15 11h30 12h30 briand

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.152s